2

[TEST] Prototype 2

icone auteur news

Le 10/07/2014

En juin 2009 sort Prototype, jeu dans lequel le joueur incarne un héros froid et mystérieux du nom d’Alex Mercer disposant de pouvoir dévastateur. Trois ans après cette aventure, Radical Entertainment  rempile avec un second opus faisant suite aux péripéties sanguinolentes de Mercer. Sauf qu’ici, un nouveau protagoniste remplace le jeunot : James Heller. Le titre ré adopte les mêmes mécaniques, à savoir une forte sensation de puissance et de liberté au sein d’un New York ravagé par un virus implacable.

 

Une histoire de  vengeance

 

Cet épisode est la suite directe de Prototype premier du nom. Le joueur est projeté dans la peau du sergent James Heller. De retour d’Irak, ce dernier apprend que sa famille a été tuée par un virus transformant les hommes en véritables monstres difformes et sanguinaires. Alex Mercer (« Zeus » pour les intimes) est accusé d’avoir enclenché l’arme biologique. Il embarque donc à bord d’un tank afin de traquer et éliminer le Prototype. Manque de bol, le véhicule est percuté par une voiture lancée des mains de « Zeus ». Seul Heller s’en sort indemne et engage une course-poursuite avec sa future Némésis. Après un combat perdu d’avance, il succombe au virus que lui prodigue Mercer et se réveille dans le laboratoire du Docteur Koenig. Il s’échappe de ce labo en massacrant tout sur son passage et prend conscience qu’il dispose de pouvoirs surpuissants tout comme son ennemi. Il sait qu’il devra parcourir un long chemin avant d’atteindre sa cible puisqu’il luttera contre Gentek (l’organisme à l’origine du virus) et fera face au Blackwatch (la puissante armée chargée de limiter les dégâts du virus). Une vraie partie de plaisir pour ce nouvel antihéros.

 

Cette fois, le joueur incarne Heller. Un protagoniste plus imposant

que Mercer

 

Se maîtriser est la clé du succès

 

Avant toute chose, le joueur peut se déplacer librement aux quatre coins de New York Zero. La ville est néanmoins divisée en trois « îles » : Zone Jaune (endroit assez paisible ou les forces du Blackwatch règne en maître), Zone Verte (lieu ou l’épidémie essaie vainement d’affecter la population) et Zone Rouge (île ou le virus a intégralement touché les civils et ou le Blackwatch entame des combats incessant). Heller pourra naviguer d’une zone à l’autre en rejoignant un point de d’héliportage. Il dispose de ressources pour le moins surpuissantes. Ses pouvoir lui permettent de sauter de longues distances, planer un court instant, de courir très vite, d’adhérer au mur en pleine course, de projeter ses ennemis ou des objets, de prendre leur apparence, de détourner et piloter des véhicules et de massacrer les obstacles lui barrant la route. Ses bras peuvent se transformer en n’importe quels objets contondant ou presque (griffes, marteaux, fouet, lame, …). Bien sûr, il pourra améliorer ses compétences au fil de sa progression en accomplissant des missions (principales liées au scénario, secondaires, récupération de boites noires un peu partout en ville, …) et en dégommant ses ennemis. Aucun dépaysement de ce côté, le jeu s’inscrit bien dans la veine de son aîné.

 

Les Tentacules : Sympa pour se lier d'amitié avec ses ennemis

 

Découpage de membres au programme

 

Prototype 2 met en avant le système « d’assimilation » qui lui est propre. De ce fait, le joueur peut assimiler n’importe quel PNJ afin de récupérer de la santé et prendre son apparence. Il peut changer de look à tout moment. La dernière personne assimilée sera sauvegardée pour qu’il puisse se métamorphoser quand bon lui semble. Sympa dans les phases de pseudo-infiltration. Ce système sera très utile lors des missions secondaires. Heller devra traquer une cible assignée en actionnant la touche associée. Celle-ci enverra un signale puis le joueur devra l’atteindre pour pouvoir l’assimiler et prendre son apparence pour s’infiltrer dans un laboratoire. D’autres missions secondaires seront au programme : nettoyer des antres (sous-terrain infestés d’infectés), éliminer des groupes de Gentek et Blackwatch, trouver des boîtes noires disséminées dans la ville, effectuer des courses à checkpoints, … Les missions principales, quant à elles, seront plus variées qu’auparavant : poursuivre un ennemi, éliminer des infectés à bord de véhicules (tank et hélico), combattre aux côtés d’un groupe d’intervention en utilisant des armes telles que des lance-roquettes, des fusils d’assaut, ... Difficile de s’ennuyer une seule seconde. Heller débloquera de nouvelles compétences et améliorera certaines d’entres-elles en terminant des missions, en assimilant certains personnages indiqués, en découpant ses ennemis, … Il pourra faire appel à une meute d’infectés et/ou user d’un cataclysme surpuissant en plein combat. Attention car il faut que la jauge de rage soit pleine. D’ailleurs le panel de méchants pas beaux est assez travaillé et requiert telle ou telle technique de combat pour les éliminer (soldats de Blackwatch, mastodonte, molosse, hydre, …). Tout a été fait pour sentir la puissance d’Heller à tel point que jouer devient des plus jouissifs possibles. Une fois dans l’action, on assiste à une débandade magistrale ou véhicules de combat et autres obstacles répondent présent. La puissance d’Heller est telle que les groupes d’interventions ne pourront quasiment rien contre lui. Certes, le soft ne propose qu’une seule chose à la base : des combats s’apparentant à un beat’em all, et c’est ce qui rend l’expérience de jeu instantanément addictive et jouissive.

