4

[TEST] Heavy Rain

icone auteur news

Le 04/09/2013

heavy_rain1

Dans la sphère vidéo-ludique, il est des réalisateurs qui laissent leur empreinte à jamais dans le monde du jeu-vidéo. Par leur génie, par leur travail, par leur personnalité, on les reconnaît au premier coup d’oeil par leur capacité à réaliser un jeu qui restera dans les mémoires. David Cage, déjà auteur avec son studio Quantic Dream de Nomad Soul et de Fahrenheit, fait indiscutablement parti de ces personnages du jeu-vidéo. En Février 2010, le dernier bébé de Quantic Dream voyait le jour sous le nom d’Heavy Rain. Une production estampillée Sony et qui a, tout comme son auteur, fait couler beaucoup d’encres.

D'aventure en aventure

Dans Heavy Rain comme dans tous les jeux Quantic Dream, l’aspect primordial du jeu se situe au niveau de son scénario. Ici, la ligne directrice du jeu est originale et impose au joueur de ne pas jouer avec un seul personnage principal mais bien quatre. Le procédé pourrait dérouter quelque peu le joueur au départ mais il se prendra rapidement au jeu du changement. Avec ce choix scénaristique , nous pouvions craindre que l’utilisation de quatre personnages nuisent à la bonne immersion du joueur mais c’est tout le contraire : le rythme d’apparition des différents protagonistes est si bien dosé que l’on apprendra très vite à accueillir leurs différentes histoires sans être jamais perdu dans le scénario principal. En règle général, Heavy Rain est un jeu doté d’un scénario et d’une réalisation qui prennent leur temps : chaque joueur pourra donc évoluer dans l’histoire à son rythme et ce dernier point est clairement l’une des plus grandes forces du titre, le rendant accessible et compréhensible par tous les types de joueurs. L’histoire du jeu, quant à elle, début vraiment lorsque survint un drame dans la vie du premier personnage rencontré : Ethan Mars. Architecte de talent, mari d’une femme aimante et père d’un petit garçon ravissant, Ethan avait la vie parfaite jusqu’à ce qu’un moment d’inattention ne vienne lui bouleverser sa vie. L’histoire d’Heavy Rain débute de cette façon et nous est présentée de façon très mature. Ainsi, il ne sera pas rare de voir le joueur faire preuve d’empathie envers un des personnages qu’il contrôle, tant la narration d’Heavy Rain est bien maitrisée.

 

heavy_rain2

Le début du jeu vous plongera dans le quotidien d'Ethan Mars.

 

Après cette tragédie qui va plonger Ethan Mars dans le plus horrible des cauchemars, c’est au tour des autres personnages de faire leur apparition. Madison Paige, Norman Jayden et Scott Shelby, tout autant de personnages liés par un seul et même but : enquêter sur un tueur en séries se faisant appeler le "tueur aux origamis" et découvrir sa véritable identité. Quatre personnes aux destins croisés qui vont intervenir dans la trame scénaristique à leur manière, chacun en apportant leur savoir faire propre à leur métier. A la manière d’un thriller psychologique, le jeu repose essentiellement sur une seule et unique question posée au joueur lui-même : "Jusqu’où iriez-vous pour sauver les gens que vous aimez?" Ainsi, tout au long de l’aventure, le joueur devra prendre des décisions importantes pour continuer et il devra également les assumer car elles auront une influence directe sur la suite de l’histoire. Avec cet aspect du jeu, on remarque donc que le joueur n’est pas qu’un simple spectateur mais est érigé au rang de véritable acteur influent et c’est là une grande force d’Heavy Rain, l’immersion du joueur par les décisions qu’il prend. Heavy Rain constitue donc une aventure totalement différente pour chaque joueur qui ne prendra pas nécessairement les mêmes décisions scénaristiques et réalisera alors l’aventure selon sa propre personnalité et sa propre morale.

Une réalisation très soignée…

Bien avant sa sortie en février 2010, Heavy Rain avait déjà séduit les joueurs avec les quelques visuels qu’il proposait à l’époque. Basé sur une architecture de PS3 complexe mais dont les studios Quantic Dream semblent bien maitriser, le jeu s’avère techniquement quasi-irréprochable. Même si l’on pourra dénoter un peu d’aliasing et de flou au niveau des environnements, le jeu possède une touche artistique qui force le respect et l’admiration. Peut-être critiquerons nous l’animation des personnages qui est un peu trop séquencée, donnant l’impression au joueur de contrôler un robot articulé. Pour le reste, c’est un sans faute et Heavy Rain se place indiscutablement comme l’un des jeux les plus beaux jeux de cette console : les différents visages des personnages fourmillent de milliers de détails -comme on peut le voir à chaque temps de chargement- les décors que l’on croise dans le jeu respectent bien l’univers du jeu et nous plonge directement dans l’ambiance, la synchronisation labiale est de bonne qualité. Un travail minutieux réalisé à partir de motion capture et qui fait office de vitrine technologique.

