1

[Test GMC] Resident Evil remake

Blog
icone auteur news

Rédigé par

icone auteur news

Le

Resident Evil est sorti en 1996 sur Playstation pour ensuite sortir sur PC et Dreamcast par Capcom qui a par la suite sorti un remake de Resident Evil sur Gamecube et récemment sur Wii. Ce test portera sur la version remake de la Gamecube au plus grand bonheur des fans de la série.

 

24 Juillet 1998, l'équipe Alpha est envoyée en plein milieu de la forêt d'Arklay pour partir à la recherche de l'équipe Bravo qui avait perdu contact depuis un certain temps. Seul l'hélicoptère de l'équipe Bravo fut retrouvé avec le restant d'une main, aucune trace des corps, l'équipe Alpha se fait soudainement attaquer par d'étrange chien difforme les forçant à fuir le périmètre. En voyant leur hélicoptère partir au loin, ils n'ont d'autres choix que de se réfugier dans manoir situé au beau milieu de nulle part de la forêt. Bienvenue en enfer!

 

Voilà comment nous introduit Resident Evil dans une magnifique cinématique d'introduction made in Capcom. Il n'y a pas à dire, le remake de Resident Evil premier du nom est une pure merveille aux yeux de tous les fans de la série, des graphismes frôlant la perfection à l'époque avec des effets de lumière tant splendide que morbide. Avec ces décors quasi réalistes (la lumière que produit le tonnerre est tout simplement magnifique), Resident Evil nous immerge facilement dans son univers angoissant et effrayant qu'est le manoir d'Arklay. Le jeu nous donne l'occasion de jouer l'histoire entre deux personnages, soit Chris Redfield où bien Jill Valentine permettant aux joueurs de rejouer l'histoire une seconde fois puisque les versions varient d'un personnage a l'autre. C'est donc dans un manoir d'apparence abandonné que nous commençons l'histoire, et au fil de l'aventure le joueur devra combattre des créatures cauchemardesques pour finalement découvrir un secret lugubre qui se cache dans les profondeurs de ce manoir et qui pourrait mettre en péril l'humanité.

 

Dans un premier temps, il faut noter qu'il n'y a pas de mode de difficulté contrairement à la majorité des jeux auxquels les joueurs se sont habitués depuis le temps, le niveau de difficulté du jeu dépendra de votre choix du personnage tout simplement. Par exemple, si vous choisissez de jouer Jill, les morts-vivants seront beaucoup moins résistants et vous commencerez l'histoire avec un pistolet et quelques munitions pour vous défendre. Alors que, en choisissant Chris, des monstres beaucoup plus résistants tenteront de vous barrer la route et vous n'aurez qu'un simple couteau au départ et les munitions se feront plus rares. Les joueurs nouvelles générations auront probablement de la difficulté à s'habituer au gameplay un peu vieillot de Resident Evil qui est parfois un peu trop raide dans les déplacements, mais qui est facile à prendre en main après une heure de jeu, heureusement le manque de fluidité du gameplay est compensé par une visée automatique qui n'était pas présente dans le volet original que tous les joueurs de Resident Evil accueilleront avec grand plaisir enlevant ainsi un degré de frustration lorsque l'on gaspillait 10 balles sur un même zombie et qu'il fallait en gaspiller 4 pour s'orienter vers la cible avant de le cribler de balle. De plus, le gameplay oblige le joueur à choisir entre tirer où bouger puisque lorsque l'on maintient le bouton pour viser le personnage ne peut bouger, un détail qui pourrait probablement en faire frustrer plus d'un, mais il s'agit de la d'un système penser intelligemment voulant donner un certain choix aux joueurs lorsque vient le temps d'affronter un zombie.

 

Comme cité plus haut, la plus grosse claque de ce remake de Resident Evil reste l'amélioration du graphisme, nous voilà tout simplement plongés dans un nouveau manoir avec des détails à ne pas manquer. Chaque petit détail anodin devient un gros plus dans ce remake, une cage avec un corbeau en train de croasser comme s’il avait le diable en lui, des gouttes de sang tombant du plafond, le bruit des insectes sur un cadavre en décomposition, bref tout y est pour transformer ce manoir en véritable manoir hanté avec des centaines de pièces à visité pour les explorateurs en herbe nous permettant ainsi d'admirer la diversité des salles les rendant chacune d'elle unique par leurs propres design. Comme Capcom n'aime pas faire les choses à moitié, nous avons eu le droit à un manoir magnifiquement glauque, l'ambiance l'est tout autant! Entendre les pas résonner de votre personnage dans le hall, le bruit de l'orage à l'extérieur avec l'effet de lumière que produit le tonnerre et les éclairs, les bruits angoissants qui vous feront hésiter à aller plus loin de peur de découvrir ce qui se cache derrière le coin et une bande sonore à en faire frissonner, les petits gars de chez Capcom se sont littéralement amusé pour nous causer des peurs mémorables qui feront battre votre coeur à pleine vitesse! Pour en profiter pleinement, il suffit de jouer la nuit avec la lumière fermée, frisson garanti.

