0

[TEST] Rayman Origins

icone auteur news

Le 29/07/2014

Longtemps oublié depuis l’invasion de lapins crétins lourds et débiles, le pauvre petit Rayman attendait patiemment son retour. Le petit bonhomme de Michel Ancel avait déserté le monde vidéo-ludique un sacré bout de temps depuis le passage de son Party-Game : Rayman et les lapins crétins en 2007.Mais non loin de là, l’être sans bras ni jambes préparait son retour à l’abri des regards indiscrets. C’est avec un titre nommé Rayman Origins qu’il proclame son retour en s’attaquant et en rendant hommage à la source de ses aventures. Ce jeu de  Plates-Formes « d’époque » réussira-t-il à séduire les plus nostalgiques des joueurs ainsi que les nouveaux venus ? Un seul moyen de le savoir : Faire un tour du côté de chez nos amis issus de la Croisée des rêves !

 

Il faut un scénario

 

Cette nouvelle aventure se déroule dans le mythique monde merveilleux de La Croisée des Rêves. Alors que le Bulleur de Rêve Polokus dort paisiblement en compagnie de Rayman, Globox et deux Ptizètres, de nombreux cauchemars sommeillent dans la Lande aux Esprits Frappés. C’est alors que les ronflements incessants de nos amis réveillent les ignobles créatures habitant la Lande. Les quatres héros n’ont d’autres solutions que d’éradiquer ces monstres tout en libérant les Electoons emprisonnés et en récupérant une flopée de Lums. Polokus, quant à lui, attendra patiemment que la paix revienne sur ses Terres.

 

Dire qu'ils dormaient paisiblement

 

Un retour aux sources ?

 

Beaucoup de joueurs attendaient ce jeu qui ne cessait de valoriser un retour aux sources de la saga. Il est temps de voir si ce Rayman tient toutes ses promesses. Dans la forme, Rayman Origins respecte ses engagements. On est face à un titre intégralement 2D avec une progression des plus classiques. La direction artistique est magistrale et digne du premier volet. L’ambiance de ce dernier est belle et bien là et les plus nostalgiques s’en apercevront de suite. Niveau gameplay, rien a changé ou presque. Il faut naviguer sur la map de la Croisée des Rêves et parcourir différents mondes. Rayman peut sauter, donner son fameux coup droit sur la tronche de ses ennemis, planer à l’aide de sa chevelure, courir, changer de tailles, … Désormais il peut aussi nager et plonger dans des eaux profondes. L’ensemble de ces mouvements se débloqueront au fil de la progression après avoir rencontré et sauvé des fées telles que Bétilla, … L’objectif est toujours le même qu’à l’époque : Libérer les Electoons enfermés dans des cages (5 au total par niveau). Sauf qu’ici, les trouver demeure plus facile car ils sont « cachés » dans de petites salles disséminées dans un niveau. Il faudra récupérer trois cages par niveau et collecter un nombre de Lums précis pour déverouiller deux autres cages, mais aussi rejouer un niveau en battant le chrono pour obtenir la cinquième cage. D’ailleurs, il ne sera pas obligatoire de tous les avoirs pour voir la fin du jeu. On se trouve donc avec un gameplay 2D « à la Rayman » comme dirait l’autre.

 

Un peu de Kung-Fu ça ne fait pas de mal

 

Il n’a d’Origins que le non ?

 

