4

[TEST] Civilization 5

icone auteur news

Le 01/07/2013

La série des Civilization, quelle illustre franchise ! Mélange savant entre macro gestion et micro gestion, Sid Meier (le créateur de la série) avait trouvé le cocktail parfait pour réaliser un bon jeu de stratégie. Civilization IV, sorti en 2005, avait ravi le public ainsi que les critiques. Civilization V a donc la lourde tâche de succéder à ce chef-d’œuvre, en satisfaisant les fans de la première heure tout en séduisant les novices. Une tâche particulièrement ardue somme toute. Alors, défi réussi ?
Et bien…Oui et non.



MGI : Massive Gameplay Improvements

Civilization, comme son nom le suggère, c’est un jeu où on incarne une nation. On commence lors de la préhistoire avec un colon et un guerrier. Le colon peut fonder une ville, et le guerrier ira explorer les environs à la recherche d’autres joueurs ou de ressources. Petit à petit, on se développe, et on devient un empire. Il faut d’abord savoir que c’est un jeu au tour par tour, avec des cases. Et si Civilization IV avait des cases carrées, Civilization V apporte un changement radical : des cases hexagonales. Cela peut paraître anodin, mais pas du tout. Les possibilités de tactique sont bien plus nombreuses, et ont peut utiliser une stratégie bien plus étoffée. Couplez cela à l’impossibilité d’empiler des unités militaires (une première dans les Civilization), et vous obtenez une réelle amélioration niveau gameplay. Un autre aspect du jeu primordial : le système des technologies. Au fur et à mesure du jeu, le joueur amasse des points de science (notamment avec des bâtiments). Il peut ainsi développer des technologies, améliorant des revenus, débloquant de nouvelles unités plus avancées et permettant de traverser les âges. Plus le nombre de points de science gagnés par tour est élevé, plus le nombre de tours nécessaires pour rechercher une technologie diminue. Autrement dit, il ne faut pas négliger la science, loin de là. Autre concept important sur ce jeu, le bonheur. Plus vous amassez de nourriture, plus vos villes sont peuplées. Les ressources de luxe (marbre, or, argent, pierres précieuses…) augmentent le bonheur de vos citoyens, ce qui augmente la production de vos villes et vos revenus en or. Enfin dernier aspect du gameplay : la culture. Certains bâtiments et ressources du jeu (vin, musées…) génèrent des points de culture par tour. Ces points de culture sont cumulables, c’est-à-dire que plus vous jouez plus vous avez de ces points. Une fois un nombre défini de points passé, vous pourrez adopter une doctrine sociale, accordant des bonus importants à votre civilisation.




Des combats jouissifs.



Détails au poil

Mine de rien, les graphismes ne sont pas un point si fondamental que ça dans un jeu de stratégie. Et pourtant, cela contribue vraiment à l’immersion et cela est toujours agréable à voir. Civilization V possède en l’occurrence des graphismes assez poussés, même si quelques textures sont un peu floues. En revanche, ce qui fâche, c’est la disproportion : vos unités sont composées de 10 hommes grand maximum, qui sont plus grands que les arbres dans le jeu (le R.E.D Modpack règle ce problème). Niveau réalisme on baisse d’un cran. Heureusement, ce défaut est vite compensé par la qualité graphique des dirigeants adverses : magnifiquement bien modélisés, avec une pose très dynamique et naturelle. Les musiques sont discrètes et particulièrement bien adaptées. Mention spéciale pour « Maid with the Flaxen Hair », une musique classique très reposante. Cependant, il n'y a pas de musique nerveuse, ce qui est assez dommage pour l'immersion dans les batailles.



Not bad.

