0

[TEST] Crash Team Racing

icone auteur news

Le 08/06/2014

Développé parallèlement avec le jeu Crash Bandicoot 3 : Warped, Crash Team Racing prend un virage avec la licence (jeu de mot !). Ici, la petite bande du héros brûle le bitume en s’initiant à des courses de karting. Se voulant être la Némésis du célèbre Mario Kart de Nintendo, CTR Crash adopte le même style de jeu en exploitant différemment le concept, ou presque. Crash si t’es champion appuis sur le… Champignon ?

 

Plus qu’une coupe à la clé

 

Ahlala le pauvre Crash, tout le monde veut sa peau ! Mais cette fois-ci, ce n’est pas le Dr. Néo Cortex, ni le maléfique Aku-Aku, mais bien le sextupede Nitros Oxide qui veut le réduire à néant ! Ce n’est pas tout puisque ce nouveau personnage venu de la planète Gasmoxia veut conquérir la planète Terre. Mais anéantir la population en un claquement de doigt aurait été beaucoup trop facile. C’est pourquoi, il propose aux terriens les plus aguerris en pilotage de l’affronter dans une course de karting survoltée. Voilà comment un Grand Prix aura lieu dans l’univers du Bandicoot. Une tripoté de protagonistes issus de la saga va donc s’adonner à de multiples courses sur l’île d’N-Sanity. Le meilleur d’entre eux qui remportera l’évènement aura l’honneur de défier Oxide afin de lui mettre une raclée interstellaire ! Car si une défaite s’en suit, la planète sera transformée en un parking gigantesque… Pas de panique, chacun d’eux en a sous le capot.

 

Nitros Oxide, le nouveau grand méchant

 

De la Plates-Formes aux courses de karts

 

Une transposition semblant fort délicate. Car en effet, c’est la première fois que les développeurs de chez Naughty Dog vont élaborer un jeu de course. Heureusement, ils ont un atout majeur : L’univers de Crash est tout à fait apte à exploiter ce nouveau concept. Tout ce petit monde va pouvoir s’éclater sur des circuits endiablés. Mais pour s’éclater, il faut disposer d’une prise en main efficace. Le joueur peut avancer, reculer, freiner, sauter et effectuer des glissades. À l’instar dans Mario Kart, les virages devront être pris d’une toute autre manière. En actionnant la gâchette R1, le véhicule se met à glisser (à gauche ou a droite selon la direction choisie). Une petite jauge de boost se complètera et lorsque qu’elle deviendra rouge il faudra appuyer brièvement sur la gâchette L1 pour donner une impulsion au kart. Le joueur pourra utiliser cette technique trois fois lors d’une glissade pour devancer ses adversaires. D’ailleurs, en sautant d’un tremplin, le véhicule accélèrera un court instant lorsqu’il touchera le sol. La maniabilité se veut être un peu plus technique et manuelle. Des caisses et des pommes parsèmeront les circuits. Les premiers donneront accès à des armes assez variées (lance-missile, TNT, boost, …), les seconds amélioreront l’efficacité des armes (triple lance-missile, Nitro, boost prolongé, …). Tous les ingrédients d’un Mario Kart Like sont bien là, même si la technique est légèrement différente.

 

Voici les huit personnages de départ. D'autres pilotes pourront être débloqués

 

Seul c’est bien

 

