-1

[TEST] #IDARB

icone auteur news

Le 06/02/2015

#IDARB, c’est l’histoire d’un développeur qui a créé un rectangle rouge, et qui a demandé à Internet quoi en faire. Chaque idée proposée était donc immédiatement interprétée et aussitôt implémentée dans le jeu, et suggestion après suggestion, #IDARB s’est finalisé et a débarqué sur Xbox One. Si le concept est original et a le potentiel pour aboutir à un excellent jeu, voyons ce qu’il en est réellement.


« It draws a red box », les initiales qui formeront #IDARB

 


Un gameplay simple et efficace avec une touche d'originalité

 

 

Le principe de base est simple : deux cages, deux équipes, une balle. Vous l’aurez compris, il s’agit là de marquer le plus de points dans la partie, dans un match allant du 1V1 au 4V4. Mais rien n’est jamais simple dans #IDARB : il est en effet beaucoup plus simple de frapper son adversaire que de conserver la balle pour aller tirer au but. Une stratégie comme une autre, si ce n’est pas plus efficace.

 

De plus, si il est possible d’effectuer des passes à ses éventuels coéquipiers, il faut prendre en compte le fait que l’adversaire peut interrompre la balle, et que si l’équipier est en mouvement, il loupera probablement la balle qui s’empressera de rebondir un peu partout sur l’unique stade du jeu, composé de diverses plateformes. Ainsi, les Alley-Oop (la passe à un équipier qui tire en reprise de volée) et les rebonds donnent lieu à des multiplicateurs en cas de but, preuve en est de la difficulté de marquer. Ces subtilités impliquent une agréable courbe de progression pour le joueur en termes de maîtrise du gameplay.

 


Or, l’ensemble du gameplay amène parfois à une lisibilité difficile de l’action, surtout quand les hashbombs sont activées. Le principe des hashbombs repose sur l’intégration de Twitch et de Twitter au jeu : chaque partie dispose d’un hashtag, et lorsque les options liées aux hashbombs sont activées, n’importe qui peut interagir avec votre partie via Twitch ou Twitter en déclenchant des actions diverses grâce à une liste assez importante de hashtags.

 

Transformation de la balle en bombe ou en cube de glace, transformation des joueurs en clowns, rayons lasers sur le terrain, screamer : les parties sont aussi déjantées que le veut votre public, quitte à ne plus rien y comprendre. Cependant, le dynamisme est toujours au rendez-vous, et tous ces éléments forment un charme propre à #IDARB.

 


La personnalisation, pilier de l’aspect communautaire

 

 

Si le jeu propose deux modes dont on a vite fait le tour –un mode un joueur anecdotique et un mode pari où l’on regarde deux IA s’affronter – en plus du mode online, #IDARB tient à se démarquer par son aspect communautaire, qui passe par la création et le partage. En effet, en plus des équipes disponibles par défaut, il vous est possible d’en créer entièrement : logo, joueurs et même musique sont à créer via un éditeur dédié.

 

De quoi faire la joie des amateurs de pixel-art et des fins compositeurs qui, une fois leur création terminée, pourront la partager via un QR code généré automatiquement. Vous pourrez alors importer chaque élément en scannant son QR code, Kinect étant alors obligatoire. Les outils proposés sont basiques, et pourtant le tout offre un fort potentiel communautaire, pour peu que les joueurs suivent. A l’heure où ces lignes sont écrites, il semblerait que ce soit le cas : on peut déjà trouver énormément de personnages tels que les icônes de Smash Bros, des musiques telles que les thèmes de Pokémon, Mario, ou des titres de groupes connus telle que Business Misery de Paramore, bref, il y en a pour tous les goûts.


L’éditeur de personnage permet de laisser libre court à son inspiration, et partager rapidement le résultat

Vesperia

  • JOUABILITÉ

    17

    #IDARB se veut simple à  prendre en main, et difficile à  maitriser. La prise en main se fait en quelques minutes, et les contrôles répondent parfaitement, donnant plaisir au joueur lors d'une réalisation parfaite de tel ou tel mouvement.

  • GRAPHISMES

    14

    Ambiance pixel-art oblige, les graphismes ne sont pas de haute volée mais s'accordent très bien au ton décalé du titre, tout en offrant un rendu parfaitement fluide.

  • BANDE SON

    13

    La bande-son de #IDARB n'est pas particulièrement marquante, mais en aucun cas gênante ou désagréable. Petite mention positive aux musiques personnalisables que l'on se fait un plaisir d'écouter et ré-écouter.

  • DURÉE DE VIE

    12

    Sans être lassant, #IDARB ne fait pas partie de ces jeux qui vous scotcheront des centaines d'heures devant l'écran. Vous trouverez néanmoins de quoi vous occupez quelques heures, et la rejouabilité est assurée lors des soirée entre amis.

  • SCÉNARIO

    -

    Le mode solo est plus à  considérer comme une initiation au jeu bourrée d'humour plutôt que comme une histoire à  proprement parler. Difficile donc de noter cette partie du soft.

    • Points positifs

      • Vraiment très fun
      • Une intégration de Twitch et Twitter très réussie
      • Personnalisable à  souhait
      • Une courbe de progression à  travers un gameplay qui se maîtrise au fur et à  mesure
    • Points négatifs

      • Quelques chargements
      • Kinect obligatoire pour profiter de l'aspect communautaire
      • Un seul niveau
      • Parfois difficile à  suivre

    Conclusion

    Parti de presque rien, #IDARB est devenu un jeu très fun dont on enchaîne les parties sans vraiment se lasser. Pourtant, le jeu n'est pas exempt de défauts, qu'il s'agisse de quelques chargements un peu longs entre les parties, ou du fait de n'avoir qu'une seule map en guise de champ de bataille. Malgré ça, le dynamisme permanent et les nombreuses possibilités amenées par l'intégration ingénieuse de Twitch et Twitter font de #IDARB un jeu sur lequel il fera bon revenir, notamment lors des soirées entre amis.

    14

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (-1)

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 0 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    #IDARB

    Support : Xbox One

    Editeur : Other Ocean Interactive

    Développeur : Other Ocean Interactive

    Genre :Sport

    Multijoueur : Jouable en solo | Multi sur le même écran | Multi en ligne | Multi en coopératif | Multi en compétitif

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Vesperia : Co-Responsable de la rubrique "Tests"

    Joueur de 22 ans, je tente de rattraper des années de culture vidéoludique pour comprendre le pourquoi du comment de chaque jeu. Ce qui me prend beaucoup de temps et me fait accumuler plus de retard encore. J'aime le jeu vidéo, tout simplement.

    Critiques de Presse