Actualité du jeu vidéo

icone page de journal

Les news de jeux les plus récentes

Catégorie : membres

Membres

Publié le | Par

(1 commentaires)

10 PUB TV de jeux qui ont marqué l'histoire de la Dreamcast !

La rédaction de ConsoleFun vous propose de (re)découvrir une sélection de 10 bandes-annonces de jeux qui ont marqué l'histoire de la Dreamcast.   Rappelons que la Dreamcast est une console de jeux vidéo développée par Sega, et le successeur de la Saturn. Commercialisée dès novembre 1998 au Japon, elle est la première console de sixième génération présente sur le marché, avant ses concurrentes — la PlayStation 2 de Sony, la Xbox de Microsoft et la GameCube de Nintendo.   Contrairement à la Saturn, fabriquée en utilisant du matériel informatique onéreux crée spécifiquement pour cette console, la Dreamcast est conçue pour réduire les coûts grâce à l'utilisation de composants standardisés, dont un CPU Hitachi SH4 et un GPU NEC PowerVR2. Si la Dreamcast est accueillie assez froidement par le public japonais, son lancement en Europe et aux États-Unis a été une réussite, en partie grâce à la vaste campagne de marketing lancée par Sega. Mais l'intérêt que porte le public à la console diminue au fur et a mesure que Sony multiplie les annonces concernant sa future console, la PlayStation 2. Malgré plusieurs baisses de prix, le chiffre d'affaires ne répond pas aux attentes de Sega et l'entreprise continue d'enregistrer des pertes financières importantes. Après un changement de direction, Sega cesse la commercialisation de la console en mars 2001 pour l'Amérique du Nord, en 2003 pour l'Europe, et en 2004 pour le Japon. La firme ne produit pas de nouvelle console et se retire ainsi complètement du milieu hardware des jeux vidéos de salon en se restructurant pour devenir un éditeur tiers. Lorsque la production de la console est interrompue, 10,6 millions de consoles Dreamcast ont été vendues dans le monde entier. Voici notre sélection des 10 jeux qui ont marqué la Dreamcast !   *Power Stone   *Resident Evil Code Veronica   *Sonic Adventure 2   *Shenmue   *Crazy Taxi   *Skies of Arcadia     *Phantasy Star Online   *Shenmue 2   *Soulcalibur   *Jet Set Radio  

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(1 commentaires)

Third Editions : L'ouvrage Générations Pokémon est disponible en version Dynamax !

Alors que Pokémon Épée et Bouclier sont sortis le 15 novembre dernier sur Nintendo Switch, nul doute que certains d'entre vous ont déjà fini d'explorer les terres de Galar ! Cela dit, Pokémon est une licence dont l'histoire demeure passionnante, tant dans sa conception que dans son univers inscrit dans le paysage vidéoludique depuis déjà plus de vingt ans !   Découvrir plus en profondeur cet univers et cette licence, c'est ce que propose l'ouvrage Générations Pokémon - Plus de vingt ans d'évolution, publié chez Third Éditions le 14 novembre dernier. Initialement paru dans une première version en 2015, l'ouvrage se voit ici mis à jour pour pousser l'analyse en incluant à son propos les ajouts jusqu'à la huitième génération de Pokémon.   On retrouve les auteurs Alvin Haddadène et Loup Lassinat-Foubert aux commandes de cette nouvelle édition, qui arbore désormais une couverture cartonnée et une illustration à l'image de la collection "Générations", regroupant jusque-là des ouvrages sur Sonic et Mario.   L'ouvrage est disponible au prix de 29,90€ sur le site de la maison d'édition. L'éditeur sera par ailleurs présent au Toulouse Game Show le 30 novembre et le 1er décembre, et y présentera son nouvel ouvrage Jojo's Bizarre Adventure - Le diamant inclassable du manga, en compagnie de son auteur Frederico Anzalone.

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(0 commentaires)

Concours ConsoleFun : Nous faisons gagner l'édition légende de F1 2019 sur Xbox One !

ConsoleFun, en partenariat avec Koch Media France, vous propose ce concours pour fêter l'arrivée de la F2 dans F1 2019 ! Nous vous donnons donc la possibilité de gagner une version Xbox One, en édition Legends "SENNA et PROST", d'une valeur de 79,99€.   Pour tenter votre chance, c'est simple : RT le Tweet + Follow @consolefun et @kochmediafr   Date Fin pour votre participation : 08/12 à 23h59. Nombre de gagnants attendus : 1   Pour rappel, F1 2019 est le jeu officiel du championnat du monde de Formule 1. Cette dernière édition comprendra tous les tracés et pilotes officiels de cette année de championnat. Le jeu devrait également contenir de nouvelles fonctionnalités. Un mode carrière et un mode multijoueurs seront disponibles.      

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(2 commentaires)

Dossier : Retour sur la carrière du hérisson bleu - SONIC !

