11

[TEST] Eragon

icone auteur news


Développé sur toutes les consoles du marché , Eragon est un beat’em all fondé sur l’adaptation du Film Eragon tiré lui-même d’un roman d’heroic fantasy produit par Stormfront Studios et édité par Sierra. Le jeu avait tout pour s’imposer, notamment un développement assuré par un des meilleurs studios de développements dans le beat’em all. On se rappelle bien sûr de l’adaptation du Seigneur Des Anneaux : Les Deux Tours, jeu à succès permettant notamment une alternative de choix à la série Onimusha.

En faisant l’adaptation d’un film pour un jeu vidéo, Stormfront Studios prit déjà de très gros risques en sachant que la majorité des œuvres portés sur cette génération ne sont pas d’excellentes qualités. Mais voilà, Stormfront Studios ne correspond en rien à un studio de pacotille, mieux encore il s’appuie sur une expérience de grande envergure, nous aurions pu nous attendre à un opus de grande classe mais étonnamment le jeu nous surprend de par ses défauts.

Tout d’abord, il est judicieux de rappeler quelle est la base scénaristique de ce soft. Eragon est un roman de l’ordre de l’heroic-fantasy,Le monde était autrefois dirigé par la puissance des dragonniers avant qu’un des leurs , le roi Galbatorix, ne les trahisse et les détruise tous. Eragon jeune homme impétueux entre, sans le vouloir, en possession d’un œuf de dragon et ranime la flamme des dragonniers. Son but est tout tracé, à l’aide de ses compagnons et de Saphira ( sa dragonne ) , il doit vaincre le roi Galbatorix.


Une réalisation extrêmement archaïque


Cet opus est donc placé sous le signe de l’adaptation vidéo ludique et en la matière, il faut reconnaître que le résultat est globalement satisfaisant. Les moments les plus importants du film Eragon sont fidèlement reproduits. Le scénario est plutôt bon pour peu que l’on soit un adepte de l’heroic-fantasy. On ne se perd pas dans cet univers si nous en connaissons déjà les fondements( le fait d’avoir vu le film est un avantage non négligeable) car voilà, en se lançant à corps perdu dans ce soft sans en connaître les bases, on n’a du mal à saisir l’intérêt scénaristique d’Eragon, pire encore on se demande si la série n’est pas une histoire ridicule à raconter aux enfants avant d’aller dormir.

Si l'on omet ces détails scénaristiques,on ne peut faire de même sur la base visuelle de ce soft. Oui le jeu prêche par des défauts de très grandes envergures, à commencer par les graphismes débordants de défauts criants. Tout y est, un aliasing omniprésent, certaines traces de clipping dérangeantes pour notre rétine, de très graves problèmes de textures et pour finir un character-design des plus douteux. Le jeu peine à imposer son style graphique, les défauts de luminosité sont exacerbés par une couleur soit trop sombre soit trop lumineuse dans certains niveaux du soft. Seul point positif, certains jeux de lumières lors de quelques niveaux sont élaborés avec une certaine beauté technique, notamment les phases ou vous contrôlerez Saphira.

Le background reste assez bon pour un cinéphile accompli ayant vu le film, on s’y retrouve globalement et malgré les problèmes de textures, l’ambiance ainsi que les différents enjeux du roman sont bien mis en scène.

On retiendra, malgré tout, une grosse défaillance en ce qui concerne les graphismes malgré le fait qu'Eragon fasse presque partie du line-up de la Xbox 360. Les graphismes sont indignes des capacités avancées de nos dernières consoles.



La modélisation des deux protagonistes de l'histoire est mauvaise et la ressemblance n'est clairement pas frappante



Petit beat’em all = Petit gameplay


Certes le jeu n'est pas un exemple de beauté graphique vu les graphismes moyenâgeux proposés, le gameplay n'est pas en reste non plus. En effet, le soft se résume à une aventure beaucoup trop scriptée. Chaque phase de mouvement est linéaire, beaucoup trop linéaire dans la mesure où tous vos mouvements sont indiqués par le script. Lorsque vous avancez, la caméra change son angle de vue de sorte à faciliter la vision de certains détails vous permettant de continuer dans le niveau. Cela ne vous laisse d’ailleurs aucune liberté d’action et diminue la difficulté drastiquement. Ajouter à cela des phases imposées (linéarité quand tu me tiens ! ) où Saphira, votre dragonne, viendra vous aider en vous gratifiant d’un joli feu de cheminée.

