16

[TEST] Dragon Quest IX : Les Sentinelles du Firmament

icone auteur news



Après avoir longuement hésité à sortir un Dragon Quest en Europe, Square Enix se rend compte avec le 8ème opus de la série que leurs RPG ne fait pas que vibrer les âmes des gamers japonais. Les joueurs européens possédant une PS2 ont pu enfin toucher à un RPG digne de ce nom. Et les éditeurs orientaux ont observé que leur jeu avait fait un peu d’effet, et repartent de plus belle en offrant aux européens un Dragon Quest IX : Les sentinelles du Firmament. On pouvait s’attendre à ce que le jeu sorte lui aussi sur la console de Sony mais ce ne sera pas le cas : cette fois-ci, le jeu sortira sur la console portable de Nintendo, la DS. Mais ce n’est pas à cause de ce changement que celui-ci est moins bien que le précédent, loin de là cette idée ! Le géant du pays du soleil levant a su exploiter les ressources mis à sa disposition.
Dragon Quest IX : Les Sentinelles du firmament n’est pas le successeur de Dragon Quest VII pour rien. Pour ceux qui ne connaissent pas la série, voici un petit récapitulatif de ce qui fait la réussite de la saga : un scénario divers et varié, un gameplay en béton armé grâce à son système de combat, les nombreuses classes mis à disposition, une durée de vie longue-surtout pour cet épisode et vous découvrirez pourquoi plus tard-, et plein d’autres choses qui figurent dans cet œuvre vidéo ludique qui mérite d’être passé au peigne fin. Néanmoins, les jeux de la célèbre saga japonaise comportent aussi bien quelques défauts, comme le manque d'originalité et de nouveautés, mais pourtant, aussi étonant que cela puisse être, les fans des RPGs ne s'en lassent pas tellement. Trêve de bavardages et passons un peu aux choses sérieuses.


Une histoire dans les étoiles.


Vous ne vous êtes jamais dit que, quelque part, tout là-haut dans le ciel, que quelqu’un nous surveille et regarde tous nos faits et gestes ? Et bien vous n’avez peut-être pas tort… Dans cette histoire, vous incarnez un célestellien, une sorte d’ange qui nous protège des monstres rôdant sur le Protectorat (notre Terre où l’on habite si vous préférez). Chaque membre de ce peuple se voit assigné une ville à protéger. Votre périple commence au moment où une chose mystérieuse vient percuter l’habitat de ce petit peuple ailé. Malheureusement pour vous, vous tombez de votre perchoir, et chutez sur la Terre. Et, pour couronner le tout, vous avez perdu vos ailes. Quel terrible coup du sort ! Mais vous n’allez pas vous laissez abattre et vous continuerez de faire votre travail avec les moyens du bord tout en essayant de trouver une solution et une explication à ce qui vient de se produire. Mais vous allez bien sûr rencontrer problèmes sur votre route- ben oui, sinon, le jeu ne serait pas aussi intéressant-. Comme dans tous les Dragon Quest, vous aurez de nombreuses péripéties dans ce scénario et un dénouement digne de ce nom (n’essayez pas je ne vous dirais rien). Mais pour parvenir à vos fins, vous allez de voir recruter quelques terriens qui vous aideront dans votre quête.



Au début de l'aventure, vous pourrez modifier l'apparence de votre personnage, et ainsi changer n'importe quels traits de son visage, ses cheveux... Notez que cela est aussi possible pour vos compagnons.



La soif de l’aventure.


Peu après le début de votre périple, vous trouverez (sûrement) un endroit nommé le Havre des Aventuriers. Celui-ci sera très utile et même indispensable car c’est ici que vous pourrez choisir vos équipiers. Et dans cet opus, vous avez une totale liberté sur la personnalisation de votre héros et des membres de votre équipe. Les fans seront ravis de pouvoir combattre avec les visages de Sangoku, Krillin, et tous les autres personnages de Dragon Ball ! Vous avez aussi le choix de la classe de vos petits amis. Une autre nouveauté au niveau du physique : quand vous mettez un équipement sur un de vos personnages, il le vêtit et vous verrez la différence au combat ou en parcourant les paysages du jeu. Ah, ces vastes prairies, villages, donjons. On peut dire que Level 5 n’a pas chômé sur les graphismes. Même si l’on ne peut pas tourner la caméra à 360°, il y a un réel investissement pour donner un petit visuel en 3 dimensions. Mais il n'y a pas que le style du jeu qui est très important, il y a plein d’autres caractéristiques à prendre en compte, comme la jouabilité.