Le titre mise aussi bien sur l’aspect solo que l’aspect multi avec une multitude de modes. Commençons avec les modes de jeu se jouant seul. Le mode Aventure entraînera le joueur au sein de cette histoire rocambolesque débutée par l’invasion d’Oxide. Avant toute chose, il faudra sélectionner un pilote parmi huit protagonistes de l’univers de Crash. Le tout prend place dans le classique HUB central divisé en cinq parties (Plage, Neige, Château, Sanctuaire et Piste d’atterrissage d’Oxide). Chacune d'elles comportent quatre circuits dans lesquels il faudra finir premier pour remporter des trophées. Ensuite, il sera possible de les rejouer pour décrocher de précieuses reliques en explosant le temps record du contre-la-montre (casser des caisses chrono pour figer le temps un court instant s'avèrera très utile). Puis, des jetons CTR pourront être collectés en jouant de nouveau les circuits (il faudra trouver les trois lettres judicieusement cachées sur la route). Un circuit Cristaux sera disponible. Ici, le but sera de récolter vingt cristaux dans une petite map pour obtenir un jeton CTR. Cependant, la règle principale pour terminer l’aventure est de récupérer les trophées pour déverrouiller la course de Boss et passer à la partie suivante du HUB. Les autres collectibles sont nécessaire pour obtenir les 100% et ainsi voir la « vraie » fin du jeu. Enfin, le mode Contre-la-montre permet de battre des records sur les circuits débloqués. Il sera même possible de défier les meilleurs temps de N. Tropy et de N. Oxide. Attention ! Ici, pas de caisses chrono. Il va falloir se débrouiller à l’ancienne. Le système du mode Aventure est étonnamment sympathique et donne une bonne dose de challenge. Challenge qui se corse avec le mode Contre-la-montre et ses records hallucinant.

 

Avant de se lancer dans l'aventure solo, il faut sélectionner un des

huit pilotes issus de la saga

 

À plusieurs c’est encore mieux !

 

Là où le jeu prend tout son ampleur c’est dans ses modes multi. Classiques, certes, mais très addictifs. Tout d'abord, le mode Joute permet à un maximum de quatre joueur de s’affronter dans les courses du mode aventure qu’il faudra au préalable débloquer. Le mode Arcade permet à un ou deux joueurs de cramer le bitume à l'image des championnats de Mario Kart. Il y a donc cinq championnats et chacun d'eux comporte quatre circuits. De plus, d’autres pilotes peuvent se joindre à la partie. La difficulté de l’IA pourra être dosée (Facile, Normal, Difficile). Le mode Bataille, quant à lui, opposera deux à quatre joueurs dans de petites maps (débloquées en réussissant les circuits Cristaux du mode Aventure). Sympa pour fracasser ses amis tout en s’amusant. Bien sûr, à deux les parties seront sympathiques. Mais c’est à quatre que le multi brille d'avantage. Évidemment, il faudra avoir en sa possession l’accessoire Multi-Manettes pour brancher quatre manettes simultanément. Dans tous les cas, si vous avez la possibilité de jouer avec des amis ou de la famille, sortez immédiatement la galette et insérez la dans la PlayStation pour profiter pleinement du titre de Naughty Dog.

 

À quatre joueurs, préparez-vous à des courses de folies !

 

Tout va comme sur des roulettes

 

Crash Team Racing offre de multiples modes de jeu et assure ses arrières en touchant aussi bien le solo que le multi. Le joueur peut s’adonner à une aventure principale emplie de challenge et de bonnes idées, ou se surpasser en effectuant des temps record sur chaque circuit. S’il se lasse un peu d’être seul et qu’il veut trouver une autre alternative, pas de souci. Il invite ses amis et hop, les joyeux lurons sont prêt à passer de longues heures devant leur écran à se botter les fesses. Le tout bénéficiant d’une conduite assez technique demandant une certaine dextérité. Avec un gameplay aux petits oignons et un contenu complet, CTR Crash devient le jeu de Kart incontournable de la PlayStation. Et puis d’ailleurs, si on peut se permettre une petite comparaison avec son concurrent Mario Kart 64, on notera qu’ici les personnages sont modélisés entièrement en 3D...

 

Un écran chargé de HUD qui sont pour le moins utiles

 

C’est sur ?

