2

[TEST] Race the Sun

icone auteur news

Le 03/11/2015

La scène indépendante du jeu vidéo permet souvent aux développeurs d'exprimer pleinement leurs envies, avec des concepts parfois très surprenants. Bien qu'il reste simple dans son ensemble, Race the Sun fait parti de ces curiosités devant lesquelles on ne reste pas insensible. Développé par Flippfly, examinons sans plus tarder ce qui se cache derrière cette production, avant que le soleil se couche !

 

Le soleil comme meilleur allié

Puisque nous avons ici affaire à un jeu de course solo, il serait quelque peu dérisoire de parler de scénario. Toutefois, il est à noter que l'univers dans lequel baignera le joueur au cours de ses différentes courses est important pour comprendre le fonctionnement du jeu. Race the Sun est donc un jeu de course, où le joueur va devoir essayer d'aller le plus loin possible dans le monde avant que le soleil se couche. En effet, vous contrôlez un véhicule qui fonctionne à l'énergie solaire, votre seul carburant sera la lumière du jour et vous allez devoir essayez de la capter le plus longtemps possible !

La lumière du soleil sera votre carburant, foncez !

 

Sans être révolutionnaire, le concept de Race the Sun n'en demeure pas moins intéressant dans son approche. La lumière, qui sera ici votre seule et unique énergie, se révélera bien plus rare qu'il n'y paraît et agira de différentes façons suivant les éléments qui composent les mondes. Générés de manière aléatoire dans un rythme régulier, les mondes de Race the Sun ne seront jamais les mêmes et vous allez ainsi devoir faire face, et de manière constante, à de nouveaux tracés. Une parade intelligente qui évite ainsi que les joueurs ne retiennent les moindres recoins de chaque zone. Débutant du plus simple, forcément, et augmentant progressivement la difficulté à mesure que vous avancez, les différentes zones que vous traverserez vous réserveront bien des surprises.

Les différents obstacles vous demanderont des réflexes aiguisés

 

Race the Sun ne demande qu'une seule chose au joueur : avancer le plus vite et le plus loin possible. La principale difficulté du jeu viendra des différents éléments qui viendront vous barrer la route. Tous à l'état solide dans une composition graphique très primaire, ils seront très variés. Cubes, polygones, rectangle, pyramides, ils constitueront les principaux ennemis du jeu qu'il ne faudra surtout pas percuter, au risque de voir sa course achevée. Les développeurs de Flippfly ont bien compris comment ils pouvaient tirer parti de cet univers où le soleil est roi ; si notre véhicule fonctionne à cette énergie vitale, il en va de la physique même des différents objets d'accroître un peu plus la difficulté du jeu. Suivant leur taille et leur forme, les objets que l'on croisera sur notre route disposeront d'une ombre plus ou moins conséquente. Autant de zones dans lesquelles il sera donc déconseillé de rester, au risque là aussi de voir sa course achevée par manque de carburant.

 

Seul a bord du vaisseau

Avec sa direction artistique épurée et son concept facilement compréhensible, Race the Sun offre au joueur un gameplay soigné et très facile à prendre en main. Pas de fioritures ni de combinaisons de touches compliquées, il vous suffira simplement de diriger votre vaisseau à droite ou à gauche afin d'éviter les différents obstacles. Si les toutes premières portions de niveaux seront relativement simples, la difficulté augmentera rapidement quand les obstacles se multiplieront devant le joueur. Il faudra ainsi faire attention aux bombes de lumière aveuglante, aux boules qui parcourent le terrain ou encore aux différents murs qui s'écroulent. Un jeu au concept simple mais qui ne fait pas l'erreur de tomber dans la facilité, bien au contraire. Toutefois, que les plus frilleux en terme de challenge se rassurent, Race the Sun propose au joueur un système de niveaux qui permettra d'améliorer son vaisseau et ainsi s'armer devant le danger.

 

Race the Sun propose également un mode Labyrinthe, en vue du dessus

 

En effet, l'aventure de Race the Sun se compose en 25 niveaux, niveaux que vous atteindrez au fil de vos courses. Ces différents niveaux, qui pourront s'apparenter à des grades de plus en en plus importants, vous octroyeront différents bonus. Il vous faudra pour cela valider des objectifs bien précis au cours de vos différentes courses pour arriver à passer au niveau supérieur. Des objectifs aussi variés que parfois compliquées, comme parcourir une certaine distance sans s'écraser, réaliser un certain nombre de loopings au cours d'une session ou encore engranger suffisamment de points. Réalisé principalement dans un but de scoring, Race the Sun sera conseillé aux amateurs de challenge qui veulent repousser leur limite de gamer. Si les débuts seront quelque peu moroses avec un vaisseau qui n'a rien de flamboyant, les améliorations pour votre vaisseau ne tarderont pas à arriver. Des bonus comme le saut, le bouclier, la batterie supplémentaire ou le multiplicateur de score.

