0

[TEST] Mario Kart 7

Blog
icone auteur news

Rédigé par

icone auteur news

Le

La série Mario Kart existe depuis 1992, avec le premier épisode sortie sur la Super Nintendo. Ces jeux sont tellement célèbres que Mario Kart est devenu un genre à part du jeu vidéo. Souvent copié, Mario Kart reste le meilleur jeu de ce genre et de loin à une ou deux exceptions près. Souvent synonyme de fun et de convivialité, ce Mario Kart peut-il à lui seul faire vendre des centaines de milliers voir des millions de 3DS ?

 

Mario Kart, Mario avion et Mario sous-marin… 3 jeux en 1

 

Le point fort d’un Mario Kart a toujours été la jouabilité, Nintendo a toujours su mélanger les bons ingrédients pour qu’elle soit réussie, c'est-à-dire accessible, fun et quelques subtilités pour toucher un maximum de joueur. Comme d’habitude, tout fonctionne parfaitement dans ce nouveau Mario Kart, le pilotage est très facile à prendre en main, les items sont toujours présents pour rendre nos parties amusantes et les dérapages et autres figures sont là pour que les spécialistes puissent battre tous les records. Bref du Mario Kart comme on l’aime, mais chaque Mario Kart propose aussi une ou plusieurs nouveautés dans le gameplay.

Après les motos sur Wii ou le copilote sur Gamecube, Mario Kart 7 nous propose des phases de pilotages aériennes et sous-marines. En effet c’est la grosse nouveauté de ce jeu, chaque kart possède un deltaplane et une hélice à l’arrière de son kart. Ces deux éléments se déploient tout seul lors des moments opportuns, le deltaplane à la suite d’un super tremplin par exemple et l’hélice de sous-marin après un plongeon. Si ces nouvelles fonctionnalités des karts ne sont pas l’innovation du siècle, elles ont le mérite d’exister et de diversifier un peu la jouabilité mais aussi d’influencer le tracé des nouvelles courses.

Comme lors des derniers opus, Mario Kart nous propose 8 championnats de 4 courses, 4 coupes composées de nouveaux circuits 4 proposant des anciens circuits mais revus au goût du jour. Les développeurs se sont particulièrement appliqués lors de la conception de ces circuits, si les premiers circuits des nouvelles coupes semblent un peu plat et linéaire, ceux des dernières coupes sont riches en virages serrés, passages étroits et autres obstacles. Les clins d’œil aux joueurs de Nintendo sont présents, on pense au circuit forêt DK qui tire les paysages, les obstacles et les ennemis ainsi que la musique directement du Donkey Kong Country Returns sorti sur Wii, les fans seront aux anges et même des circuits tirés de Wii Sport Resort et sa fameuse île Wuhu. Les anciens circuits ont eu le droit à un lifting afin de pouvoir placer des phases de pilotages aériennes et sous-marines, le moins que l’on puisse dire est que le tout est réussi. Chaque circuit possède des raccourcis et différents itinéraire que l’on découvre au fur et à mesure et c’est un réel plaisir. On note aussi une nouvelle forme de circuit, ceux qui se décomposent en section et non en tour, tout aussi sympa. On peut citer la nouvelle course étoile, trois sections différentes qui surprend le joueur lors de sa découverte.

 

Mario Kart 7, le jeu qui fait honneur à ses ancêtres

 

En plus de jouer du fan service lors de certains circuits, Mario Kart 7 n’hésite pas à reprendre certaines fonctions d’anciens jeux Mario Kart qui avaient été abandonnées. Le système de pièce du célèbre Super Mario Kart sur Super Nintendo, qui avait été repris par le moins célèbre Mario Kart sur gameboy advance. Comme dans ces anciens volets le joueur devra donc récolter des pièces parsemées sur la route afin de gagner de la vitesse. Le joueur sera limité à 10, néanmoins il faudra en ramasser pendant les 3 tours ou sections de courses car si le joueur est frappé par un item il perd plusieurs pièces, c’est donc une double sanction. Le nombre de pièces ramassées à la fin d’une course se cumule, un certain nombre atteint le joueur verra se débloquer des pièces de kart, un nouveau châssis, de nouvelles roues ou un nouveau deltaplane.