 

Heavy_rain3

Les visages des personnages ont bénéficié d'un soin très particulier.

 

…pour un jeu qui fait débat…

Si le jeu est abouti techniquement et qu’il ne souffre que de très peu de lacunes sur le plan artistique, on est en droit de se poser la question qui a tant fait couler d’encres les jours suivants la sortie du jeu : "Est-ce vraiment un jeu ou un simple film interactif ?" En effet, le principe du jeu, comme Fahrenheit en son temps, se base uniquement sur les QTE, comprenez par là des choix à faire en appuyant sur une touche donnée de la manette. Pour ce qui est d’un autre élément de gameplay possible dans le jeu, il n’y en a pas. Le joueur n’utilisera que le système de QTE pour réaliser son aventure et il est alors très compréhensible que le joueur se voit lassé d’appuyer sur une touche pour ouvrir une porte ou pour prendre part à un combat. Seulement, deux camps s’opposent et on ne peut vraiment savoir lequel des deux a raison, nous pouvons tout de même affirmer sans trop de risques que David Cage et son équipe ont réussi à créer avec Heavy Rain une expérience unique en son genre et marquante pour le joueur.

…et qui entraîne avec lui ses défauts.

Si le concept d’Heavy Rain peut faire mouche auprès du joueur, il peut également le repousser et c’est un défaut en soi. Si ses qualités de réalisation et d’immersion ne sont plus à prouver, il se prive néanmoins d’une part importante de joueurs qui préféreraient plutôt vivre cette aventure comme un véritable jeu d’action à monde ouvert, ce qui n’est pas le cas d’Heavy Rain. Parfois dans l’aventure, le joueur pourra se sentir lésé de n’être qu’un vulgaire pion n’ayant pour seul mission que d’appuyer sur un bouton pour déclencher une cinématique. Aucune exploration -dans une ville qui paraît pourtant si riche- pas d’interactions avec d’autres personnages que ceux prévu par le scénario -à la manière d’un RPG- une fausse liberté qui peut frustrer le joueur qui se voit priver d’une part importante du jeu qu’il peut voir mais qui lui est inaccessible.

 

heavy_rain4

Il faudra faire preuve de sang froid au cours de certaines séquences du jeu.

 

Une bande son de haute volée

Les qualités du titre de Quantic Dream, au delà de sa narration et de sa réalisation, se trouvent également au niveau de la bande son. Normand Corbeil, le regretté compositeur Canadien mort à l’age de 57 ans, signe avec Heavy Rain certainement l’une de ses plus belles composition. Doté d’un thème principal à l’identité très forte et de musiques qui marqueront le joueur par leur puissance et leur justesse, Heavy Rain arrive parfaitement à décupler l’intensité des différentes phases du jeu avec sa musique. Abordant des sonorités aux allures mélancoliques mais toujours pleines d’espoir, la bande son d’Heavy Rain saura toucher le joueur au moment opportun. En ce qui concerne les différents éléments sonores, que ce soit les doublages des personnages ou encore les sons d’environnements, c’est encore un grand travail qui a été réalisé et le son sera évidemment l’un des facteurs essentiels à la bonne immersion du joueur.

 

heavy_rain5

Vous disposerez d'outils technologiques pour mener à bien vos enquêtes.

 

Heavy Rain, une expérience unique en son genre

Entre cinéma et jeu-vidéo, Heavy Rain est un jeu qui divise. Doté d’un scénario solide, d’une excellente narration, de personnages d’une profonde richesse et d’une bande son de haute volée, le dernier né des studios Quantic Dream s’impose comme une très grande expérience pour quiconque voudrait s’y essayer. Celle-ci ne plaira évidemment pas à tous les publics, de même que le jeu possède tout de même le défaut majeur d’être plus contemplatif que participatif. Quoi qu’il en soit, nous ne pouvons que saluer le travail réalisé sur ce jeu et l’histoire arrivera parfaitement à tenir le joueur en haleine jusqu’au climax final qu’on ne voit à aucun moment venir. Une grande expérience qui ne laissera aucun joueur indemne et qui place Heavy Rain comme l’un des jeux les plus marquants de la PS3.

