0

[TEST] The King of Fighters XIV

icone auteur news

Le 22/08/2016

SNK Playmore fait revenir la licence The King of Fighters de l'ombre après presque cinq ans d'absence. Et pour cause, SNK en proie à des difficultés financières, a fait le choix de changer de business plan pour ses jeux consoles en démantelant l'équipe de développement historique.
Il n'était donc pas gagné de voir à nouveau cette célèbre franchise de l'ère Neo Geo revenir sur le devant de la scène sur Playstation 4. Fort heureusement, le fondateur de SNK (Eikichi Kawasaki) a finalement pris le pari de ne pas abandonner complètement la scène du jeu vidéo au profit des jeux mobiles et pachinko, en prenant le risque de diriger la licence vers la 3D intégrale, et de s'ouvrir vers un plus large public autre que les habituels inconditionnels fans de jeux de baston. Sauront-ils être réceptifs ? Rien n'est moins sûr, et tout dépend des qualités du titre. C'est pour ces raisons que nous avons à coeur de tester ce jeu, afin de voir si la légende des jeux de combats est toujours aussi pêchue, dynamique, et technique que ses prédécesseurs.

 

 

Des modes de jeux ? En veux-tu, en voilà !

 

Premier constat, c'est que vous ne devriez pas vous ennuyer sur The King of Fighters XIV. En effet, le titre comporte pas mal de modes de jeux. Bien que la plupart soient classiques, ils ont le mérite de varier les plaisir, seul ou à plusieurs.
Ainsi, vous retrouverez :
* un mode "tutorial" pour que les novices puissent connaitre et apprendre les techniques de base, communs à chaque combattant.
* un mode "entrainement" pour voir et apprendre les différentes subtilités des personnages. Puisque chaque personne possède ses propres coups, combos...bref il s'agit d'un passage obligatoire si vous souhaitez briller dans ce jeu.
* un mode "Mission" pour tester vos capacités sur 3 types de jeu différents. Les défis (missions prédéterminées qui consisteront pour chaque combattant à vous faire réussir à enchainer les bonnes combinaisons de touches), le contre-la-montre (finir le plus vite possible 10 combats contre l'ordinateur en 1v1) et la survie (qui consiste à enchainer les combats jusqu'à ce que mort s'en suive).
* un mode "Histoire" qui vous permettra de suivre un scénario, assez léger avouons-le, de cette 14ème édition du tournoi des champions. C'est dans ce mode de jeu que vous retrouverez plusieurs scènes cinématiques, plutôt sympathiques et qui saura vous donner une motivation supplémentaire pour combattre seul, sans activer le mode online.

 

En bonus, Sachez que vous retrouverez une galerie qui vous permettra de voir vos bonus débloqués au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu. Des illustrations, des cinématiques, des sons, des artworks...bref, tout pour assouvir votre passion pour cette licence habituellement réservée aux amateurs du genre. Les bonus inclus sont bourrés de clins d'oeil vis à vis des anciens opus...et encore, nous ne vous avons toujours pas parlé du reste...


Un plaisir de retrouver Kyo Kusanagi
 

 

Un passage en 3D fidèle à la licence, mais techniquement légère...

 

Nous ne pouvons pas parler de la franchise The King of Fighters sans vous parler de ses combattants qui ont traversé les âges. On les retrouve presque tous comme au premier jour. Que ce soit Terry, Kyo, Daimon, Clark...c'est un plaisir de retrouver leur frimousse (non vieillie), avec cette fois-ci une modélisation en mode "fashion victim". Chacun pourra endosser de nombreux costumes, et il est d'ailleurs fort probable de voir arriver une pléthore de DLC. Ceux présents suffisent et remplissent déjà parfaitement leur rôle. En attendant de les voir arriver, fort heureusement certains look de personnages sortent déjà du lot, car on ne va pas vous cacher que quelques combattants manquent cruellement de charisme. Peut être la faute à une modélisation 3D obsolète, sans effet graphique extravagant, ou à un manque d'inspiration notamment pour certains nouveaux personnages. D'autres ne sont pas complètement dépourvus de charme (coucou Alice ou Shun'ei), mais une petite partie ne seront pas vraiment attrayants malgré une palette de coups qui force au respect. Rassurez-vous, sur cinquante personnages jouables, vous trouverez gant à votre main...soyez-en sûr !

