1

[TEST] Pokemon Mega Donjon Mystere

icone auteur news

Le 14/03/2016

Arrivé chez nous le 19 février dernier, Pokémon Méga Donjon Mystère est le tout dernier épisode de la série des Pokémon Donjon Mystère, un spin-off orienté dungeon crawler qui a su gagner une certaine popularité auprès des joueurs. Après un premier opus 3DS assez critiquable, ce nouvel opus a la lourde tâche de reconquérir le cœur des fans et autres joueurs. Défi réussi ou nouvelle erreur de parcours, ConsoleFun vous apporte la réponse de suite !

 

 

Quel type de Pokémon es-tu ?

 

Comme dans chaque épisode de Pokémon Donjon Mystère, on incarne un humain qui se retrouve transporté dans le monde des Pokémon, oubliant ses souvenirs sans savoir pourquoi ni comment. On fait alors la connaissance d’un compagnon avec lequel on va partir à l’aventure, rythmée par des phases d’explorations en donjons générés procéduralement, et des phases de repos dans les villages.

 

Ce Pokémon Méga Donjon Mystère marque le retour du test de personnalité ! Il s’agit d’une suite de questions qui viseront à définir quel Pokémon vous correspond, dans une sélection d’une vingtaine de Pokémon incluant tous les starters de l’ensemble des six générations. Et si la proposition du jeu ne vous convient pas, libre à vous de choisir celui que vous souhaitez incarner. Il en va de même pour votre compagnon. Il est cependant dommage que la sélection ne propose aucun Pokémon sortant du lot tel que Lixy ou Phanpy que l’on pouvait incarner dans certains des jeux précédents. A noter que votre avatar sera forcément masculin, tandis que votre compagnon sera forcément une fille. Le choix des Pokémon fait, vous pourrez alors renommer à tout moment votre avatar, votre compagnon, et changer le nom de votre équipe.

 


Le jeu commence par le choix de votre avatar et votre compagnon.

 

 

Un apprentissage en douceur pour une exploration sans frayeur

 

Une fois arrivé dans le monde des Pokémon, vous êtes amené à habiter dans un petit village, Bourg Tranquille. Étant un enfant, vous aller devoir vous habituez à votre nouvelle vie de Pokémon, et quoi de mieux pour apprendre que d’aller à l’école ? C’est donc à l’école de Bourg Tranquille que l’histoire débute : vous faites la rencontre de votre compagnon, un Pokémon pas très sûr de lui mais dont le rêve est d’intégrer les Grands Explorateurs,  une sorte de guilde dont le but est de cartographier l’ensemble des territoires du monde. Vous aurez alors l’occasion de sortir en excursion scolaire dans des donjons de bas niveaux, histoire d’apprendre les bases du gameplay, et le tout s’accompagnera de petits éléments scénaristiques venant mettre en place petit à petit l’intrigue principale.

 


Bourg Tranquille, un village où il fait bon vivre.

 

Une introduction scénaristique qui, malgré sa très bonne réalisation, traîne un peu en longueur : il faut presque atteindre la dizaine d’heures de jeu pour que le scénario décolle réellement ! Si cela peut paraître beaucoup, le titre s’en sort tout de même relativement bien, puisque l’on a du mal à voir le temps passer tant la découverte du monde Pokémon est un bonheur. De plus, une fois le scénario amorcé, plus de temps mort !  L’exploration est au cœur de notre voyage, l’identification au personnage principal est vraiment forte, et l’on s’implique émotionnellement dans le développement des relations entre protagonistes. Les émotions sont au rendez-vous, et l’on vit réellement une aventure trépidante, intéressante et très bien réalisée. De plus, l’écriture du script est très réussie, avec des tics de langage pour certains Pokémons, et beaucoup d’humour rendant le voyage vraiment plaisant. Mention spéciale aux clins d’œil disséminés çà et là envers les précédents opus, avec notamment le recrutement du trio Alakazam/Dracaufeu/Tyrannocif, issu de Pokémon Équipe de Secours Bleue et Rouge.

 


Les dialogues sont bourrés d’humour, et constituent un véritable plaisir !

 

 

Un gameplay et une interface plus soignés que jamais

 

Sans bousculer une formule qui fonctionne, Pokémon Méga Donjon Mystère se permet une légère évolution de différents éléments, qui est la bienvenue. Fini l’époque où il fallait combattre un Pokémon jusqu’à ce qu’il veuille bien rejoindre votre équipe, et place au gadget d’explorateur ! Cet élément introduit l’orbe des liens, une sorte de toile immense qui représente les liens entre les Pokémon, que vous recrutez en remplissant des quêtes pour eux. S’il est possible de tisser un lien avec un Pokémon en faisant une simple livraison de courrier, il faudra la plupart du temps passer par un donjon, pour aller combattre un Pokémon qui vous a défié, pour effectuer une mission de sauvetage, ou encore pour visiter la base secrète d’un Pokémon. Dungeon crawler oblige, le gameplay est répétitif mais cela ne constitue absolument pas un défaut ici ! Surtout que l’interface n’a jamais été aussi bien pensée : on passe beaucoup moins de temps dans les menus, et on peut changer de meneur d’équipe via une simple pression sur l’écran tactile.