  • JOUABILITÉ

    15

    Uniquement à base de QTE, la jouabilité d'Heavy Rain ne tarde pas à montrer ses limites et tout le monde n'accrochera pas à cette nouvelle façon de jouer. Néanmoins, ceux qui accrocheront à cette pratique pourront profiter d'un gameplay bien pensé qui colle bien aux différentes actions du jeu.

  • GRAPHISMES

    18

    C'est l'une des grandes forces de ce titre. Les décors ainsi que les différents détails des personnages rajoutent à l'immersion du joueur et nous avons là un jeu doté de graphismes irréprochables.

  • BANDE SON

    19

    Normand Corbeil a réalisé une bande son quasi-parfaite qui colle parfaitement aux différentes scènes du jeu. Tantôt dramatique, tantôt épique, les thèmes sonores d'Heavy Rain resteront gravés dans la mémoire des joueurs pour très longtemps.

  • DURÉE DE VIE

    17

    Une aventure qui se termine en une dizaine d'heures de jeu et qui dispose d'une rejouabilité bienvenue, avec différentes fins qui restent quand même malgré tout anecdotiques au final.

  • SCÉNARIO

    19

    A la manière des meilleurs thrillers, Heavy Rain proposera au joueur une histoire riche, pleine de rebondissements et toujours très bien amenée et racontée de façon très mature. Bien que certaines idées n'apportent pas grand chose à l'aventure, la narration du jeu est telle que le joueur vivra une aventure inoubliable.

    • Points positifs

      • Une très belle réalisation. (cadrages, décors, graphismes...)
      • Un jeu très mature dans son approche.
      • Un scénario bien mené qui tient en haleine.
      • Quatre personnages liés pour un même combat.
      • Une bande son marquante.
      • Une expérience inoubliable et intense.
    • Points négatifs

      • Basé uniquement sur le principe des QTE.
      • Les différentes fins s'avèrent anecdotiques.
      • Des personnages trop "robotisés".

    Conclusion

    Heavy Rain est un jeu atypique qui opposera les joueurs. Pour ceux qui ne sont pas rebutés par cette idée de gameplay basé uniquement sur les actions contextuelles, on tient là un jeu d'une très grande qualité qui saura faire plaisir aux amateurs du genre. Doté d'un scénario riche, de personnages aussi attachants que travaillés, d'une des meilleures bandes sons du jeu vidéo, Heavy Rain est clairement un jeu de très grande qualité et on lui pardonnera rapidement ses quelques rares défauts.

    19

    icone sélection ConsoleFun

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Titiboy, Thibault Teurki : Fondateur de ConsoleFun.FR, RP Manager & Rédacteur en chef

    (Ses préférences habituelles : RPG, FPS, Aventure, de plateforme et de jeux rétro...)

    Selon moi, ce jeu est l'un des must de la ps3 - Ma note : 20/20

    Commentaires (4)

    * a écrit un commentaire le 04/09/2013 à 14:32

    Oh yeah, faudrait que je me fasse ce jeu ^^'

    Titiboy a écrit un commentaire le 04/09/2013 à 17:56

    Super.
    Tu as mis la même note que moi. Donc tu as adoré également ^^.

    Oufff;
    T'es un bon testeur :D

    GalWii a écrit un commentaire le 04/09/2013 à 22:35

    Merci c'est gentil :)

    Titiboy a écrit un commentaire le 15/10/2013 à 23:05

    Ton test a pas mal de visiteur en ce moment d'après mes stats.
    Comme quoi, l'actualité Beyond favorise aussi Heavy Rain ^^.

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 0 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    Heavy Rain

    Support : PS3

    Editeur : Sony

    Développeur : Quantic Dream

    Genre :Aventure

    Multijoueur : Non

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Galwii : Webdesigner & Développeur

    Tout a débuté sur une Super Nintendo avec l'excellent Super Mario World. Mon expérience de joueur a débuté avec des titres emblématiques, Donkey Kong Country, Earthworm Jim, Mr Nutz et bien d'autres. Plus tard, je me suis tourné vers le PC où je me souviens encore des folles parties de Midtown Madness. Une très belle époque, avant de me lancer de plein pied dans le jeu vidéo avec la première Xbox. Halo, Top Spin, PGR, des indispensables qui ont forgé mon appétit de gamer.

    Ils possèdent ce jeu

    Connectez-vous pour ajouter ce jeu à votre collection !

    "Baromètre du test"