Mario Kart c’est aussi une liste d’items plus loufoques les uns que les autres mais connue de tous. On retrouve les éternelles peaux de bananes, carapaces et champignon… A cela s’ajoute 3 nouveaux objets. On pense tout d’abord à la queue de tanuki, déjà élément « star » dans Super Mario 3D Land, la queue de tanuki semble de retour sur la console portable de Nintendo. Ici il s’agit d’une sorte de bouclier qui peut renvoyer les carapaces dont vous êtes la cible mais aussi envoyer valser les ennemis trop proches. Autre objet, déjà aperçu dans Mario Kart Double Dash, la boule de feu. Dans cet opus, le joueur peut envoyer 10 boules de feu en avant ou en arrière en sachant que cette boule ne pourra rebondir qu’une seule fois et qu’elle a plus l’effet d’une banane que d’une carapace sur la cible. Enfin le dernier cadeau est l’item 7, dédicace à Mario Kart 7 lui-même, sorte d’objet ultime qui combine 7 objets différents dont la banane, la carapace rouge et verte, le champignon mais surtout l’étoile. Attention tout de même à ne pas se faire piquer l’étoile lorsqu’elle tourne autour de vous par un autre concurrent. Malheureusement ces 3 nouveaux objets en ont fait disparaitre 4 autres : le nuage, le pow et le champignon géant de Mario Kart Wii ainsi que les boîtes piégés. Enfin on note aussi le retour de la carapace bleu version Mario Kart 64.

 

Une réalisation à la vitesse supérieure

 

D’un point de vue technique Mario Kart est très joli, on voit clairement ce que la console a dans le ventre. Comparable a de la gamecube ou même de la Wii, les décors sont spécialement travaillés, colorés avec des bons effets de lumières. Chaque circuit semble posséder une identité qui lui est propre et même être vivant. La 3D stéréoscopique est la meilleure à ce jour vue sur la console, supérieure même à Super Mario 3D Land même si son impact sur le gameplay est bien moindre. En plus de cela on ne note aucune chute de frame rate même avec la 3D à fond. Mention spéciale pour les effets sous marins avec les poissons et les algues encore plus vivantes avec cette 3D. On notera aussi que la bande-son est excellent et que l’IA semble amélioré par rapport aux autres versions, moins tricheuses elle n’hésitera pas à s’en prendre à  d’autres. Néanmoins elle reste encore plus redoutable car elle utilise plus qu’avant toutes les fonctions à sa dispositions (aspi, dérapages, figures...)

Enfin l’incontournable multijoueur. Qu’il soit local ou en ligne, le multi est toujours aussi fun et c’est le meilleur argument de vente de ce Mario Kart. Pour le multijoueur en local, la version 3DS est nettement supérieure à celle sur NDS. En effet le jeu en local avec une seule cartouche possède une seule limite, les personnages jouables. Ceux qui ne possèdent pas la cartouche seront obligés de jouer avec Maskass mais ils pourront parcourir tous les circuits dans tous les karts possibles et même participer aux grands prix. Le multijoueur en ligne est bon si on excepte son infrastructure un peu dépassé, en effet les codes amis ne sont pas les outils les plus pratiques pour jouer en ligne avec un ami mais Mario Kart 7 ne s’en sort pas trop mal comparé à d’autres qui bénéficient de ce système. Le jeu en ligne ne souffre d’aucun lag et est parfaitement fluide, les chargements sont plutôt courts. On enchaîne donc les courses rapidement et sans problèmes même si l’on joue avec des japonais.

