5

[TEST] NBA 2K15

icone auteur news

Le 07/11/2014

Après avoir éclaboussé l'apparition de la nouvelle génération de consoles avec sa réalisation technique impressionnante l'année dernière, la licence de basket NBA 2K revient cette année faire parler son basket qui a su, au fil des opus, se bâtir une réputation d'intouchable. Avec le dernier MVP en titre Kevin Durant comme nouvelle égérie, NBA 2K15 a t-il encore les reins assez solide pour allez chercher un nouveau titre de champion ? Éléments de réponse.

 

Premier quart-temps : La réalisation

Nous l'évoquions dans l'introduction, la réalisation technique de la licence sportive de Visual Concepts a toujours été l'un de ses points forts. Déjà à l'époque de la Playstation 3 et de la Xbox 360, la franchise 2K savait mettre le ton en terme de réalisme et de sensations de jeu. Aujourd'hui, des années après sa première apparition sur la Dreamcast et depuis l'arrivée récente des toutes nouvelles consoles que sont la Playstation 4 et la Xbox One, NBA 2K15 s'impose aujourd'hui comme la référence. Parce qu'il ne pouvait pas en être autrement, les premiers visuels aperçus n'avaient pas menti, NBA 2K15 est tout simplement sublime. Profitant pleinement des capacités de la nouvelle génération, on se rapproche doucement mais sûrement vers le photo-réalisme.

La version 14 avait déjà réussi à nous bluffer, cette nouvelle mouture parvient à élever une nouvelle fois le niveau pour nous proposer des joueurs modélisés de mains de maître. Disposant d'un niveau de détail très élevé, que ce soit les rides, la texture de la peau, la sueur, les expressions du visage, chaque match est un véritable bonheur pour les yeux, d'autant que le jeu n'est pas avide des séquences en gros plans sur les joueurs. Au delà du traitement incroyable réalisé sur les joueurs et leur visage, qui prend évidemment ici une part très importante dans le jeu, c'est également tout ce qui se trouve autour des joueurs qui fait de NBA 2K15 l'expérience sportive la plus immersive à ce jour.

Pour ce nouvel opus, les développeurs ont inclus dans le jeu de nouvelles séquences inédites. Ainsi, les présentations d'avant-match seront réalisées par Shaquille O'neal et Ernie Johnson, et même si l'on pourra regretter que nos deux protagonistes ne soient pas plus vivants, ils ont au moins le mérite de combler les temps de chargement. Autre nouveauté, sur le terrain cette fois-ci, les pom-pom girls font leur apparition durant les temps-morts de chaque rencontre, cette venue apporte un peu de fraîcheur et de nouveauté lors des matchs. A cela s'ajoute un public travaillé et plus réactif à l'action qu’auparavant, des salles encore plus vraies que natures et qui possèdent chacune leurs particularités, des cinématiques à foison, vous allez vivre avec ce nouvel opus la NBA sans bouger de votre canapé. Un véritable travail de fond qui permet au joueur de vivre l'intensité de chaque match comme si il y était, à tel point que la frontière entre le vidéo-ludique et la réalité est de plus en plus imperceptible. La réalisation du titre est donc une franche réussite, ce qui n'étonnera personne, et qui placera NBA 2K15 comme l'un des plus beaux jeux de cette nouvelle génération. On notera toutefois quelques défauts mineurs comme la modélisation raté de certains joueurs, surtout ceux des équipes européennes, quelques bugs graphiques à l'image des interviews de joueurs où le joueur n'apparaît pas, mais au vue de la qualité technique du titre, ce serait faire la fine bouche.

 

Deuxième quart-temps : Les modes de jeu

A l'instar de sa réalisation, la franchise NBA 2K brille également à travers ses modes de jeux qui offrent au joueur une expérience riche et qui s'adressent à tous les types de joueurs. Dans NBA 2K15, nous retrouvons avec plaisir les modes de jeux connus des fans.

Tout d'abord, tel un vin qui se bonifie avec l'age, le mode Association est encore une nouvelle fois présent dans cet opus dans une version améliorée, où le but est de prendre les reines d'une franchise NBA. Véritable inhalateur de vie sociale, vous devrez dans ce mode de jeu gérer tout ce qui touche de près ou de loin à votre franchise, de la santé de vos joueurs au prix des places de parking du stade. Un mode dans lequel il vous faudra être attentif au moindre petit détail si vous voulez avoir la chance de remporter un jour le titre avec votre franchise. Doté de possibilités aussi grandes qu'innombrables, le mode Association se révèle être encore cette année le ciment de ce 2K15, le mode dans lequel le joueur passera certainement le plus de temps, au risque d'en devenir véritablement accroc !

