17

[TEST] Pokémon Saphir Alpha / Rubis Omega

icone auteur news

Le 02/01/2015

Cela deviendrait presque une habitude chez Pokémon de ressortir ses vieux épisodes sur les nouvelles consoles de Nintendo. Après les remakes du tout premier opus sur Game Boy Advance, puis de Or et Argent sur DS, voici que Game Freak sort celui de Rubis et Saphir sur Nintendo 3DS. N'était-ce pourtant pas hier que résonnait dans notre chambre d'enfant incrédule le doux son de la GBA ? C'est vrai qu'en regardant un peu en arrière on a presque l'impression que le titre a seulement quelques années, cinq tout au plus. Pourtant, oh surprise en observant sa date de sortie : Pokémon Rubis/Saphir a foulé notre sol en 2003 ; voilà qui ne nous rajeunit guère ! Enfin après l'excellent X/Y, qu'il s'agisse d'un remake ou non importera peu aux fans tant que la nouveauté est là. Mais... Peut-être est-ce ici que démarre le déclin de la saga.

 

Des ajouts ? Quels ajouts ?


L'épisode Rubis/Saphir sorti sur Game Boy Advance était blindé de nouveautés. Déjà en terme de graphismes, mais aussi en terme de gameplay et de connectivité. En effet, le titre était compatible avec un opus exclusif à la Nintendo Gamecube, et le nombre d'actions possibles paraissait alors extraordinaire. De plus, Vert Feuille, Rouge Feu et Emeraude purent se brancher ensuite à cette version, pour effectuer des échanges ou des combats. Un outil de vente non négligeable qui, il faut bien l'avouer, en jetait véritablement. Et même si nos yeux d'enfants enjolivaient grandement la chose, à l'époque le soft semblait être une évolution incroyable dans la série. Avec un peu de recul, il apparaît maintenant qu'il était certes très intéressant de part bien des points de vue, mais qu'il fallut attendre la sortie de la DS pour que le renouveau s'opère véritablement. Avec la parution de X/Y, la série prit un tournant nouveau là encore, qui ne plaira cependant pas à tout le monde. 

   

Chose très plaisante dans cette nouvelle génération : il est désormais possible d'échanger des pokémons à tout moment, juste en allumant la fonction Wireless de sa 3DS. Ceci est évidemment valable dans ce nouvel opus, bien entendu compatible avec les premières versions sorties sur la machine de Nintendo. Mais l'avènement de cette nouvelle génération a aussi fait totalement disparaître le challenge. Un choix visant sans doute à toucher encore plus large dans le grand public, mais qui n'a finalement rien de plaisant. En effet, il n'est pas exagéré de dire que l'on pourra terminer le jeu avec seulement trois pokémons. Autant dire qu'à aucun moment on ne se demandera si l'on va perdre, ce qui enlève beaucoup au plaisir de jeu initial. Outre un Multi Exp cheaté, permettant à tous nos monstres de gagner de l'expérience lors des combats, les champions d'arène disposeront souvent de seulement deux ou trois pokémons relativement faiblards, contre trois à cinq puissants auparavant. Rien de plus simple aujourd'hui que de balayer ceux que l'on appelait boss autrefois.

L'aventure ne demandera de surcroît guère de réflexion, moins encore qu'avant, à tel point que l'on pourra la boucler en ligne droite sans se demander où aller une seule fois. Alors certes le joueur n'était jamais perdu avant, à moins de sauter les dialogues importants, mais aujourd'hui l'impression d'être constamment guidé plane au dessus de notre tête. Cette linéarité exacerbée couplée à une simplicité déconcertante, Pokémon Rubis Omega et Saphir Alpha perd en quelques heures beaucoup de l'aspect ludique de la série. On en vient à enchaîner les arènes et les rencontres avec les teams Magma et Aqua dans le seul but et la seule espérance de tomber sur un adversaire résistant. Au final, même la ligue se révèle aisée, une déception qui ne manquera pas de faire pester le fan de la première heure. Cette absence de challenge est véritablement le plus gros défaut de cette itération, encore plus simple que X/Y. C'est fort dommage d'ailleurs, car la suite est presque élogieuse, en dépit d'une liste de défauts qui ne cesse de prendre de l'ampleur, et d'une réelle carence en nouveautés.