Quand on pense "jeux vidéo", pour beaucoup de monde, le nom de deux mascottes vient immédiatement à l'esprit des joueurs : Mario de Nintendo et Sonic de Sega. Si le célèbre plombier est depuis longtemps passé à la postérité, son concurrent direct a plus de mal à conserver sa réputation. Alors que le hérisson le plus rapide de l'Univers se prépare à accueillir un film au cinéma courant 2020, il est temps de revenir sur la carrière exceptionnelle de Sonic afin de voir ce qu'il a apporté aux jeux vidéo mais aussi d'essayer de comprendre pourquoi ses jeux semblent ne plus avoir la même aura de gloire.   I) Les origines d'une Mascotte   a) Création de Sonic   Pour comprendre la création de Sonic, il faut remonter à l'avant Mega Drive. A cette époque, Nintendo domine le marché des jeux vidéo grâce à sa NES (Nintendo Entertainment System). Pourtant, un concurrent va venir bouleverser le géant au plombier. En effet, SEGA (contraction de Service Games) arrive sur le marché des consoles de salon avec son imparfaite mais pourtant sympathique Master System. A ce moment, la mascotte de SEGA n'est pas Sonic mais Alex Kidd. Hélas, la popularité (et la qualité des jeux) du jeune garçon décline avec le temps. SEGA prend alors la décision de sortir une nouvelle console : la Mega Drive. Mais pour cela, la firme décide de donner sa retraite à Alex Kidd et doit donc trouver une nouvelle mascotte.   Pour ce faire, SEGA lance un énorme concours interne afin de trouver la perle rare. Les deux côtés de la firme (Américaine et Japonaise) sont conviés à participer. De ce concours, pleins de projets arrivent mais seulement quatre sont retenus : un lapin, un bulldog, un homme-oeuf et un loup. Hélas, aucun ne trouve grâce au yeux des dirigeants. C'est alors qu'un jeune programmeur nommé Yuji NAKA (ayant auparavant travaillé sur Phantasy Star ainsi que des portages de jeux arcades), aidé par le graphiste Naoto OSHIMA et Hirokazu YASUHARA, présente un projet : un hérisson bleu ultra rapide. Emballé, SEGA valide le projet.   En effet, pour SEGA, Sonic incarne parfaitement la firme : sa nature rapide rappelle la volonté de SEGA de dépasser Nintendo, son côté cool lui donne une identité forte et le bleu est celui du logo de SEGA. Mais la firme americano-japonaise impose une énorme contrainte à Yuji NAKA et son équipe (qui deviendra la Sonic Team) : le jeu doit être prêt à sortir pour Juin 1991. La Sonic Team va donc devoir se mettre rapidement au travail. L'équipe de 3 recrute alors quelques nouveaux membres et se lance dans le développement. Pour Yuji NAKA l'idée est simple : il faut se détacher du modèle Mario et permettre à Sonic de sprinter tout seul. Hélas, les limitations techniques de la consoles montrent rapidement le bout de leur nez. Clignotements, ralentissements, saccades empêchent Sonic de courir librement. Dès que le personnage accélère, l'animation souffre. Yuji NAKA lui-même décide alors de plancher sur le problème et met au point un algorithme réglant tous les soucis et permettant (chose jamais vue à l'époque) un scrolling différentiel sur 7 plans différents. Reste alors à régler les derniers détails (vitesse du défilement, Univers, scénario...) pour que Sonic prenne enfin vie.   b) Création de l'Univers de Sonic   Comme tout héros qui se respecte, Sonic se doit d'avoir une némésis, un antagoniste qui lui donnera du fil à retordre. Si Mario a Bowser, le personnage de SEGA n'a, pour le moment, personne à affronter. Alors que Yuji NAKA travaille sur la programmation du jeu, Naoto OSHIMA s'occupe du scénario. Fan de pop-culture, il décide d'une trame plus moderne pour le jeu. Sonic est ainsi le leader d'un groupe de Rock et est en couple avec la chanteuse du groupe, une certaine Madona. Mais, pour SEGA of America, c'est le refus catégorique. L'idée de faire de Sonic le compagnon d'une humaine est inacceptable. Pour la Sonic Team c'est la douche froide mais, finalement, même Yuji NAKA estime bénéfique l'ingérence de la branche américaine. OSHIMA travaille alors à un nouveau scénario et arrive ainsi l'idée d'un scientifique fou transformant les animaux en robots pour dominer la planète. Même les Émeraudes du Chaos font leur apparition. Pour le design du scientifique, c'est un ancien projet de mascotte qui ressort des cartons : l'homme-oeuf. Baptisé Dr. Ivo « Eggman » Robotnik, il va devenir rapidement indissociable du hérisson.   Au fil du temps, l'Univers de Sonic va s'étoffer. Ainsi arrivera dès le deuxième opus Tails, qui sera encore source de conflit entre SEGA of America et Yuji NAKA. En effet, le créateur de Sonic souhaitait l'appeler Miles Prower (faisant un jeu de mot sur la prononciation japonaise de l'anglais) mais la firme décida, sans prévenir NAKA, de renommer le personnage simplement Tails. Après un bras de fer tendu (Yuji NAKA menaçant même de quitter le projet), décision est prise de nommer le personnage Miles « Tails » Prower. Puis viendront Knuckles the Echidna et Amy Rose, respectivement comme rival et compagne de Sonic. Avec l'arrivée de la période moderne de Sonic, de (très, trop?) nombreux nouveaux personnages vont venir garnir cet Univers coloré comme Shadow the Hedgehog (le rival sensé incarner Sonic en négatif), Silver the Hedgehog (un hérisson du futur) ou encore la Team Chaotix (Vector the Aligator, Espio the Cameleo et Charmee Bee).     