La carte au trésor d'une antre s'affiche sur l'écran supérieur de la Nintendo DS, et vous montre un endroit dans le monde à l'aide d'une croix. Une fois arrivé à destination, un point d'exclamation s'affiche, comme ici.



Le secret de la victoire.


Dans ce chapitre, on touche un point sensible d’un RPG. Mais en l’occurrence pour ce jeu, Square Enix n’a pas à être inquiet car à priori, les fonctions du jeu ne lassent pas les accros de la série, avec son système de combat au tour à tour et ses classes de combat classique. Parlons en un peu d’ailleurs, pour informer les petits nouveaux. Il y a toujours les classes de bases comme les prêtres qui servent à régénérer votre équipe, les mages qui, comme leurs noms l’indiquent, utilisent la magie pour combattre. N’oublions pas les guerriers qui se servent de la force brute pour attaquer. Il y’en a d’autre des classes mais je ne vous les citerai pas-ça serait trop long car il y’en a une bonne dizaine-. Après viennent les vocations de « professionnel », qui vous permettront d’acquérir des statistiques nettement supérieure dans certains points –cela varie selon la classe en question- et des compétences très utiles. Chacune d’entre elles est spécialisée en une matière. A vous de les utiliser sagement pour que votre équipe soit bien équilibrée ! Mais bien sûr, j’oubliais l’essentiel : comment acquérir des aptitudes et des sorts ? C’est très simple : à certains niveaux vous gagnerez des points, que vous pourrez investir dans des compétences et, quand vous en avez suffisamment, vous apprendrez un sort, une aptitude ou vos stats monteront. Vous pouvez aussi les utiliser pour améliorer votre maîtrise d’un type d’arme. Et pour finir, chaque classe permet d’utiliser différents ustensiles de combat mais, en revanche, vous ne pourrez pas utiliser les autres. Il est clair qu’un guerrier n’ira pas utiliser une baguette… et inversement !



Avec les cinématiques pendant les combats, on est totalement au coeur de l'action, et cela renforce considérablement l'immersion dans le jeu, même si ça rallonge la durée des combats.



Vous ne le lâcherez pas tout de suite...


Un des défauts que l’on retrouve souvent dans les jeux de rôle est la durée de vie. Mais pas d’inquiétude car ce n’est pas le cas pour celui-ci, bien au contraire ! Avec le scénario qui va bien vous faire vibrer de plaisir pendant des heures, les nombreuses quêtes fidèles à la saga, toutes les aptitudes, tous les sorts et tous les monstres à abattre, vous n’avez pas fini de vous amuser et de perfectionner votre équipe. Et le meilleur pour la fin, une nouveauté bien pensé et bien réalisé, la chasse aux trésors ! Non, ce n’est pas ce que vous faisiez quand vous avez 3 ans dans les bacs à sable, c’est un poil plus subtile mais beaucoup plus excitant. Le principe est simple : vous trouverez dans le jeu des cartes aux trésors, qui indiquent à l’aide d’une croix un endroit dans le monde. Quand vous aurez trouvez l’emplacement en question, vous pourrez visiter un antre. Qu’est- ce que c’est que ça ? C’est un donjon dans lequel il y a des coffres, des monstres. Mais surtout, le plus important, un boss à la fin. Celui-ci changera en fonction du niveau de difficulté de l’antre qui va de 1 à 99. Si vous parvenez à vaincre la bête, vous obtiendrez une nouvelle carte et de temps en temps un objet plus ou moins rare. Sachez qu’il y a des milliers d’antres, donc vous avez un peu de chemin avant de les avoir tous explorer. Mais c’est plutôt sympa d’autant plus que vous pourrez vous y aventurer avec vos amis. Vous avez bien entendu, il y a bel et bien un mode multijoueur mais seulement en local. Ne faîtes pas la tête car celui-ci est bien conçu. Le système est simple et efficace : vous avez la possibilité d’aller dans les mondes ou les jeux de vos amis ! Et grâce à ça, vous combattrez les monstres de son univers, continuerez le scénario de votre ami, vous aventurez dans les antres. Quand vous êtes dans le monde de votre partenaire, vous pouvez tout faire-du moins presque car, vous ne pouvez pas continuer l’histoire sans lui-. Bien évidemment, vous pourrez accueillir à la place des membres de votre équipe vos amis des autres mondes. Et rajoutons pour finir en beauté qu’il y a une fonction en ligne : obtenir de nouvelles quêtes. L’histoire ne s’arrête donc jamais -à part quand il n’y aura plus de nouvelles quêtes en ligne-, pour notre plus grand bonheur.



