2

[TEST] inFAMOUS : Second Son

icone auteur news

Le 06/09/2014

C’est sur PlayStation 3 que les joueurs ont pu découvrir les deux aventures de la licence InFamous. Après avoir clos le chapitre du héros Cole McGrath, Sucker Punch relance la franchise sur PlayStation 4. Ici, c’est dans la peau de Delsin Rowe, que les gamers vont découvrir une nouvelle intrigue. La relation Porteur/Homme est toujours présente ainsi que le gameplay dévastateur.

 

Porteurs = Bioterroristes

 

Petit rappel des faits. Depuis les évènements de New Marais, les Porteurs (Hommes disposant de pouvoirs) n’ont eu d’autre choix que de se cacher des « mortels ». Une unité ayant pour but d’endiguer la menace a donc été créée : le DUP. Désormais qualifiés de Bioterroristes, les Porteurs évitent d’utiliser leur don en publique afin de ne pas être mis en quarantaine. Le jeune Delsin Rowe vit avec les Akomish, une communauté paisible habitant loin de Seattle. Son grand frère Reggie, policier à plein temps, ne cesse de le réprimander à chaque acte de délinquance qu’il commet. La routine quoi. C’est alors qu’un véhicule du DUP s’écrase non loin de là. Des détenus sortent du tas de ferraille et Delsin vient en aide à l’un d’entre eux. C’est en touchant ce dernier, disposant de pouvoirs, que notre ami va acquérir la faculté de manier la fumée. Après avoir poursuivi le Porteur et en quête de réponse, notre héros fera la connaissance d’Augustine. Cette Porteuse n’est autre que le leader du DUP. Cette courte rencontre engendrera pas mal de dégâts pour le peuple de Delsin. Chaque habitant aura les membres figé par le pouvoir de roche d’Augustine. Les deux frères, malgré quelques divergences, devront alors sauver les Akomish en récupérant ce même pouvoir des mains du leader du DUP.

 

Nouveau héros = Nouveaux pouvoirs

 

Liberté !

 

L’aventure de ce troisième opus se déroule à Seattle. Étrangement, l’histoire ne se passe plus dans des villes fictives telles qu’Empire City et New Marais auparavant. Ce petit changement donne un peu plus de « réalité » au scénario qui, étonnamment, modifie l’ambiance de la série. L’ensemble est moins sombre et crasseux. Cette nouvelle sensation permet à Infamous de se renouveler et de donner une identité propre à ce Second Son en plus des nouveaux protagonistes. Pas de quoi non plus dérouter les habitués. Les fameux effets Comics sont toujours aussi bien utilisés au cours des séquences cinématiques. D’ailleurs, un style « tag/graffiti » s’associe au tout et permet d’accentuer cet élément de second plan présent dans le jeu. Globalement, l’objectif du joueur et le gameplay reste le même. Delsin peut se balader librement dans les rues de Seattle. La ville est composée de deux îles (la seconde sera disponible en avançant dans l’histoire). Notre héros doit accomplir une succession de missions principales avant d’atteindre son but ultime. Évidemment, pléthore d’objectifs secondaires fourmilleront  à chaque coin de rue. Il sera toujours question de déloger le DUP et de mettre un terme à ses ambitions. Chaque île est divisée en quartier ayant un pourcentage de contrôle. Il faudra alors réduire ce chiffre représentant le contrôle du DUP. Plusieurs actions seront possibles : détruire des postes de contrôles, anéantir des QG, éliminer des agents secrets, saboter des caméras de surveillances, tagger des mûrs, … Un seul mot d’ordre, rendre les habitants de Seattle plus libres que jamais.

 

Bienvenue à Seattle. Si ça c'est pas la classe !

 

Il n’y a pas de fumée sans feu

 