 


L’orbe des liens est une gigantesque toile résumant vos liens avec les différents Pokémon.

 

L’exploration de donjon se fait au tour par tour : vous vous déplacez sur une grille, et les Pokémon ennemis qui se trouvent dans l’étage se déplacent à chaque fois que vous vous déplacez, et l’ordre de passage des actions est déterminé par la vitesse de chaque Pokémon. La faim fait d’ailleurs son grand retour, et l’on parcourt les donjons en regagnant des PVs et en vidant son estomac à chaque pas, à la recherche de l’escalier qui nous permettra de progresser dans le donjon. On pourra passer sur des cases à effet bénéfique, ou sur des pièges synonymes de malus, et l’on récoltera des objets ainsi que des gemmes. En effet, cet épisode introduit un équipement particulier, l’anneau : il s’agit d’un anneau avec plusieurs emplacements vides, que l’on sertit avec des gemmes nommées « éphélites », conférant divers effets. De la capacité à résister à une attaque qui nous aurait mis K.O. à la capacité de repérer les pièges sur la carte de l’étage, les possibilités et combinaisons sont nombreuses et le tout est régi par le fait que ces éphélites sont supprimées une fois que l’on sort du donjon, obligeant à renouveler notre sertissage à chaque donjon. Ces éphélites sont par ailleurs le moyen d’introduire les méga-évolutions dans la série, avec une forme nommée « forme éveillée » pour les Pokémon ne possédant pas de méga-évolution.

 


Chaque action s’effectue l’une après l’autre, selon la vitesse des Pokémon.

 

Côté nouveauté, il est désormais possible de décider si un Pokémon doit utiliser un objet, une feature ô combien agréable : un Pokémon veut utiliser une baie oran pour regagner ses PVs mais vous estimez qu’il pourra les regagner en marchant ? Refusez-lui son désir, et le tour est joué. Vous pouvez aussi pousser un Pokémon au lieu de simplement échanger votre place avec lui, améliorant l’approche tactique face aux ennemis. De nouveaux équipements font leur apparition, les branches, dont les effets multiples vous permettront de vous sortir de nombreuses situations, que ce soit en endormant l’ennemi en face de vous ou en le téléportant quelque part dans le donjon.

 

Le jeu récompense les approches stratégiques : si certains combats ou certaines situations peuvent paraître difficile, il est toujours possible de s’en sortir assez facilement pourvu que notre préparation au village soit bien faite. Les villages servent de hub et vous y gèrerez votre inventaire : gestion des PP (nombre d’utilisation d’une attaque), de la faim de vos Pokémon, et objets influents sur le statut des adversaires, ainsi que graine de résurrection. La préparation de votre sac sera donc une étape cruciale pour chaque mission, un élément un poil oublié à la fin du jeu puisque les derniers chapitres s’enchaînent sans permettre d’acheter de nouveaux objets. Attention donc à toujours avoir une longueur d’avance si vous voulez vous en sortir sans encombre. A noter que l’on se lie avec des Pokémon de haut niveau assez tôt dans l’aventure, libre à vous de les utiliser ou pas. Un Drattak de niveau 50 pourra ainsi vous accompagner dans les premiers chapitres du jeu, tandis que l’on vient à bout de l’aventure vers le niveau 25. Enfin, on apprécie le fait que les donjons peuvent être source de surprise, nous informant ainsi qu’il « semble y avoir quelque chose plus loin » lorsque l’on termine notre quête, donnant parfois lieu à la rencontre d’un Pokémon en voyage qui se fera un plaisir de se lier d’amitié avec vous après une petit conversation avec lui.

 


De gauche à droite : une quête en cours, une en attente de demande, et une accomplie.

 

Ce Pokémon Méga Donjon Mystère nous apporte l’Île Békipan, un endroit d’où il est possible de lancer une mission de sauvetage pour des joueurs du monde entier, ou pour vos Pokémon. Concrètement, lorsque vous tombez K.O. dans un donjon, vous avez la possibilité –la plupart du temps- de lancer une mission de sauvetage avec trois des Pokémon liés à vous, avec pour objectif de retrouver votre Pokémon K.O. Vous pouvez aussi répondre à des missions de sauvetage via la lecture de QR Code, et empocher les récompenses de mission par la suite. Le Théâtre Miaouss fait aussi son apparition, permettant de faire des donjons avec des conditions spéciales comme le niveau baissé ou l’interdiction d’utiliser des objets. Ces missions pourront par la suite être enregistrées et partagées via Internet.

 

Le tout propose une difficulté assez bien dosée, puisque le jeu n’est jamais particulièrement difficile si l’on fait attention à tous les éléments qui viennent pimenter le gameplay tels que la gestion des PPs ou de la faim. Le titre se veut accessible, et surtout addictif ! Avec plus de 720 Pokémon à recruter (Volcanion n’est pas de la partie, mais pour l’ensemble des Zarbi là il n’y a pas de problème), un chapitre post-game complémentaire ainsi qu’une chasse au trésor disponible en fin de jeu, il y a de quoi faire, et le soft saura vous tenir en haleine largement au-delà des 25 heures nécessaires à l’accomplissement de l’aventure principale.

