1

[TEST] Mitsurugi Kamui Hikae

icone auteur news

Le 04/03/2016

Sorti initialement le 10 mars sur PC, Mitsurugi Kamui Hikae a finalement débarqué sur Xbox One et PS4 ce 16 février dernier. Beat’em’all développé par Zenith Blue et édité par AGM Playism, le jeu fait partie de la scène indépendante et tente d’imposer sa formule au milieu des multiples titres du même genre. Petite perle méconnue ou simple défouloir de passage, ConsoleFun s’est penché sur la question et vous en offre la réponse !

 

 

Un jeu qui n’a pas le temps.

 

 

Dès le lancement du jeu, Mitsurugi Kamui Hikae ne fait pas dans la dentelle : vous incarnez Misa, une japonaise experte en maniement du sabre, dont l’ami Suzuka est possédée par une épée maléfique. Il vous faudra donc vous découper un chemin parmi les hordes d’ennemis pour arriver face à Suzuka, avant de mettre fin à ses jours. Simple, clair, net, efficace. Pas plus de scénario que ça, et pas de développement dans la relation entre les personnages : le jeu ne prend malheureusement pas le temps de s’attarder sur ces éléments.

 

On assiste à de très courts dialogues entre Misa et Suzuka, ainsi qu’à quelques monologues de Misa, toujours très rapides. Néanmoins, les doublages sont plutôt bons, le tout étant en japonais sous-titré anglais avec un très faible niveau d’anglais demandé. On évolue alors parmi les 5 chapitres du jeu, chaque chapitre étant constitué de 5 vagues d’ennemis à trancher. Le jeu se veut arcade, avec un système de combat de plus en plus nerveux… dommage que le titre ne nécessite qu’un maximum de 2h pour en venir à bout. C’est là qu’on regrette l’absence de développement scénaristique : le jeu est très court, même en misant sur sa rejouabilité.

 


C’est en affrontant des dizaines d’ennemis que vous pourrez vous tailler un chemin jusqu’à Suzuka.

 

 

Un gameplay orienté arcade

 

 

Pourtant, le gameplay en lui-même est plutôt intéressant. Pour venir à bout des nombreux ennemis, vous disposez d’un coup classique permettant de remplir la jauge de katana, et d’un coup d’épée qui utilise un peu de la jauge de katana à chaque attaque. En malmenant vos ennemis, ceux-ci finiront par clignoter en rouge, signe qu’ils faiblissent, et lorsqu’une effusion de sang jaillira d’eux, vous pourrez déclencher une attaque spéciale mettant fin à leurs jours prématurément.

 

De plus, vous pouvez charger une attaque qui puisera dans votre jauge de katana, pour infliger de lourds dégâts avec un effet visuel assez sympa. A noter qu’une garde est également disponible, que vous pouvez courir et esquiver, et que vous pouvez upgrader vos compétences, santé et jauge de katana à tout moment, en l’échange de points obtenus suite à l’élimination d’ennemis.

 

Mais ceci ne représente que les bases : en effet, quelques autres options plus difficiles à maîtriser font partie du système de combat, et leur difficulté d’exécution rime souvent avec efficacité décuplée ! Vous pouvez ainsi exécuter une contre-attaque, que ce soit via une garde activée au dernier moment ou par la pression d’une touche juste avant d’encaisser des dégâts. De quoi retourner les attaques des ennemis contre eux-mêmes, un des rares moyens de s’en sortir dans les plus grandes difficultés !

 

Car si le jeu se termine en deux petites heures en mode normal –et en moins d’une heure en facile-, Mitsurugi Kamui Hikae peut compter sur sa rejouabilité, puisque terminer le mode Difficile débloquera le modeTrès Difficile, lui-même permettant de débloquer le mode Inferno où l’on meurt en un seul coup. Un challenge qui permet au jeu de faire grimper sa durée de vie de cinq à six heures, pour peu que le challenge nous intéresse.

 

Les compétences acquises lors des premières parties sont conservées, et il est un peu dommage de devoir miser sur une deuxième partie pour commencer à vraiment apprécier le titre : en achetant certains éléments parmi le choix de compétences et d’upgrades, vous commencerez à disposer d’une palette de mouvements assez conséquente, qui vous permettra d’appréhender les ennemis avec différentes méthodes. Le jeu devient alors de plus en plus nerveux, demandant d’avoir de bons réflexes, pour un gameplay clairement orienté arcade.