Il n'y a pas beaucoup de cinématiques dans ce jeu, mais elles sont vraiments très jolies, avec des graphismes se raprochant de ceux des mangas télévisés.



Ce jeu est une perle rare dans son genre. Il n’y a pas d’autres termes plus corrects pour définir ce Dragon Quest. Certains RPG se contentent d’avoir de bons systèmes de jeu, de jolis graphismes, un scénario potable… Mais celui-là va plus loin en essayant de chercher le meilleur de lui dans toutes les matières et le résultat est concluent : il frôle la perfection. Il va certainement marquer l’histoire du jeu de rôle pour sa polyvalence. Toutes les personnes qui ont joué à cet opus ne peuvent contester ce fait: Dragon Quest IX : Les Sentinelles du Firmament est incontournable. Ce n’est pas un hasard s’il vient juste après son aîné, Dragon Quest VIII. Comme on dit, tel père, tel… fils !


Newword

  • JOUABILITÉ

    17

    Le principe reste le même : le combat, rien que du combat. Avec les actions de vos personnages pendant une bataille, le jeu offre du dynamisme. Avec les vocations, les compétences et les aptitudes, on a l’embarras du choix pour construire notre équipe sachant que chacun a un rôle particulier. Les quêtes du jeu nous demandent d’interagir un minimum avec les PNJ pour recueillir des informations, et pour pouvoir avancer dans notre périple.

  • GRAPHISMES

    17

    Les personnages du jeu sont très beaux et très détaillés. Quand on change son équipement ça se remarque au niveau du physique ce qui nous permet de donner un certain style à nos aventuriers. Les paysages, donjons et villages sont très réalistes et vu que l’on peut tourner la caméra, ça rajoute un effet de relief. Et les actions pendant les combats sont très bien réalisées et très détaillées. Quant à eux, les monstres sont toujours aussi bien dessinés.

  • BANDE SON

    16

    Koichi Sugiyama nous emporte dans un autre univers grâce à son style de musique façon Moyen-Age. Certains titres sont des nouveautés mais il y a toujours quelques chansons qui persistent mais le rendement est toujours de qualité. Mais les thèmes les plus impressionnants sont ceux sur moments forts du jeu, emportant le joueur dans l’atmosphère de l’évènement concerné.

  • DURÉE DE VIE

    18

    Avec son scénario, les différents antres qui nous offre un challenge infini même après l’histoire principale, les quêtes disponibles en ligne et le mode multijoueur, vous ne vous ennuierai jamais. Il y a aussi de nombreux combats qui sont un peu plus long que d’habitude car on peut voir l’action qui se déroule sur l’écran supérieur de la console. Ajoutons aussi les multiples quêtes que l'on peut télécharger en ligne, et les autres bonus du jeu seulement disponible de cette façon. Il ne reste plus qu’à aimer un minimum les RPGs, et normalement, vous ne lâcherez plus votre console.

  • SCÉNARIO

    16

    Le concept de l’histoire est bien choisi même si il déjà été pris pour d’autres jeux. On ne se lasse jamais et le suspense reste insoutenable jusqu’à la fin de l’aventure avec plein de rebondissements mais c’est quand même un peu juste pour sa durée. Mais aucun de vos devoirs ne se trouve être barbant, et l'action est plutôt intense avec quelques petites pauses pour rétablir les faits à certains moments du jeu, servant à réguler le rythme du récit.

