0

[TEST] Hitman HD Trilogy

icone auteur news

Le 03/09/2013

Depuis peu, le célèbre tueur à gage a fait un retour fracassant et mitigé dans le monde vidéo-ludique en arborant un aspect Next-Gen. Cependant, certains joueurs connaissent l'anti-héros au code barre par l'intermédiaire du dernier épisode en date : Hitman Absolution. Square Enix a donc décidé d'intégrer dans un seul CD les trois derniers opus de la saga Hitman : Hitman Silent Assassin (2002), Hitman Contracts (2004) et Hitman Blood Money (2006), ainsi que le jeu bonus Hitman Sniper Challenge. Pourquoi Hitman Codename 47 ne figure t'il pas parmi ces classiques du jeu d'infiltration ? Et bien... Il a été jugé trop « vieux » par rapport à ses frères. Petit voyage dans le temps en compagnie de l'agent 47 dans cette édition intitulée Hitman HD Trilogy.

 

Toute une histoire

 

Petit récapitulatif concernant la longue carrière du mythique chauve au code barre. Hitman Silent Assassin embarque le joueur dans la peau d'un 47 beaucoup plus serein. Après avoir éliminé son créateur, le Dr. Ortmeyer, notre clone décide de passer une vie paisible en Sicile au côté du père Vittorio. Ce prêtre devient donc le « seul » ami du tueur au cœur de pierre. Malheureusement, les hommes de main d'un certain Sergei Zavorotko enlèvent violemment le confident du tueur à gage tout en réclamant une rançon à la somme exorbitante. 47 n'a d'autre choix que de revenir au sein de l'Agence afin de faire la seule chose pour laquelle il a été créé : Tuer. Hitman Contracts arbore une atmosphère beaucoup plus sombre et violente. L'aventure débute alors que l'agent 47 agonise sur le palier d'une chambre d'hôtel. Cette courte pause est l'occasion pour notre tueur à gage d'effectuer un long voyage dans ses souvenirs afin de revivre la plupart de ses contrats. Un bruit, une odeur, toutes ces sensations s'associeront à chacun des assassinats du célèbre tueur chauve. Enfin, Hitman Blood Money s'intéresse à la plausible mort du plus efficace des tueur de l'Agence : 47. Alexander Leland Cayne, chef de la CIA, entame une discussion avec Rick Henderson, petit journaliste enquêtant sur des affaires politique. Cayne affirme avoir fait la peau de 47. Le joueur effectuera, pour une énième fois, une tripoté de contrats servant de dialogue entre les deux protagonistes afin de retracer le parcours de 47 jusqu'à son soi-disant décès...

 

Hitman Silent Assassin : Petite conférence. Bien sûr, l'un d'eux va mourir...

 

Des mécaniques de jeu qui ont fait leurs preuves !

 

Ce qui rend unique la franchise Hitman s'est son système de jeu. Ici, le joueur est propulsé dans divers niveaux, plus variés les uns que les autres, afin d'éliminer une ou plusieurs cibles et/ou d'effectuer un objectif. Il pourra préparer son arsenal avant de se lancer à sa tache. Bien entendu, les classiques Silverballers et corde à piano seront élémentaires pour commettre le crime parfait. L'intérêt du jeu réside dans la liberté qu'à le joueur pour parvenir à ses fins. Il peu décider de devenir un assassin silencieux (le but primaire du jeu) en éliminant QUE les cibles définit et en se faufilant parmi la multitude de PNJ résidant les lieux. « Se faufiler », le maître mot d'un jeu Hitman. Le concept des déguisements est l'atout principal de la série. Il est possible d'enfiler les tenues des civils/ennemis tués. Cela permet d'entrer dans des zones accessibles à certains personnages tel un code couleur. Par exemple, porter des vêtements de policier donnera un libre accès aux zones dites « délicates » où bons nombres de mangeurs de donuts circuleront. Fort utile pour approcher plus efficacement sa cible. Attention à ne pas trop s'approcher de ceux-ci puisqu'ils se méfieront tout de même du petit chauve plutôt suspect. De plus, une map active est disponible pour pouvoir se situer au sein d'un niveau (utile pour inspecter les rondes de chaque PNJ). Cependant, lors de son utilisation, le monde entourant l'agent 47 continue sa petite vie. Ce qui ne permet pas de souffler un peu entre deux assassinats. Le joueur peut aussi bien jouer les tueurs fous en éliminant toutes les personnes se mettant sur son chemin (autant définir le tout par une simple boucherie). Évidemment, il est possible de transformer ses meurtres en accident (chute d'une balustrade, nourriture infecte, …). Nous l'aurons compris, les trois épisodes inclus dans la petite galettte offre de nombreuses heures de liberté aux gamers avec une grande touche de plaisir et d'infiltration en monde ouvert.