 

Devant tant de qualité, on pourrait croire que ce quatrième volet de la série est parfait de bout en bout. Que n’est ni ! On pourra par exemple lui reprocher une difficulté parfois mal dosé en mode Aventure. Parfois les ennemis seront très bons et donneront du fil à retordre alors que parfois non. Il aurait peut-être été judicieux de choisir parmi trois modes de difficulté, tout comme dans le mode Arcade. S’il on est un fan de la licence, l’absence de certain guest nous irritera sûrement (Nitrus Brio et Koala Kong par exemple) ou encore l’impossibilité de jouer avec Oxide ! Oui oui, un mythe circulé quant à la possibilité de contrôler ce personnage… Mensonge ! Il sera aussi difficile de nier que l'écran de jeu est truffer de HUD, dont la plupart demeurent inutiles. Enfin, l’achat de l’accessoire Multi-Manettes en agacera sûrement plus d’un mais c’est le prix à payer pour espérer passer des journées endiablées sur ce titre. Des points noirs qui se révèlent être de simples détails certes, mais qu'il faut tout de même préciser.

 

Les sensations de conduite sont grisantes au possible

 

C’est fini mon petit Crash

 

C’est avec ce dernier titre que Naughty Dog laisse s'en aller la mascotte qu’il a créé. CTR Crash a le mérite de proposer un contenu pour le moins conséquent et addictif. La dose de fun prend tout son sens dès lors que l’on entame une partie à plusieurs. Et c’est justement ce qui fait la force de ce jeu. À cela s’ajoute un solo qui demeure efficace avec son lot de challenge et une maniabilité requérant pas mal de technique. Technique qu’il faudra maîtriser pour savourer comme il se doit ce Crash Team Racing.

SvainGame

  • JOUABILITÉ

    18

    Une prise en main demandant pas mal de dextérité pour effectuer les dérapage turbo. Conduire devient des plus grisant une fois le kart dompté.

  • GRAPHISMES

    17

    Des circuits différents des uns des autres et disposant d'une réelle identité. L'ambiance de Crash est au rendez-vous. Les effets météo sont très réussis (neige, pluie, ...). Les personnage sont entièrement modélisés en 3D.

  • BANDE SON

    16

    Tous les sons plonge le joueur dans l'univers du Bandiccot. Les fans reconnaîtront chaque bruitage, du cassage de caisse au mythique rire de Cortex. Les musiques sont uniques à chaque circuit et accentue cette plongée.

  • DURÉE DE VIE

    19

    Une très bonne durée de vie. Il est certain de rester des heures durant en compagnie de ses amis à se défier sur les pistes. De plus, le mode Aventure est complet et pourra se terminer en une quinzaine d'heure si l'on veut amasser tout les collectibles. Avec sa multitude de mode, CTR Crash est une valeur sur de ce côté.

  • SCÉNARIO

    15

    Une noté peu utile. Crash doit combattre pour la quatrième fois un méchant pas beau venant d'une autre galaxie. Mais cette fois-ci, il n'est pas seul !

    • Points positifs

      • Un gameplay technique et grisant
      • Un mode aventure novateur et étonnamment sympa
      • Un multijoueur délirant et addictif
    • Points négatifs

      • Une difficulté mal dosée en mode Aventure
      • Le surplus de HUD à l'écran (parfois anecdotiques)

    Conclusion

    Naugthy Dog remporte le pari en transposant efficacement le monde de Crash dans un jeu de course. Tout y est : le gameplay technique et grisant, la multiplicité de modes de jeu, le multi addictif et le solo se révélant être une bonne surprise. Il est sur et certain que Crash Team Racing soit désigné en tant qu'indispensable de la PlayStation. Les développeurs abandonne le petit Crash avec un dernier jeu des plus réussit. Une aubaine pour les joueurs n'ayant pas de Nintendo 64. Mario Kart a trouvé son concurrent ne serait-ce que pendant une génération de console.

    18

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (0)

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 1 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    Crash Team Racing

    Support : PSX

    Editeur : Sony

    Développeur : Naughty Dog

    Genre :Course

    Multijoueur : Oui, en coopération

    Moyenne des joueurs : 18.00 / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Testeur de jeux vidéo

    Geek pour la vie

    Qui est notre testeur ?

    Testeur ConsoleFun

    J'aime tester les jeux vido

    Ils possèdent ce jeu

    Connectez-vous pour ajouter ce jeu à votre collection !

    "Baromètre du test"

    "autre sujet... Naughty Dog"