 


L’Île Békipan vous permettra de répondre à des missions de sauvetage.

 

 

Une réalisation…parfaite ?

 

Avec une mappemonde constituée de cinq territoires et des dizaines de donjons différents –dont l’intérieur et lui-même différent à chaque passage puisqu’ils sont générés procéduralement, on le rappelle-, Pokémon Méga Donjon Mystère nous offre des décors variés, toujours très colorés, et particulièrement agréable à l’œil.

 

L’ensemble des Pokémon est modélisée (hormis Volcanion) et les compositions très colorées associés à des Pokémon visitant les villes à tour de rôle donnent un rendu débordant de vie, une sensation renforcée par l’humour abouchant à un aspect enfantin qui pourra être apprécié de tous. La réalisation est excellente, avec des cinématiques bien animées et une tension qui se renforce au fil de la progression dans le scénario.

Mais surtout, l’atmosphère de Pokémon Méga Donjon Mystère est sublimée par son OST, qui est tout simplement magnifique. Avec plus de 180 musiques, l’accompagnement musical en impose, venant apporter une touche de tristesse, de solitude ou de joie lorsqu’il y en a besoin. Le soft intègre d’ailleurs un Jukebox, dont les musiques se débloquent au fur et à mesure de la progression dans l’histoire, ainsi que selon votre progression dans les grades d’explorateur pour les musiques issues des autres titres de la série.

 


Certaines illustrations transpirent la classe !

  • JOUABILITÉ

    17

    Avec une interface clarifiée, et des actions toujours à portée de main, le soft dispose d’une prise en main simple et rapide, pour une exécution efficace.

  • GRAPHISMES

    17

    Pokémon Méga Donjon Mystère propose des décors variés et toujours très colorés, qui constituent un véritable plaisir pour les yeux. Les modélisations et animations des Pokémons sont de bonne qualité, et la réalisation lors des cinématiques qui font progresser le scénario est très réussie.

  • BANDE SON

    19

    Tantôt entrainante, tantôt mélancolique, la bande son est un véritable plus et vient constamment renforcer les émotions transmises par le jeu. Un élément qui nous poussera à profiter du jukebox intégré au jeu, pour un total de plus de huit heures de musique !

  • DURÉE DE VIE

    18

    Plus de 720 Pokémon, un chapitre complémentaire et une chasse au trésor en post-game, vous l’aurez compris : le titre offre une pléthore de contenu, et terminer le jeu à 100% vous occupera bien plus que les 25h nécessaires à l’accomplissement de la quête principale.

  • SCÉNARIO

    15

    Malgré un décollage tardif, l’histoire du jeu est prenante et contient quelques rebondissements bien sentis. On s’implique émotionnellement dans ce voyage basé autour de l’exploration et l’amitié, une thématique transcendée par le post-game qui finira de vous charmer.

    • Points positifs

      • Les décors très colorés
      • La bande son absolument fantastique
      • La traduction française dont l’humour est rafraichissant
      • L’orbe des liens, un gadget terriblement addictif
    • Points négatifs

      • Le scénario qui met un peu de temps à démarrer
      • Des méga-évolutions qui auraient méritées plus d’importance dans l’épisode qui les introduit

    Conclusion

    Avec une formule toujours aussi efficace et les quelques améliorations qui l’accompagnent, la licence des Pokémon Donjon Mystère n’a jamais été aussi accessible et addictive. Doté d’une excellente réalisation graphique et sonore, renforçant un scénario qui gagne en intensité en parvenant à faire vibrer la sensibilité du joueur, Pokémon Méga Donjon Mystère constitue sans doute l’épisode ultime à ce jour, et saura vous occuper de très nombreuses heures grâce à son univers aussi séduisant qu’enfantin.

    18

    icone sélection ConsoleFun

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (1)

    Newword a écrit un commentaire le 10/05/2016 à 22:27

    Mis à part le scénario qui a mis du temps à démarrer (mais qui se rattrape très bien par la suite et continue sur le meme standard que les autres Pokémon Donjon Mystère), je te rejoins : ce jeu est réussi ! Et même niveau difficulté je trouve qu'il est plus dur (du moins dans la quête principale) que dans les précédents opus, sans pour autant être infranchissable, mais ça rajoute du challenge !

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 5 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    Pokemon Mega Donjon Mystere

    Support : 3DS

    Editeur : The Pokémon Company

    Développeur : Spike Chunsoft

    Genre :Jeu de Rôle

    Multijoueur : Non, uniquement jouable en solo

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Vesperia : Co-Responsable de la rubrique "Tests"

    Joueur de 22 ans, je tente de rattraper des années de culture vidéoludique pour comprendre le pourquoi du comment de chaque jeu. Ce qui me prend beaucoup de temps et me fait accumuler plus de retard encore. J'aime le jeu vidéo, tout simplement.

    Ils possèdent ce jeu

    Connectez-vous pour ajouter ce jeu à votre collection !

    "Baromètre du test"