2

[Critique] Transformers 4: L'âge de l'extinction

icone auteur news

Rédigé par Dronfax

icone auteur news

Le

Avant-propos: Cette critique est prête depuis pas mal de temps (plusieurs semaines) mais je ne la postais pas car quelque chose me gênait, mais je n'arrive toujours pas à trouver quoi. Dans tout les cas, j'espère que cette critique vous plaira ;)

 

Quatrième opus de la saga Transformers réalisée par Michael Bay, ce Transformers 4 sous-titré "L'âge de l'extinction" amorce un nouveau départ pour la franchise, puisqu'il se déroule 5 ans après le dernier opus. Exit Shia LaBoeuf et Rosie Hungtinton, et dites bonjour à Mark Walberg, Nicola Peltz et Jack Reynor. Pour ce quatrième opus aux légers airs de reboot, Michael Bay nous avait promis un film moins niais que les précédents. Promesse tenue ?


 

Quand Max Payne se met à bricoler

5 ans ont passés depuis l'affrontement entre Autobots et Decepticons dans la ville de Chicago et les Transformers, quelque soit leur camp, ne sont plus les bienvenus sur Terre. Ils se retrouvent traqués et descendus un par un. Résultat, le peu de Transformers restant se cache qu'ils soient Autobots ou Decepticons.

Par un concours de circonstances, Cade Yeager, inventeur de son métier, retrouve sans le savoir Optimus Prime. Suite à cela, il s'attirera l'attention des fédéraux et de "dangereux hommes en noirs" (notez le cliché), attachant un intérêt malsain à la capture d'Optimus. Aidés dans cette aventure par sa fille Tessa ainsi que son petit ami (étonnamment pilote) Shane Dyson, Cade aidera donc Optimus et les autres Autobots dans leur recherche des responsables de ce génocide.


 

Nous sommes les méchants hommes en noirs !

Un cliché ? Où ça ?

 

Les antagonistes, eux, se trouvent en la présence d'un homme nommé Attinger, qui aurait organisé la destruction des Autobots et Lockdown un mercenaire ni Autobot, ni Decepticon venu sur Terre dans le seul but de chercher Optimus Prime. Il est expliqué très tôt dans le film que les Autobots (et Decepticons) sont détruits puis fondus, dans le but de récupérer un métal extrêmement rare : le Transformium. Exploité par la société KSI, il s'agit un métal instable capable de prendre n'importe quelle forme. Et Joshua Joyce, PDG de KSI, compte bien s'en servir pour créer ses propres Transformers.

En s'attaquant à l'histoire du film, nous venons aborder a la fois un point faible et un point fort du film.

Point fort : le film mélange plusieurs intrigues et c'est très appréciable, malheureusement, sur 3 intrigues une seule voit sa conclusion dans ce film. On sent que ce Transformers 4 introduit les autres. Dommage...

Point faible : Cet épisode est sûrement le plus niais de la série, Shia La Boeuf apportait une certaines crédibilité à la tension de l'action, il possédait un jeu d'acteur qui montrait que la situation était désespérée et/ou catastrophique. Quelque chose que Mark Walhberg, n'arrive absolument pas à reproduire, et nous offre un de ses pires films, ni plus ni moins. De manière générale, le jeu d'acteur n'est pas très bon, excepté pour Stanley Tucci, parfait dans son rôle de PDG de KSI (la société exploitant le Transformium).


 

Choose your Autobot !

Cet opus présente des Autobots très stylés

Nouvel opus, nouveaux Transformers. Dans ce quatrième opus, on ne compte que 5 Autobots, au fond cela n'est pas si mal et permet de moins s’emmêler les pinceaux entre les noms des différents Autobots. En plus d'Optimus Prime et Bumblebee, on compte maintenant Hound, un Autobot au look assez singulier qui, de par sa manie de se promener avec un arsenal nucléaire complet dans sa poche, rappellera Ironhide à beaucoup d'entre nous. Drift, un Autobot au style de samurai, maniant deux sabres, et Crosshairs, un Autobot vert maniant diverses armes à feu. Tout ce beau monde possède des personnalité et des styles bien différents, de plus leur nombre réduit permet de mieux s'attacher à certains personnages contrairement aux précédents films où certains Autobots passaient à la trappe.


 

Boom, Boom, Pan pan, BOOM !

Certainement un des meilleurs passages du film

Avec Transformers 3 : La Face cachée de la Lune, Michael Bay mettait la barre très haute, en termes d'effets spéciaux et d'action frénétique, nous montrant qu'il était possible de détruire une ville entière avec pleins d'effets spéciaux et une certaine classe. Transformers 4 explose cette barre en toute décontraction. Le film multiplie les effets impressionnants et les explosions à tout coin de rue. Les combats sont impressionnants et on ressent la taille démesurée des affrontements. Mention spéciale pour l’apparition des Dinobots, d'une taille encore plus démesurée et d'une puissance brute incroyable, Grimlock et ses équipiers font, certes, une courte apparition en fin de film mais leur présence profite grandement à celui-ci.

D'un autre coté, on sent la patte de Michael Bay sur cet opus,comme sur les tout les autres, avec un film très americano-américain. On sent également la patte de Bay dans les (nombreux) placements de produits ! Il faut avouer que depuis le premier opus, la saga est connue pour ses nombreux placements de produits. Et cet opus ne déroge pas à la règle. Victoria's Secret, Beats, Red Bull, et j'en passe. Cela va même jusqu'à l’apparition d'un Transformers Oreo ! Le pire étant que certaines de ces scènes donne l'impression d'avoir été rajoutées juste pour le placement...

 

Une grosse claque

Réunion de famille !

Transformers 4 est impressionnant, bien mieux que La Face Cachée de La Lune, qui était pourtant une référence en la matière. Malheureusement, si L'âge de l'extinction est une véritable claque technique, il ne brille pas pas ces autres aspects, qu'ils soient scénaristiques ou dû au mauvais jeu d'acteur général. Oui, Transformers est un film "no-brain", oui ça ne va pas toujours chercher très loin, mais le résultat reste certainement un des plus beaux films d'action de l'année.

Galerie d'images

Note des Membres :- / 10


Commentaires

Personnellement, je n'ai jamais trouv que les scnario de Transformers taient bons... C'est du grand spectacle, mais a s'arrte l. Je n'ai pas vu cet pisode, mais je constate que je n'irai pas le voir, car il rcupre selon moi le dfaut des anciens ^^.

@Titiboy Oui, c'est clair que si tu n'as pas aim les anciens, tu n'aimeras pas celui-l non plus ^^

Connectez-vous sur le forum pour commenter cette news.

L'article a reçu 2 FUN

Vous n'avez pas encore funé l'article !

ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

photo_profil

Blogueur : Dronfax