Vous l'aurez certainement compris, la 3D est parfois grossière, et techniquement dépassée. Ceci se voit principalement sur les personnages. Les décors sont relativement épargnés, et certains tableaux sont même plutôt jolis et très animés. Saluons tout de même le respect et la fidélité conservée de la franchise. Le pari était loin d'être gagné, et beaucoup de joueurs feront l'abstraction d'une beauté graphique qui aurait pû être un poil plus réussie. Les puristes vous diront que de toute manière, ce qui fait la force d'un jeu de baston, c'est le système de combat, et l'équilibre des personnages. Et nous sommes plutôt d'accord !

 


Avec "The King of Fighters", vous aurez dû mal à lâcher !

 

Basé essentiellement sur les fondements de son prédécesseur, à savoir The King of Fighters XIII, la barre "power" sera la base du système de combat proposée par cette mouture. Donc pas de prise de risque, étant donné que le système a déjà fait ses preuves par le passé (bien que SNK est revenu plusieurs fois sur les fondements de ses jauges). Cette barre "power" se remplie lorsque vous enchainez des coups, ou que vous parez les attaques adverses. Une fois remplie, vous avez la possibilité de l'utiliser pour déclencher des coups plus puissants, octroyant donc des dégâts plus importants. L'originalité, c'est de pouvoir cumuler ses jauges entièrement remplie de "power", afin de déclencher une furie encore plus magique. Vous serez limité à 5 jauges cumulées, avant de déclencher des "Maximum impact" de toute beauté, faisant littéralement perdre pied à votre adversaire en proie de perdre son combat puisque dépourvu d'une grosse partie de sa barre de vie.

 

Notons que les commandes de coups et de combos n'ont pas été simplifiées pour le commun des mortels, et que c'est un point qui pourrait rebuter les nouveaux venus n'ayant pas la patience d'appréhender le jeu. En effet, la franchise a conservée toute sa technicité. Vous devrez apprendre vos commandes par cœur, à l'ancienne, et tenter d'avoir un bon timing sur votre adversaire pour sortir vos meilleurs "maximum impact".


Retrouvez les combos et cette jauge power, un délice pour les amateurs de jeux de combat !
 

En fin de compte, les nombreux fans de la licence vont être heureux d'apprendre que The King of Fighters XIV a conservé ses fondements pour hardcore gamer. SNK a maquillé la mariée ! Bien qu'abordable pour les novices en solo, avec un visuel attrayant pour son côté new generation, il pourrait s'avérer bien plus difficile dans le mode "online". Les choses sont malgré tout bien faites, puisque SNK a justement mis en place ses modes d'entrainement et de défis pour vous faire monter en compétence sur le jeu. Un joueur novice qui a de la rigueur sur les différents modes solo comprendra beaucoup mieux les facettes techniques proposées, et risquerait bien d'être redoutable pour le mode online relativement étoffé. Sachez que le mode online vous mettra dans une division comportant des joueurs ayant un niveau approximatif au votre. Donc même ceux qui sont là pour s'amuser avec un faible niveau pourront malgré tout tenter l'expérience compétitive online (en théorie tout du moins)...Vous serez en effet placé dans une division en fonction des résultats de vos 10 premiers matchs.


Nous vous conseillions malgré tout de vous entrainer avant, pour éviter de remonter une à une toutes les divisions des serveurs SNK.
Rassurez-vous, si vous n'aimez pas la compétition, vous pourrez toujours vous rabattre sur les matchs rapides, sans enjeux particulier pour votre profil de personnage.

