0

[TEST] Dark Souls II

icone auteur news

Le 23/06/2014

Après l'excellente surprise du premier épisode qui avait su familiariser les joueurs avec un univers réputé pour son exigence et sa difficulté, From Software revient cette fois pour le deuxième épisode de la série des Dark Souls. Attendu par une communauté toujours plus nombreuse, Dark Souls 2 se devait d'offrir aux joueurs une aventure inoubliable, si ce n'est aussi riche et intense que le premier épisode. Le pari est-il réussi ?


 

Rendez-vous en terre inconnue
 

Le début de l'aventure démarre pour notre personnage à l'Orée, une zone faisant office de tutoriel où les principales actions possibles nous sont enseignées au fur et à mesure de notre marche. Nous allons avoir l'occasion de rencontrer à l'entrée de cette zone une petite maison où se trouvent trois vieilles femmes aux rôles très important. C'est en parlant à l'une d'entre elles que nous allons pouvoir créer notre personnage à l'aide d'une interface de création en tous points semblable à celle du premier opus. L'occasion de choisir notre classe de départ, la corpulence de notre héros ou encore de définir les traits de son visage. Une fois notre personnage mis sur pied, nous allons recevoir une effigie humaine, qui n'est en réalité rien d'autre qu'un objet similaire aux humanités présentes dans le premier Dark Souls avec le même effet de rendre notre personnage humain quand on l'utilise. Une fois que nous en avons fini, il est temps pour nous d'avancer et de quitter l'Orée pour découvrir la première véritable zone du jeu : Majula.

Première zone de jeu et premier changement dans ce Dark Souls 2, Majula est une sorte de hub principal à la manière du Nexus de Demon's Souls où nous allons pouvoir nous téléporter de zones en zones. Pour un endroit de la sorte, il faut avouer que l’endroit est parfaitement choisie. Surplombant une mer placide composée de vestiges que le temps et l'ennui sont venus engloutir, Majula est une terre au calme plat dans laquelle nous allons pouvoir croiser différents PNJs du jeu. Le premier, et le plus important, est cette femme qui se tient aux abords de la mer, scrutant désespérément l'horizon à la recherche de celui qui pourra rétablir l'équilibre dans le monde de Drangleic. Cette femme pleine de mystère sera notre alliée la plus précieuse et saura nous indiquer la route à suivre durant notre aventure, après nous avoir confié la fiole d'estus qui permettra de nous soigner. Cette fiole est également l'occasion de constater un autre changement par rapport au premier opus, nous n'avons plus droit qu'à une seule fiole d'estus au départ de l'aventure contre cinq auparavant. Le nombre de fioles pourra être augmenté à l'aide de fragments que nous aurons la possibilité de dénicher un peu partout dans le jeu. En plus de cette fiole, nous allons pouvoir utiliser des gemmes de vies pour nous soigner durant l'aventure, une des nombreuses nouveautés de cet opus.

 


 

Raconte-moi une histoire

 

C'est à travers les différents dialogues des personnages que l'on rencontrera à Majula que nous allons en apprendre un peu plus sur le scénario de Dark Souls 2 qui, comme son aîné avant lui, nous confiera la mission délicate d'être le sauveur d'un monde attaqué par les ténèbres. Pour ce faire, nous allons devoir récupérer quatre grandes âmes qui nous permettront ainsi de déverrouiller l'accès au château du roi. Un scénario semblable à celui du premier Dark Souls donc, si ce n'est que l'action ne se déroule pas à la même époque ni au même endroit mais les grandes lignes restent les mêmes. C'est un peu regrettable, peut-être que le choix de suivre la même ligne directrice vient du fait que Dark Souls 2 soit une suite directe du premier opus mais on aurait aimé un scénario différent plutôt qu'une simple copie. Les différentes histoires relatives aux personnages que vous allez rencontrer dans l’aventure ont le mérite d’être bien construites et amèneront parfois des situations très cocasses, on retrouvera comme dans le premier opus des professeurs de magie, de miracles ou encore de pyromancie et vous aurez l’occasion de prendre part à quelques quêtes secondaires pour devenir un membre à part entière de la faction que vous aurez ainsi choisi. En clair, l’histoire de Dark Souls 2 reprend les mêmes bases que celle du premier opus et ne fait clairement part d’aucune originalité si ce n’est la présence de différents géants qui voient, encore une fois, leur présence justifiée par un aspect assez étrange du scénario.