Pour l'anecdote, il n'a jamais été expliqué dans les jeux d'où venait la haine d'Egmann pour Sonic. Pour le découvrir, il faut se tourner vers les comics officiels du hérisson. Ainsi, dans le comics Sonic #1, on apprend que le vil Robotnik n'a pas toujours été méchant. En effet, à l'origine, ce scientifique était nommé Ovi Kintobor (lisez à l'envers pour voir l'origine du nom) et travaillait à une machine permettant d'inverser le mauvais côté des choses. Ce gentil personnage fait un jour la rencontre d'un animal perdu qu'il recueille dans son laboratoire. Il s'agit bien entendu de Sonic. Un jours, lors d'une expérience avec les Émeraudes du Chaos qui a mal tourné, Kintobor est prit dans une explosion de matière avec les fameuses gemmes et un œuf (qu'il gardait pour le déjeuner). Sonic, inquiet, fonce voir son ami mais découvre que le physique et la psyché de celui-ci ont radicalement changé. Kintobor est devenu obèse (mutation avec l’œuf) et il hurle désormais sa haine envers Sonic et le monde entier. Il change son nom et décide de ne s'entourer que de robots, ceux-ci ne rigolant pas de son physique disgracieux.     II) L'âge d'Or de Sonic a) La période 2D Sonic the Heddgehog sort entre Juin et Juillet 1991 selon les régions. Le succès est immédiat, tant critique que public. C'est le début d'une longue carrière pour la mascotte de SEGA, carrière encore d'actualité aujourd'hui. Avec le succès du jeu, SEGA ne tarde pas à lancer le développement d'une suite. Mais pour ce faire Yuji NAKA et Hirokazu YASUHARA doivent partir aux USA. Bien évidemment, pour Yuji NAKA, l'idée n'est pas de refaire le même jeu mais d'en reprendre les mécaniques pour mieux les améliorer. Ce sera le fil de conduite pour la saga pendant de longues années. C'est ainsi que les différents opus de l'âge d'Or voient leur mécaniques conservées mais de petites améliorations viendront considérablement changer le jeu.   C'est ainsi que Sonic the Hedgehog 2 voit apparaître un mode multijoueurs à deux grâce à l'apparition du meilleur ami de Sonic : Tails. Ce mode a été pensé par Yuji NAKA dans l'optique de permettre à un enfant de jouer avec son grand frère sans qu'il soit trop compliqué pour lui de suivre. C'est pourquoi la caméra ne suit que le hérisson et que Tails, quand il met trop de temps, rejoint Sonic automatiquement. Hélas, bien qu'avec du potentiel, ce mode 2 joueurs sera relativement boudé par la suite car finalement trop restrictif. L'épisode 2 de la saga permet également l'apparition d'un nouveau mouvement salvateur : le « spin dash ». En tournant sur lui-même, Sonic prend de la vitesse et attaque ses ennemis au sol. Un mouvement très vite devenu culte. Bien entendu, la grosse nouveauté est l'arrivée de Super Sonic, qui sera présent dans tous les autres jeux Sonic. En trouvant toutes les Émeraudes du Chaos et en récoltant 50 Rings, Sonic devient littéralement un Super Saiyen. Yuji NAKA n'a jamais caché le clin d’œil au manga Dragon Ball, dont il était très fan.   Les suites, Sonic 3 et Sonic & Knuckles, auraient dû être le passage à la 3D. Hélas pour la Sonic Team, la console 16-bits de SEGA n'est pas capable de l'afficher correctement. Le jeu reprend alors la 2D mais conserve les sprites 3D pour le logo et les stages bonus. Mais la 3D ne fut pas le seul obstacle du jeu. En effet, Yuji NAKA avait vu grand pour son jeu qui devait, à l'origine, s'intituler Sonic 3 & Knuckles. Mais pour des raisons techniques et de délais, SEGA divisa le jeu en 2 parties. Mais Yuji NAKA avait plus d'un tour dans son sac. Il créa ainsi la technologie du lock-on. En clipsant la cartouche de Sonic 3 sur celle de Sonic & Knuckles, le jeu prévu par la Sonic Team prenait vie et révélait une œuvre hors du commun pour l'époque. Encore une fois les mécaniques de gameplay sont revues et les boucliers deviennent élémentaires pour faciliter la progression. Le bouclier d'eau permet de respirer sous l'eau, le bouclier de feu protège des flammes et permet de se transformer en boule de feu. Enfin le bouclier électrique permet d'attirer les Rings alentour et d'effectuer un double saut.     Pour l'anecdote, les musiques de Sonic 3 devaient être composées par le King of Pop : Mickael Jackson. Seulement, l'artiste estima que le rendu sonore de la console ne rendait pas hommage à ses musiques et décida de se retirer du projet. Le nouveau compositeur réutilisa malgré tout « l'ADN » des musiques de Mickael Jackson que l'on peut ainsi retrouver en tendant bien l'oreille.   