Mais si l'Association a toujours été le mode le plus complexe et fourni de la licence 2K, le vent semble vouloir tourner cette année en direction du mode Mon joueur. A grand coups de trailers, de photos et de vidéos de présentation, il semblerait que les développeurs aient décider de faire de ce mode leur véritable cheval de bataille désormais. Instauré depuis maintenant NBA 2K10, le mode MonJoueur vous permettra de créer votre propre joueur et de vous lancer dans une carrière de basketteur professionnel. Au même titre que ce que l'on peut apercevoir dans la licence de football FIFA, ce mode suivra votre joueur du début jusqu'à la fin et vous ne pourrez progresser dans la ligue qu'après avoir prouvé votre valeur. Pour cette nouvelle génération, ce mode MonJoueur a reçu un traitement tout particulier de la part de l'équipe de Visual Concepts, en atteste le générique de présentation qui débute ce mode.

Un jeu à part entière, voilà la véritable volonté des développeurs, et cela passe d'abord par la création de votre personnage et l'apparition de l'une des grosses nouveautés de ce nouvel opus : le scan facial. Désormais, grâce à la caméra de la Playstation 4 et au Kinect de la Xbox One, il vous sera possible de modéliser votre visage dans le jeu, en suivant une procédure de quelques minutes. Une pratique déjà utilisée par le passé avec d'autres jeux mais qui n'avait jamais été aussi performante que celle proposée par 2K15 et la technologie dont on dispose aujourd'hui. Un ajout bienvenu, pour peu que l'on obtienne un résultat satisfaisant pour son égo. Une fois la création de votre joueur terminé, il vous sera impératif de commencer par signer des contrats de dix jours dans les franchises de bas de tableau. Si vos performances s'avèrent suffisamment bonnes, ce qui peut être parfois compliqué suivant la franchise dans laquelle vous êtes, le patron vous proposera alors un contrat jusqu'à la fin de la saison courante. Le début de votre carrière NBA peut commencer !

Ce que l'on peut remarquer d'entrée de jeu, et ce avant même d'avoir posé les pieds sur un parquet, c'est l'effort mis en place pour rendre ce mode aussi attractif que possible. Ainsi, si nous connaissions auparavant ce mode à travers de simples menus, il vous faudra maintenant vous habituer à observer la vie de votre joueur à travers des cinématiques. Mis en avant par 2K Sports comme un ajout essentiel, ces cinématiques auront à cœur de vous plonger au plus profond de la carrière de votre joueur en vous dévoilant les coulisses des terrains de basket. Entre les discussions avec votre agent dans votre appartement, les conseils prodigués par la star de votre équipe, les phases de trash-talking et les interviews d'après match, le mode MonJoueur évolue quelque peu vers un format télévisé où ces cinématiques prendront une part importante de l'aventure. Et c'est peut-être là que le bat blesse.

De prime abord, cette nouvelle tournure d'un mode MonJoueur plus interactif et visuel a tout pour plaire au joueur. Il est toujours agréable de voir des cinématiques avec une réalisation de bonne qualité et qui nous plonge encore un peu plus dans la vie de la NBA. Seulement, si l'intention d'offrir au joueur un mode immersif est louable, la pratique s’essouffle rapidement. En substance, ces cinématiques n'apportent rien au jeu et celui-ci en use et en abuse. Parfois sans aucune raison valable, votre progression se verra entrecoupée par l'apparition d'une cinématique inutile et qui, plus grave encore, viendra casser le rythme du jeu. Un ajout qui influe donc plus sur la forme que sur le fond, entraînant avec lui des temps de chargements très longs contre lesquels le joueur pestera.

Malgré tout, il faudra savoir surmonter ces quelques désagréments pour profiter pleinement de l'expérience de ce mode de jeu qui, une fois encore, propose un beau challenge pour le joueur qui devra se démener aux quatre coins du terrain pour apporter la victoire à son équipe. Toujours basé sur un système de notation qui évaluera en temps réel votre match, celui-ci ne laissera rien passer et sera véritablement intransigeant. C'est ainsi que si vous vous permettez de ne pas prendre votre joueur en défense ou si vous ne partagez pas le ballon avec vos coéquipiers, votre note générale chutera de façon drastique. On pourra noter cette année un léger ajustement dans notre appréciation, lequel n'est pas toujours perceptible lors des premières rencontres : vos mauvaises actions durant un match seront dorénavant plus pénalisantes qu'auparavant, notamment au niveau des erreurs défensives, un moyen juste et efficace de vous impliquer activement dans la rencontre.