Pour accomplir tout ça, Delsin bénéficie de pouvoirs dévastateurs. Mise à part la fumée, les néons de la ville ainsi que les écrans TV auront une importance capitale. Attention car ceux-ci seront utilisables en évoluant dans l’aventure. Notre héros pourra se « recharger » en étant à proximité d’un de ces trois éléments et en actionnant la touche associée, en l’occurrence le pavé tactile de la manette. Ensuite, libre à lui de dégommer ses ennemis de la manière qu’il désire. La sensation de puissance est belle et bien au rendez-vous grâce au maniement des trois pouvoirs. De plus, chacun d’eux est assez bien exploité puisqu’ils ont leurs spécificités : la fumée se concentre dans la diversification des tirs (roquettes, simple, vague, étourdissement, …) ; le néon met en avant la précision et les déplacements (visée ralenti, tir plus précis, course illimitée, …) ; la vidéo exploite la subtilité des attaques (invisibilité, attaques furtives, vols dans les airs, …). Le joueur pourra utiliser intelligemment ses pouvoirs en plein combat en tirant partie pris des atouts de chaque pouvoir. Il lui sera aussi possible d’upgrader tout ça en échange de quelques fragments. Car oui, les précieuses pierres bleues répondent présent et se cachent à n’importe quel recoin de Seattle. De petits drones devront être détruits pour absorber et bénéficier du sésame. Il faut préciser que l’upgrade des pouvoirs dépendra parfois du karma du joueur. Eh oui, Infamous sans karma n’est pas Infamous. Au cours de cinématiques clés, Delsin devra faire des choix cruciaux pour faire pencher la balance de son karma (bon ou mauvais). Ses choix auront donc un impact sur l’acquisition de nouveaux pouvoirs (bon = pouvoirs mettant l’accent sur la précision ; mauvais = pouvoirs mettant l’accent sur la destruction). Son karma sera aussi affecté in-game. Dès lors que le joueur sauvera des civils ou tuera sans pitié, sa jauge évoluera de tel ou tel côté. Des événements aléatoires animeront les rues : manifestation de civils, agression d’habitant, dealers de drogue, patrouille de policier, …). Ils donneront la possibilité au joueur de modifier son karma en fonction de ses actes. À noter que si le héros effectue une série d’action bonne ou mauvaise (par exemple : Succession de tirs dans la tête ou dans les jambes) il se verra octroyer une chaîne de karma lui permettant d’utiliser un pouvoir dévastateur. De quoi rendre l’ensemble des plus jouissifs !

 

Delsin peut se servir de sa chaîne pour effectuer un combo de trois coups

 

Fumer tue…

 

Outre ce jeu de mot facile, Infamous Second Son reste du Infamous. Il est dans la lignée de ses prédécesseurs et tant mieux. Il réussit même à les surpasser en proposant au joueur une approche différente. L’ajout de trois pouvoirs différent a de quoi varier le gameplay et la manière de jouer. Il est même possible d’éliminer furtivement ses adversaires. Ce n’est pas beau ça ? Avouons que ce n’est pas aussi travaillé, mais que cet ajout a le mérite d’exister. On pourra reprocher au titre de Sucker Punch quelques imprécisions concernant la visée (mention spécial à la destruction de drones) ainsi qu’un manque flagrant de cohérence lors des phases d’escalade. Il sera fréquent de tomber en voulant grimper sur tel façade ou bâtiment (une régression par rapport à ses aînés). En plus de cela, la durée de vie du jeu s’avère être très courte. L’intrigue principale se boucle en 6 -7 heures… Il faudra parfois accomplir une tache secondaire pour débloquer une mission. Bien sûr il est possible de recommencer le jeu dans un karma différent mais l’intérêt n’y est pas vraiment car il offre peu de changement. Seule la fin se verra être grandement affectée. Un manque d’ambition se fait aussi remarquer au niveau du scénario. Il tient peu en haleine et reste basique malgré des cinématiques de qualité et des personnages sympathiques. Cependant dès lors que Delsin et Reggie sont à l'écran, l'intérêt augmente de part leur divergence. Enfin, l’absence de cycle jour/nuit et de changement météorologique peut en agacer plus d’un. Il serait peut-être temps de rendre l’environnement plus dynamique.

 

En effet, la chaîne de karma permet de réaliser

une attaque des plus spectaculaires

 

Un second souffle ?

 

Sucker Punch offre aux joueurs un épisode reprenant tous les éléments de la licence débutée sur PlayStation 3 en y ajoutant quelques nouveautés. Il est évident de remarquer la qualité graphique du titre ainsi que l’apparition de plusieurs pouvoirs. La base est toujours là et  elle répond au nom de karma. Il est possible de modifier légèrement le scénario ainsi que la tenue de Delsin (un détail fort sympathique) en optant pour le bon ou le mauvais karma. On remarquera tout de même que malgré un choix de difficulté élevé, le jeu devient beaucoup plus facile en optant pour le côté obscure. En effet, la chaîne de karma se remplira plus vite et donnera donc régulièrement une attaque dévastatrice. Infamous Second Son marque bien l’arrivée d’un nouvel héros charismatique. Bien sûr, les développeurs n’oublient pas leurs précédentes productions en incluant quelque clin d’œil dans Seattle (Sly et Cole vont être contents). Pour finir, ils auront eu la bonne idée d’ajouter des fonctionnalités comme la possibilité de tagger des murs prédéfini pour mettre en avant le détecteur de la manette PlayStation 4. Certes, des fonctions parfois anecdotiques mais drôlement sympathiques.

SvainGame

  • JOUABILITÉ

    14

    Delsin est plutôt facile à manier et les différents mouvements et attaques se font intuitivement. Malheureusement, on reprochera une imprécision de la visée (surtout lorsqu'il faille éliminer un drone) et un problème de cohérence durant les phases d'escalade.

