0

On a voulu les attraper trop tôt !!!

Blog
icone auteur news

Rédigé par

icone auteur news

Le

Ah Pokemon ! Un univers qui inonde nos consoles, nos TV, internet et soulève encore des foules après 20 ans d’existence. Les premiers jeux, Version Bleue et Version Rouge sont sorties en 1999 en Europe, sur première portable de Nintendo, celle qu’on ne présente plus, la Game Boy.
Etant un peu plus vieux (15 ans), à la sortie de ce phénomène chez nous, je n’ai pas été touché par tout le chantier médiatique, tout autour de cet univers. J’ai découvert le jeu un peu par hasard en reprenant une partie de mon jeune cousin. Ayant joué, quelques mois plus tôt, à Final Fantasy VII, je suis encore assez sensible aux combats tour par tour, gameplay des J-RPG de l’époque. Cependant, la mécanique est tout de même plus simple, l’univers assez naïf et la gestion et la collection des petits monstres est un concept qui me plait bien. Je ne vais pas rentrer plus loin dans les détails, je le ferai plus tard, lors d’une critique des jeux consoles portable de Nintendo.
Donc, après une dizaine de jeux et de ligue Pokemon battues, malgré des lassitudes par moment, je reviens toujours au fondamentaux, je kiffe l’univers Pokemon et je n’ai pas honte de le dire. C’est niais, le public visé est clairement les enfants de 4 à 12 ans, mais je reste un grand enfant, et quand je vois les foules qu’ont soulevés Pokemon GO à sa sortie sur smartphone, je me dis que je ne suis pas le seul. Après avoir introduit mon fort intérêt à cet univers, j’ai bavé, comme beaucoup d’autres, devant le premier trailer du jeu. On va pouvoir attraper les Pokemon en « vrai », les échanger et même se battre avec les autres dresseurs, en gros, faire comme dans les jeux, mais dans la vraie vie. Au final, en éternel impatient, je me suis débrouillé pour avoir le jeu avant sa sortie officielle en France. Alors pour bien comprendre mon état d’esprit, je vais séparer mon test en deux, une partie où je parle du jeu à sa sortie et une seconde partie, à ma reprise du jeu, en avril 2018, soit quasiment deux ans après sa sortie.

2016 : Bon, n’étant pas trop con, je savais bien que les Pokemon ne seraient pas visible en vrai, mais il faut reconnaître que le jeu est moche. Les avatars sont à une couleur de cheveux près, les mêmes, la customisation est au raz des pâquerettes donc, bon admettons, je m’en fiche un peu. Continuons, les modèles 3D des monstres sont corrects, on dirait qu’ils ont un balai dans le cul, mais ça va. La carte où évolue notre avatar, est comment dire ? Vide. Des carrés au sol qui délimitent les bâtiments et des routes, voilà en gros ce que vous voyez. Alors oui, c’est lisible, ça fait penser à un GPS, sur lequel on a ajouter des monstres à attraper. Alors, il est vrai, qu’il y a des Pokestops qui permettent d’obtenir quelques objets comme les précieuses Pokeball, instrument indispensable pour attraper les petites bestioles. Enfin les arènes, où vous pouvez combattre les monstres des autres joueurs, et là, étant un joueur assidu des jeux Nintendo, j’attends beaucoup de ces combats. Là aussi, c’est la douche froide, il suffit de tapoter sur l’écran pour sortir une attaque de base et de temps en temps toucher un endroit précis de l’écran pour lancer une attaque chargée, qui fait, comme son nom l’indique plus mal. Alors, même si je n’en ai pas parlé, les combats Pokemon, normalement c’est un minimum de stratégie, déjà on choisit bien son type pour avoir l’avantage sur son adversaire. Le choix des attaques (au nombre de 4 sur console) a aussi son importance. Si nous faisons n’importe quoi, on peut mêm se faire battre par un adversaire d’un niveau inférieur qui a su gérer son équipe. Autant vous dire que le dernier intérêt du jeu vient de s’évanouir, sachant que nous ne pouvons pas faire d’échange avec les autres joueurs, un comble pour jeu Pokemon. Seules, la chasse et la collection des monstres montrent un minimum d’intérêt à ce jeu. Il faut alors reconnaître, que le jeu est sorti vraiment trop tôt. J’y ai joué en été (Juillet et Août 2016) avant de désinstaller complètement l’application. Je ne m’y suis plus du tout intéressé, et ce malgré l’ajout de la seconde génération et quelques corrections de bug, comme la déconnexion intempestive.