 

Mario Kart 7 pêchés capitaux

 

Ce Mario Kart 7 semble tout avoir pour être parfait mais il souffre tout de même de quelques légers problèmes. Le premier d’entre eux est un problème nouveau dans la série, ce Mario Kart 7 manque de vitesse. La première fois que l’on joue, que l’on commence les courses en 50cc, le joueur habitué va avoir l’impression que le kart se traîne. Même si on ramasse les 10 pièces, le jeu reste très lent en 50cc et lent en 100cc, malgré le changement ressenti en amassant les pièces. Heureusement en 150cc les choses accélère et l’impression de lenteur disparait, pour peu que vous sachiez déraper, faire des figures sur les tremplins, prendre l’aspiration et ramasser des pièces…

Enfin le dernier reproche que l’on peut faire à ce Mario Kart concerne le contenu. Si on n’a rien a reproché aux pistes, il n’en est pas de même pour le casting des personnages. On peut regretter l’absence d’un Waluigi ou d’un Diddy Kong remplacé par un Lakitu, un Wiggler ou pire un Métal Mario… Dans le menu principal aussi le joueur de Mario Kart DS se sentira restreint dans son choix. En effet il n’y a plus de mode courses libres, sympathique pour affronter l’IA sur les courses que l’on veut. Même le mode bataille a été revu à la baisse, la bataille de ballon s’effectue seulement par point et non par élimination.

Malgré tout ce Mario Kart est un hit incontournable de la console, malgré un contenu décevant par rapport à l’opus DS (casting ou mode de jeu) ce Mario Kart 7 propose des nouveautés sympathiques, des circuits vraiment bons et un multi excellent. Si vous possédez une 3DS vous devez absolument l’acheter, sinon il serait temps de penser à investir dans la dernière portable de Nintendo.

 

VERDICT FINAL

GAMEPLAY : On retrouve les ingrédients du succès de la série Mario Kart, un pilotage facile à prendre en main, des items et des courses funs, et des nouveautés qui ont leur charme. En effet l’arrivée du deltaplane et des passages sous-marins ont permis d’avoir des nouveaux tracés encore meilleurs et riches en raccourcis. L’IA semble supérieure dans cette version et moins tricheuses. Les nouveaux items sont sympathiques cependant on en perd en contrepartie. Un manque de sensation de vitesse par rapport aux autres versions. 19/20

DUREE DE VIE : Le jeu vous retiendra devant votre console pendant très longtemps. Outre le mode grand prix qui est toujours aussi bon mais se termine en quelques heures seulement, c’est surtout pour son multi local en ligne que l’on reviendra de nombreuses fois sur les circuits de Mario Kart. Le système de pièces de kart déblocables par les pièces dispersées sur le parcours rallonge la durée de vie solo. Malheureusement quelques modes de jeu ont disparus. 18/20

GRAPHISMES : Encore plus beau que le récent Super Mario 3D Land, notamment en ce qui concerne la fonction 3D, les graphismes sont comparables à ceux des consoles de salon Nintendo. Les circuits sont tous colorés et sont un plaisir pour les yeux, aucun ne se ressemble. Le lifting des anciens circuits est particulièrement réussi. 18/20

BANDE SON : Comme à son habitude Nintendo fait fort, les anciens thèmes sont bien présent et toujours aussi agréable, les nouveaux collent eux aussi à l’ambiance. Les bruitages (excepté ceux du mii) sont plus que correct. 17/20

SCENARIO :

NOTE GLOBALE : Ce Mario Kart 7 est l’un des plus réussi de la série mais possède des défauts auxquels on ne s’attendait pas et qui déçoivent. Cependant ce jeu est un jeu à posséder obligatoirement ou qui peut convaincre à acheter une 3DS. Les nouveaux circuits sont vraiment excellents et le multi particulièrement réussi. Graphiquement très beau, proposant la meilleure 3D, ce Mario kart est une œuvre technique. Sans ce casting décevant, avec les mêmes modes que la version DS, ce Mario Kart aurait sûrement 19… 18/20

 

Les plus

Les nouveaux circuits

Toujours aussi fun avec un très bon multi

Le meilleur effet 3D de la console

Les moins

Le casting décevant

Disparition de certains modes

Trop lent en 50cc

 

Galerie d'images

Note des Membres :- / 10


Commentaires

Connectez-vous sur le forum pour commenter cette news.

L'article a reçu 0 FUN

Vous n'avez pas encore funé l'article !

ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

photo_profil

Blogueur : antokaz