    • Points positifs

      • La durée de vie du jeu qui ne finit jamais
      • Le gameplay qui n'est pas identique à celui de ses aînés
      • Les cinématiques de combats qui nous plonge plus facilement dans la bataille
    • Points négatifs

      • Pas de mode online (hormis la boutique en ligne)

    Conclusion

    Ce Dragon Quest a toutes les qualités dont un jeu de rôle a besoin. Certains de ses compères étaient « spécialisés » dans certains points mais, celui-ci se démarque grâce à sa diversité. Un bon scénario, de très jolis graphismes, une bonne jouabilité et une très longue durée de vie. Les joueurs fans de la saga ne doivent pas rater cet opus, et il rendra même vite accro les débutants dans le genre. Alors, amis gamers, on peut parier tout ce que vous voudrez que vous allez passer de longues heures sur vos écrans de Nintendo DS. Et si vous avez deux ou trois amis, c’est la rigolade assurée ! Allez, n’abusez pas trop quand même.

    18

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (16)

    RodVid a écrit un commentaire le 18/10/2011 à 19:18

    super test !

    Newword a écrit un commentaire le 18/10/2011 à 19:23

    Merci beaucoup :)

    const a écrit un commentaire le 18/10/2011 à 20:14

    Merci pour le test ;)
    Je le publierai quand j'aurais l'autorisation ^^

    Newword a écrit un commentaire le 19/10/2011 à 04:48

    D'accord :) Et les images arriveront dans la semaine ;)

    Zanza a écrit un commentaire le 21/10/2011 à 16:25

    Merci du test Newword =)

    Il s'agit de ton 3ème test mais comme prévu celui-ci ne sera pas noté en tant que tel vu que la licence est similaire aux précédents.

    Pour ma part, je trouve ce test au même niveau du précédent , il n'y a pas encore eu de réels progrès par rapport à celui-ci. Je vais m'expliquer point par point.

    - "Pour ceux qui ne connaissent pas la série, voici un petit récapitulatif de ce qui fait la réussite de la saga : un scénario divers et varié, un gameplay en béton armé grâce à son système de combat, les nombreuses classes mis à disposition, une durée de vie longue" => Cette phrase me gène. Tu pars d'un constat sur la série DQ dans ton accroche... on sent ton manque d'objectivité. Tu aurais du mettre en opposition les forces et faiblesses. On se doute déjà de la suite du test.

    - Quelques fautes d'orthographes et de tournures de phrases . Tu as fais aussi quelques fautes d'inattention ( Mais vous n’allez pas vous [color=#FF0000]laissez[/color] abattre ) par exemple. "Quand vous êtes dans le monde de votre copain"... peux-tu me corriger ça stp? :lol:
    "régulariser" => réguler peut-être? :lol:

    - Tu utilises toujours des parenthèses ou tu inclus des petites phrases mais ça reste un poil inutile à mon avis. Tu peux quand même le faire mais lorsque tu relis ton test, poste toi la question sur l'utilité de ce que tu y inclus^^. De plus dans une de tes parenthèses tu utilise le "je" et ce n'est pas une bonne idée. Le fait que tu l'utilises quasiment jamais joue en ta faveur par contre^^

    - "Ce jeu est une perle rare dans son genre. Il n’y a pas d’autres termes plus corrects pour définir ce Dragon Quest. Mais celui-là va plus loin en essayant de chercher le meilleur de lui dans toutes les matières et le résultat est concluent : il frôle la perfection. Il va certainement marquer l’histoire du jeu de rôle pour sa polyvalence. Toutes les personnes qui ont joué à cet opus ne peuvent contester ce fait: Dragon Quest IX : Les Sentinelles du Firmament est incontournable. Ce n’est pas un hasard s’il vient juste après son aîné, Dragon Quest VIII. Comme on dit, tel père, tel… fils !"

    => Tu en fais peut être un peu trop en parlant d'un jeu qui ma marquer l'histoire du jeu, même si je peux reconnaître que cet opus est génial. Penses à mettre moins de zèle la prochaine fois^^.

