0

La Tribune Libre de Vesperia - L'éthique dans The Division

Blog
icone auteur news

Rédigé par Vesperia

icone auteur news

Le

Depuis sa sortie, impossible d’échapper au phénomène The Division. Gros succès critique comme commercial, le jeu a su apporter du renouveau dans un genre où les mécaniques de gameplay semblaient s’être figées, et tout le monde y est allé de son petit avis pour basher ou encenser le jeu.

Extra Credits a notamment publié une vidéo sur Youtube nommée « The Division - Problematic Meaning in Mechanics » où il aborde le problème éthique soulevé par le gameplay de The Division.

 

En effet, et pour recontextualiser rapidement, nous incarnons dans The Division un agent de la Division, agent de la seconde vague pour être précis. C’est un détail important, j’y viens. Ces agents ont pour mission de reprendre le contrôle de Manhattan, qui après une pandémie s’est retrouvée tiraillée entre plusieurs gangs, menant la vie dure aux civils sur place qui ont quasiment tout perdu.

 

Vous vous retrouvez donc sur le terrain et vous faites ce pourquoi vous avez signé : obéir aux ordres, éliminer la menace, et ramener la paix à n’importe quel prix et n’importe quel sacrifice. Ainsi vous aurez affaire à différents types d’ennemis : des simples casseurs qui profitent de la situation, aux « nettoyeurs » qui  souhaitent éradiquer le virus en mettant le feu à tout ce qui est potentiellement infecté, vous ferez bon nombre de victimes, sur ordre de votre supérieur. Et c’est là qu’on met le doigt sur le problème abordé par Extra Credits : l’éthique dans The Division. Car il ne s’agit pas là d’exterminer des aliens, mais bien de tuer des civils dans une représentation du monde réel.


Les nettoyeurs, qui ne sont pas très commodes.

 

Ainsi, Extra Credits mène son argumentation, et il a raison, dans le sens où les jeux actuels doivent faire attention dans le texte et le sous-texte de leur jeu, sans avoir la possibilité de dire « Mais ce n’est qu’une fiction » alors qu’il y a ici une modélisation du monde réel. Cependant, si l’idée et l’argumentation est exacte, deux points nécessitent selon moi rectification, et ce sont des points qu’il est nécessaire d’aborder pour tous ceux qui crient après The Division comme quoi le jeu s’en fout de tout.

 

Premièrement, Extra Credits part du principe qu’Ubisoft que l’on tue des personnes sur ordre du supérieur, sans vraiment savoir si ces personnes « le méritent », si elles sont vraiment méchantes (bouh bouh bouh les méchants), en prenant l’exemple du gameplay qui incite à attaquer des cibles alors qu’elles sont en train de discuter, les tuant ainsi sans connaître leurs réelles motivations : c’est faux. D’abord, parce que lorsque l’on passe à côté des simples casseurs, ces derniers vous rushent dessus avec pour seule motivation de vous mettre à mort. Preuve en est qu’ils ne sont pas là pour répandre la joie et la bonne humeur. De plus, de nombreux éléments viennent éclairer le joueur sur les différentes quêtes disponibles dans The Division, pour peu qu’il prenne le temps d’y prêter attention. Ces éléments se retrouvent à travers les collectables : on a des appels téléphoniques, des vidéos de drônes, mais ce qui est le plus intéressant ce sont les échos. Il s’agit de traces énergétiques qui nous permettent, en tant qu’agent avec une technologie avancée, de reconstituer une scène. On peut alors souvent y avoir des attaques de civils de la part de ceux qui deviennent alors nos cibles, justifiant par là leur désignation en tant que cible.

 

Deuxièmement, le vidéaste part du principe qu’à aucun moment le jeu n’en fait assez  concernant le côté abusif de la Division. Eh bien même s’il affirme dans sa vidéo qu’il a joué au jeu, je peux affirmer qu’il n’a pas joué jusqu’au bout. Je m’explique.

 

Au fur et à mesure des missions, vous faites affaire aux différents gangs qui se sont formés dans Manhattan, tout en tentant d’en apprendre plus sur le virus, etc. Le dernier gang que vous affrontez se nomme le Last Man Battalion, il s’agit d’une milice formée par…un agent de la première vague de la Division. Et c’est HYPER IMPORTANT NOM DE ZEUS. Car cela apporte une cinématique clé, qui à elle seule démonte le « olala Ubi insiste pas sur le fait que même si le jeu semble prôner le bien, les moyens employés sont pas bons !!! »

 

Ce retournement de discours, il se fait par un personnage principal de l’histoire : Paul Rhodes. Grosso merdo, voilà le discours tenu : « Vous disposez des meilleurs agents, les plus intelligents, les plus forts, triés sur le volet etc, et pourtant dans le tas y’en a qui trouvent le moyen de péter les plombs ! Les USA c’est une démocratie, on a des droits, mais surtout des devoirs ! Voter, faire partie d’un jury, etc : les gens se rendent pas compte à quel point c’est important, à quel point on peut tout perdre du jour au lendemain. Un jour y’a une couille qui arrive et bim, on créé la Division ! Ils sont au-dessus de tout, au-dessus de tous les pouvoirs ! Tu m’étonnes que ça ait foiré ! »

Voici l’extrait dans sa totalité (1min38), mis en ligne pour vous.

 

Ubisoft a conscience du propos de son jeu. Ubisoft a conscience du gameplay de son jeu. The Division fourmille d’éléments, petits ou majeurs, qui montrent les efforts qu’Ubisoft a voulu mettre dans le propos du jeu. Aider un citoyen en lui donnant une boite de conserve vous donnera un skin. Terminer le jeu vous mènera à un discours où vous apprenez que les citoyens reprennent confiance, et que certains pensent même à rouvrir leur commerce malgré l’environnement désastreux. C’est loin, voire très loin de l’image pan pan boum boum qu’on pourrait avoir au premier abord, mais c’est en jouant que l’on peut construire un avis, et je pense que trop de gens ont parlé de The Division sans y avoir joué.

 

The Division met en avant l’humain, l’importance d’être soudé, et c’est pour cela que le jeu est un succès critique, avant d’être un succès commercial. Certes, il reste des efforts à faire. Mais tâchons d’apprécier ceux qui sont faits pour le moment, qui s’annoncent prometteur et qui feront évoluer l’image du jeu vidéo plus positivement, à n’en pas douter.

 

PS : La vidéo d’Extra Credits, qui en plus d’être très bonne dans l’idée, traite du problème de la représentation des ennemis dans The Division (notamment ceux portant un hoodie), sujet que je ne maîtrise personnellement pas du tout et que je n’aborde donc pas ici -> https://www.youtube.com/watch?v=4jKsj345Jjw

Galerie d'images

Note des Membres :- / 10


Commentaires

Connectez-vous sur le forum pour commenter cette news.

L'article a reçu 1 FUN

Vous n'avez pas encore funé l'article !

ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

photo_profil

Blogueur : Vesperia