En bref, le mode MonJoueur parvient à conserver ses qualités en peaufinant quelque peu son gameplay qui est à présent plus exigeant. Il sera toujours plaisant de voir une réelle courbe de progression sur le terrain de notre joueur à mesure que nous améliorons nos compétences même si, c'est vrai, notre joueur deviendra fort d'un coup d'un seul. Après tout, nous sommes avant tout ici pour prendre du plaisir. On regrettera simplement ces quelques ajouts un peu anecdotiques, ces cinématiques qui n'apportent rien et qui alourdissent l'expérience, ces personnages qui manquent clairement d'inspiration dans leurs dialogues et un sévère manque de panache dans le résultat final, ainsi que ces temps de chargements trop longs.

Enfin, si il vous reste un peu de temps et de vie à consacrer sur autre chose que l'Association et le mode MonJoueur, sachez qu'il existe aussi le mode MonÉquipe qui vous permettra quant à lui de créer votre équipe en partant d'une base vierge. A la manière de FIFA Ultimate Team, ce mode utilise le même système de cartes à collectionner qui vous permettront d'obtenir des joueurs, des systèmes, des maillots et bien d'autres choses encore. La progression de votre équipe se réalisera en accomplissant de nombreux défis qui vous feront gagner des points, lesquels vous permettront d'acheter des packs de cartes selon trois niveaux de rareté : bronze, argent et or. Il est aussi ici question de bien évaluer les différents aspects de votre équipe, les compétences de vos joueurs, la qualité de votre coach et de bien planifier votre avenir avant de valider votre équipe. Un mode complet, sur lequel le joueur reviendra souvent à l’appât de la meilleure carte et qui n'a pas à souffrir de la comparaison avec les autres. Un mode qui propose une autre façon d'aborder le jeu en laissant libre court à vos envies pour créer votre meilleure équipe de tous les temps.

Autant de modes de jeux qui offriront à NBA 2K15 une durée de vie phénoménale si tant est que vous aimiez le basket, sans parler des nombreuse équipes disponibles en partie rapide et du mode multijoueur, vous n'êtes pas prêt d'en voir le bout !

 

Troisième quart-temps : Le gameplay

Au niveau du gameplay (le premier élément qui a fait de NBA 2K le succès qu'il est aujourd'hui), 2K Sports ne change pas sa recette et propose au joueur sa même mécanique de jeu très bien huilée, agrémentée de quelques ajustements pour rendre l'expérience un peu plus fluide. Les développeurs nous l'avait promis, les joueurs disposent maintenant de beaucoup plus d'animations qu'auparavant et cela s'observe notamment sur les contacts où le résultat paraît plus cohérent et naturel. Nous observons également un changement au niveau de la mécanique des tirs, où le timing a subit une légère amélioration qui facilitera l'apprentissage des novices. Une jauge de tir se situe maintenant au pied des joueurs, selon laquelle le tir aura plus de chance de rentrer ou non. Selon les zones préférentielles de chaque joueur, un espace de tir s'agrandira ou se réduira à l'intérieur de la jauge et nous indiquera à quel moment nous devons arrêter notre tir. Une idée bien pensée et intuitive qui entraîne avec elle l'apprentissage du timing de chaque joueur.

Comme il est de coutume avec le gameplay de chaque NBA 2K, c'est un véritable plaisir que de contrôler les différents joueurs tant les animations sont fluides, bien que ça ne soit pas toujours une licence conseillée aux joueurs qui n'ont pas le temps de s'y investir. Au delà de la nouvelle jauge de tir et de la gestion des contacts améliorée, le domaine qui a été le plus remanié est très certainement la défense. Dans NBA 2K15, la défense sur l'homme est nettement plus compliquée que dans le dernier opus mais offre également au joueur un défi d'autant plus gratifiant lorsqu'on arrive à tenir son joueur. La difficulté de bien défendre dans NBA 2K15 provient principalement du premier pas de l'attaquant qui est ici très important, sur lesquels les un-contre-un se basent essentiellement. Il vous faudra être très réactif et attentif au déplacement de votre joueur pour anticiper son départ et ainsi tenter de bloquer sa route vers le panier. Un effort qu'il faudra fournir constamment, au risque de voir son adversaire direct marquer deux points.

