1

[TEST] Not a Hero

icone auteur news

Le 30/07/2015

Développé par Roll7, studio connu pour le très bon OlliOlli, et édité par Devolver Digital, Not A Hero est un jeu assez atypique, que ce soit pour son histoire ou son gameplay qui, sans être révolutionnaire, peut se révéler assez intéressant. Alors ce Not a Hero : un essai transformé ?

Not a Hero



Ce matin un lapin (violet) a tué un baron du crime


Not a Hero raconte une histoire aussi simple que débile : Un lapin violet anthropomorphe venu du futur et répondant au nom de Bunny Lord demande l'aide d'une agence de tueurs de gages pour supprimer les criminels de la ville de Londres. Pourquoi ? Parce que Bunny Lord est en pleine campagne pour devenir 1er ministre et que le règlement de ce problème de criminalité fait parti de son programme.
C'est donc avec ce synopsis étrange que vous partirez décimer des gangs entier à travers 21 niveaux plus ou moins vastes et tortueux. Chaque mission du jeu comporte également trois missions secondaires, pouvant aller du "Trouvez les trois items" au "Terminez la mission en moins de 60s" en passant par le "Exécutez 14 ennemis". Réussir chacune de ces missions permet de faire avancer la côte de popularité de BunnyLord et, par extension, de débloquer de nouveaux personnages, chacun des 9 personnages se débloquant à un certain palier.

Parce que le crime ne se tue pas tout seul, vous serez accompagné durant quelques missions.


PAN ! PAN !


Not a Hero, à la manière d'un Hotline Miami, démarre invariablement de la même manière : largué sur le toit ou au pied d'un immeuble, vous devrez pénétrer l'enceinte du bâtiment et vous frayer un chemin à travers des hordes d'ennemis dans le but de remplir divers objectifs. Évidemment, avant chaque début de mission, vous pourrez choisir entre les différents personnages que vous aurez débloqué au fil de votre avancement dans le jeu et dans ses missions secondaires.


Une fois votre personnage en main, vous pouvez évidemment tirer sur tout ce qui bouge, vous cacher derrière certains éléments du décor (ce qui vous rendra intouchable) ou glisser, ce qui vous permettra de changer de cachette de temps en temps voire de tacler un ennemi pour le faire tomber et pouvoir l’exécuter d'une touche. On saluera le cast du jeu, proposant des personnages aussi haut en couleur que différents dans leur gameplay, certains pouvant recharger en courant, d'autre défoncer des portes à coup de fusil à pompe, etc...

Tuer, oui, mais avec du style !


Homme à tout faire


Au fil du jeu, le "bestiaire" s'étoffe, avec des ennemis plus puissants, d'autres qu'on ne peut pas tacler voire même des ninjas qui apparaissent soudainement et vous tuent en un seul coup. Ces différents types d'ennemis apportent un changement bienvenu dans la manière d'aborder les niveaux et les ennemis. C'est sur ces mêmes ennemis, où directement dans le niveau, que vous pourrez récupérer des améliorations de tirs pour vos armes. Certaines améliorent votre arme en lui permettant par exemple de désintégrer vos ennemis, de tirer des munitions incendiaires ou explosives tandis que d'autres sont des explosifs (grenades, mines, C4 ou bien même chats explosifs) donnés en quantité limitée et permettent généralement de tuer un nombre plus ou moins importante d'ennemi grâce à une explosion elle-même plus ou moins importante.

Mayor of England

Des discours parfois assez improbables.


Avant et après chaque mission du jeu vous aurez le droit à un discours de BunnyLord vous expliquant la mission ou vous félicitant de sa réussite. Il est intéressant de savoir que ces "speech" sont générés procéduralement et qu'il se peut que votre mission ou du moins sa présentation change quelque peu d'un essai à l'autre. Si lors de votre première partie une mission vous demande de trouver des mallettes il se peut que lors de votre prochain essai, la mallette se transforme en abeille géante ou en gerbille. Cependant, de l'aveu même des développeurs, ce système de "dialogue procédural" entrave fortement l'idée d'une traduction du jeu, ce qui fait que Not a Hero est entièrement en anglais, ce qui pourra rebuter les plus anglophobes d'entre vous. Cependant l'anglais utilisé reste relativement simple et les dialogues sont de toutes manières passables, bien que le joueur qui optera pour cette option perdra un partie du plaisir de jeu.

  • JOUABILITÉ

    18

    Simple d'accès mais plus complexe à maîtriser, Not a Hero partage les qualités de gameplay du précédent jeu de Roll7 : OlliOlli. Quelques bugs sont à déplorer, bien qu'ils ne gâchent pas l'expérience de jeu. 

  • GRAPHISMES

    15

    Avec son étrange Iso-Slant (qui permettrait au jeu de conserver ses graphismes en pixel-art tout en proposant des effets de profondeurs), Not a Hero se révèle assez beau, coloré et surtout étonnamment bien animé.

  • BANDE SON

    15

    Disposant d'une bande-son électro et énergique du plus bon gout qui viendra relever vos envolées meurtrières, Not a Hero peut se vanter de sa bande-son.

  • DURÉE DE VIE

    11

    Si finir l'histoire de Not a Hero est loin d'être compliqué et ne requiert pas plus de 5h, remplir ses objectifs secondaires peut se révéler plus complexe pouvant doubler la durée de vie pour les joueurs les moins habitués. La durée de vie du jeu reste tout de même assez courte, ce malgré l'assez bonne rejouabilité du jeu.

  • SCÉNARIO

    -

    Notez le scénario de Not a Hero est à la fois compliqué et inutile, ce dernier n'étant là que pour justifier le gameplay. Ce genre de scénario est à laisser au jugement du joueur, qui considèrera s'il occupe une place importante ou non de son intérêt pour le jeu. On saluera tout de même l'humour du jeu, typiquement british et dans lequel on sent une certaine "patte Devolver".

    • Points positifs

      • Un gameplay soigné
      • Des personnages à prendre en main différemment
    • Points négatifs

      • Une durée de vie courte
      • Entièrement en anglais

    Conclusion

    Avec son gameplay soigné et son humour ravageur, Not a Hero a tout pour plaire. Malheureusement le jeu se révèle assez court, et ce même avec l'apport des missions secondaires. Cela couplé au fait que le jeu ne soit pas traduit, le jeu pourra en rebuter certains. Malgré cela, Not a Hero reste un très bon jeu, dont on aurait tout de même attendu un peu plus.

    14

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (1)

    Titiboy a écrit un commentaire le 01/08/2015 à 03:42

    Effectivement, son gameplay est plutôt soigné.

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 4 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Dronfax : Journaliste ConsoleFun

    J'ai débuté avec la Gameboy Advance et notamment la série Pokémon qui est la première série que j'ai suivie avec passion. Puis est venue la DS, sur laquelle j'ai agréablement découvert la série Spectrobes, tout en restant fidèle à mon premier amour :D. Entre temps j'ai eu une Wii (obsolète depuis la Wii U donc), une PS3 qui aujourd'hui ne fonctionne plus, pour finalement me retrouver à jouer sur PC, principalement à des jeux indépendants bien que je ne m'interdis pas quelques parties de Batman :p

    "Baromètre du test"

    "autre sujet... "