 

Hitman Contracts : Une petite partie de chasse... à l'homme ? Non ?

 

L'assassinat s'est tout un art

 

Le gameplay du jeu évolue chronologiquement en fonction de l'épisode jouer. Hitman Blood Money est donc l'opus le plus abouti de cette trilogie. Initialement, Hitman Silent Assassin dispose d'une prise en main lourde et rigide. Les déplacements sont peu intuitifs. Dompter l'agent 47 se révèle être très compliqué. La patience est une vertu ? Ici, OUI ! L'I.A. est quelque peu instable et lunatique. Il est fréquent de voir un ennemi soupçonner rapidement le clone tueur chauve alors qu'il possède la même tenue que celui-ci (Mention spécial au premier niveau « Anathème »). Il faudra alors éviter régulièrement les PNJ ou ne pas paniquer trop vite dès lors qu'il faudra passer juste à côté de l'un d'entre-eux. Les niveaux parcourus sont très variés et de tailles diverses (parfois trop grandes, voir immense). Mieux vaut être un habitué des jeux de cette Gen afin de pouvoir profiter pleinement de ce titre. Hitman Contract bénéficie d'une I.A. moins parano même si parfois étrange. La jouabilité a été nettement améliorée pour devenir légèrement plus souple (47 sera plus rapide, le choix des armes in-game sera plus intuitif, …). Malheureusement, graphiquement le jeu est quasi identique à son aîné, et la plupart des niveaux sont un recyclage du tout premier épisode (sympa pour les joueurs n'ayant pas joués à CodeName 47. Mais frustrant pour les fans de la saga). La structure des niveaux est beaucoup plus plaisante. Les longues escapades à pied disparaissent progressivement. Enfin, Hitman Blood Money résonne dans l'esprit des joueurs comme le point culminant de la franchise. Ici, tout y est. Des graphismes totalement différents. Une I.A. beaucoup moins mystérieuse même si peu cohérente. Une jouabilité fluide avec une touche de rigidité. Des lieux uniques et caractéristiques à l'univers de 47. L'aspect Contrat est très présent. De plus, il est possible d'améliorer et de customiser son armement à l'aide de l'argent gagné après avoir accompli ses contrats. Il est amusant de lire le journal virtuel narrant les exploits du joueur après avoir rempli sa mission. L'évolution entre chaque opus est intéressante et justifiée.

 

Hitman Blood Money : Un vignoble calme... beaucoup trop calme...

 

Un petit Bonus !

 

Le jeu Bonus Hitman Sniper Challenge est offert avec le lot. Le joueur pourra s'adonner à une séance de tir au sniper. Il devra éliminer Richard Strong (malfrat réputé dans le trafic d'armes) ainsi qu'une dizaine de ses hommes de main afin d'obtenir des améliorations de jeu pour le titre Absolution. Le soft reste sympa même si anecdotique face aux trois titans de la trilogie. Une alternative folichonne pour les férus de scoring analysant les moindres détails de la partie. Aussitôt joué, aussitôt oublié. Dommage... Même si il semble logique que l'achat de cette compilation ne se justifie pas par la présence de ce "mini-jeu" de sniper.

 

Hitman Sniper Challenge : Un intermédiaire fort sympathique

aux assassinats méticuleux

 

Après l'absolution, le pardon ?

