3

Critique : Star Wars VII : Le RĂ©veil de la Force

Blog
icone auteur news

Rédigé par

icone auteur news

Le

Attention : la critique qui va suivre est pleine de Spoiler. J'ai longtemps hésité à en faire une version sans mais hélas, je ne peux rien écrire sans spoiler un minimum. Donc si vous n'avez pas vu le film, allez le voir et revenez lire cette critique ensuite. Sinon préparez vous au voyage, passage en vitesse lumière dans 3...2...1...

 

Véritable monstre sacré au point que même son propre créateur n'a pas droit au vote lors d'éventuelles modifications, Star Wars est une saga titanesque et mythique qui a fait, fait et fera rêver de nombreuses générations. Mais, alors que personne ne l'attendait, voilà qu'une nouvelle trilogie est annoncée par Disney, fraîchement propriétaire des droits d'exploitation. Il n'en fallait pas plus pour enflammer et inquiéter les fans de Star Wars. C'est ainsi que sort en 2015, Star Wars VII : le Réveil de la Force de J.J Abrams. Alors tuerie galactique ou pétard de la Mort mouillé ?

 

Après sa victoire sur l'Empire de Palpatine, la République est revenue. Mais des cendres de l'Empire et sans ordre Jedi, suite à la disparition de Luke Skywalker, est né Le Premier Ordre. Pour lutter contre cet Ordre Impérial, Leia Organa prend la tête de la Rébellion et lance son meilleur pilote, Poe Dameron sur Jakku, une planète désertique, afin de récupérer une carte stellaire permettant de localiser le Jedi. Hélas, Kylo Ren et les troupes du Premier Ordre le capture. Fort heureusement, BB-8, son astro-droïde possédant la carte, parvient à fuir et tombe sur Rey, une pilleuse du désert. Pendant ce temps, un Stormtrooper nommé Finn libère Poe et s'enfuit vers Jakku. Perdu en plein désert, il retrouve BB-8 et Rey par hasard. Mais le Premier Ordre l'a suivi et le trio doit s'enfuir à bord du Faucon Millénium. Alors qu'ils parviennent à échapper à Kylo Ren, ils sont récupéré par Han Solo, à la recherche de son vaisseau volé. Acceptant de les conduire jusqu'à la base de Maz Kanata afin qu'ils puissent rejoindre le Rébellion, Han verra la Rébellion les retrouver lors d'un combat sur la planète. Mais alors que Rey semble posséder la Force après avoir découvert le sabre Bleu de Luke et Anakin, elle est capturée par Kylo Ren et emmené sur la base du Premier Ordre : une planète capable de puiser l’énergie d'un Soleil afin de tirer un puissant laser à travers la Galaxie. Soucieux de sauver Rey, Finn, Han et Chewbacca organise une mission de sauvetage et de sabotage afin de permettre à la Rébellion de détruire cette nouvelle arme. Hélas, durant cette mission, Han est tué par Kylo Ren, en réalité Ben Solo son fils, souhaitant ainsi parachever son passage vers le côté obscur de la Force. Parvenant à détruire la planète, la Rébellion découvre la seconde partie de la carte en R2-D2, jusque là en veille. Rey, Chewbacca et R2 partent alors vers le seul espoir de la Galaxie : Luke Skywalker.

 

Pas facile. Non ce n'est pas facile de s'attaquer à cette saga 30 ans après car entre les fans ultra hardcore qui ne jure que par l'Univers Étendu et ceux qui ne veulent pas du tout de cette nouvelle trilogie, autant dire que c'est compliqué. C'est pour cela que Disney a tenu à ce que J.J Abrams réalise ce premier volet. En effet, après son reboot très réussi de Star Trek, une valeur sûre de la SF était nécessaire pour rassurer tout le monde. Mais Abrams a souffert d'un syndrome connu : le manque de prise de risques. Si vous avez lu le résumé, vous aurez sans doute remarqué de très grosses similitudes entre ce film et l'Episode IV. Et c'est normal et très certainement voulu. Attention, je n'ai pas dis que c'était un mauvais film, bien au contraire (on y reviendra) mais juste que le film ne prend pas de risques dans sa construction et son scénario. Mais est-ce un remake du IV alors ? Non, loin de là. Les nouveautés présentent dans le film sont très intéressantes et feront certainement les beaux jours des deux volets suivants. De plus, si Star Wars a toujours été pensé avec un effet miroir (le I reprend le IV etc) ici on a parfois l'impression d'un copier-coller, ce qui n'est pas le cas. Le film est conscient de ce qu'il apporte et il l'apporte assez bien finalement, mais encore une fois ce film se veut rassurant envers les fans.