 


 

Toujours aussi exigeant ?

 

La question qui brûle les lèvres de tous les fans de la série de From Software concerne bien sûr la difficulté de ce nouveau titre : est-il aussi dur que son aîné ? Pour répondre à cette question, il nous paraît logique de s’attarder dans un premier temps sur le gameplay et le système de jeu de ce nouveau Dark Souls. En effet, dès les premières minutes du jeu, nous constatons que le gameplay a légèrement été modifié pour offrir au joueur une expérience moins hachée, avec un personnage principal plus mobile et un système de jeu revu et corrigé. Comme pour adouber les néophytes de la série, bons nombres d'éléments ont été mis en place afin de faciliter la prise en main des nouveaux joueurs sur le jeu. Si il est difficile de comparer la difficulté des deux jeux, tant celle-ci dépend de beaucoup de choses aléatoires, il est évident que les développeurs ont souhaité rendre leur jeu plus accessible. Désormais, à partir d'un certain nombre de mort dans une zone précise, les ennemis ne réapparaissent plus et cette mécanique vous permettra donc de passer tranquillement une zone que vous n'arriviez pas à franchir à cause des ennemis. Pratique pour certains, rageant pour d'autres, cette nouveauté s'accompagne néanmoins du revers de la médaille : si les ennemis ne réapparaissent plus, votre barre de vie ne cessera de diminuer jusqu'à ce que vous ne puissiez plus continuer (à moins de posséder un anneau spécial). Un juste milieu trouvé par les développeurs entre l'accessibilité et l'exigence afin de contenter tous les types de joueurs et ce nouveau système possède l'avantage de ne pénaliser personne dans une aventure riche et variée.


 

Du neuf avec du vieux

 

Le principal défaut du premier Dark Souls, et qui en avait freiné plus d'un dans l'aventure, était sans conteste sa réalisation. Entre freezes et bugs en tout genre, il semblerait cette fois-ci que les développeurs de From Software aient retenu la leçon en tenant compte des critiques cinglantes envers leur jeu. Ainsi, même si tout n'est pas parfait, Dark Souls 2 corrige ces problèmes de ralentissements et offre enfin au joueur une aventure agréable et fluide. Malgré tout, la réalisation graphique peine toujours à tenir tête aux jeux récents tant l'écart est grand, le moteur du jeu a fait son âge et on le voit clairement à travers certaines textures grossières ou encore par le manque de détail des différents personnages du jeu. Cela dit, la franchise du studio Japonais n'a jamais basée son succès sur des claques graphiques mais bien par son univers et son gameplay. Et si les graphismes de Dark Souls 2 ne seront pas au goût de tout le monde, on ne peut que s'incliner devant le travail accompli une nouvelle fois par l'équipe artistique. A la manière du premier opus, Dark Souls 2 possède une direction artistique de haute volée, et si elle s'avère peut-être un peu moins inspirée que celle du premier, elle offrira aux joueurs de quoi se régaler avec des environnements somptueux et des ennemis qui en imposent par leur style et leurs couleurs. L’un des reproches que l’on fera à propos de cette direction artistique se trouve dans l’incapacité des développeurs à avoir su nous proposer quelque chose de vraiment novateur. Même si le jeu possède certains environnements vraiment brillants, nous sommes toujours en présence de ces dominantes grises qui rendent le jeu légèrement fade et monotone. Pire encore, si les couleurs principales restent les mêmes, les développeurs nous ont également resservi strictement les mêmes éléments du premier opus. L’occasion d’enchaîner vers la partie suivante qui se concentrera sur la durée de vie et le contenu de Dark Souls 2.