    - "Certains RPG se contentent d’avoir de bons systèmes de jeu, de jolis graphismes, un scénario potable…"=>

    Pour moi cette phrase ne met pas en valeur tes dires, je ne vois pas quelle est la base de la critique dans cette phrase et qui plus est, selon la période dans laquelle nous nous plaçons, devient fausse. Tu pars d'un jugement infondé et difficilement vérifiable pour mettre en valeur un soft, après ce n'est pas choquant en soi^^.


    J'attends tes images avec impatience, le test reste bon et on est d'accord que mes critiques essayent de caractériser ce qui doit se rapprocher le plus du test parfait et personne n'est parfait ...

    Newword a écrit un commentaire le 21/10/2011 à 16:45

    D'accord alors je vais essayer de changer l'accroche en rajoutant quelques défauts des jeux de la saga, car effectivemment j'adore les Dragon Quest :)
    Et oui j'ai oublié le "laissez", que je vais de suite rajouter ;) Et le terme régulariser existe. Sinon, ok la prochaine fois je vais un mettre moins de "zèle", comme tu dis :). Et non, ma dernière phrase je l'aime bien et c'est juste une comparaison pour dire que Dragon Quest IX va plus loin que certains RPG, après si tu veux je peux l'enlever. Et sinon tu veux que je change quoi dans la phrase " Quand vous êtes dans le monde de votre copain, vous pouvez tout faire-du moins presque car, vous ne pouvez pas continuer l’histoire sans lui-", tu veux que je mette un terme moins familier je suppose?

    Zanza a écrit un commentaire le 21/10/2011 à 17:05

    "Et le terme régulariser existe."=> Bien sur qu'il existe sauf que dans ta phrase ça ne veut rien dire, réguler est plus approprié.

    Oui change le terme "copain", parle d'ami ou mieux de partenaire.

    Newword a écrit un commentaire le 21/10/2011 à 17:39

    Ah oui j'avais pas pensé à partenaire ! Merci du conseil :) Et d'accord je vais mettre le terme réguler, pour te faire plaisir ;)
    Et voilà les changements sont faits. Pour les images je les enverrai demain ;)

    Zanza a écrit un commentaire le 23/10/2011 à 18:43

    Bon pour les images ...

    Elles sont bien choisies et l'explication de celles-ci est plutôt classique mais bon rien à dire.
    Cependant, tu as 4 parties et je fais parti de ceux qui associent une partie à une image.

    Ainsi 2 images sont insuffisantes, tu devrais en mettre sur chaque partie.

    P.S: ne prend plus d'image pour la présentation générale du test, nous avons nos propres règles la-dessus^^

    Newword a écrit un commentaire le 23/10/2011 à 18:47

    D'accord, je vais chercher deux nouvelles images ;)

    Zanza a écrit un commentaire le 28/10/2011 à 04:02

    Ajout des images.

    Je corrige demain vers 13 H. Const si tu passes par là, tu pourras le publier en fin d'après-midi^^

    Newword a écrit un commentaire le 28/10/2011 à 04:56

    Merci beaucoup :)

    const a écrit un commentaire le 28/10/2011 à 09:00

    D'accord pas de soucis, en cas vers la fin du test met une balise comme C ou autre pour que je comprenne que tu l'a corrigé ^^

    Zanza a écrit un commentaire le 29/10/2011 à 18:53

    Corrigé , Const tu peux y aller.

    const a écrit un commentaire le 29/10/2011 à 20:12

    Publié ;)

    Newword a écrit un commentaire le 29/10/2011 à 20:13

    Merci beaucoup :)

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 0 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    Dragon Quest IX : Les Sentinelles du Firmament

    Support : DS

    Editeur : Square Enix

    Développeur : Level-5

    Genre :Jeu de Rôle

    Multijoueur : Oui

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    • Dragon Quest IX : Les Sentinelles du Firmament
    • Dragon Quest IX : Les Sentinelles du Firmament
    • Dragon Quest IX : Les Sentinelles du Firmament

    Ils possèdent ce jeu

    Connectez-vous pour ajouter ce jeu à votre collection !

    "Baromètre du test"

    "autre sujet... Level-5"