 

En résumé, The King of Fighters XIV est un très bon cru 2016. Les férus de la licence se délecteront pendant longtemps du titre proposé par SNK. Pour les autres, c'est l'occasion parfaite pour apprendre à jouer sur un jeu de la franchise. Tout est fait pour que vous puissiez l'apprécier.
 

 

  • JOUABILITÉ

    18

    Répond au doigt et à l'oeil. Ce jeu fait le travail, tout comme le faisait les anciens opus. On sent un plaisir immédiat, et une technicité recommandée pour venir à bout des équipes concurrentes. Les amateurs de jeux de combats vont réellement sauter de joie ! D'ailleurs, nous vous recommandons d'investir dans un stick arcade pour jouir des délices du jeu, car à force d'y jouer par plaisir, vous aurez peut être mal aux doigts (véridique).

  • GRAPHISMES

    14

    Une modélisation 3D inégale. Décevante pour les personnages, correcte pour les effets spéciaux, et plutôt joli pour les décors. Saluons le respect de tout ce qui faisait le charme de la saga, mais boudons un peu plus la technique dépassée proposée par le titre.

  • BANDE SON

    18

    Tout comme son principal concurrent, ça donne envie de se battre ! Des cris à foison, des musiques dynamiques, et une bande-son qui détonne...on entre dans l'ambiance des arènes avec un certain frétillement.

  • DURÉE DE VIE

    18

    Un important contenu est proposé dans ce The King of Fighters XIV. La cinquantaine de combattants, les combats en 3 rounds (1 par challenger), les nombreux défis vous permettront de tenir longtemps en haleine sur un jeu qui ne se concentre que sur l'essentiel. Le combat, et rien que le combat ! Le online prolongera indéniablement la durée de vie déjà conséquente du jeu.

  • SCÉNARIO

    12

    On ne s'attendait pas non plus à quelque chose d'énorme, mais l'intérêt de la campagne est assez minime. Les cinématiques contenues dans le titre ne sont pas très nombreuses. Bref, nous aurions aimé en voir un peu plus sur l'évolution des personnages historiques de la franchise afin de leur donner un peu plus de profondeur.

    • Points positifs

      • Un jeu qui reste très technique !
      • On retrouve de nombreux anciens personnages
      • Une durée de vie importante en offline
      • Accompagnement des néophytes pour apprécier la licence
      • Un respect des fondements de la franchise
      • Beaucoup de combattants...
    • Points négatifs

      • ...mais certains manquent de charisme
      • Un mode solo ne bénéficiant pas d'un grand scénario
      • Modélisation décevante des personnages

    Conclusion

    Nous sommes bien heureux de retrouver cette licence ! Le virage emprunté par SNK pour se diriger vers la 3D au détriment de la 2D s'est parfaitement réalisée, et les anciens routards de la franchise ne seront heureusement pas dépaysés. Bien qu'il s'ouvre à un public beaucoup plus néophyte, il arrive à remplir son contrat grâce à la technicité requise de vos combattants pour remporter la victoire, à un équilibre des forces relativement respectées, et à des combinaisons d'équipes qui vous forceront à réfléchir sur vos stratégies d'attaque. Bref, de quoi satisfaire les joueurs en manque de jeux de baston depuis un Street Fighter V qui fait aujourd'hui débat. The King of Fighters XIV est un jeu à recommander pour tous les amoureux de jeux de baston !

    16

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (0)

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 3 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    The King of Fighters XIV

    Support : PS4

    Editeur : SNK Playmore

    Développeur : SNK Playmore

    Genre :Combat

    Multijoueur : Oui, jusqu'à 2 joueurs en local et en ligne

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Thibault Teurki : Fondateur de ConsoleFun.FR, RP Manager & Rédacteur en chef

    Spécialiste des jeux rétro sur consoles et PC. J'ai de nombreuses affinités avec les jeux de stratégie (STR), mais aussi FPS sur PC. Sur console, je m'amuse énormément à décortiquer les RPG et les jeux d'aventure. Et je prend plaisir à jouer sur les jeux de plateformes (ex : Super Mario...).

    Critiques de Presse