 


 

C’est dans les vieux pots…

 

Nous voici rendu à la partie capitale de ce test, celle qui décidera si Dark Souls 2 est bel et bien le digne successeur de son aîné. Parlons tout d’abord du contenu, comme nous l’évoquions dans la partie précédente, vous allez pouvoir revoir dans le jeu certains mêmes ennemis aperçus dans le premier Dark Souls. Allant du simple ennemi de base au boss, nous sommes quelque fois en présence de la copie conforme de ces ennemis qu’il faudra rebattre une deuxième fois. Nous sommes donc en droit de se demander la réelle légitimité de la présence de ces ennemis, si ce n’est la simple raison du remplissage et ce procédé n’est vraiment pas quelque chose à encourager. Hormis ce dernier point qui fait tâche, Dark Souls 2 possède un contenu clairement ahurissant et vous aurez de quoi vous occuper pendant un très long moment. Les différentes zones du jeu sont nombreuses, et même si certaines reprennent quelques idées du premier opus, elles s’avèrent toutes variées et originales et le joueur prendra énormément de plaisir à découvrir chaque recoin d’un monde immense. Drangleic regorge de trésors architecturales et d’ennemis tous plus coriaces les uns que les autres. A l’instar du premier opus, il vous faudra de la patience et une volonté d’acier pour venir à bout de toutes ces hordes d’ennemis qui n’hésiteront jamais à vous attaquer plusieurs à la fois. En plus des ennemis classiques, il y a toujours la présence de spectres qui vous attaqueront lors de certains moments-clés de votre aventure, vous les distinguerez par une lumière rouge les entourant.

Qui dit contenu important dit grande durée de vie et celle de Dark Souls 2 atteint sans forcer la soixantaine d’heures et l’on peut dire que l’on ne s’ennuie pas une seule seconde. Dark Souls 2 possède cette avantage par rapport au premier opus, le jeu est plus agréable à jouer et même si beaucoup de joueurs viendront s’y casser les dents, ils continueront à jouer car c’est une aventure plaisante où l’on a toujours l’envie de découvrir quelque chose de nouveau. Un très bon point, qui fait de ce Dark Souls 2 une aventure riche en contenu et en émotion où le joueur n’aura ni l’impression de stagner ni de s’ennuyer, d’autant plus que le jeu contient énormément de boss qui s'avèrent être en réalité la raison première au succès de cette franchise.

Des boss de tous types et de toutes les tailles, voilà ce que vous allez devoir affronter dans des combats véritablement épiques et poignants. Même si l'on regrettera la présence de certains boss anecdotiques, (sans parler de la redite de boss) nous avons affaire à des ennemis enragés contre lesquelles il vous faudra être prudent pour savoir quand frapper. Dans Dark Souls 2, comme dans tous les jeux From Software, tout n'est qu'une simple question de patterns (les différentes actions possibles) et de timing. Ainsi, il ne sera pas rare que vous recommenciez le combat jusqu'à ce que vous remarquiez les poins faibles de l'ennemi. De manière générale, les différents boss de Dark Souls 2 sont au même niveau que ceux présents dans le premier opus, si ce n'est cette fois que les joueurs chevronnés auront moins de difficulté à les battre alors que les novices devront se montrer patient. Et si vraiment le challenge est trop élevé, vous aurez toujours la possibilité d'invoquer des PNJs ou de véritables joueurs pour vous aider pendant un combat. En effet, le multijoueur de Dark Souls 2 n'a pas changé sa formule et revient dans une version améliorée où vous aurez la possibilité d'envahir ou de vous faire envahir, selon votre niveau d'âmes engrangées.

 

 

Une conclusion épique

 

A la question soulevée dans l'introduction de ce test, nous ne pouvons répondre que favorablement. En terminant sa série des Souls avec Dark Souls 2, From Software conclut de la plus belle des manières une aventure qui aura fait rêver plus d'un joueur. Après avoir corrigé les problèmes de ralentissements du premier opus, le joueur vivra avec Dark Souls 2 une aventure intense, riche et variée. Doté d'une direction artistique toujours aussi brillante, de nombreux boss retors et bien dessinés, d'un système de craft qui offre encore plus de possibilités de personnalisation, d'un système permettant de changer de classe en pleine partie, nous avons affaire à un jeu au contenu immense. On regrettera simplement la présence d'ennemis déjà connus, une bande son trop timide ainsi qu'un level-design moins inspirée par la présence d'un hub central. Malgré tout, si vous avez aimé Dark Souls, vous ne pouvez pas passer à coté de ce deuxième épisode qui vous offrira des heures et des heures de plaisir et qui a su corriger les principaux problèmes du premier opus. Le pari est donc réussi haut la main pour From Software qui nous offre un jeu unique et inoubliable, à la seule condition que la mort ne vous effraie pas.