L'avènement du support CD va également bouleverser l'industrie du jeu vidéo. Sonic se devait d'être sur le coup. Mis en développement dès la fin du premier jeu, Sonic CD devait en être la suite, mais les contraintes techniques ont repoussé la sortie. En effet, comme souvent, le jeu est ambitieux. Ainsi, Sonic CD possède 1 cinématique au début et à la fin du jeu. Ces séquence d'animations ont la particularité d'avoir été réalisées par la TOEI Animation (à l'origine, entre autre, de la série Dragon Ball). Le jeu possédant 2 fins différentes, cette cinématique là est différente selon votre partie. Les niveaux du jeu sont également traversable sous 4 formes différentes : le passé, le présent, le bon ou le mauvais futur. En effet, Sonic peut, dans cette épisode réalisé par Naoto OSHIMA (l'un des créateurs du personnage), voyager dans le temps. Un nouveau mouvement fait également son apparition pour la seule et unique fois : Sonic court sur place pour prendre de la vitesse avant de filer à toute allure. D'un point de vue sonore, les musiques, grâce au CD, sont parmi les meilleures de la licence et les personnages possèdent également, pour la première fois, des voix digitalisées. C'est également la première apparition de Metal Sonic.     Bien entendu, la période 2D ne se résume pas uniquement aux jeux Mega Drive. Toutes les consoles du constructeur ont eu droit à leur Sonic. Ainsi, la Master System et la Game Gear (la console portable de SEGA) ont eu droit à leur adaptation de la mascotte. Différentes des versions Mega Drive, elle proposaient un effet de vitesse moindre sans pour autant dénaturer la nature de Sonic. Les stages bonus disparaissaient au profit d'une recherche des Émeraudes du Chaos directement dans les niveaux. Mais même après l'arrêt de SEGA comme constructeur, Sonic a connu de nouveaux jeux 2D via les consoles portables de Nintendo mais nous en reparlerons plus tard.   b) La période 3D   Pour beaucoup de monde, l'Age d'Or de Sonic s'arrête à l'avènement de la 3D. Mais ce serait nier les qualités de nombre de jeux modernes. Nous l'avons vu, Yuji NAKA prévoyait le passage à la 3D pour Sonic 3 mais il dû revoir ses exigences. C'est finalement sur la Dreamcast qu'arrivera le vrai premier jeu 3D : Sonic Adventure. L'idée d'origine était de faire un RPG. Mais rapidement, la Sonic Team se rend compte que la nature première du jeu (un jeu de plates-formes rapide) était perdue. L'équipe se tourne alors vers un jeu de plates-formes-aventure où les personnages pourront explorer avant de partir à l'aventure. Pour renforcer l'Univers de Sonic, il nous est permis de jouer avec 6 personnages différents : Sonic, Tails, Knuckles, Amy, Big the Cat et Egg-102. Les deux derniers sont inédits dans l'Univers Sonic. Les fondamentaux du gameplay sont conservés comme le fameux spin dash. Afin d'améliorer la visé de Sonic quand il saute sur ses ennemis, la « homing attack » est crée. Cette attaque permet à Sonic de foncer automatiquement vers l'ennemi le plus proche lors d'une seconde pression sur la touche saut. La suite du jeu, Sonic Adventure 2, reprendra les mêmes mécaniques tout en retirant l'aspect aventure. Mais la nouveauté de Sonic Adventure 2 est de permettre au joueur de suivre un scénario sur les méchants de l'histoire : Eggman, Shadow (le rival de Sonic créé par le grand-père d'Eggman) et Rouge the Bat. De plus, ces deux jeux Sonic vont introduire de nouvelles façons de jouer. Ainsi, dans Sonic Adventure, Amy aura droit à des niveaux de plates-formes plus classique (sans vitesse), Big the Cat aura droit a un mini-jeu de pêche, Knuckles devra explorer les niveaux à la recherche de fragments d’Émeraudes et enfin Egg-102 sera un shoot'em up. Pour Sonic Adventure 2, seuls 3 types de gameplay seront conservés : plates-formes/vitesse pour Sonic et Shadow, plates-formes et shoot pour Tails et Eggman, exploration pour Knuckles et Rouge. Ces différents gameplay n'ont jamais été conservé depuis, surtout à cause de soucis de caméra mais également car cela dénaturait trop la base d'un Sonic.     La 3D va totalement bouleverser les jeux Sonic. En effet, après les premières tentatives de 3D (nous y reviendront), la Sonic Team se rend compte qu'il faut revoir le design de Sonic. Sa taille est alors augmentée, son ventre est réduit et le côté aérodynamique est plus prononcé. Les baskets de Sonic sont également modifiées pour avoir l'air plus « cool ». Cette évolution de design sera reprise à chaque nouvel opus. Avec la 3D, les stage bonus vont peu à peu disparaître, les Émeraudes du Chaos devenant une part intégrante du scénario. Le dernier jeu moderne en 3D à reprendre les stage bonus est Sonic Heroes.     Souvent considéré comme le dernier bon jeu de Sonic, cet épisode apporte encore son lot d'innovation. Ainsi, tout le gameplay repose sur l'utilisation simultanée de 3 personnages aux compétences complémentaires : 1 personnage rapide, 1 personnage fort et 1 personnage volant. Reprenant le principe des scénarios multiples, Sonic Heroes possède également quelques défauts récurrent de la saga comme une caméra capricieuse. De plus, sa grande difficulté repoussa pas mal de monde malgré ses qualités. Après ce demi échec, Sonic se fera discret sur consoles de salon, ne ressortant que via des portage, des épisodes sur consoles portables ou des compilations. On estime que la suite des aventures du hérisson bleu marque le déclin du personnage.   