 

Manifestation de la CGT en direct de New York Zero !

 

Je veux du sang !

 

Prototype 2 met l’accent sur l’addiction qu’il peut provoquer. Le joueur n’aura aucun mal à se propulser dans la peau d’Heller. Il ressentira de suite la puissance dont il dispose en massacrant bon nombre de PNJ et en se baladant en ville. C’est cet aspect qui fait la force de ce titre. L’omniprésence des combats sanglants sera agrémentée de variantes en tout genre pour diversifier le gameplay apparent. De ce fait, les quelques phases de courses-poursuites et de traques alimenteront l’expérience de jeu. Ce sentiment de liberté et de puissance construisent une certaine attirance au fil de l’aventure. De quoi purger le joueur de toutes ses pulsions. Car oui, cette suite est aussi violente que sa sœur. La notation PEGI n’est pas là pour faire beau, ça c’est sur !

 

I believe I can... Planer

 

L’hémoglobine, ça tache

 

La seule chose que l’on pourra reprocher à ce second volet c’est de ne proposer rien d’autre qu’un sentiment de puissance et de liberté. Certains points noirs mettent à mal le concept premier de ce Prototype 2. Graphiquement, le titre n’est pas à la hauteur de ce qui se fait en termes de monde ouvert. Il se porte plutôt bien avec tout le contenu de gameplay qu’il a à offrir mais sans plus. Le visuel est fade. De nuit, l’environnement est globalement joli. De jour, il pique un peu les yeux même s’il a le mérite de nous plonger dans l’ambiance de désolation qui règne tout au long de l’aventure. À cela s’ajoute des séquences cinématique dénuées de couleur et de vie, rappelant le design de Sin City. Un choix esthétique qui ne donne pas réellement envie de suivre les péripéties du nouveau Prototype. D’ailleurs le scénario est décevant et un peu trop cliché. Le héros veut se venger, point barre.

 

Rien de mieux que de se métamorphoser pour infiltrer les

QG ennemis

 

Heller VS Mercer

 

L’équipe de Radical Entertainment propose aux joueurs un deuxième épisode légèrement plus abouti en effaçant la répétitivité de Prototype premier du nom. La puissance et la liberté offertes donnent une identité à la licence. Difficile de ne pas succomber tellement le jeu se révèle être addictif et jouissif. Sympa pour passer un bon moment et se sentir invincible en zigouillant tout sur son passage.

SvainGame

  • JOUABILITÉ

    16

    Heller dispose d'une bonne fluidité. Chacun de ses mouvements s'effectueront instinctivement ou presque. Il n'empêche que quelque léger problèmes de caméra parasitent l'action. Néanmoins la jouabilité est telle que l'on ressent rapidement l'intégralité des pouvoirs du héros jusqu'au bout des doigts.

  • GRAPHISMES

    13

    Même si le tout se révèle être joli, Prototype 2 reste en dessous des productions sortie la même année. On pourra citer par exemple Infamous 2 qui s'en sort beaucoup. Les décors et l'environnement se prêtent tout de même au jeu en plongeant le joueur dans l'univers apocalyptique de ce second opus.

  • BANDE SON

    13

    La bande-son nous entraîne brillamment dans une ambiance dévastatrice. Elle est un réel plus lors des combats contre une horde d'ennemis. De quoi accentuer et rythmer nos cabrioles au sein de New York Zero. Malgré ces qualités, les thèmes musicaux sont peu nombreux et atrocement répétitifs.

  • DURÉE DE VIE

    17

    L'aventure se boucle en une quinzaine d'heure en ligne droite. Ce qui est largement correct pour un jeu aujourd'hui. À cela s'ajoute une dizaine d'heures en accomplissant la multitude de quêtes annexes et d'objectifs secondaires.

  • SCÉNARIO

    12

    Le scénario est basique. Il reprend les éléments d'une vengeance classique : Tuer celui qui à assassiné sa famille. On s'attendait à plus original pour ce deuxième épisode.

    • Points positifs

      • De vraies sensations de forces, de puissances et de liberté
      • Un concept simple et pourtant varié
      • Un gameplay jouissif
    • Points négatifs

      • Un scénario trop basique
      • Des graphismes en dessous des productions concurrentes
      • Une bande-son répétitive sur le long terme

    Conclusion

    Prototype 2 reste un jeu sympathique offrant une bonne dose de fun. Les joueurs voulant se défouler un maximum peuvent opter pour ce titre afin de faire surgir la bête qui sommeil en eux. Le nouveau né de Radical Entertainment apporte son lot de nouveauté sans pour autant briser les codes de la licence. Ayant annoncé une trilogie, peut-être que les développeurs renouvèleront l'expérience avec un troisième volet améliorant le concept et offrant un scénario plus abouti et recherché.

    14

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (2)

    GalWii a écrit un commentaire le 12/07/2014 à 12:49

    Yeah super test Svain c'est classe ! :)

    Titiboy a écrit un commentaire le 15/07/2014 à 07:12

    Yeah, merci !

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 0 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    Prototype 2

    Support : Xbox 360

    Editeur : Activision

    Développeur : Radical Entertainment

    Genre :Action

    Multijoueur : Non

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Testeur de jeux vidéo

    Geek pour la vie

    Qui est notre testeur ?

    Testeur ConsoleFun

    J'aime tester les jeux vido

    "Baromètre du test"