La recette inaugurée par la version X/Y fonctionne toujours très bien. Malgré les problèmes susnommés, l'aventure est relativement plaisante et bénéficie d'une petite touche nostalgique agréable. Et en dépit d'une absence remarquée de gros ajout, l'impression seule de nouveauté est suffisante pour rendre l'expérience presque aussi magique que l'épisode précédemment cité. C'est cependant dans le « presque » que se situe le problème. Plus concrètement, le contenu supplémentaire que propose cette version est anecdotique, puisqu’il se compose avant tout de trois éléments bien distincts, le premier étant le Navi-Dex. Il s'agit en fait d'une carte nous indiquant les pokémons présents dans la zone visitées. Une fois encore on sent bien la patte dirigiste et la simplicité innée du soft. Le second n'est autre que la possibilité de voler dans tout Hoenn à dos de pokémon. C'est véritablement maigre, et d'intérêt limité, si ce n'est que cet outil permettra de capturer divers pokémons légendaires. Enfin le troisième véritable ajout est la possibilité d'habiller ses petits monstres... C'est presque une mauvaise blague.

Le seul intérêt du Navi-Dex est que dorénavant on perçoit les pokémons aux capacités plus puissantes que les autres. Ils se montrent à nous dans les hautes herbes en émettant leur cri, et nous n'avons plus qu'à les cueillir en marchant sur la pointe des pieds, ce qui ne demande que de pousser le stick analogique légèrement en avant. Pour tout dresseur cherchant la perle rare, c'est une aubaine. Cependant l'aspect reproduction et entraînement perd quasiment tout son sens, dans la mesure où désormais on n'a presque plus besoin de faire s'accoupler nos pokémons pour obtenir des bébés surpuissants, ou dotés des capacités spéciales dont nous rêvions. Il suffit de marcher dans les hautes herbes en attente d'un signe, puis de fondre sur la pauvre bête sans défense. Encore un choix d'orientation qui laisse fortement à désirer, et qui rend le soft d'autant plus simple, ce dont il n'avait guère besoin...

 

On prend les mêmes et on recommence


La version X/Y était incontestablement une grande réussite graphique. Outre un moteur performant, la nouvelle direction artistique en jetait vraiment beaucoup, et le tout émerveillait clairement le fan de la première heure habitué à une qualité somme toute moyenne. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, Rubis Omega/Saphir Alpha a repris ce plaisant mélange de A à Z. Ainsi, il est très joli, c'est un fait là encore que le déni n'atteint pas. D'autant qu'il se voit pourvu de quelques minuscules ajouts très plaisants, comme les étoiles dans certaines flaques d'eau lorsqu'il fait nuit, ou encore le souffle de la brise dans l'herbe. Anecdotique une fois encore, mais pour le coup on appréciera ce petit vent de beauté soufflant sur nos écrans, sublimé par une 3D qui, une fois mise en route, décoiffe encore véritablement. L'aspect des évolutions a lui aussi changé, mais difficile de dire si c'est en bien ou en mal. Il reste très joli évidemment.

Les développeurs se reposant sur leurs acquis, il semble normal de voir débarquer les Méga-Évolutions dans cette version, suivies de près par les Primo-Résurgences, censées compter parmi les nouveautés. Mais le mot est bien trop fort pour qualifier ce pseudo ajout calqué sur les évolutions précédemment citées. Leur intérêt est le même, à savoir quelques modifications de stats passagères, mais aussi et surtout un tout nouvel aspect visuel. Elles ne sont cependant valables que pour Groudon et Kyogre, les deux pokémons légendaires présents sur les jaquettes. Là encore ça donne clairement l'impression d'un ajout uniquement destiné à inscrire un nom de plus dans la liste des nouveautés. Car si les Primo-Résurgence ne se nomment pas Méga-Évolutions, elles sont cependant en tout point identiques. Quant aux Méga-Évolutions en elles mêmes, certaines sont clairement inutiles, tandis que d'autres se révèlent vraiment magnifiques, et de surcroît très puissantes.