III) Un héros sur le déclin   a) Sonic moderne   Comme nous l'avons vu, Sonic a très rapidement su s'imposer comme un concurrent sérieux à Mario. Son apport au jeu vidéo est visible dans chacun des jeux sortis jusqu'à Sonic Heroes. Hélas, la suite est bien moins reluisante pour le hérisson. En effet, Sonic Adventure est la dernière aventure du héros à avoir été supervisée par l'équipe d'origine. La Sonic Team doit désormais faire vivre sa mascotte sans le triumvirat d'origine. Après le semi échec du précédent opus, SEGA décide de rebooter son Univers pour les 15 ans du personnage. Hélas, ce reboot sera à l'image du Sonic moderne. Pratiquement injouable, truffé de bugs en tout genre, l'anniversaire de Sonic ne se fête pas dignement. Sonic the Hedgehog (2006) décide même de reprendre l'idée de faire une liaison entre le personnage et une princesse humaine, alors même que cette idée avait été rejetée bien des années plus tôt. Comme nous l'avons vu, la force des jeux Sonic de l'âge d'Or est d'avoir compris qu'il ne fallait pas bouleverser entièrement le gameplay du jeu. Or, avec les Sonic Modernes, SEGA va remettre en question sa mascotte avec chaque nouvel opus.     C'est ainsi que chaque jeu va tenter de modifier l'approche du hérisson, parfois en retirant totalement le gameplay d'origine. Ça sera le cas pour Sonic Unleashed où le jeu abordera 2 types de gameplay différents : une partie jour avec des niveaux courses, une partie nuit avec un gameplay beat'em all. Sonic and the Secret Ring va retirer le contrôle du personnage au joueur, Sonic courant de lui-même et le joueur n’influençant que les sauts et le déplacement latéral. Enfin, Sonic and the Blak Knight va, quant à lui, totalement changer le gameplay pour faire de Sonic un jeu d'action teinté d'un peu de RPG. Ces trois jeux marquent clairement la période déclinante du hérisson, la Sonic Team n'arrivant plus à trouver la formule pour faire de Sonic le héros qu'il était.     Une tentative sera réalisé avec Sonic the Hedgehog 4. Souhaitant revenir aux origines, le jeu s'annonçait comme la suite directe de Sonic & Knuckles, effaçant de fait toute la période moderne. Hélas, plus qu'une véritable suite, ce jeu ne fut qu'un remake déguisé des deux premiers opus et si le jeu est bien en 2D, le gameplay reste proche de la période moderne avec un Sonic moins agile qu'avant et surtout avec une « homing attack » facilitant trop le jeu. Sa sortie en version dématérialisée épisodique finie de fâcher durablement les fans avec leur personnage favori.     Le soucis que rencontre également Sonic dans ses jeux de l'ère moderne, et c'est un problème récurrent, ce sont les bugs et autres soucis de gameplay que l'on retrouve systématiquement dans chaque nouvelle production. Entre un Sonic semblant glisser sur du savon, une caméra ingérable, des bugs de collisions divers et variés, le personnage est presque devenu injouable. Le paroxysme étant atteint avec Sonic Boom. Avec son character design douteux et sa multitude de bugs, il représente clairement le pire de Sonic de l'air moderne.     Si sur console de salon, la mascotte de SEGA a de plus en plus de mal, sur les consoles portables, le constat est plus mitigé. Si les jeu sortis dessus reprennent un gameplay 2D, les fans regrettent principalement l'arrivée constante de nouveaux personnages sans utilités et surtout le manque flagrant de prises de risques. Malgré tout, les consoles portables de Nintendo auront un avantage parfois déterminant sur les versions consoles de salon : l'utilisation de la 2D. Ce simple constat permet à certains jeux d'être plus réussi que leur version consoles.   b) Un déclin relatif   Mais, partant de ce que nous avons vu sur les jeux de l'ère moderne, pouvons-nous affirmer que tous les jeux modernes de Sonic sont ratés ? Et bien, oui et non. Si, nous l'avons vu, ces jeux n'ont jamais réussi à réellement impacter les joueurs, ce serait nier les quelques qualités que possèdent ces jeux, ainsi que certains jeux qui sont vraiment bons voire excellents. Par exemple, si on regarde Sonic Unleashed, il est indéniable que les phases en hérisson garou sont ratées. Pourtant, les phases de jour, en course, bien que délaissant le côté plates-formes (ce qui de toute façon semble être la volonté de SEGA depuis l'arrivée de l'ère moderne), sont très plaisantes avec un bonne sensation de vitesse. De plus, même si elle est mal exploitée, l'idée de voire le côté obscure d'un Sonic poussé à bout par Eggman et corrompu par l'énergie sombre des Émeraudes du Chaos était vraiment très intéressante. De plus, Sonic Unleashed fut le premier à réintroduire des moments en 2D dans les niveaux, une feature qui deviendra la norme par la suite. Même Sonic the Hedgehog (2006) tentait quelque chose côté gameplay avec des phases en utra vitesse où on ne contrôlait que les déplacement du personnage. Hélas ces phases étaient, au final, peu jouables.   