2

resident evil 4

Blog
icone auteur news

Rédigé par Isukikun

icone auteur news

Le

 


 
Resident Evil 4 sorti sur Gamecube en 2005 et plus tard sur PS2 puis encore plus tard sur PC, Wii et prochainement en Remake pour console HD (360/PS3). Aujourd'hui, c'est dans la version PS2 que je teste ce pur bijoux.

Welcome Stranger (et habitué à la série)

Fini Racoon city, Umbrella et les zombies nous placent dans un tout nouveau cadre idyllique composée de village Espagnol et d'autre lieux très touristique en charmante compagnie (enfin si vous aimez être poursuivie par une bande de psychopathe). Le jeu se passe 6 ans après Resident Evil 2 et nous retrouvons Léon Scott Kennedy qui est devenue membre de la garde rapprochée du président et dont la mission consiste à retrouver la fille du président qui a été kidnappé par un groupe religieux aux intentions inconnue (mais à première vu pas très pacifiste).
 

"Salut les gars, c'est ici pour la partie de Bingo ?"
 
« Gros mal de tête en vue »

Changement de lieu, d'ambiance donc, mais aussi de gameplay place à l'action et au boite crânienne qui explose. Pour mieux nous immergé dans l'action le jeu adopte une vue caméra à l'épaule même si nous le verrons certain rouage sont un peu rouillé et pas forcément adapté comme le fait d'être dans l'impossibilité de tirer et de ce déplacer en même temps. Des QTE (pour Quick Time Event = appuyer sur les touches montrés à l'écran) son présent pendant des cinématiques et pousse le joueur à ne pas poser la manette sous peine de Game Over (Notamment lors d'un duel à couteau tiré). Graphiquement le jeu nous en met plein la vu avec des décors somptueux, détaillé et varié (le niveau du château remarquable est de loin mon préféré), les jeux d'ombres, de lumière très bien fichu. Le jeu est toujours fluide malgré les très nombreux effets effets spéciaux et ennemis affiché à l'écran. Les scènes cinématiques sont toutes de très bonne facture. Sur un plan graphique et artistique rien à redire. Le jeu a beau être résolument plus orienté action certain niveau distille une angoisse du au silence et à l'agencement de l'environnement.

« Et hop esquive »

L'IA du jeu est plus que correct, elle esquive les tirs, se protège, attaque en nombre et ne vous laisse pas une minute de répit tant qu'il y a des adversaires à l'écran. Noté aussi que les dégâts sont localisés, tiré sur une main et l'ennemi lacherâ son couteau, si celui à de la dynamite à la main je vous laisse deviner le résultat, les jambes il s'immobilisera et vous pourrez le frapper au corps à corps. (ne tentez pas ce coup-là avec les tronçonneuses vous seriez déçue du résultat) D'ailleurs un mot sur le bestiaire du jeu qui est varié, impressionnant et ce renouvelle sans cesse. C'est bien simple la plupart des boss sont démesurés par la taille (et le nombre de balle à leurs mettre pour en voir le bout, préparé vous à souffrir) Pour le cheminement du jeu celui si à la bonne idée de varier les situations pour éviter un sentiment de lassitude. Défense de position, escorte/protection quelque petite énigmes ici et là, changement de personnage assez inattendue, séance de rail shooting (vous comprendrez en faisant le jeu). Les environnements ne sont pas en reste et ce renouvèle, globalement il y a trois environnements qui se découpe en plusieurs endroits différents.
 

"Prend Un chewin-gum,je t'assure t'en a bien besoin"
 
« Frappe tactique nucléaire c'est en options ou ? »