On retrouve bien évidemment les mêmes musiques que dans les versions originales, qui ne manquaient alors pas de qualité, bien qu'elle fussent très inégales. Certaines sonorités étaient difficilement supportables, et le tout était très loin de la perfection en dépit de certaines jolies surprises. Quelques passages restèrent gravés longtemps dans les mémoires, ancrés à côté de Funny Bear et ses camarades les singles atroces, tandis que d'autres se révélaient être de réels plaisis. Ici l'ensemble des morceaux ont été réorchestrés, et ce n'est pas un mal, loin de là. La plupart des sonorités irritantes ont disparues, les autres sont atténuées. Les thèmes autrefois de qualité sont aujourd'hui nettement sublimés par cet affinage en tout point plaisant. Dommage simplement que ce remaniement ne contienne pas les mêmes types de sons que dans X/Y, plus dynamiques, plus rock, plus entraînants, et donc plus jolis. Enfin bon, on ne peut pas tout avoir...

Le système de base secrète qu'avait apporté la version originelle de Saphir/Rubis est évidemment toujours de la partie. Un point positif certes, bien que leur construction soit encore très limitée. Il faudra trouver un trou dans une paroi, un buisson suffisamment large, ou encore un arbre de bonne taille pour pouvoir s'installer. Et une nouvelle fois les possibilités de customisations sont assez faiblardes et manquent d'intérêt. Les bases secrètes n'apportent en effet rien à l'aventure, si ce n'est un peu de durée de vie supplémentaire si l'on désire construire la plus belle d'entre elle. Et de ce côté le seul réel ajout concerne le mode en ligne, qui permet bien sûr de visiter les bases d'autres dresseurs, et de montrer la nôtre au monde. Certains y verront une aubaine, d'autres n'y trouveront aucun intérêt, ce système ne conviendra clairement pas à tout le monde, comme à l'époque de son invention sur Game Boy Advance.

Pour ce qui est du scénario les développeurs ont tout de même fait des efforts en le remaniant de fond en comble. Les premières minutes de jeu seront identiques à l'aventure que l'on connaît déjà, la suite sera cependant plutôt différente, bien que le monde en lui même n'ait subit que très peu de modifications. Malgré cela, il n'y a une fois encore rien de bien captivant, le tout se révèle inintéressant, et les rares personnages marquants manquent cruellement de caractère. C'est d'ailleurs presque pire qu'avant dans la mesure où un grand nombre de dialogues se révéleront beaucoup trop long et inutiles. Au final la seule partie de l'histoire qui ne soit pas totalement dénuée d'intérêt est la toute dernière. L'aventure Delta, de son petit nom, est un supplément boostant beaucoup la durée de vie déjà énorme, et se révélant presque captivante à côté du restant du jeu. Mais avant d'y accéder il faudra battre la ligue pokémon évidemment, ce qui nécessitera au minimum trente longues heures de jeu.

 

Un bilan excessivement mitigé


Ce remake de Pokémon Saphir/Rubis ne plaira donc pas à tout le monde. Le fan de la première heure aura du mal à trouver son compte à cause de l'absence révoltante de challenge et du nombre dérisoire de nouveautés intéressantes. Il ne prendra son pied qu'à partir du moment où la ligue pokémon sera déboutée, et que l'aventure Delta débutera, cette sorte de campagne supplémentaire et inédite à la difficulté légèrement rehaussée. Ce qui veut dire que pour lui l'aventure prendra tout son sens au bout d'une quarantaines d'heures, rien que cela... Le néophyte pourra cependant prendre plaisir à découvrir un monde qu'il ne connaît pas, et surtout l'apport d'un grand nombre de monstres légendaire risque fort de le griser. S'il est certes très plaisant de retrouver quelques ajouts apportés par les versions originelles, comme la plantation des baies, il faudra s'accrocher pour adhérer à ce mélange clairement imparfait et sans surprise. Il y a fort à parier que beaucoup considéreront cet épisode comme celui de trop, et ils auraient raison. Reste maintenant à patienter, l'attente d'un véritable nouvel opus risque d'être longue.  

itokiry

  • JOUABILITÉ

    16

    Cette version est quasiment identique sur ce plan à ce que proposait X/Y. Les quelques ajouts sont dérisoires, mais le tout reste très agréable à prendre en main. Dommage cependant que les rollers aient été abandonnés.