Mais tous les jeux du Sonic moderne ne sont pas des ratés. Il n'aura fallu que trois jeux pour redonner de l'espoir aux fans. Ainsi, le « renouveau » de Sonic se fit d'abord sur la console de son plus grand ennemi. Sonic Colors réussi à concilier la frénésie du gameplay moderne en course avec quelques éléments de plates-formes. Le scénario revient à du classique pour Sonic et limite les protagonistes à l'essentiel : Sonic, Tails et Eggman. Le jeu donne également des pouvoirs à Sonic et sont introduits de façon simple et cohérente via les Wisps, la race extra-terrestre que rencontrera Sonic dans l'aventure. Mais la véritable réussite pour un Sonic moderne viendra par le jeu marquant le 20ème anniversaire de la mascotte. Se donnant pour défi de réaliser un jeu réconciliant les fans du Sonic classique avec ceux du personnage moderne, la Sonic Team va frapper un grand coup avec son Sonic Generations. Véritable hommage au personnage, ce jeu reprendra ce qui a fait le succès de chaque période du hérisson tout en améliorant et proposant une vision neuve de l'ensemble. Si le jeu n'est pas parfait, ses qualités l'emportent largement sur les défauts. Un scénario simple mais efficace, un gameplay maîtrisé font que tous les fans redemandèrent un tel jeu. Pourtant, le jeu suivant décida de partir sur quelque chose de totalement différent. Développé conjointement avec Dimps, Sonic Lost World se veut comme le Mario Galaxy de Sonic. Si on est loin, dans l'esprit, du jeu précédent, on est en réalité bien plus proche des Sonic d'origine avec plus de plates-formes et moins de course. D'ailleurs, dans ce jeu, si Sonic court toujours, il faut appuyer sur une touche afin de réellement sprinter. Une première chez Sonic qui permettra d'avoir (enfin) un bon contrôle de son personnage en 3 dimensions.     Pour continuer sur notre relativité du déclin de Sonic depuis l'époque moderne, il faut également signaler que même durant le fameux Âge d'Or du hérisson, tout n'était pas parfait pour notre héros. En effet, des jeux comme Sonic Labyrinth ou Sonic Spinball n'avaient pas réellement convaincu non plus. Sonic Labyrinth en est le parfait exemple. Sorti sur Game Gear, le jeu était presque injouable et brisait totalement le principe même d'un Sonic. Tout comme Sonic 3D Flikies' Island, la première tentative de Sonic en 3D. Développé par Traveler's Tales, ce jeu, bien que sympathique, n'arrivait pas à retranscrire le principe de Sonic, transformant le jeu de plate-formes en jeu d'exploration approximatif dans son gameplay.     Pour finir sur une petite note amusante, il est marrant de constater le parallèle entre les jeux Sonic et les différentes séries animées sur le personnage. Ainsi, Les Aventures de Sonic série 1, reprend le côté coloré et « enfantin » des deux premiers jeux Sonic avec une belle qualité d'animation et un côté cartoon prononcé. La série suivante, Les Aventures de Sonic série 2, sera plus sombre, légèrement plus mature que la précédente. Ce que l'on retrouve dans Sonic 3 et Sonic & Knuckles où l'on voit une évolution dans le ton des jeux avec un Robotnik plus méchant qu'avant, n'hésitant pas à brûler et bombarder une forêt rien que pour tuer Sonic ou encore à réaliser deux attentats (dont un à la bombe) contre Knuckles. La série animée suivante, Sonic le Rebelle, est un cas à part car ayant été commandée et produite par TF1, elle ne reprendra pas vraiment l'univers de Sonic. En revanche, Sonic X, elle, caractérise parfaitement l'ère moderne de la mascotte de SEGA. Design reprenant celui de Sonic en 3D, la série oscille entre l'excellent dans la trame principale et le ridicule des épisodes de remplissage, exactement comme les différents jeux. Enfin, la série Sonic Boom est à l'image du jeu dont elle est le prolongement. Destinée essentiellement aux enfants, sans considération pour les fans, avec une animation 3D dans la moyenne basse de ce qui est possible.   Pour conclure ce dossier, nous pouvons dire que la carrière de Sonic est extraordinaire. La mascotte de SEGA a apporté beaucoup au jeu vidéo et continue à le faire par petites touches. Hélas, la qualité des jeux estampillé Sonic n'est pas toujours constante, la faute à une volonté de réformer en permanence le gameplay du personnage et une impossibilité à consolider les acquis, surtout depuis le passage à la 3D. Pourtant, SEGA continue à croire en sa mascotte. La preuve avec les bons jeux (à défaut d'être parfaits) récents (si on excepte Sonic Boom) qui montrent que le passage à la 3D ne rime pas nécessairement avec jeu raté. Récemment, l'éditeur a reconnu les erreurs faites sur sa mascotte et a promis que l'avenir de Sonic serait plus glorieux. Quoi qu'il en soit, nous ne pouvons qu'attendre de voir si cette promesse est réelle ou juste des paroles en l'air.  