Dans le fond, ce nouvel opus bénéfice de quelques ajouts et améliorations. En effet, le level-design a de quoi exploser notre rétine. Les environnements sont détaillés et colorés, et on ne peut s’empêcher de savourer chacun des niveaux rencontrés. Pour faire simple, le joueur joue à un dessin-animé ! L’univers de la série est de retour avec quelques modifications. La fée Bétilla n’est plus seule et est accompagnées d’autres acolytes afin de donner des pouvoirs à Rayman et ses amis. Car oui, il est possible d’incarner Globox et les deux Ptizètres. D’ailleurs, des tenues pourront être débloquées en délivrant un certain nombre d’Electoon. Il est même possible d’effectuer l’aventure à plusieurs (4 joueurs maximum). Rien n’est plus délirant que de parcourir le jeu en compagnie de ses amis. Et en plus, la possibilité de zigouiller les autres joueurs décuple cela ! De plus, les gamers nostalgiques ne cesseront de remarquer la multitude de clin d’œil que comporte Origins : les minuscules champignons parsemant les décors du premier monde, Mosquito la mouche, les ennemis mythiques tels que les Chasseurs ou encore les monstres de pierre. Oui oui, les phases à dos de Mosquito sont de retour et elles sont beaucoup plus jouissives puisqu’elles s’apparentent à un jeu de shoot. Le moustique peut tirer des rafales et aspirer ses ennemis volants. Le gameplay est assez classique mais essaie de se renouveler. Cependant, l’ambiance originelle tente de se démarquer en arborant un style musical « enfantin » et travaillé. Les différentes musiques ne cessent de rappeler un certain Skullmonkey sortit sur PlayStation. L’identité de la saga se veut être plus précise et travaillée. Enfin, il est plaisant de voir que l’on retrouve un très gros Challenge au fur et à mesure que l’on progresse dans le jeu. Outre le sauvetage d’Electoons et la récolte de Lums, l’ajout de Pièces de la Mort accentue l’aspect « défi ». Ces pièces se situeront dans des endroits délicats et il faudra faire preuve de doigter pour les récupérer et bénéficier d’un grand nombre de Lums. Il ne sera pas rare de frôler la mort ! Évoqué un peu plus haut, en rejouant un niveau il sera possible de battre un chrono afin d’obtenir une cage d’Electoon en plus. Ce n’est pas tout car en effectuant le record ultime, le joueur obtiendra un trophée. Seuls les accros au 100% se feront violence en essayant de tous les récolter. Pour finir, le jeu met d’avantage l’accent sur le concept de Death & Retry. Un niveau Coffrapatte sera disponible dans chaque monde. Le but principal sera de courir après un coffre quadrupède en évitant les pièges et en survivant à la destruction du décor. Il ne sera pas rare de mourir fréquemment afin de mémoriser le chemin à parcourir pour faire l’acquisition d’une Dent de la Mort. Ces précieux objets permettront de voir la vraie fin du jeu en débloquer le monde ultime !

 

Trop cool, on peut faire la courte échelle à plusieurs

 

Même sans membres c’est trop cool !

 

Rayman Origins jouit de beaucoup de bons aspects et de bonnes idées. Le level-design est des plus étonnants et des plus jolis. Les couleurs pètent de partout, on est plongé dans un dessin-animé en temps réel. Cette qualité graphique réussit à nous transporter dans des environnements grandioses et nous dépayse à chaque seconde. Le challenge répond présent et ne cesse d’augmenter au fur et à mesure que l’on progresse dans l’aventure. Sympa pour les joueurs aguerris. De plus, les débutants pourront terminer le jeu sans trop de mal en récupérant ce qu’ils peuvent. Mais il est nettement préférable de compléter le titre à 100% pour bénéficier d’un plaisir de jeu total et voir tout ce qu’il a à offrir. Le multi en coopération est de même génial et apporte son lot de fun et de bonne humeur. Ben quoi, c’est toujours plaisant de foutre une baffe à ses camarades de jeu. Virtuellement parlant bien sûr. Et puis, ce nouvel épisode est doté d’un humour décalé perceptible depuis Rayman 3 Hoodlum Havoc. Rien que les animations de Globox nous apporteront le sourire.