 

Square Enix propose une version HD des précédents jeux de la licence Hitman. Pourtant, la refonte aurait pu être meilleure... Certes, le tout reste très plaisant à jouer sur un écran full HD, mais, il s'adapte mal avec le fameux Hitman Silent Assassin. Celui-ci a très mal vieilli. Les nouveaux joueurs bouderont sûrement ce titre. Heureusement, les deux autres épisodes fusionnent assez bien avec cette « remasterisation ». Finalement, il serait tout de même préférable d'acheter Hitman Blood Money, seul, sur une autre console pour bénéficier d'un prix intéressant car la plupart des nouveaux joueurs ne toucheront sûrement pas à Hitman Silent Assassin et joueront peu à Hitman Contract de par leurs dates de sortie lointaines... Seuls les fans de la saga pourront se délecter de cette trilogie si, bien entendu, ils ne possèdent plus le trio. La rigidité du gameplay et le mauvais vieillissement du second jeu de la saga entachera probablement l'ensemble de cette galette HD Trilogy.

SvainGame

  • JOUABILITÉ

    12

    Une prise en main difficile du fait de la rigidité des mouvements et des déplacements de 47. Fort heureusement, cette lourdeur diminue et s'atténue au fil des épisodes.

  • GRAPHISMES

    14

    Des environnements variés et très ouverts. Dommage que l'HD s'adapte plutôt mal pour l'épisode le plus anciens malgré une légère amélioration. Cependant, les personnages bénéficient du modélisation correct. La physique du jeu se gère assez bien même si elle demeure laborieuse.

  • BANDE SON

    19

    Une bande-son du tonnerre ! Jesper Kyd dirige d'une main de maître chacun des thèmes musicaux du jeu. Ceux-ci apportent un réel plus dans l'univers de la saga Hitman. Un chef d'oeuvre musical.

  • DURÉE DE VIE

    19

    Une durée de vie gigantesque. Chaque jeu est extrêmement long du fait de la planification de chaque contrat. Parcourir, étudier et analyser le terrain de jeu afin de parvenir à ses fins à de quoi faire vivre au joueur une totale immersion. De plus, la rejouabilité de chacun des titres est au rendez-vous puisqu'il y a mille et une façon d'éliminer sa/ses cible(s) et de compléter ses objectifs. De très longues heures de jeu en perspective !

  • SCÉNARIO

    15

    Trois scénario, trois fonds scénaristique uniques et différents pour une mise en abîme dans l'univers sombre, malsain et déroutant du plus célèbre des tueurs à gage. Certes, le tout reste classique mais réserve son lot de surprises.

    • Points positifs

      • Trois jeux en un
      • Des missions et des environnements variés
      • Un bon moyens pour vivre ou revivre les péripéties de l'agent 47
    • Points négatifs

      • Hitman Silent Assassin a mal vieilli...
      • Une HD qui a du mal à s'adapter
      • Une rigidité déroutante pour les nouveaux venus

    Conclusion

    Visiblement Hitman HD Trilogy est exclusivement réservé aux fans de la franchise ayant malheureusement égarés les exemplaires des trois jeux mythiques d'infiltration. Une alternative fort sympathique aux jeux d'aujourd'hui. Les nouveaux venus seront certainement désorienté face au gameplay rigide du trio et bouderont sûrement le fameux Hitman Silent Assassin de par sa « vieillesse ». Seul Hitman Blood Money pourrait justifier l'achat de cette boite (voir même Hitman Contracts). Cependant, il serait plus judicieux de mettre la main sur les précédentes versions de ses deux jeux (avec un prix abordable et justifié à la clé). Bref, Hitman HD Trilogy est dédié aux grands fans de la série meurtrière. Avis aux joueurs en quête d'anciens jeux bien ardus.

    16

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (0)

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 0 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    Hitman HD Trilogy

    Support : PS3

    Editeur : Square Enix

    Développeur : IO Intercative

    Genre :Infiltration / Action

    Multijoueur : non

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Testeur de jeux vidéo

    Geek pour la vie

    Qui est notre testeur ?

    Testeur ConsoleFun

    J'aime tester les jeux vido

    Ils possèdent ce jeu

    Connectez-vous pour ajouter ce jeu à votre collection !

    "Baromètre du test"