 

 

Quatrième quart-temps : Retour en zone

Il est indéniable que NBA 2K15 est une véritable claque graphique, mais cet unique point fait-il obligatoirement de lui un jeu à qui nous pouvons tout pardonner ? Pas toujours. Car même avec la meilleure réalisation de son histoire, un contenu conséquent et un jeu toujours aussi solide, il en ressort au final que les développeurs cachent la misère avec du contenu pas toujours indispensable. Aussi sympathiques que soient les ajouts de cette nouvelle édition, il subsiste encore et toujours les mêmes erreurs qui chagrinent et qu'on se traîne encore et encore depuis de nombreux opus. Qu'en est-il de ces pertes de balles forcées lorsque la balle rebondit sur le dos d'un adversaire sans raison ? Qu'en est-il de l'intelligence artificielle de nos coéquipiers incapables de mettre un panier tout fait après une action très bien menée, lorsqu'ils sont seuls dans la raquette ? Qu'en est-il de ces matchs au déroulement trop scriptés, devant lesquels nous devenons plus spectateur que joueur ? Qu'en est-il de cet arbitrage parfois limite ? Autant de questions qui restent pour l'heure en suspens et qui, si l'on pousse notre raisonnement, amène à penser que les développeurs ne font plus les efforts nécessaires ou ne les jugent pas comme tels. Et pourtant ils le sont. Si ces quelques petits désagréments peuvent être perçus pour certains comme un détail sans importance, il en va du plaisir sur le long terme de corriger ces erreurs qui gâchent le plaisir du jeu qui aurait pu, hélas, être total.

La franchise NBA 2K a toujours brillé par son excellence et sa maîtrise dans le jeu, seulement aujourd'hui il nous est nécessaire de pointer du doigt un jeu qui lorgne de plus en plus vers le spectacle au détriment de la technique et c'est regrettable. NBA 2K15 est un jeu qui ne révise plus son basket et qui ne se sert maintenant plus que de ses fondamentaux, appris il y a des années maintenant, pour conserver sa couronne de roi incontesté mais pas toujours incontestable. Car en réalité, le problème se situe peut-être dans le fait que NBA 2K ne connaît plus aujourd'hui de rival depuis très longtemps et la disparition de la licence NBA LIVE. Une licence qui tente le come-back, pas toujours de la meilleure des manières mais avec l'envie d'en faire le plus possible. Une bonne chose, autant pour cette série qui fut excellente par le passé que pour les joueurs, qui verront enfin leur NBA 2K remis en question. Au delà de ces nombreuses nouvelles cinématiques du mode MonJoueur, du scan facial ou de l'apparition de Shaquille O'neal comme présentateur, voilà la seule et unique chose que 2K a besoin aujourd'hui : un électrochoc.

GalWii

  • JOUABILITÉ

    17

    Grand point fort du titre, la jouabilité de NBA 2K15 ne bouleversera pas les habitudes des fans même si l'on notera de légers changements au niveau de la défense ainsi que l'apparition de la nouvelle jauge de tir bien pensée pour les novices. On pestera également encore et toujours contre ces errements défensifs, ces balles perdues et ces fautes abusives.

  • GRAPHISMES

    19

    Certainement le plus beau jeu de cette nouvelle génération, NBA 2K15 continue une nouvelle fois de nous impressionner avec des joueurs modélisés à la perfection qui fourmillent de détails. On regrettera que les joueurs Européens n'aient pas reçus le même traitement de faveur que les joueurs NBA, même si le résultat est quand même très joli. Malgré tout, la réalisation technique du nouveau titre de 2K Sports en impose par sa maitrise et son sens du spectacle, sur et en dehors du terrain. Carton plein !

  • BANDE SON

    18

    Choisie par Pharell Williams lui-même, la bande son du jeu est excellente à tous les niveaux et plonge dans l'ambiance Américaine dès les premiers pas sur le parquet ! On notera une amélioration au niveau de l'ambiance sonore du public, qui est ici plus réactif à ce qui se passe sur le terrain et amplifie le plaisir du jeu. On s'y croirait !

  • DURÉE DE VIE

    18

    Si vous n'avez pas peur de passer votre vie sur un jeu, NBA 2K15 vous propose encore une fois du très lourd avec un mode Association plus fourni que jamais, un mode MonJoueur qui vous proposera de vivre une expérience unique et de nombreux autres modes de jeu intense et plaisant. La durée de vie de NBA 2K15 est difficile à estimer tant le contenu est grand.