 


Les coups chargés ont un effet plutôt classe !

 

Une direction artistique assez pauvre

 

Le dernier point à aborder est la direction artistique du titre, qui se veut très minimaliste. A l’instar du scénario, ici le tout est propre, mais peu travaillé : avec un décor par chapitre, le jeu n’est pas spécialement beau, sans être moche pour autant. Les animations ne sont pas non plus excellentes : il suffit d’activer la garde plusieurs fois de suite rapidement pour s’en rendre compte, ou tout simplement laisser les ennemis se déplacer autour de vous en glissant littéralement sur le sol.

 

De plus, le bestiaire est très limité : seulement quatre types d’ennemis différents, avec des changements de couleur selon leur force et résistance ! Les boss sortent tout de même du lot, même si l’on regrette que la moitié d’entre eux soient réutilisés. L’OST quant à elle est assez dynamique, rappelant un peu celle de la série Tekken. Elle renforce le dynamisme du titre, même s’il est dommage de constater que ce sont finalement des thèmes très courts –moins d’une minute trente environ- qui tournent en boucle.

 


Les boss ressortent clairement du lot.

  • JOUABILITÉ

    14

    Simpliste au premier abord, le gameplay est finalement ce qui est le plus travaillé et le plus intéressant dans Mitsurugi Kamui Hikae. Dommage qu’il faille faire plusieurs parties pour en profiter pleinement, la première partie risquant de venir à bout de l’intérêt des joueurs.

  • GRAPHISMES

    12

    Si le résultat est propre, on ne peut pas dire que les graphismes sont particulièrement beaux. Les boss sortent du lot, mais les décors sont assez pauvres et les animations auraient pu être meilleures.

  • BANDE SON

    13

    Les thèmes utilisés sont assez courts, ce qui nous confronte à une OST répétitive bien que dynamique. Quoi qu’il en soit, les niveaux sont de toute façon trop courts pour que l’on parvienne à se lasser de l’OST.

  • DURÉE DE VIE

    13

    Gros point noir du titre, l’aventure se boucle en moins de deux heures. Le titre mise cependant sur sa rejouabilité avec les modes de difficultés à débloquer et compléter, prenant le risque de ne pas intéresser la plupart des joueurs. Un pari risqué…

  • SCÉNARIO

    3

    Sans effort particulier, on salue l’effort mis dans les quelques dialogues, qui résultent sur une mise en scène très pauvre, évidemment insuffisante, mais existante. On a une situation et on y remédie, sans rien approfondir du pourquoi du comment. Fin.

    • Points positifs

      • La rejouabilité
      • Le gameplay assez poussé
    • Points négatifs

      • Le scénario inexistant
      • Le bestiaire peu varié
      • La durée de vie si l’on est pas un hardcore gamer

    Conclusion

    Mitsurugi Kamui Hikae est clairement orienté arcade, et n’est pas à placer dans les mains de n’importe qui : si refaire une courte aventure cinq fois de suite en augmentant la difficulté pour faire passer la pilule de 12€ vous paraît satisfaisant, alors le titre est fait pour vous. Sans être mauvais, le jeu aurait pu être bien meilleur s’il avait été ne serait-ce que légèrement plus travaillé. Une expérience sympathique dont le souvenir sera malheureusement aussi éphémère que le jeu.

    12

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (1)

    Nigel a écrit un commentaire le 04/03/2016 à 16:42

    Merci Vesperia pour ton avis éclairé.
    En complément, vous pourrez aussi retrouver le test vidéo :
    https://www.youtube.com/watch?v=ZB_E1iLHlnQ

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 4 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    Mitsurugi Kamui Hikae

    Support : PS4

    Editeur : Active Gaming Media Playism

    Développeur : Zenith Blue

    Genre :Beat'em all

    Multijoueur : Non, uniquement jouable en solo

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Vesperia : Co-Responsable de la rubrique "Tests"

    Joueur de 22 ans, je tente de rattraper des années de culture vidéoludique pour comprendre le pourquoi du comment de chaque jeu. Ce qui me prend beaucoup de temps et me fait accumuler plus de retard encore. J'aime le jeu vidéo, tout simplement.

    "Baromètre du test"