 

Rapidement à bout de souffle

Destiné presque exclusivement aux amateurs de speedrun et de challenges corsés, Race the Sun montre rapidement ses limites en terme d'intérêt et de durée de vie. Si les 25 différents niveaux du jeu pourront être atteints en cinq heures, la répétitivité du titre ainsi que son manque de contenu en font de lui une simple expérience de passage. En plus du mode classique où il vous faudra simplement aller le plus loin possible, vous pourrez également débloquer deux nouveaux modes de jeux : le mode Apocalypse qui sera en réalité le mode le plus difficile du jeu et le mode Labyrinthe, lequel se jouera dans une vue du dessus qui apportera une vision un peu plus étendue de la zone de jeu.

Bien que rempli de bonnes volontés, comme la présence de ces différents portails que vous trouverez dans les niveaux et qui vous téléporteront dans d'autres environnements, Race the Sun n'arrive pas à se transcender pour proposer aux joueurs autre chose que ce qu'il est vraiment : une expérience plaisante seulement quelques heures. 

 

Les différentes capacités de votre vaisseau seront parfois très utiles

 

Soleil addictif 

Bien que jouable uniquement en solo, Race the Sun s'accompagne d'un classement en ligne qui recensera les différents score de vos adversaires. Si l'on pourra lui reprocher son contenu et son intérêt pour les moins acharnés, il faut toutefois noter que Race the Sun est un titre diablement addictif pour tous les joueurs qui veulent se confronter à des gros défis. Les titres les plus simples sont souvent les plus addicitifs et Flippfly a parfaitement réussi son coup. Avec sa direction artistique très épurée et son gameplay accessible pour tout le monde, Race the Sun se concentre principalement sur ses niveaux et ses sensations de jeux. Un cocktail véritablement addictif pour tous les férus de scoring à la recherche du meilleur score. 

  • JOUABILITÉ

    16

    Doté d'un gameplay très simple et accessible, le plaisir du joueur dépend en grande partie d'une maniabilité accessible et fun dès les premières minutes de courses. Toutefois, on regrettera une certaine latence dans les mouvements du vaisseau.

  • GRAPHISMES

    14

    Volontairement épuré, le style graphique de Race the Sun se veut simple et lui confère un style particulier. On notera un effort réalisé au niveau de la physique des objets et des différentes interactions avec la lumière du soleil.

  • BANDE SON

    12

    Dans un univers aussi lisse, il est difficile d'accompagner le joueur par des musiques véritablement marquantes. Bien que variées, les différentes musiques des niveaux de Race the Sun seront rapidement répétitives et lassantes.

  • DURÉE DE VIE

    14

    Comme tous les jeux qui misent leur intérêt sur le scoring et la recherche du meilleur temps, la durée du vie dépendra essentiellement de l'investissement du joueur. Plutôt bonne pour les férus qui veulent truster les meilleures places au classement, largement insuffisante pour les moins patients, Race the Sun divisera les joueurs.

  • SCÉNARIO

    -

    Le scénario du jeu ne constitue pas ici un élément notable pour ce test.

    • Points positifs

      • Une bonne sensation de vitesse
      • Le concept du soleil comme énergie principale
      • Un système de niveau qui pousse à continuer
      • Des améliorations bienvenues
      • Demande des réflexes et une attention toute particulière
      • Les environnements bonus varient l'expérience
    • Points négatifs

      • Un intérêt vite limité au delà du scoring
      • Des musiques répétitives et très lassantes
      • Un die and retry qui pourra irriter beaucoup de joueurs
      • Une petite latence sur le vaisseau
      • Un brin monotone

    Conclusion

    Toujours soucieux de bien faire, Race the Sun propose un concept addictif pour tous les joueurs amateurs de scoring. Doté d'une direction artistique qui utilise très bien le soleil comment élément principal du jeu, les sensations sont bonnes et le plaisir immédiat. Seulement, et en dépit de tous ses efforts pour rendre son monde aussi intéressant que possible, Race the Sun n'est rien de plus qu'un runner destiné aux fans du genre. Loin d'être un mauvais jeu, il sera surtout une bonne expérience pour tous les curieux qui ont voulu, un jour dans leur vie, atteindre la lumière du soleil.

    14

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (2)

    Titiboy a écrit un commentaire le 03/11/2015 à 21:35

    Sympa comme test. Merci Galwii ;)

    Lund a écrit un commentaire le 04/11/2015 à 00:03

    Bon test, il a l'air fun ce jeu, j'aime bien le concept, merci pour la découverte !

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 4 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    Race the Sun

    Support : PS4

    Editeur : Flippfly

    Développeur : Flippfly

    Genre :Course

    Multijoueur : Exclusivement solo

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Galwii : Webdesigner & Développeur

    Tout a débuté sur une Super Nintendo avec l'excellent Super Mario World. Mon expérience de joueur a débuté avec des titres emblématiques, Donkey Kong Country, Earthworm Jim, Mr Nutz et bien d'autres. Plus tard, je me suis tourné vers le PC où je me souviens encore des folles parties de Midtown Madness. Une très belle époque, avant de me lancer de plein pied dans le jeu vidéo avec la première Xbox. Halo, Top Spin, PGR, des indispensables qui ont forgé mon appétit de gamer.

    Ils possèdent ce jeu

    Connectez-vous pour ajouter ce jeu à votre collection !

    "Baromètre du test"