 

Le gros manque pour ce film est surtout une très faible mise en contexte. En effet, trente ans séparent la fin du Retour du Jedi et Le Réveil de la Force. Or, le seul contexte donné est le panneau de texte défilant traditionnel en début de film. Certes pour l'Episode IV cela a fonctionné à l'époque de sa sortie car durant le reste du film nous étaient distillées des informations sur ce qui s'était passé depuis la chute de la République. Mais ici, non. Le problème c'est que ce manque de contexte soulève énormément de questions (qui est Snoke ? D'où vient-il ? Qui est Rey ? D'où vient précisément le Premier Ordre ? Pourquoi y a-t-il encore une Rébellion alors que l'Empire est tombé ? etc) qui auront certainement leurs réponse, pour la plupart, dans les suites mais également, et là la démarche est purement mercantile, dans les nouveaux comics et romans canoniques que Disney met en place. Ce qui n'aurait dû être que du background « bonus » devient alors essentiel, forçant l'achat pour connaître l'histoire, vraiment dommage. Surtout quand on sait que Star Wars a toujours été une métaphore sur la Seconde Guerre Mondiale et que ce film montre parfaitement que la chute d'un Empire ne signifie pas pour autant la fin des idées qui l'ont vu naître et qu'un retour est toujours possible (la famille Napoléon en sait quelque chose). Ce qui est vraiment très bien pensé et qui prouve qu'il y avait la place pour un peu de contexte.

 

Mais si on excepte ces désagréments, Star Wars VII : Le Réveil de la Force est un très bon film. Avant de revenir sur la réalisation, passons en revue les personnages (nouveau comme anciens). Quid du nouveau trio (Finn, Rey et Poe) ? Certains les accusent d'être trop jeune et peu charismatique. Personnellement, je ne trouve pas. Certes, le jeune âge des nouveaux acteurs peut dérouter (surtout pour le Général Hux, bien trop jeune à mon goût pour son rôle), ils n'en restent pas moins excellent. Si Poe n'est pas encore très exploité, Finn et Rey ont une bonne construction et leur relation d'amitié est très bien montrée et évolue particulièrement bien. Alors certes, le schéma du voyage du Héros est moins perceptible que pour Luke ou Anakin voire même absent pour Finn (un peu plus présent pour Rey grâce à sa relation avec Han) mais c'est la volonté d'Abrams. En effet, le réalisateur préfère les gens normaux perdus dans l'immensité du combat entre le Premier Ordre et la Rébellion de la République qu'un héros sortit de sa ferme et qui sauve la Galaxie en quelques jours. Ça correspond également plus à des canons standards dans les blockbusters actuels.

 

Il y a eu également pas mal de moquerie sur Kylo Ren. En effet, le personnage est loin d'être aussi charismatique que son Grand-Père asthmatique. Mais encore une fois c'est entièrement voulu. Après tout qui est Kylo Ren ? Un adolescent en proie au doute, tiraillé entre l'implication de son héritage familiale (c'est un Skywalker de sang) et sa propre identité. Ce personnage a un côté très pathétique parfaitement assumé. Par exemple, quand Vador, un Sith confirmé passe ses nerfs, il étrangle les subalternes. Quand Kylo Ren est énervé, il casse tout à l'aide de son épée laser. Ça le diminue ? Non, ça montre bien qu'il n'est que ce qu'il est : un jeune pleurnichard qui n'atteindra jamais le niveau de son grand-père. C'est ce qui le pousse vers le côté obscure mais également ce qui le limite : la peur de ne pas être à la hauteur. Au final sa psychologie est bien poussée et nul doute que le personnage va évoluer avec le temps. Après tout, il n'a presque pas commencé sa formation. D'ailleurs tout est fait pour que Kylo Ren soit une version raté de Vador puisque même son costume rappelle Vador sans en atteindre le charisme.

 

