Black Mirror : Notre review sur les trophées !

Retrouvez régulièrement les différentes chroniques écrites du site
Avatar de l’utilisateur
Nepsy
Aspirant Ninja
Messages : 65
Inscription : 22 janvier 2021, 23:10

Black Mirror : Notre review sur les trophées !

Message par Nepsy » 15 septembre 2021, 13:37

Black Mirror est un point’n’click horrifique sorti le 28 novembre 2017 sur PC, Playstation 4 et Xbox One. Développé par THQ Nordic et édité par KING Art, le jeu raconte l’histoire de David Gordon, de retour dans la maison familiale afin de discuter l’héritage de son père, qui est mort dans de tragiques circonstances inexpliquées. Au fil de l’histoire, David va découvrir que sa famille et sa maison sont liées à d’étranges phénomènes surnaturels.



 



Black Mirror



 



Le gameplay de ce jeu est plutôt simple à résumer : on se déplace et on interagit avec notre environnement, et c’est tout ! Les énigmes ne sont pas très complexes à résoudre à partir du moment où on prend la peine de lire ce qu’il se passe, même si certains des sous-titres n’ont pas eu droit à une traduction en français.



Autre bémol de ce titre, l’obscurité dominante du décor fait que tout devient facilement illisible si on ne joue pas dans le noir… Mais c’est le scénario qui veut ça, il est plus difficile de faire de l’horreur en plein jour ! En ce qui concerne le scénario, il est plutôt riche et bien construit, et on a hâte de progresser dans les cinq chapitres qui composent l’histoire pour résoudre le mystère qui nous entoure, un bon point donc.



 



 



Les Trophées



 



 



Évoquons maintenant ce qui nous intéresse : les trophées ! Ils sont au nombre de 22, et quatre d’entre eux peuvent être manqués, devant être obtenus lors des trois premiers chapitres. Au cours du premier chapitre, le majordome vous conduira à votre chambre en vous souhaitant Bienvenue à Sgathan Dubh. C’est juste après cet évènement que vous pourrez débloquer le premier trophée manquable, en ouvrant le bureau Sans laisser de traces, ce qui vous demandera d’utiliser le fil et non le couteau pour ouvrir ce dernier. Une fois les énigmes du bureau résolues, vous verrez un petit garçon et débloquerez Attention danger. Enfin, vous verrez le Chapitre I terminé quand vous aurez utilisé la clé du maître obtenue dans le meuble afin de vous rendre dans le bureau de votre défunt père, et résolu les énigmes qui y figurent pour découvrir une magnifique maquette.



En route pour le chapitre 2, au cours duquel vous commencerez par laisser votre curseur dans un cercle qui se déplace, au risque de crier « Je ne peux pas respirer ». Puis, au moment du petit déjeuner, veillez bien à Manger sainement et rester en bonne santé en dévorant tout ce qui se situe sur la table, pour ne pas louper ce deuxième trophée manquable. Un peu plus tard, vous escaladerez un mur pour examiner une entité étrange, et tomberez 20 000 lieues sous les mers. Voici le Chapitre II terminé.



 



Black Mirror



 



Nous voici au début du troisième chapitre, pendant lequel vous ne devrez surtout pas demander la clé de la cave au majordome, mais plutôt utiliser le monte-plat qui fera une petite Musique d’ascenseur, troisième trophée manquable du jeu. Vous ferez ensuite une Rencontre spectrale en analysant ce qui s’est passé dans la cave, il est d’ailleurs conseillé de sauvegarder juste avant d’inspecter la scène pour vous éviter de refaire des manipulations inutiles ensuite. Un peu plus tard, dans la serre, vous examinerez le bras de Cécilia, le sécateur et la fêlure, Comme une fleur puis devrez apprendre à calmer vos nerfs encore une fois, car Je ne peux toujours pas respirer. Enfin, vous irez dans le grenier retrouver votre cousin, interagissez avec ses marionnettes avant de lui parler pour obtenir le dernier trophée manquable de ce titre : Profondo Russo. Il vous reste désormais à progresser jusqu’à voir le Chapitre III terminé.



A partir de là, étant donné qu’aucun autre trophée n’est manquable, vous n’aurez plus qu’à terminer le scénario pour obtenir les sept trophées restants, et le platine une fois le Chapitre V terminé.



 



 



Notre note



 



 











FUN : 11/20 DIFFICULTÉ : 2/20 DURÉE D’OBTENTION : 5 – 6 h


 



NOTRE GLOBALE : 12/20



Soyons clairs, Black Mirror n’est pas un incontournable du point’n’click, et pourrait prendre exemple sur des titres comme Life is Strange ou les jeux Telltale pour s’améliorer. On sent ici le côté réchauffé d’une licence des années 2000, même s’il s’agit d’un reboot de la licence originale de 2003. La musique est peu présente voire inexistante, des temps de chargement existent à chaque changement de pièce (même en jouant sur PS5), et les traductions sont parfois un peu hasardeuses. Cependant, le scénario est prometteur, et pourrait donner des suites intéressantes si les principaux défauts sont gommés. Quoiqu’il en soit, Black Mirror ne restera pas gravé dans nos mémoires mais nous a fait passer un bon moment, et on laissera sa chance à une potentielle suite améliorée !



Répondre

Revenir à « Chroniques Écrites »