 

Les phases à dos de Mosquito sont dignes des plus grands défouloir

 

Mais c’est handicapant…

 

Néanmoins, ce Rayman n’est pas exempt de défauts. On pourra lui reprocher de ne pas apporter de réelle nouveauté de gameplay tout au long de l’aventure. Certes, de nouveaux pouvoirs seront attribués aux héros mais globalement les mécaniques de jeu seront toujours les mêmes. La quête des 100% reste assez banale du fait des récompenses obtenu. Les cages délivrées octroieront au joueur de nouveaux costumes, sans plus. Seule l’estime personnelle sera valorisée. M’enfin, le principal c’est de s’amuser bien sûr. L’ambiance, quant à elle, arbore un tout autre style. Les fans pourront être déstabilisés par ce petit changement, aussi bien sur le plan visuel que musical. Et cela en agacera sûrement quelques-uns. Pour finir, dommage que le mode multi soit qu'en local...

 

Le monde sous-marin demande doigté et précision

 

Finaliser d’une main de maître

 

Eh bien oui, Rayman est de retour dans un épisode de qualité. Tout y est, du gameplay en passant par le design. C’est une réussite ! La plupart des fans retrouveront les ingrédients ayant fait la renommée du héros. Bien sûr, de nombreux changement ont été apportés pour rendre l’expérience de jeu encore plus grisante. L’ambiance a quelque peu changée mais elle colle parfaitement à l’univers de Rayman. Bye Bye les lapins crétins. Rayman is back !

SvainGame

  • JOUABILITÉ

    17

    Une prise en main classique qui demande un léger temps d'adaptation (surtout pour apprivoiser la manière dont Rayman s'agrippe aux rebords). Tous les mouvements du héros sont de la partie et se manie assez bien.

  • GRAPHISMES

    19

    Une grosse claque de ce côté ! Les décors, les environnements, le style graphique et le level-design donne un renouveau à la saga. Le retour à la 2D est une brillante idée, surtout lorsqu'il s'agit d'arborer le tout sous forme de dessin-animé.

  • BANDE SON

    14

    Des musiques très travaillées mais qui deviennent bizarrement agaçantes plus le temps passé sur le jeu est grand. Difficile de juger cet aspect quand on sait que l'implication des développeurs a été importante. Mais il faut avouer qu'en cours de partie la bande-son devient une vraie torture.

  • DURÉE DE VIE

    16

    Le jeu offre son lot de contenu. Le challenge est au rendez-vous et obtenir les 100% rimera avec patience et volonté. Comptez huit à dix heures pour voir le bout de l'aventure en ligne droite. Doublez ce temps si vous comptez exploiter pleinement le titre.

  • SCÉNARIO

    12

    Un scénario basique qui mise la carte de l'humour décalé. Franchement, il ne sert pas à grand si ce n'est qu'à placcer l'ambiance

    • Points positifs

      • Un level-design des plus réussit
      • Un challenge qui évolue crescendo
      • Une bonne dose de fou rire entre amis
    • Points négatifs

      • Pas de multi en ligne
      • Une bande-son redondante et agaçante sur le long terme
      • Un gameplay qui se renouvelle difficilement

    Conclusion

    Rayman fait un retour fracassant en proposant pas mal de nouveautés. On remarquera surtout la claque graphique qu'apporte ce nouvel épisode. Le choix de revenir à une progression 2D est totalement approuvé et en accord avec le style de jeu. Que l'on soit un vétéran des jeux de Plates-Formes ou non, on passera un agréable moment en compagnie des héros de la Croisée des Rêves. Certains bouderont sûrement l'orientation musicale prise mais cela ne les empêchera pas de parcourir l'aventure. Rayman renaît de ses cendres !

    17

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (0)

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 0 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    Rayman Origins

    Support : PS3

    Editeur : Ubisoft

    Développeur : Ubisoft

    Genre :Plates-formes

    Multijoueur : Oui, jusqu'à 4 joueurs en local

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Testeur de jeux vidéo

    Geek pour la vie

    Qui est notre testeur ?

    Testeur ConsoleFun

    J'aime tester les jeux vido

    Ils possèdent ce jeu

    Connectez-vous pour ajouter ce jeu à votre collection !

    "Baromètre du test"

    "autre sujet... Ubisoft"