Un jeu à moitié fini

Le sujet sensible. Il faut savoir qu’un grand nombre de fonctionnalités ont été enlevées, par exemple la religion et l’espionnage. Pour les novices ce n’est pas un problème, mais pour les assidus de la série (qui composent la plus grande part des acheteurs), c’est un blasphème. Le jeu s’en retrouve plus mou. On a l’impression que ce jeu est vide. Une sorte de malaise s’installe au fur et à mesure que l’on progresse à travers les âges, et c’est surtout au niveau de la Renaissance que ce vide se fait sentir. On se sent presque lésé par Firaxis, le développeur. Ce n’est finalement pas grand-chose, mais cela suffit à laisser un petit goût amer dans la bouche à la fin d’une session de jeu. Et ça, ça pourrit littéralement l’expérience. Très dommage. Mais si vous êtes novices de la franchises, n'hésitez surtout pas, foncez y jouer.




Victoire!

Mr.Sleepy

  • JOUABILITÉ

    16

    L’interface style art-déco est soignée, affichant les points essentiels. Malheureusement, beaucoup d’options sont cachées ou peu mises en évidence. Le bon vieux système « clique gauche pour sélectionner/clique droit pour déplacer » est lui aussi de la partie.

  • GRAPHISMES

    17

    Etonnamment réalistes pour un jeu de stratégie au tour par tour, Firaxis est néanmoins coupable de quelques textures mal faites, ou floues. En soi, cela n'est pas si important que cela, mais la différence de résolution entre certaines textures relève du WTF.

  • BANDE SON

    16

    Les musiques savent se faire discrètes et sont adaptées au genre. Relaxantes, idéales pour réfléchir et se concentrer. Petit conseil: pendant que vous jouez, écoutez "Skrillex Orchestral Suite" par Varien, qui va étrangement bien avec le jeu. L'inspiration tactique arrive plus vite.

  • DURÉE DE VIE

    19

    Comptez environ 10 heures pour une campagne rapide, sachant qu’il y a une bonne dizaine de civilisations, sans compter les mods… De plus, le replay value est excellent. Une durabilité presque infinie donc.

  • SCÉNARIO

    -

    Pas de note car on ne peut pas parler d’un scénario à proprement parler. On commence à la préhistoire et on termine dans un futur proche (2100). C’est bête comme chou, mais c’est ce qui fait le concept (et la force) de la série.

    • Points positifs

      • jolis graphismes
      • des heures de jeu en perspective
      • on se laisse prendre au jeu facilement
    • Points négatifs

      • une IA parfois irrationnelle
      • beaucoup de fonctionnalités perdues par rapport aux précédents opus
      • Steam....

    Conclusion

    On a ici tous les ingrédients d’un jeu magistral. Cependant, on ne peut qu’être déçu à l’arrivée par les fonctionnalités sacrifiées. Il est clair que c’est un très bon jeu, agréable à jouer. Malgré une session en demi-teinte, le bilan est plutôt positif. A essayer pour les fans du genre.

    16

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (4)

    Titiboy a écrit un commentaire le 01/07/2013 à 16:23

    Whoa le test. Dis donc, je trouve qu²on a bien fait de te faire confiance pour te recruter. Pas mal du tout.

    SvainGame a écrit un commentaire le 02/07/2013 à 13:34

    Je confirme, super test Mr.Sleepy =D Merci à toi !

    Titiboy a écrit un commentaire le 02/07/2013 à 20:21

    Juste un truc, car je viens de le regarder depuis le site et non le forum. Aère ton texte. C'est trop condensé. J'ai tenter de faire quelques retour à la ligne, mais bon, faudrait retravailler la partie visuelle et surtout pas mettre d'image avec du blanc.

    SvainGame a écrit un commentaire le 05/07/2013 à 15:18

    Au pire, utilise la fonction "justifier", ça rend mieux ! Pour les images, évites de mettre différents formats. C'est beaucoup mieux quand les formats sont identiques.

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 0 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    Civilization 5

    Civilization 5

    Support : PC

    Editeur : 2K Games

    Développeur : Firaxis

    Genre :Strategie

    Multijoueur : Oui, 12 maximum en ligne.

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Ils possèdent ce jeu

    Connectez-vous pour ajouter ce jeu à votre collection !