  • GRAPHISMES

    16

    Le moteur est ici le même que dans l'épisode précédent, et il faut avouer qu'il est toujours aussi performant. Il est cependant regrettable que Hoenn n'ait pas été plus remanié que cela, car au final on a clairement l'impression de refaire le même jeu, en dépit de la sensation vague de nouveauté qu'apporte le changement visuel.

  • BANDE SON

    15

    Les morceaux sont joliment remaniés. Certaines sonorités sont rendues plus agréables à l'oreille, d'autres manquent encore de quelque chose, comme de dynamisme par exemple.

  • DURÉE DE VIE

    18

    Qui dit Pokémon dit durée de vie exceptionnelle. Et avec cet opus, en dépit d'une difficulté qui a définitivement mis les voiles, c'est la même chose. Entre le nombre faramineux de monstres à capturer, les objets rares à collecter, et l'aventure principale s'achevant de surcroît sur un segment inédit, il y a clairement de quoi faire.

  • SCÉNARIO

    10

    Auparavant l'histoire n'avait absolument rien d'intéressant. Ici elle est remaniée et pourtant semble encore plus désuète. Seule la toute dernière partie de l'aventure aura un tant soit peu d'intérêt, mais c'est malheureusement loin d'être la plus longue.

    • Points positifs

      • Le nombre de pokémons qui ne cesse de grandir
      • La durée de vie exceptionnelle
      • L'ajout de quelques Méga-évolutions sympathiques
    • Points négatifs

      • Trop peu de nouveautés
      • L'absence de difficulté
      • L'histoire soporifique

    Conclusion

    Ce remake est loin d'être mauvais, mais il manque cependant de quelque chose. Un petit truc qui rendait X/Y véritablement magique, moderne et addictif. Les nouveautés se font rares et souvent manquent d'intérêt, mais le plus dommageable est la disparition du challenge. Sans difficulté le soft est nettement moins amusant. Le fan de la première heure qui aura sans doute déjà terminé l'opus original peut aisément passer son chemin. Pour le néophyte découvrant la série, il s'agira d'un titre méritant un vague coup d'oeil.

    14

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (17)

    GalWii a écrit un commentaire le 02/01/2015 à 18:46

    Où sont les notes et les images?

    itokiry a écrit un commentaire le 02/01/2015 à 21:43

    Nulle part, ce n'est que la sauvegarde de mon brouillon ^^ il manque la fin du test, qui n'est pas écrite

    GalWii a écrit un commentaire le 03/01/2015 à 01:24

    Haha au temps pour moi :p

    Vesperia a écrit un commentaire le 03/01/2015 à 11:37

    Tu oublies (pour l'instant) de parler de l'épisode Delta, de la possibilité de capturer la plupart des légendaires grâce au vol à dos de Méga-Éon, du fait que cet épisode sort surtout en hommage et permet, avec X/Y, de compléter le Pokédex en ayant qu'une version de chaque (un X/Y, un RO/SA), le fait que les primo-résurgences peuvent être multiples en combat (pas comme les méga-évo), l'amélioration du principe des bases secrètes, le redesign de certains endroits (Lavandia qui subit une avancée dans le temps, pas comme si c'était un remake mais comme on revenait dans la région quelques années plus tard), les ajustements de scénario... j'en oublie car je post rapidement, mais il manque beaucoup de choses pour l'instant ^^

    itokiry a écrit un commentaire le 03/01/2015 à 12:28

    Je n'ai pas dit le contraire, par contree je trouve inutile de preciser l'ensemble de ce que tu voudrais ajouter. Puisqu'il s'agit d'un test je veux être exhaustif en ce qui concerne sa qualité, mais pas nécessairement en ce qui concerne son contenu. D'autant que, certes, son contenu est relativement énorme, mais ça ne l'empêche pas d'être le moins bon des épisodes sortis à ce jour selon moi.

    Vesperia a écrit un commentaire le 03/01/2015 à 20:01

    Tu remarquera que dans mon petit listing j'ai pris soin de mettre que des nouveautés, parce que toi tu dis que y'en a pas et que du coup c'est faiblard niveau contenu (ce qui est pas très vrai). C'est un remake, donc il est important de parler du contenu, et d'être plutôt exhaustif (sans spoiler évidemment).

