Velocity 2X

Ecrivez vos remarques et vos tests sur les jeux.
Avatar de l’utilisateur
Vesperia
Maître Ninja
Messages : 1165
Inscription : 19 août 2011, 00:11
Titre : Élu du mana / Modo
Localisation : Tour du Salut

Velocity 2X

Message par Vesperia » 30 octobre 2018, 17:47

Initialement sorti le 3 septembre 2014 sur PS4 et PS Vita, Velocity 2X est finalement parvenu le 20 septembre 2018 sur Nintendo Switch. Développé par FuturLab et édité pour cette mouture par Sierra Entertainment, Velocity 2X se porte-t-il bien sur la console hybride ? La rédaction vous livre son avis !

 



 

Un gameplay intense et impeccable

 

 

Velocity 2X nous fait incarner le lieutenant Kai Tana. Elle est la pilote du Quarp Jet, un vaisseau que vous contrôlerez en combat, car suite à un concours de circonstances, vous vous retrouvez dans une galaxie où une race extraterrestre hostile doit être arrêtée. Le titre mêle plusieurs types de gameplay, à savoir shoot’em’up façon twin stick shooter, avec phases de jeu en scrolling horizontal.

 

Dans la majorité des niveaux, vous contrôlez le vaisseau de Kai Tana, sans que l’aspect shoot’em’up ne se résume toutefois à des bullets en pagaille et des flottes d’ennemis à éradiquer : puzzles et obstacles viendront ainsi agrémenter votre parcours et donner de la consistance aux niveaux.

 

Les successions constantes des mécaniques de jeu forment une dynamique dont le joueur définit le rythme, qu’il s’agisse de placer des bombes stratégiquement pour altérer le niveau ou encore de filer habilement à toute vitesse pour survivre face au temps limité, la maîtrise des mécaniques sera la clé de votre réussite.



Vous devrez parfois procéder dans un ordre défini et revenir sur vos pas pour avancer.

 

Les niveaux mettent toujours une ou plusieurs de vos compétences en avant, de façon à vous les faire maîtriser à la perfection. Ainsi, le joueur mène la danse, allant de surprises en surprises au cours de son exploration, pour un résultat toujours plus satisfaisant.

 

Au milieu de ces phases de vol, Kai Tana doit sortir de son vaisseau pour opérer sur terre ferme, faisant passer le jeu en phases de side-scrolling mettant à l’honneur Kai Tana elle-même. Là encore, les mécaniques de jeu sont variées et le titre nous force à maîtriser tout le panel de compétences à notre disposition, tirant le meilleur de soi-même pour trouver la meilleure façon d’aborder les différentes situations. Kai Tana en ressort comme un personnage féminin particulièrement badass, en plus de son sens de l’humour qui vient enrichir les cinématiques séparant les niveaux.



Kai Tana se montre souvent badass et amusante.

 

Un jeu sur lequel il fait bon revenir

 

 

En plus de son excellent gameplay, Velocity 2X est une véritable pépite artistique. Les couleurs vives utilisées peignent un univers SF très agréable à parcourir, avec constamment des éléments en mouvement, sans que cela ne rende l’action illisible. De même, la bande-son est très réussie avec des musiques qui pimentent l’action et d’autres qui rendent une ambiance plus douce lors des conversations entre les niveaux.

 

Mais là où Velocity 2X se démarque le plus, c’est dans son contenu et sa mise en place. Ce portage Switch contient, comme la version Xbox One et PC, les niveaux supplémentaires des DLCs Dual Core et Critical Urgency, en plus du Daily Sprint qui ajoute un niveau par jour avec leaderboard en ligne.

 

Lorsque vous faites un niveau dans Velocity 2X, vous remportez des points, basés sur des critères comme le temps ou encore le nombre d’ennemis abattus. Si vous avez assez de points pour débloquer le niveau suivant, vous pouvez progresser, sinon il faudra revenir sur les niveaux précédents pour obtenir un meilleur score sur les différents critères.



Avoir assez de points sera crucial pour pouvoir avancer dans les niveaux de l’histoire.

 

Au cours de votre première partie, vous suivrez une route bien définie : les niveaux sont parfaitement adaptés aux compétences que vous avez au moment de les parcourir. Les premiers niveaux sont assez généreux sur les points accordés, mais alors que vous progressez, la marge d’erreur devient de plus en plus petite, mettant vos réflexes, votre mémoire et votre maîtrise à l’épreuve.

 

Ainsi, lorsque vous revenez sur les premiers niveaux pour y obtenir un meilleur score, vous pouvez voir à quel point votre style de jeu a évolué : souvent, vous pouvez sentir le rythme que vous y instaurez et comme chaque action compte. Ce qui pousse à vouloir s’améliorer au point de réussir chaque niveau à 100%, pour un résultat grisant en jeu, et bien sûr une rejouabilité très forte.

 

Enfin, la Switch est un support idéal pour Velocity 2X. Le jeu tourne aussi bien en mode portable qu’en dock, et si vous aviez déjà apprécié le titre sur PS4 et PSVita, vous en avez ici l’équivalent, sans le désavantage de devoir mettre sa sauvegarde dans le cloud pour passer d’une plateforme à l’autre comme c’était le cas sur PS4/Vita. Les niveaux étant assez courts en soi, la Switch permet de multiplier les petites sessions, le jeu s’y prêtant bien.



Dans les niveaux, vous pourrez collecter des secrets qui déverrouillent des mini-jeux bonus.

Lire le test en entier...

Répondre

Revenir à « Tests de jeux sur Console Fun »