  • GRAPHISMES

    17

    Le jeu est vraiment très joli. La ville de Seattle a été modélisée admirablement bien ainsi que les personnages rencontrés tout au long de l'aventure. Néanmoins, de léger bugs d'affichage ont pu être aperçu en cours de partie (voiture qui entre dans le sol). Pas de quoi s'alarmer non plus.

  • BANDE SON

    13

    Une bande-son correcte sans plus. Les bruitages animant l'utilisation d'un pouvoir sont des plus réussis. Les thèmes musicaux donnent un coup d'accélérateur à l'action se déroulant à l'écran. Par contre, la ville semble peu vivante et peu de bruits viennent agrémenter le tout...

  • DURÉE DE VIE

    12

    Une durée de vie extrêmement courte. Il faut compter 6 à 7 heures pour boucler l'aventure en ligne droite. À cela s'ajoute 1 à 2 heures de jeu pour terminer l'aventure à 100%. Bien sûr, il est possible d'entamer une seconde partie en optant pour un karma différent. Mais malheureusement, ce changement n'apporte pas grand chose à l'intrigue principale si ce n'est à la fin de l'aventure.

  • SCÉNARIO

    14

    Un scénario assez simple dans lequel Delsin doit récupérer le pouvoir d'Augustine. L'intrigue n'aboutira pas à de grandes révélations et peu de rebondissement font surface. Malgré tout, la relation pleine de divergence entre Delsin et Reggie apporte un intérêt particulier.

    • Points positifs

      • L'utilisation de trois pouvoirs différents
      • Un gameplay toujours aussi jouissif
      • Delsin et Reggie : Deux frères très attachants
    • Points négatifs

      • Une durée de vie très courte
      • Une maniabilité parfois capricieuse

    Conclusion

    Sucker Punch ne réinvente pas le concept de la licence mais réussit à transposer tout ça dans une nouvelle ambiance beaucoup moins sombre. Les bases d'Infamous sont là avec une nouveauté majeure : la possibilité de contrôler trois pouvoirs. Un titre sympathique pour commencer sa collection de jeux PlayStation 4. De quoi passer un bon moment à jouer au super-héros... ou au super-méchant.

    15

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Mr.Husotsuki, Mr. Husotsuki : Video-Maker / Responsable Youtube

    (Ses préférences habituelles : Infiltration / FPS / MMO )

    Jouabilité 17/20 Entièrement repensée pour la nouvelle manette de la PS4, Infamous Second Son se démarque par une maniabilité sans accroc Graphismes 16/20 Le jeu utilise la puissance de la PS4 et affiche un beau 1080P/30FPS sans chute ! L’univers est bien dessiner, on s’ennuie pas en se promenant dans Seattle. L’univers Comics est bien retranscrit malgré quelques bug de collision et certaines textures grossières. L’utilisation du SMAA X2 est appréciable. Bande Son 14/20 VO ou VF, le jeu propose des voix digne d’un film à gros budget ! Malgré certains dialogues pauvres. La musique est au rendez-vous avec une soundtrack qui rythmera vos combats. Son seul défaut ? Un manque évident de l’utilisation des basses profonde sur les home-cinéma Durée de Vie 16/20 Rien à Dire , la campagne se finit en 10h avec une multitude de missions annexes. De plus les deux choix de Karma permet de refaire le jeu sans ennui. Scénario 14/20 Scénario simple : Quête de Pouvoir pour la vengeance. L’histoire s’enchaine malgré certains vides…. Verdict Final 16/20 Un bon jeu pour ce debut de Gen qui se démarque de la concurrence. La puissance de la PS4 se fait sentir ! On s’ennui pas et le jeu a du potentiel pour devenir le jeu phare de l’année pour la PS4 - Ma note : 16/20

    Commentaires (2)

    GalWii a écrit un commentaire le 06/09/2014 à 17:15

    GG Svain :D

    ConsoleFun commence à rentrer dans la next-gen de plus en plus, ça fait plaisir :)

    * a écrit un commentaire le 07/09/2014 à 16:43

    Oh yeah ! Il est temps de ce mettre à jour niveau jeu Next-Gen =D

    Merciii GalWii ^^

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 1 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    inFAMOUS : Second Son

    Support : PS4

    Editeur : Sony

    Développeur : Sucker Punch

    Genre :Action

    Multijoueur : Non

    Moyenne des joueurs : 15.00 / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Testeur de jeux vidéo

    Geek pour la vie

    Qui est notre testeur ?

    Testeur ConsoleFun

    J'aime tester les jeux vido

    Ils possèdent ce jeu

    Connectez-vous pour ajouter ce jeu à votre collection !

    "Baromètre du test"

    "autre sujet... Sucker Punch"