Passons maintenant à la réalisation de J.J Abrams. Elle est géniale mais pas sans défauts. Ce qui est positif pour moi c'est au niveau des scènes d'actions. C'est nerveux, rapide mais lisible. La caméra est bien plus libre de ses mouvement qu'avant et cela nous propulse littéralement au cœur des combats aériens. Le talent d'Abrams passe également dans sa volonté de mise à l'échelle, ce que ne faisaient jamais les précédents. Ici on vous rappelle constamment l'échelle de valeur d'un vaisseau ou d'une planète. On sent alors tout la démesure de ces vaisseaux ainsi que la place de l'Humain dans tout ça. En revanche, je trouve dommage que le rythme soit aussi soutenu. Ça rejoint ce que je disais sur le manque de contexte, mais on a très peu de dialogue sur le background. Même lors de longs vols en hyper-espace, propices à la discussion comme on le voit souvent dans les deux autres trilogies, ici Abrams préfère couper court pour immédiatement repartir sur de l'action. Encore une fois, l'action à outrance c'est sympa mais un peu d'explication n'est pas pour déplaire. D'autant que ça influe sur une autre composante du film : la musique. Toujours confiée à John Williams, celle-ci se veut bien moins marquante que précédemment (et ce n'est pas la première fois chez Williams ces derniers temps). Si le thème de Rey ou de Kylo Ren sortent un peu du lot, le reste ne laisse pas un souvenir impérissable (sauf bien sûr quand ce sont d'anciennes compositions qui reviennent). Et c'est dû au fait que le film ne lui laisse pas le temps d'instaurer une ambiance musicale. Il faut que la musique colle à l'action et non pas qu'elle instaure l'ambiance. Dommage quand on sait l'immense talent du compositeur. Enfin, ce n'est pas le cas de tout le monde mais de pas mal de gens quand même, la 3D est complètement inutile sauf pour 1 plan. Et fort heureusement, Abrams n'oublie pas certains gimmicks important comme les transitions en volets et les répliques cultes («J'ai un mauvais pressentiment » ou « Que la Force soit avec toi » sans oublier le « NOOOON !!! »). 

 

Côté casting, se mêlent deux génération. D'un côté Mark Hamill, Carrie Fisher et Harrison Ford reprennent leur rôle de Luke Skywalker (le grand absent du film je trouve mais bon passons), Leia Organa et Han Solo. De l'autre leur succèdent Daisy Ridley dans le rôle de Rey, John Boyega dans celui de Finn et Oscar Isaac dans le rôle de Poe. Kylo Ren est joué par Adam Driver, le Général Hux par Domhnall Gleeson et le Suprême Leader Snoke est interprété par Andy Serkis (on sait donc qu'il sera en numérique alors qu'Abrams répète sans cesse qu'il a mis le plus possible de réel, bref). Tout ce beau monde se débrouille très bien pour le peu que j'ai pu en juger en VF (j'essaie de le revoir en VO pour un édit).

 

Au final que retenir de Star Wars VII : Le Réveil de la Force ? Que loin de la tuerie vendue et escomptée par les fans, ce film qui marque une nouvelle trilogie et une nouvelle ère sans Lucas aux commandes s'en sort honorablement. Il eut été préférable qu'une vraie prise de risques au niveau du scénario soit entreprise plutôt que refaire du neuf avec du vieux, bien que cela a toujours été le cas dans Star Wars mais de façon plus subtil. De plus, à trop vouloir retirer les aspects politique de la saga pour ne pas s’aliéner les fans, il ne faut pas non plus oublier d'en faire, histoire de pas les noyer de questions ou les forcer à acheter du bonus. Mais le film reste un excellent film qui lance de façon plutôt solide la base de cette nouvelle trilogie. Ne vous arrêtez pas aux ressemblances et prenez les nouveautés avec plaisir. Que la Force soit avec eux pour les suites !

 

Galerie d'images

Note des Membres :- / 10


Commentaires

itokiry a Ă©crit un commentaire le 23/12/2015 Ă  14:41

Dans l\'ensemble je suis plutôt d\'accord avec toi, même si je reste beaucoup plus bloqué sur l\'effet 4.1 qui m\'a énormément déçu. Et sur la mort de la fin qui est pour le moins... Pathétique... Sinon super article ! :)

Maktorius a Ă©crit un commentaire le 23/12/2015 Ă  19:19

Si tu fais référence à la mort de Han Solo moi je l\'ai trouvée très belle, parfaitement prévisible, mais belle tant dans la réalisation que dans la symbolique. Bien entendu chacun a son propre ressenti je ne fais qu\'exposer un point de vue ;)

Setsky a Ă©crit un commentaire le 09/01/2016 Ă  17:32

Salut Maktorius !! :-) Alors, je n\'ai pas lu la critique pour ne pas me spoiler, mais d\'après les avis que j\'ai entendu de la plupart des gens de mon entourage, ce film est franchement moyen (voir limite décevant...). J\'attend de le voir pour pouvoir ensuite me faire mon propre avis, mais je pars pas très confiant ^^\' Si j\'y pense, je reviendrai ensuite sur l\'article pour y écrire mon avis dessus :-)

Connectez-vous sur le forum pour commenter cette news.

L'article a reçu 3 FUN

Vous n'avez pas encore funé l'article !

ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

photo_profil

Blogueur : Maktorius