0

[TEST] Octodad : Dadliest Catch

icone auteur news

Le 13/11/2015

La vie de testeur de jeu vidéo n'est pas poilante tous les jours. Il arrive que certains articles soient de véritables calvaires à écrire, car on ne tombe pas à tous les coups sur le jeu de l'année, bien évidemment. Mais il arrive aussi, et c'est là tout l'intérêt de cette activité, que l'on tombe par mégarde sur un jeu totalement inattendu et qui, malgré tout, nous offre de très bonnes heures de jeu. Ce genre de titre qui nous redonne espoir dans l'évolution du jeu vidéo, ou simplement qui nous fait bien rigoler.

Un poisson nommé... Octodad ?


Ce qu'il y a de plus intrigant avec Octodad : Dadliest Catch, et c'est pourquoi il est judicieux de commencer par là, c'est son gameplay. En effet, bien loin de la majorité des jeux qui nous proposent un game system conçu pour être intuitif et facile d'accès, cet ovni vidéoludique est doté de sa propre façon de jouer, totalement déroutante dans un premier temps... Et même après. Oubliez tout ce que vous connaissiez des jeux de plateforme habituels, et entrez dans la septième dimension, avec des contrôles qui donnent lieu à des scènes totalement absurdes. En effet, pour faire bouger notre personnage il faudra utiliser une touche pour la jambe gauche, et une touche pour la droite. Jusque là, tout va bien. Mais notre héros, si l'on puis dire, étant un poulpe, sa physique est pour le moins... Flasque... Enfin, disons plutôt indescriptible, car elle ne ressemble à rien de ce que l'on a pu voir jusqu'à maintenant dans le monde merveilleux mais si décalé du jeu vidéo.

En outre, les deux joysticks sont de la partie, puisque lorsqu'ils s'agira de déplacer une de nos jambes il faudra s'en servir pour décider de sa direction, mais pas seulement. Lorsque l'on relâche les touches, ces deux outils servent à contrôler l'un des bras de notre héros. Chose qui, évidemment, est là encore très compliquée, et ce pour les mêmes raisons. Le tout offre pléthore de situations hilarantes ou dénuées de sens, bien que cela repose entièrement sur le fait que ce gameplay soit conçu pour être impossible à prendre en main parfaitement. Car ne vous y trompez pas, à aucun moment dans l'aventure vous n'aurez l'impression de contrôler aisément Octodad. Il ne cessera de vous donner du fil à retordre, particulièrement lorsque vos déplacements demanderont un minimum de minutie, c'est à dire quasiment tout le temps... Mais force est de constater que l'on ne s'énerve jamais, même si l'on fait n'importe quoi, et que bien au contraire on passe son temps à rigoler.

Et pour rendre l'expérience encore plus amusante, rien de mieux qu'un mode « co-op », d'autant que celui-ci s'avère même plus barré que le solo. En effet, le but sera alors de contrôler une jambe chacun... De quoi rendre les parties bien vite totalement confuses, ingérables, et surtout délirantes. Car même dans le cas où chacun des joueurs essaie de rester sérieux et de jouer correctement, très vite c'est la débandade, encore à cause de cette physique explosive. Heureusement que le multijoueur est là d'ailleurs, car sans lui l'histoire se termine bien vite. Comptez entre une et deux heures pour en voir le bout ce qui, malgré un prix tout à fait abordable, reste assez court, même si l'on aura envie de retoucher au jeu une fois bouclé. Dommage cependant que ce portage Nintendo Wii U n'apporte finalement aucune spécificité si ce n'est l'affichage du jeu sur le Gamepad. On aurait par exemple apprécié des contrôles tactiles, comme sur les versions mobiles.

Octodad : Dadliest Catch ne casse pas des briques sur le plan technique. Il faut dire que ce jeu étrange, malgré son relatif succès qui a conduit à son portage sur nombre de plateformes, a connu un développement long et difficile comme beaucoup de jeux indépendants. À la base le titre est un projet étudiant, ce qui inclut malheureusement des moyens limités. Mais s'il n'est certes pas exceptionnellement beau, sa direction artistique lui confère tout de même une identité tout à fait sympathique. Le jeu est très coloré, assez mignon, et offre des environnements détaillés bien qu'assez étroits. Il est toutefois bon de noter que les bugs ne sont pas rares, bien que la plupart du temps ils ne seront absolument pas dérangeants, puisque collant avec l'absurdité du gameplay. Il arrive cependant qu'ils soient handicapants, et nous empêchent de bouger, lorsque notre jambe traverse un objet par exemple.