En combat, Eragon suit cette même logique. Le fait est que les animations sont impressionnantes lorsque vous commencez le jeu mais deviennent banales et d’une lourdeur sans égale lorsque vous prenez la mesure du gameplay en combat. De plus, les techniques de combats sont plutôt inégales, les techniques en combats rapprochés ne jouissent pas d’une puissance aussi destructrice que la magie. Eragon peut ainsi utiliser la magie à son avantage ainsi qu’un arc aux munitions illimitées et même combiner la magie et les flèches. Ainsi, Eragon pourra brûler, contrôler ses ennemis (à peu près le même principe que l’utilisation de la Force dans Star Wars) et même se protéger en utilisant un bouclier magique. Il est judicieux de rappeler que ces pouvoirs font mouches à chaque fois même à la difficulté la plus élevée du jeu. Le mode Rage apparait aussi lorsque vous réunissez assez d’orbes récoltables dans le niveau, l’épée d’Eragon se met à briller et sa force s'en retrouve décuplé. Autant dire que dès l’acquisition de ces pouvoirs,la difficulté de ce soft se réduit de façon drastique.

Malheureusement,l'IA mis en service pour ce jeu ne fait qu'accentuer cette impression de facilité. Les guerriers se mettant en travers de votre chemin ne font pas preuve d'une grande aisance tactique ou technique,certains ne sachant presque pas parer une attaque ou même s'entraider.
Les niveaux où vous chevaucherez Saphira, n’échappent pas à cette linéarité hors norme, chaque direction vous est imposée grâce à la caméra vous remettant dans la bonne direction si jamais vous osez éprouvez le moindre sentiment de liberté. On dénote malgré tout quelques qualités notables dans ces niveaux, les techniques d’attaques de Saphira ainsi que la réalisation graphique en découlant est assez bonne, particulièrement pour les attaques où Saphira utilise le feu.



En voilà un qui va rôtir... euh mourir pardon.



Un contenu plutôt décevant malgré quelques qualités


Après ce panel, plutôt fourni, de défauts, on est en droit de s'attendre à un contenu donnant une toute autre image. Cependant, il s’avère lui aussi très pauvre. 16 niveaux seront disponibles tout au long de l’histoire, certains seront très courts (une minute pour le tout premier niveau) comme d’autres particulièrement longs et redondants. Le mécanisme du gameplay est tellement linéaire que certains d’entre vous auront vite fait d’abandonner le jeu dès la première heure de jeu. Comptez entre 7 et 8 heures pour finir le jeu quel que soit la difficulté du jeu.

Ajouter à cela la recherche d’un item secret (il est judicieux de préciser que le terme « secret » est subjectif dans ce cas-là) dans chaque niveau. Le potentiel de rejouabilité s’en retrouve anéanti car en un seul passage tous les objectifs peuvent être réalisés Les seuls gains notables étant la barre de santé et de magie augmentant grâce au scénario, nul besoin de retourner dans les niveaux précédents. On dénote quelques différences entre les différentes versions du jeu. Sur Xbox 360, des niveaux supplémentaires sont déblocables, notamment un niveau où des vagues successives de plus en plus puissantes viendront vous défier, ce qui présente un léger intérêt dans la mesure où seul ce niveau vous mettra à genoux au bout du compte.

Le dernier point à rajouter, et non des moindres vu le soft, réside dans la possibilité de jouer en coopération à 2 joueurs. Le joueur 1 incarnant Eragon et le joueur 2 Brom ou Murtagh selon votre avancée dans le jeu. Si vous devez vous ennuyer, autant vous ennuyer en bonne compagnie. Le soft se manifestant déjà par sa grande facilité en solo, le mode 2 joueurs accentue encore plus ce défaut malgré quelques phases d’attaques intéressantes lorsque les 2 joueurs sont d’un bon niveau.Cependant, un point est à rajouter en ce qui concerne les doublages fidèlement reproduits ainsi que d’une bande sonore de bonne facture. Les voix françaises sont très bonnes ainsi que la présence de passages musicaux se voulant « épiques » à certains niveaux du soft.



2 joueurs réunis = victoire assurée !



Zanza
  • JOUABILITÉ

    8

    Le gameplay est classique, loin des grands standards du beat’em all, conjugué à une difficulté inexistante et vous obtenez Eragon. Les combos sont bien trop classiques et inégaux et les possibilités tactiques en découlant, s’amenuisent. Les phases où Saphira est jouable ne rattrapent pas l’ensemble de par la linéarité et le script du soft omniprésent.

  • GRAPHISMES

    7

    Honteux. Voilà le seul mot qui vient à l’esprit pour qualifier la patte graphique du soft. De très nombreux problèmes de textures et d’aliasing viennent entâcher l'aspect visuel. .Quelques phases jouables avec Saphira rattrapent péniblement le niveau graphique de cet opus, somme toute excessivement bas.