Au niveau des armes il y a largement de quoi faire votre attirail initial et composé d'un pistolet et de votre couteau ,mais vous pourrez récupéré rapidement un fusil à pompe, une mitrailleuse, un sniper voir un lance roquette et j'en oublie il faut également préciser que chaque arme est améliorable grâce à de l'argent que vous récupérais tout au long du jeu en dégommant vos adversaires et en fouillant les zones pour récolter des trésors, trésors qui peuvent être combinés entre eu pour rapporter encore plus d'argent. Une fois que vous aurez un peu d'argent vous ferez la rencontre d'un personnage nommée marchant. C'est chez lui que vous irez pour améliorez vos armes et en acheter de nouvelles, mais ne rêvez pas vous ne pouver portez autant d'armes que vous le souhaitez, vous devrez composer avec une mallette dans laquelle vous stockerez arsenal et munitions, il va s'en dire qu'un fusil à pompe occupe plus de place qu'un pistolet et qu'il faut de la place pour les munitions, cela dit ne vous inquiéter pas les mallettes comme les armes s'améliore et gagne en place. Pour vous soigner suite à vos affrontements vous aurez la possibilité d'utiliser des soins comme les spray ou les herbes vertes, sachant que vous pourrez faire des combinaisons avec des herbes de couleurs différentes pour regagner de la vie mais également agrandir votre jauge.

« De l'émotion, du suspens et des révélations »

Malheureusement non, au point de vue de l'histoire s'il y a bien des figures emblématiques de la série qui font leur apparition dans cet épisode bien peu de choses concernant Umbrella ou autre secret (squelette) dans le placard vous seront révélés, ce qui est bien dommage et laisse un goût d'inachevé néanmoins l'histoire se laisse suivre et l'enchainement des lieux ce fait d'une manière logique.

Niveau durée de vie et contenue, compter une vingtaine d'heures lors de votre première partie ce qui est déjà plus que bien pour le genre et si cela ne vous suffit pas libre à vous de refaire le jeu en new game plus en profitant de nouvelles armes disponibles chez le marchant et en utilisant le matériel déjà acquis, ou de refaire le jeu en difficultée supérieure nommé à juste titre « Professionnel » (chaque balle compte dans ce mode). Et je ne parle même pas des différents modes annexe, Mercenaries, mode qui consiste à dégommer le plus d'adversaire en faisant des combos pour engranger le plus de points possibles qui permet de débloquer d'autres personnages, Assignement Ada mode où il vous faut récupérer des échantillons de plagas. A noter que sur cette version PS2 vous bénéficiez d'un mode bonus Séparate Ways où vous contrôlez Ada et effectuez un cheminement un poil différent de celui de Léon, cela dit vous revisiterez pas mal de lieu déjà vu.
 
Isukikun
 
Gameplay
 
Léon répond au doigt et à l'oeil malgré quelque lourdeur dans le déplacement (faire un 180° éclair ces pas gagné), le système d'armement et upgrade et simple et facile d'accès en un clin d'oeil on vois l'avancer de son armes. Les situations de de jeu sont varié.
 
Graphisme
 
Un des plus beau jeu de la PS2, graphisme somptueux, modélisation exemplaire, niveaux tous différent dans leurs design, les créatures que vous affronterez sont gigantesque et la aussi différents. Les chargements sont très court.
 
Bande Son
 
Doublage de qualité, bruit d'ambiance agréable (ha le chant de la tronçonneuse, j'en verserais une larme tellement ces beau) musique discrète ou présente en fonction de la situation. Du bon travail.
 
Durée de vie
 
Entre le scénario qui nécessite une vingtaine d'heure de jeu la première partie, le mode new game+, le mode Professionnel, les modes de jeux annexe, t'elle Mercenarie, Separate Ways, Assignement Ada et les diffèrent bonus à obtenir vous l'aurez compris vous en aurez largement pour votre argent
 
Conclusion
 
Grand changement pour grand jeu. Resident Evil 4 est à essayer absolument. On ne peut rester qu'admiratif devant le travail fourni par Capcom.
 
 

Galerie d'images

Note des Membres :9 / 10

  • itokiry
    9

Commentaires

A fond les boulons Isukikun en ce moment :D. Ca fait plaisir ^^

Ces justes des test que j'avais dj publier sur le site quand je faisais parti de l'quipe que je met dans mon blog histoire d'avoir tout dans la main. Le vrai nouveau test je sais pas encore trop sur quoi je vais jeter mon dvolue

Connectez-vous sur le forum pour commenter cette news.

L'article a reçu 0 FUN

Vous n'avez pas encore funé l'article !

ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

photo_profil

Blogueur : Isukikun