2018 : Changement de portable, et je tombe un peu par hasard, sur un article qui parle des nouvelles fonctionnalités de Pokemon GO. L’ajout des Recherches, qui peuvent être associées à des petites épreuves simples mais qui ont le mérite de récompenser le joueur par des objets ou des Pokemon bien spécifiques, attisent ma curiosité. Depuis, mon arrêt du jeu, il y a 3 générations de Pokemon de disponibles, soit 386 Monstres a attrapés, au lieu de 151. Allez, ça ne me coûte rien d’y retourner, ne retrouvant pas mon user de l’époque, je recommence le jeu totalement à zéro. Bon, on n’est pas dépaysé, le jeu n’est toujours pas beau mais il faut reconnaître qu’il y a plus de choses, dès qu’on tourne un Pokestop, on a le droit à une fameuse épreuve. Je comprends vite que si nous en validons au moins une par jour, au bout de sept, on peut rencontrer un Pokemon légendaire (extrêmement rare donc). Comble de malchance, le jeu a mis en place ce système un mois avant ma reprise, j’ai raté Sulfura. Ce n’est pas grave, j’aurais tous les autres, en plusieurs exemplaires, je trouverais bien quelqu’un qui voudra me l’échanger plus tard. Ah oui, parlons des échanges, même si le concept d’ami et donc l’ajout des échanges des monstres est encore plus récent, il existe. L’échange de cadeau entre « amis » est une très bonne idée, ça permet d’ajouter les formes d’alola.
En gros, les formes d’Alola, ce sont des Pokemon de 1ère génération qui ont une forme physique et des statistiques différentes des formes classiques. D’une certaine manière, ça rajoute des monstres supplémentaires à attraper.

Bon, c’est un peu le bordel, je vais essayer de classer un peu tout ça et donner mon avis sur ce jeu.
Nous avons un univers que j’affectionne particulièrement, des Monstres plutôt bien modélisés, même s’ils sont un peu trop fixes à mon goût, un système de chasse assez sympathique et pas trop dur à maîtriser. Un système de recherches, qui donne droit à des bonus plutôt sympathiques, enfin la mise en place d’ami. Nous avons donc, un jeu qui commence à ressembler à ce que j’attendais à ses débuts. Comme on dit, mieux vaut tard que jamais. Aujourd’hui, on nous promet les combats entre joueur, j’attends de voir à quoi cela va ressembler mais on peut dire que le jeu est cool. D’ailleurs personnellement, je profite de mes transports franciliens pour aller au boulot, pour attraper du Monstre. Je fais de l’échange de cadeaux avec mes « amis », ça m’occupe et ça me plait. Je compare mon niveau (leveling), le nombre Pokemon, toutes les stats en gros avec mes amis (ceux que je connais et qui y joue encore). C’est plaisant, des fois, on nous prend pour des originaux mais ça a le mérite de nous sortir de notre navrant « Metro, Boulot, Dodo ».
Un très bon passe-temps, en attendant un certain Pokemon sur la Nintendo SWITCH.

Galerie d'images

Note des Membres :- / 10


Commentaires

Connectez-vous sur le forum pour commenter cette news.

L'article a reçu 0 FUN

Vous n'avez pas encore funé l'article !

ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

photo_profil

Blogueur : Matlechauve