  • JOUABILITÉ

    17

    Le gameplay a légèrement été modifiée pour apporter un peu de souplesse à notre personnage. Nous avons toujours la possibilité de contrer les attaques de l'adversaire ou encore de réaliser un finish-move dans son dos. Notre personnage est très maniable et les différentes attaques des armes sont nombreuses et variées. Un gameplay solide !

  • GRAPHISMES

    16

    A cause de son moteur graphique vieillissant, Dark Souls 2 n'est pas le jeu le plus détaillé du monde, preuve s'il en est de nombreuse textures qui bavent et qui sont floues. Fort heureusement, la direction artistique du titre rattrape le tout et propose au joueur un jeu très joli, encore trop porté vers des teintes sombres, mais doté de nombreuses séquences magnifiques. Tout comme les boss qui ont beaucoup de présence et de style.

  • BANDE SON

    18

    On reste dans le même esprit que le premier opus, la bande son du jeu est un régal à écouter quand elle est jouée. Malheureusement, elle ne sera présente que lors des combats de boss mais sa présence possède l'avantage de rendre les combats encore plus épiques qu'il ne le sont déjà avec des thèmes très justes et des voix féminines du meilleur effet.

  • DURÉE DE VIE

    18

    C'est le plus gros point fort du jeu et même si l'on a parfois l'impression que les développeurs ont ajouté quelques éléments pour allonger de manière artificielle la durée du jeu, il y aura beaucoup de choses à accomplir dans le monde de Drangleic qui vous demandera de la patience et du courage. La durée de vie du jeu est estimé entre quarante et soixante heures, ce qui représente une très belle aventure.

  • SCÉNARIO

    12

    Quasiment identique au scénario du premier, on ne peut pas dire que les scénaristes de Dark Souls 2 aient cherché très loin. Vous allez devoir sauver le monde de Drangleic qui est en train d'être avalé par la folie destructrice des ténèbres.

    • Points positifs

      • L'univers si propre à  la série de From Software
      • Une réalisation artistique maitrisée et parfois surprenante
      • Accessible et difficile à  la fois
      • Une durée de vie énorme
      • Des boss marquants...
      • La musique qui colle parfaitement aux différentes situations
      • Plus de ralentissements
      • Beaucoup de zones différentes à  explorer
      • Un crafting qui offre toujours plus de choix
    • Points négatifs

      • Le hub central qui rend le level-design moins marquant
      • La possibilité de se téléporter dès le début du jeu
      • On se perd facilement
      • ...et d'autres anecdotiques
      • Certains éléments repris directement du premier opus
      • Peut-être moins marquant que son ainé

    Conclusion

    Sans proposer quelque chose de vraiment révolutionnaire, Dark Souls 2 fait le métier et se permet d'offrir au joueur de nombreuses nouveautés bienvenues comme la possibilité de changer de classe en plein cours de jeu. Même s'il s’avérera moins marquant, une fois la surprise du premier opus passée, Dark Souls 2 est un très grand jeu qui propose une aventure riche de possibilités et de choix et qui vous marquera. Après les déboires subis lors du premier épisode, From Software a su écouter le joueur pour lui offrir quelque chose de maîtrisé, d'agréable à joueur, de plaisant à écouter et de très joli à regarder. Que demander de plus?

    18

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (0)

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 1 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    Dark Souls II

    Support : PS3

    Editeur : Namco Bandai

    Développeur : From Software

    Genre :Jeu de Role / Action

    Multijoueur : N/C

    Moyenne des joueurs : 19.00 / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Galwii : Webdesigner & Développeur

    Tout a débuté sur une Super Nintendo avec l'excellent Super Mario World. Mon expérience de joueur a débuté avec des titres emblématiques, Donkey Kong Country, Earthworm Jim, Mr Nutz et bien d'autres. Plus tard, je me suis tourné vers le PC où je me souviens encore des folles parties de Midtown Madness. Une très belle époque, avant de me lancer de plein pied dans le jeu vidéo avec la première Xbox. Halo, Top Spin, PGR, des indispensables qui ont forgé mon appétit de gamer.

    Ils possèdent ce jeu

    Connectez-vous pour ajouter ce jeu à votre collection !

    "Baromètre du test"

    "autre sujet... From Software"