 

Pour rajouter un niveau de plus au stress, les munitions sont une ressource extrêmement rare dans Resident Evil et il faut savoir les utiliser à bon escient, chaque balle compte, en perdre une nous rapproche peu à peu d'une mort presque certaine. Chaque arme possède une utilité qui lui est propre puisque lorsque viendra le temps d'affronter des monstres autres que des morts-vivants (je pense ici aux Hunters, Lickers et compagnie) il vous faudra savoir quelle arme est le plus utile dans la situation appropriée, cela vous permettra ainsi d'économiser un max de munition sur une autre arme moins utile par exemple. Vous pensiez que la limitation de munition est une chose cruelle de la part des développeurs? Eh bien, dans Resident Evil les sauvegardes sont offertes en quantité limitée. Pour sauvegarder, il vous suffit de trouver une ancienne machine à écrire, mais le problème est que pour pouvoir sauvegardé il vous faut de l'encre et ça il y en a pas à la tonne dans le manoir. Il vous faudra limiter vos sauvegardes et trouver le moment approprié pour sauvegarder votre partie (après avoir tué un boss) et c'est aussi dans les "safe room" que vous pourrez entreposer tous les objets que vous avez récupéré et qui ne vous serviront pas pour le moment puisque votre inventaire contient elle aussi une limite de 6 cases alors pensez à faire de la place! Dieu merci, Capcom n'a pas seulement pensé à mettre des handicaps aux joueurs, pour nous permettre d'économiser des munitions un système d'arme de défense a été installé, ce système ne peut être utilisé que lorsqu'un monstre vous agrippe. Vous aurez le choix entre une dague, un pistolet électrique où bien une grenade, et encore la ses armes restent encore une fois très rare à trouver il vous faudra donc trouver le bon moment pour les utiliser. Et puis, chaque zombie que vous éliminez n’est pas réellement éliminez il suffira un certain laps de temps avant que celle-ci se relève pour devenir plus fort et plus rapide et ne vous cause problème une fois de plus, pour éviter ce genre de problème assez désagréable il vous suffira de brûler chaque corps que vous abattez. Difficile de le nier, le système de jeu de Resident Evil est très bien pensé et frôle même le réaliste, méritant sa place dans le domaine du "survival-horror".

 

En quoi Resident Evil remake serait-il différent de l'original me direz vous? Les gars de Capcom nous ont tout simplement pondu un nouveau jeu avec ce remake, les anciens ayant fini Resident Evil premier du nom seront plongé dans un univers beaucoup plus glauque et que ceux-ci verront leur repère disparaître dans ce remake, les "safe room" auront changé de place par exemple. Il est un peu difficile de s'arrêter en si bon chemin et surtout de trouver des points négatifs sur ce jeu qui jouit d'une liberté de mouvement avec des énigmes à résoudre pour pouvoir avancer plus loin dans l'histoire, il s'agit d'un jeu où il faut prendre bien son temps pour explorer tous les petits recoins du manoir pour découvrir les secrets qui s'y cachent, de plus les différentes fins entre Chris et Jill nous obligent à rejouer à Resident Evil plus d'une fois pour pouvoir se vanter à ses amis d'avoir réellement fini Resident Evil puisque l'histoire en tant que telle ne vous prendra à peine 10 heures de jeu, mais si vous rajoutez l'exploration du manoir, les nombres d'heures que vous resterez coincé devant un énigme et la rejouabilité, booker votre agenda pour une cinquantaine d'heures minimum. Malgré que la série commence à prendre un coup de vieux avec le temps, Resident Evil remake restera la référence même dans le domaine du "survival-horror".

 

Jouabilité 15/20

 

Un gameplay assez difficile à prendre en main dès le début, mais qui au fil des heures passe sur le jeu ne sera plus vraiment un problème. Mais l'on pourra regretter le manque de fluidité dans les mouvements des personnages ainsi que certains angles de caméra pouvant déstabiliser le joueur.

 

Graphisme: 19/20

 

Alors la rien à redire! Les graphismes sont tout simplement magnifiques, tout a été refait en mieux. Nous avons devant nous un des jeux le plus beaux sur toute console confondue! La texture des monstres, l'effet de sang, l'ombre créée par la lumière, etc. On s'y croirait presque.

 

Bande-son 18/20

 

On retrouve l'ambiance habituelle de Resident Evil, c'est-à-dire des soundtracks tous aussi angoissantes les unes que les autres, l'écho de vos pas dans le hall du manoir mélanger avec le grondement du tonnerre et rajouter le cri perçant des monstres. Les plus téméraires oseront jouer à ce jeu dans le noir seul.

 

Durée de vie 16/20

 

Si vous ne faites que rusher pour finir l'histoire sans prendre le temps d'explorer, compter une dizaine d'heures maximum. Sinon, si vous êtez un explorateur en herbe comme moi et que vous n'avez pas peur de rejouer plusieurs fois pour voir le bout de toutes les fins possibles, compter un minimum de 50 heures.

 

Verdict final: 18/20

 

Resident Evil remake s'impose comme étant le messie du "survival-horror". Indétrônable pour le moment, il faut y jouer pour le croire, les fans d'horreurs sauront trouver leurs doses de frissons dans ce jeu, même les plus téméraires verront leurs poils se hérisser à quelques moments. Il n'y a aucun doute là-dessus, il s'agit d'un véritable chef-d'oeuvre créé avec soin par Capcom. 

 

 

Les +:

 

-Une véritable bombe graphique

-Comptez beaucoup d'heures de jeu pour les amateurs d'exploration

-Un aspect de survie très bien penser ou seul les plus téméraire peuvent y survivre

-La version remake propose de nombreux bonus à découvrir

-Ambiance terrifiante et cauchemardesque

 

Les -:

 

-Histoire plutôt courte pour ceux préférant faire avancer l'histoire sans prendre le temps d'explorer les lieux

-Gameplay assez difficile à prendre en main

Galerie d'images

Note des Membres :- / 10


Commentaires

Titiboy a écrit un commentaire le 26/06/2011 à 00:06

yep, good merci :)

Connectez-vous sur le forum pour commenter cette news.

L'article a reçu 0 FUN

Vous n'avez pas encore funé l'article !

ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

photo_profil

Blogueur : Kynareth