  • BANDE SON

    13

    Seul gros point positif du jeu. Celui-ci étant doté de doublages en VF plutôt bien réussis ainsi que certains passages musicaux que l’on pourrait qualifier d’intéressants, malgré une musique de fond, en règle générale, plutôt ennuyeuse. Les bruitages et les effets sonores sont eux aussi bien exécutés malgré une redondance importante.

  • DURÉE DE VIE

    9

    Le scénario est plutôt bon mais détruit par la linéarité du soft. Si vous faites partie des heureux (malheureux ?) élus à ne pas vouloir lâcher le jeu, il vous faudra 7 à 8 heures pour le finir. La difficulté étant très basse, mieux vaut commencer par la difficulté maximale. Si vous êtes en possession de la X360, le soft y gagnera en longévité de par ses niveaux en bonus et ses interviews à débloquer. On est très loin de la norme classique du beat’em all mais dans la logique de la new-gen.

    • Points positifs

      • Certains effets lumineux agréables à l’œil
      • Bande son de bonne facture
    • Points négatifs

      • Graphismes d'une autre époque
      • Gameplay trop peu évolué
      • IA bien trop déficiente
      • Contenu trop faible
      • Une linéarité beaucoup trop importante pour espérer nous tenir en haleine

    Conclusion

    Le jeu Eragon est un portage plus que moyen pour le fan de la saga, et décevant pour le néophyte. Graphismes d’une autre époque, gameplay aux abonnés absents et dénué de tout sens tactique, et contenu trop peu important auront eu raison de cette licence. A la différence du soft Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours, Eragon n’aura pas su exploiter à son paroxysme la trame scénaristique du roman.

    8

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (11)

    Titiboy a écrit un commentaire le 30/08/2011 à 20:36

    Whoa, c'est une sacré test zanzan. Bien joué.
    Je ne l'ai pas encore lu, mais il semble que le jeu ne soit pas vraiment bon.

    Zanza a écrit un commentaire le 30/08/2011 à 20:41

    Merci^^

    Pour une fois je suis vraiment content du résultat, mais bon à sa charge, c'est beaucoup plus facile je trouve de noter un jeu moyen voir nul qu'un super jeu.

    Pikayub a écrit un commentaire le 30/08/2011 à 23:37

    Bon test :)

    const a écrit un commentaire le 30/08/2011 à 23:47

    Publié, par contre les images font encore dépasser les cadres de droite :/

    Zanza a écrit un commentaire le 30/08/2011 à 23:58

    Edit: J'ai corrigé les fautes dans le test, il en y avait 2 toutes petites^^

    J'ai changé l'image sur ce topic et sur le test paru, le problème semble résolu.

    Zanza a écrit un commentaire le 01/09/2011 à 19:34

    Après petites critiques par quelques personnes( critique positive bien sûr^^) , j'ai bien regardé ce test et j'ai constaté malgré ces défauts criants , que je suis allé trop loin dans le troll et je l'ai modifié pour donner un test bien plus objectif et me ressemblant beaucoup plus. J'espère que ça vous plaira (plus?) que l'ancienne version.

    Quelques phrases "trollesques" sont encore là, mais c'est pour éviter que lecteur ne s'endorme^^.

    Titiboy a écrit un commentaire le 01/09/2011 à 19:48

    Il ne m'a pas choqué ton test. Mais j'ai eu écho de quelqu'un que certaines choses l'avaient titillés.
    Comme quoi, tes tests sont lus ^^

    Zanza a écrit un commentaire le 01/09/2011 à 20:02

    J'ai bien enlevé tout ce qui peut " choquer" , ça doit être pas mal maintenant. C'est la version définitive cette fois

    Titiboy a écrit un commentaire le 01/09/2011 à 20:23

    T'inquiète pas, il etait déja très bien.

    Titiboy a écrit un commentaire le 09/09/2011 à 10:25

    En tous cas : jeu à éviter !
    Sauf si on est fans du film Eragon.

    Zanza a écrit un commentaire le 09/09/2011 à 13:48

    Oui titiboy >< ou alors si vous voulez commencer par un beat'em all mignon quoi :lol:

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 0 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    Eragon

    Support : Xbox 360

    Editeur : Sierra

    Développeur : Stormfront Studios

    Genre :Beat'em all

    Multijoueur : Oui, 2 joueurs en écran scindée

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    • Eragon
    • Eragon
    • Eragon

    Ils possèdent ce jeu

    Connectez-vous pour ajouter ce jeu à votre collection !

    "Baromètre du test"