  • SCÉNARIO

    -

    Le scénario de NBA 2K15 ne constitue pas un élément notable.

    • Points positifs

      • Impressionnant, une véritable claque graphique !
      • La NBA dans votre salon, comme si vous y étiez
      • Un contenu gargantuesque, destiné à  tous les types de joueurs
      • Une volonté d'accessibilité pour les novices de la série
      • La bande-son du jeu toujours aussi bonne
      • Un plaisir de jeu à  tous les instants
      • Une interface un peu plus compréhensible
    • Points négatifs

      • Toujours les mêmes erreurs qui trainent depuis des années
      • Des temps de chargement beaucoup trop longs
      • Des cinématiques pour tout et n'importe quoi
      • Quelques ratés de modélisation
      • La désagréable impression de nouveautés qui n'en sont pas
      • Trop de fautes offensives
      • Une I.A parfois incompréhensible !

    Conclusion

    Après une campagne marketing plus agressive que les années passées, que vaut réellement ce NBA 2K15? Doté d'une réalisation technique irréprochable et qui exploite parfaitement la puissance de la nouvelle génération, d'un contenu ahurissant et destiné à tous les types de joueurs, d'une bande son excellente ainsi que d'une jouabilité toujours aussi exigeante et grisante, on ne voit pas réellement aux premiers abords ce qui empêcherait Kevin Durant de recevoir la couronne du roi. Seulement, il est ici question de continuité et NBA 2K15 pêche souvent par son manque de remise en question, quand les développeurs ajoutent à leur jeu des fonctionnalités souvent dispensables. Il ne va s'en dire que NBA 2K15 est un excellent jeu, c'est pour cette raison qu'il est d'autant plus frustrant de toujours voir ces mêmes erreurs de gameplay qui se suivent et qui ne sont toujours pas corrigées, entraînant parfois le joueur dans un sentiment de lassitude. Cette année encore, NBA 2K15 est la référence des jeux de basket, à n'en pas douter, espérons seulement que le renouveau de NBA LIVE entraîne les développeurs de Visual Concepts à renouveler sa formule pour redonner un peu de souffle à la série.

    17

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (5)

    * a écrit un commentaire le 08/11/2014 à 13:44

    Super Test GalWii ^^ Merci !!! En tout cas, il a l'air super ce NBA2K :D

    Titiboy a écrit un commentaire le 09/11/2014 à 09:54

    Beau test, j'avoue ^^.

    Gwareth Willy a écrit un commentaire le 02/04/2015 à 11:56

    Super test pour un super jeu, j'en ai passé des heures en mode carrière !

    Mr.Husotsuki a écrit un commentaire le 02/04/2015 à 15:33

    Bon test ! par contre sur la reconnaissance Faciale tu aurai pu parler des nombreux bugs sur cette fonction : - Visage Bugué - Réinitialisation du Visage a certains moments - Reconnaissance quelque peu aléatoire en fonction de l'environnement de la capture ( Normal tu vas me dire mais même dans une pièce bien éclairer il a déja reussi à prendre ma tête et la lampe de chevet juste derrière moi ... x) )

    niwrcqu a écrit un commentaire le 10/04/2015 à 05:20

    En tous les cas ton numéro de série ne m'inspire pas confiance. [url=http://www.coquegsm.com/category-accessoires-samsung-galaxy-e5-21.html:3noc4kn8][color=#000000:3noc4kn8]coque samsung galaxy e5[/color:3noc4kn8][/url:3noc4kn8] [url=http://www.coquegsm.com/category-accessoires-htc-one-m9-29.html:3noc4kn8][color=#000000:3noc4kn8]coque htc one m9[/color:3noc4kn8][/url:3noc4kn8]

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 2 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    NBA 2K15

    Support : PS4

    Editeur : 2K Sports

    Développeur : Visual Concepts

    Genre :Sport

    Multijoueur : Oui, jusqu'à 4

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Galwii : Webdesigner & Développeur

    Tout a débuté sur une Super Nintendo avec l'excellent Super Mario World. Mon expérience de joueur a débuté avec des titres emblématiques, Donkey Kong Country, Earthworm Jim, Mr Nutz et bien d'autres. Plus tard, je me suis tourné vers le PC où je me souviens encore des folles parties de Midtown Madness. Une très belle époque, avant de me lancer de plein pied dans le jeu vidéo avec la première Xbox. Halo, Top Spin, PGR, des indispensables qui ont forgé mon appétit de gamer.

    Critiques de Presse