Notre héros est, vous l'aurez sans doute compris, un poulpe essayant de passer inaperçu dans un monde d'humains. Et étant donné sa façon de se déplacer il y a beaucoup à faire, surtout au sein de sa propre maison dans laquelle vivent avec lui sa femme et ses deux enfants, totalement ignorants de sa véritable identité. Pas excessivement original, mais il faut avouer que cela marche parfaitement, surtout grâce au fait que les personnages principaux se révèlent très attachants. En outre les dialogues sont très amusants, en particulier les lignes que dit Octodad et qui n'ont vraisemblablement aucun sens. Cela ajoute un gros plus à l'ambiance déjà totalement absurde. Par dessus tout cela se collent des musiques douces et mignonnes, un peu décalées, excepté lorsque notre héros se fait poursuivre et que les morceaux s'emballent. Les dialogues sont aussi très bien doublés, entièrement dans un anglais doté d'un ton parfaitement adapté.

 

 

  • JOUABILITÉ

    14

    Difficile d'attribuer une note à un gameplay volontairement difficile à pendre en main. Car s'il est bien quelque chose de particulier avec ce jeu c'est qu'il est conçu dans l'optique d'être impossible à contrôler parfaitement, et ce même avec toute l'expérience du monde. Il faut cependant avouer que cette jouabilité totalement foireuse rend Octodad vraiment amusant à jouer.

  • GRAPHISMES

    14

    Le jeu est loin d'être parfait sur le plan graphique, et cela semble logique puisqu'il s'agit d'un projet étudiant. Cependant, force est de constater que cette profusion de couleurs et ce design mignon apportent un certain capital sympathie à cette aventure.

  • BANDE SON

    15

    Des musiques douces viennent bercer nos oreilles lors de la plupart des scènes, et se révèlent plutôt jolies. A contrario, lorsque la tension monte elles sont plus rythmées, mais toujours sympas. En outre les dialogues sont, en plus d'être bien écris, doublés avec brio.

  • DURÉE DE VIE

    12

    Bien que court, puisqu'il ne faudra qu'entre une et deux heures pour le terminer, Octodad : Dadliest Catch est toutefois proposé à moins de 10 euros sur l'e-Shop, un prix tout à fait attractif. En outre, le mode coopération est un très amusant moyen de faire grimper cette durée de vie, qui peut facilement doubler, voire plus, à condition d'avoir des potes sous la main.

  • SCÉNARIO

    14

    S'il n'a rien d'exceptionnel en soi, le scénario de ce Octodad est toutefois absurde comme on les aime, mais surtout il est servi par des dialogues très bien écrits et tout à fait amusants. Les personnages sont en outre très attachants.

    • Points positifs

      • Totalement absurde
      • On rigole du début à la fin
      • Jamais frustrant même si assez dur
      • Un mode coop complètement barré
    • Points négatifs

      • Le gameplay qui ne met pas tout le monde d'accord
      • Les quelques bugs

    Conclusion

    Octodad : Dadliest Catch n'est certainement pas le jeu de l'année, mais il offre une expérience plus drôle et sympathique que la plupart des jeux se voulant amusants. Il joue parfaitement avec l'absurde et le mignon, ce qui le rend en plus très attachant. Une expérience vraiment cool qui, malgré un gameplay développé dans l'optique d'être injouable, n'est jamais frustrante. Si vous cherchiez un jeu pour vous fendre la poire, seul ou entre amis, alors vous l'avez trouvé !

    16

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (0)

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 3 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    Octodad : Dadliest Catch

    Support : Wii U

    Editeur :

    Développeur :

    Genre :Autres

    Multijoueur :

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Testeur de jeux vidéo

    J'ai eu quasiment tout depuis la sortie de la nes, mais mes trois gros coups de coeur (accessoirement les consoles sur lesquelles j'ai le plus joué) sont la Game Boy Advance, la PSP et la Nintendo DS.

    Critiques de Presse