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(0 commentaires)

The Game Awards : La liste des nominés sont...

Geoff Keighley vient de communiquer la liste des jeux nominés pour les Game Awards ! Comme chaque année, cet événement vise à récompenser les jeux vidéo dans certaines catégories identifiées. Nous vous proposons donc d'en consulter la liste ci-dessous : GOTY 2019 - Control - Death Stranding - Super Smash Bros. Ultimate - Resident Evil 2 - Sekiro : Shadows Die Twice - The Outer Worlds Meilleur jeu d'action - Apex Legends - Astral Chain - Call of Duty : Modern Warfare - Devil May Cry 5 - Gears 5 - Metro Exodus Meilleur jeu d'action/aventure - Borderlands 3 - Control - Death Stranding - Resident Evil 2 - Zelda : Link's Awakening - Sekiro : Shadows Die Twice Meilleur RPG - Disco Elysium - Final Fantasy XIV : Shadowbringers - Monster Hunter World : Iceborne - Kingdom Hearts III - The Outer Worlds Meilleur jeu de combat - Dead or Alive 6 - Jump Force - Super Smash Bros. Ultimate - Mortal Kombat 11 - Samurai Shodown Meilleur familial - Super Mario Maker 2 - Super Smash Bros. Ultimate - Ring Fit Adventure - Yoshi's Crafted World - Luigi's Mansion 3 Meilleur jeu stratégie/tactique - Fire Emblem : Three Houses - Anno 1800 - Total War : Three Kingdom - Wargroove - Tropico 6 Meilleur jeu mobile - Call of Duty Mobile - Sayonara Wild Hearts - Sky - What the Golf - Grindstone Meilleur jeu de sport/course - Crash Team Racing : Nitro Fueled - DiRT Rally - eFootball PES 2020 - F1 2019 - FIFA 2020 Meilleur jeu multijoueur - Apex Legends - Borderlands 3 - Call of Duty : Modern Warfare - Tetris 99 - The Division 2 Meilleur jeu VR/AR - Asgard's Wrath - Blood & Truth - Beat Saber - No Man's Sky - Trover Saves the Universe *** Meilleur narration - A Plague Tale : Innocence - Control - Death Stranding - Disco Elysium - The Outer Worlds Meilleur direction artistique - Control - Death Stranding - Gris - Sayonara Wild Hearts - Sekiro : Shadows Die Twice - Zelda : Link's Awakening Meilleures musiques - Cadence of Hyrule - Death Stranding - Devil May Cry 5 - Kingdom Hearts III - Sayonara Wild Hearts Meilleure ambiance sonore - Call of Duty : Modern Warfare - Control - Death Stranding - Gears 5 - Resident Evil 2 - Sekiro : Shadows Die Twice Meilleure performance - Ashly Burch pour Parvati Holcomb : « The Outer Worlds » - Courtney Hope pour Jesse Faden : « Control » - Laura Bailey pour Kait Diaz : « Gears 5 » - Mads Mikkelsen pour Cliff : « Death Stranding » - Matthew Porretta pour Dr. Casper Darling : « Control » - Norman Reedus pour Sam Porter Bridges : « Death Stranding » Meilleure impact - Concrete Genie - Gris - Kind Worlds - Life is Strange 2 - Sea of Solitude Meilleure suivi - Apex Legends - Destiny 2 - Final Fantasy XIV - Fortnite - Rainbow Six Siege *** Meilleur studio - Control (Remedy) - Death Stranding (Kojima Productions) - Resident Evil 2 Remake (Capcom) - Sekiro : Shadows Die Twice (FromSoftware) - The Outer Wilds (Obsidian) Meilleur nouveau studio indé - ZA/UM pour « Disco Elysium » - Nomada Studio pour « Gris » - DeadToast Entertainment pour « My Friend Pedro » - Mobius Digital pour « Outer Wilds » - Mega Crit pour « Slay the Spire » - House House pour « Untitled Goose Game »

