0

[TEST] Micro Casque Korp Selenium de The G-Lab

icone auteur news

Le 24/11/2017

The G Lab est une société française qui a vu le jour il y a maintenant un an et demi. Principalement présente sur le marché français, elle s’étend peu à peu à l’international. Elle se spécialise dans l’équipement informatique des gamers avec clavier et souris, micro-casques et enceintes. Son segment est plutôt l’entrée de gamme. Dans la série des micro-casques, le Korp Selenium est leur 5ème produit et se positionne entre le Korp 300 et le Korp 400. Vendu à 49,90€, prix public, ce casque semble alléchant sur le papier pour une entrée de gamme. Voyons donc ensemble si les promesses sont tenues.

 

 

In the Box

 

 

La première approche d’un produit se fait par le biais du packaging et de ce côté-là, The G-Lab n’a pas lésiné sur les moyens. Le casque est solidement protégé par une très jolie boîte, soigneusement décorée, rappelant la marque et mettant en valeur le produit. La première approche est vraiment très bonne et donne confiance. Dans la boîte, cela reste simple, nous avons le micro-casque, une notice d'utilisation et la garantie ainsi qu'un adaptateur pour prises micro/écouteurs indépendantes, ce qui est un vrai plus selon le matériel dont on dispose chez soi.

 

 

T’as le look Coco !

 

 

Le casque en lui-même est visuellement imposant et le design n’est pas sans rappeler le public ciblé, les gamers. Sobrement gris et noir avec quelques touches discrètes de bleues sous l’arceau et l’intérieur des écouteurs, on vient souligner le rétro-éclairage bleu électrique émis de chaque côté du casque, qui s'instaure dans l’esprit gamer.

 

Esthétiquement, le casque est plutôt bien réalisé et les finitions sont correctes. Néanmoins, l’aspect plastique ressort nettement et nous rappelle que nous avons un produit entrée de gamme entre les mains. Malgré sa grande carrure, il n’en reste pas moins assez léger et tient relativement bien en place dans la mesure où vous ne faites pas de grands mouvements rapides de la tête. Son installation est facile et il s’adapte automatiquement à la tête de l’utilisateur avec son système d’arceau. Les oreilles sont bien couvertes même si elles viennent parfois toucher la membrane bleue de l’écouteur protégeant le haut-parleur, ce qui n’est pas gênant en soi.

 

Le casque est muni d’un cordon tressé, résistant aux torsions, d’environ 2.3m. Sur ce dernier, on trouvera une télécommande pas très discrète, vraiment très discutable dans le plastique utilisé et dans le design. Elle permet de contrôler le niveau sonore du casque et le fonctionnement du micro. En bout de cordon, nous y trouvons deux connectiques dont une prise combo jack 3,5 pour le son et le micro, puis une prise USB qui permet d’avoir le rétro-éclairage bleu électrique du casque mais aussi, plus surprenant, des vibrations comme sur le Korp 300. La sensibilité des vibrations se règle au niveau du casque au même titre que le son, sous l’écouteur gauche.


Ce micro-casque propose donc 4 fonctionnalités : le micro, le son, le rétro-éclairage et les vibrations.

 

 

Vas-y monte le son

 

 

Au niveau du rendu sonore, le son est bon et bien restitué. Les basses sont bien présentes grâce la technologie X-tra bass. Par défaut les aigus sont peut-être légèrement trop accentués et nécessiteront un réglage via un égaliseur, mais rien d’alarmant en jeu. Pour écouter de la musique ou regarder un film, il fait son office.

 

Côté isolation phonique, il n’empêchera pas les bruits extérieurs de se faire entendre, ce qui est propre à ce type de casque, rien d’anormal. Une toute petite ombre tout de même au tableau, un son parasite se fait ressentir lorsque la prise USB est branchée. Un très léger sifflement se fait entendre, en bruit de fond qui pourra, pour les plus sensible, vous gêner lors de vos conversation en ligne. Ceci est vite oublié une fois le film, la musique ou le jeu lancé, le léger bruitne venant pas dénaturer ou altérer la qualité sonore.

 

 

Un, deux… Test !! Test !!

 

 

Côté micro, multidirectionnel, souple et flexible, il s’adaptera aux besoins de l’utilisateur. Il semble assez sensible, mais manque peut-être un peu de puissance. La voix est bien retransmise, reste naturelle et n’est pas déformée. La qualité du micro est donc plutôt bonne. En termes d’ergonomie, il n’est pas évident aux premiers abords de bien placer le micro de manière optimale : quelques petits tests de positionnement s’imposent.

 

 

Tu me fais vibrer des oreilles !

 

 

Pour ce qui est de la fonction vibrations, il est nécessaire de brancher le casque en USB pour en bénéficier. L’utilité est discutable, mais elles apportent tout de même un plus dans le ressenti en améliorant le phénomène d’immersion. Cependant, pour les percevoir pleinement, il faut pousser la sensibilité à son maximum sous peine de ne rien remarquer ou pas suffisamment. Plutôt gadget, on finit par s’y habituer et ressentir le manque sur un casque normal. Ce n’est pas indispensable, mais cela trouve son utilité en apportant un léger plus.

 

 

Ce soir chez Boris, c’est… Soirée disco !

 

 

Le rétro-éclairage d’un bleu électrique est esthétiquement joli, mettant en valeur le casque et renforçant l’image du gamer. A l’instar des vibrations, l’USB doit être branché pour en bénéficier. Néanmoins, il n’est pas possible de l’éteindre sans débrancher l’USB. C’est du tout ou rien et tant pis pour le côté discret. Que ce soit pour les vibrations ou le côté disco du casque, il ne tiendra qu’à vous de voir si ces fonctionnalités méritent de sacrifier un port USB. Dans certain cas, pour des raisons techniques, la question ne se posera pas.

    • Points positifs

      • Son prix abordable pour la qualité rendue
      • Son confort après quelques heures de jeu
      • Les vibrations
    • Points négatifs

      • Le plastique de la télécommande
      • La connectique dédiée aux vibrations et au rétroéclairage

    Conclusion

    The G-Lab nous offre un micro-casque d'entrée de gamme très performant tant au niveau de la qualité d'écoute qu'au niveau de la qualité du micro. Si le rétroéclairage est purement gadget, les vibrations pourraient trouver leur public. Cependant, ces nouveautés complexifient la connectique, ces dernières nécessitant le branchement de la prise USB pour fonctionner. Néanmoins, pour 49€,nous avons entre les mains un très bon produit malgré un plastique utilisé un peu discutable, notamment pour la télécommande. Si ce dernier nous a bluffé durant le test, il reste à voir sa tenue dans le temps.

    16

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (0)

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 0 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Antia : Rédacteur de test, journaliste

    Dans le mauvais : Call of Duty Ghost, enslaved, Metalgear rising ... Son top du moment : Total War Warhammer, Rise of the Tomb Raider, Batman Arkham Knight

    "Baromètre du test"

    "autre sujet... "