    Le fait que tu le considères comme le moins bon sorti n'a rien à voir, et ne doit pas influer sur le traitement de chacun des aspects du titre dans ton test.

    itokiry a écrit un commentaire le 04/01/2015 à 12:22

    J'ai listé toutes les nouveautés dans mon test, leur intérêt aussi.

    Vesperia a écrit un commentaire le 04/01/2015 à 17:21

    Non. Au risque de me répéter, ton test n'est pas exhaustif en ce qui concerne les nouveautés, il ne va pas assez en profondeur. Et c'est ce qu'on attend d'un test : qu'il traite l'ensemble du sujet, de manière aussi détaillée que possible. Donc, j'aimerais que tu prennes mon listing en compte, et que tu améliores ton test.

    Titiboy a écrit un commentaire le 04/01/2015 à 21:43

    Bon je vais me permettre d'intervenir exceptionnellement.
    Car je sens que ce topic va partir en eau de boudin, et j'ai clairement pas envie que ça parte en live comme la dernière fois.

    Je résume donc la situation :
    - Actuellement il y a un test pondu par itokiry.
    - Vesperia a donné son avis et ses remarques.
    - A itokiry de les prendre en compte ou non
    - Et à Svaingame (ou galwii) de trancher si le test en état "prêt en validation" doit être publié.

    Merci donc à chacun de prendre en compte mon post.

    itokiry a écrit un commentaire le 04/01/2015 à 21:47

    J'ai d'ores et déjà corrigé mon test en fonction de ton listing, et j'ai ajouté les parties manquantes. Je n'avais aucunement l'intention de créer débat ^^

    * a écrit un commentaire le 04/01/2015 à 22:03

    Hello hello, difficile en ce moment d'être régulièrement présent sur le site ^^' Bref, j'ai lu tout ça, pris en compte les remarques et lu le test de Itokiry.

    Globalement, je n'ai rien à dire. Je trouve le test complet. Même si je n'ai joué qu'aux versions GB N&B de Pokémon et donc que je ne m'y connais pas tellement, j'ai cerné de suite les nouveautés et recyclages de ces nouvelles versions. En effet, Itokiry a pris en compte les remarques de Vesperia et les a inclus dans son test (il les évoques brièvement et pas besoin d'aller plus loin dans les détail. Le joueur cernera directement chaque point). Bien sûr, je ne suis pas un fan de la licence et les épisodes dépassant les années 2000 reste pour moi un mystère x)

    Pour ma part, le test est dans la bonne voie pour être publié. Il manque les images par contre ^^'

    itokiry a écrit un commentaire le 06/01/2015 à 23:26

    Je me suis occupé des images aujourd'hui, j'ai aussi apporté quelques minimes modifications. Je pense qu'en l'état il est "parfait" :)

    * a écrit un commentaire le 10/01/2015 à 13:48

    Super Test ! Rien à dire ;)

    Merci à GalWii pour l'avoir publier ^^

    itokiry a écrit un commentaire le 10/01/2015 à 16:11

    Merci beaucoup :D

    LeCann a écrit un commentaire le 28/01/2015 à 10:55

    Very nice as well,....very generous, good forums as well. :D
    [size=70][url=http://www.coquegsm.com/category-accessoires-samsung-galaxy-note-4-10.html]housse protection Galaxy note 4[/url] [url=http://www.coquegsm.com]etui Galaxy note 4[/url][/size]

    kelly102 a écrit un commentaire le 06/03/2015 à 04:05

    Super test [url=http://www.etuicoquesamsung.com/category-coques-samsung-galaxy-a3-497.html][color=#393333]etui galaxy A3[/color][/url] [url=http://www.etuicoquesamsung.com/category-coques-samsung-galaxy-a3-497.html][color=#393333]etui samsung galaxy A3[/color][/url]

    itokiry a écrit un commentaire le 06/03/2015 à 09:17

    Merci ^^

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 1 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Testeur de jeux vidéo

    J'ai eu quasiment tout depuis la sortie de la nes, mais mes trois gros coups de coeur (accessoirement les consoles sur lesquelles j'ai le plus joué) sont la Game Boy Advance, la PSP et la Nintendo DS.

    "Baromètre du test"

    "autre sujet... "