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(1 commentaires)

Guilty Gear Strive : Faust confirmé

Arc System Works vient de dévoiler un nouveau trailer de Gampelay du prochain opus de la saga Guity Gear qui répondra finalement au nom de Guilty Gear Strive. L'occasion de redécouvrir la magnifique esthétique du jeu dont on ignore encore le support. On y retrouve en action les personnages fraichement dévoilés comme Sol Badguy, Ky Kiske, Potemkin, May et Chipp Zanuff....Et a la toute fin du trailer dévoile officiellement le personage le plus excentrique de la série qui n'est autre que Faust.  

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(0 commentaires)

Une campagne nationale pour informer et sensibiliser les familles aux règles et outils permettant une pratique sereine à la maison

L’Hexagone compte 71% de joueurs occasionnels de jeux vidéo soit plus de 37 millions de Français. Chez les enfants de 10 à 17 ans, ce taux monte à 96%. La France compte ainsi près de 4,5 millions de jeunes gamers. Afin d’accompagner les parents à l’approche des fêtes de fin d’année, le Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisirs (SELL) lance une nouvelle campagne d’information et de sensibilisation destinée à leur donner les clés nécessaires pour une pratique sereine du jeu vidéo au sein du foyer. A l’heure où l’exercice de la parentalité et l’omniprésence du numérique au sein du foyer vont de pair, cette campagne intitulée « Bons usages, bons souvenirs », diffusée du 15 novembre au 15 décembre en TV, presse et web, aborde pour la première fois tous les outils et bonnes pratiques du jeu vidéo : du respect de la signalétique PEGI à l’encadrement du temps de jeu sans oublier l’activation de contrôles parentaux. La multiplication des écrans, le déploiement d’un Internet toujours plus rapide et accessible, l’essor de l’offre de jeux et la multiplication des supports ont bouleversé les repères des parents et ont confronté la parentalité à l’ère du numérique. Le SELL, dans sa vocation de responsabilité, d’information et de protection des consommateurs, lance une nouvelle campagne de sensibilisation portant sur quelques règles simples à appliquer pour une pratique plus sereine du jeu vidéo au sein du foyer : 1 - Choisir un jeu adapté à l’âge de l’enfant Si plus d’1 parent sur 2 se déclare attentif au respect de la norme de classification des jeux vidéo PEGI (56%) lors de l’acte d’achat, une majorité d’enfants (54%) y portent moins d’importance. Un coup d’œil au pictogramme très simple apposé sur chaque jeu suffit aux parents pour connaitre l’âge minimum requis par rapport au contenu du jeu (3, 7, 12, 16 ou 18 ans), … Un réflexe simple à adopter en magasin ou sur un site e-commerce… surtout au moment des cadeaux de Noël !   2 - Encadrer le temps de jeu La définition de ce temps doit s’entendre en temps de loisirs numériques en cumulant TV, tablette, ordinateur, console et smartphone. Si l’âge et les plannings scolaire et extrascolaire de l’enfant définissent ce temps, des règles claires, précises, personnalisées et évolutives doivent s’instaurer en discussion avec lui. Avec le jeu vidéo aussi, la base des rapports parents / enfants reste le partage, l’échange et le dialogue…   3 - Installer les contrôles parentaux 9 parents sur 10 connaissent l’existence des systèmes de contrôle parental. Pourtant, seul 1 tiers d’entre eux les utilisent. La campagne du SELL rappelle leur existence quelle que soit la plateforme de jeu. Ils permettent de bloquer l’accès aux jeux dépassant une certaine catégorie d’âge du système PEGI, de contrôler les achats en ligne, de limiter la navigation sur Internet, mais également de surveiller le temps passé à jouer ou encore de paramétrer le niveau d’interaction en ligne. Autant le paramétrer une bonne fois pour toutes, et rester l’esprit tranquille !   « Cette campagne passe en revue 3 bonnes pratiques qui, si elles peuvent paraitre évidentes, s’avèreront très utiles au quotidien des parents de jeunes joueurs. A cet égard, il est important de rappeler que le jeu vidéo peut aussi être un moment de partage familial. Nous observons d’ailleurs que les enfants apprécient particulièrement que les parents s'intéressent à leur loisir de prédilection et fassent une partie avec eux. C’est un vrai moment de complicité où les rôles sont souvent inversés. L’âge moyen des joueurs est aujourd’hui de 40 ans et va continuer à augmenter. Cela laisse à penser que de plus en plus, le jeu vidéo pourra permettre de fédérer les générations dans les foyers et au-delà » commente Julie Chalmette, Présidente du SELL.

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(0 commentaires)

Discord Jeux Video : Rejoignez la communauté des joueurs !

Il existe un serveur vocal Discord qui regroupe toutes les communautés de joueurs.... c'est celui de ConsoleFun qui enregistre déjà plus de 800 membres ! Nous invitons l'ensemble des communautés à venir rejoindre ce Discord officiel pour discuter tous ensemble des jeux vidéo (Playstation 4, Xbox One, Nintendo Switch, 3DS, Steam...et même sur les plus anciennes consoles), mais également pour tchater, parler de la pluie et du beau temps... C'est l'occasion également pour les joueurs qui nous suivent de pouvoir jouer tous ensemble dans des sessions de jeux, d'organiser des tournois (avec l'arrivée de TournoiFun), de participer à des quizz... Bref, de vivre ensemble des bons moments autour de nos passions.   Bref, ce lieu de rencontre.....c'est votre lieu de rencontre. En un clic, nous nous retrouverons tous pour parler de tout...et de rien ! Voici le lien de l'invitation Discord ConsoleFun : https://discord.gg/zgQ9tDu (Pour information, une application mobile Discord existe également pour parler ou tchater avec nous depuis votre téléphone...c'est entièrement gratuit, voir ce lien iOS ou Android pour ceux qui ne l'ont pas).  

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(0 commentaires)

Dragon Age 4 : De nouvelles informations prochainement dévoilées ?

La semaine dernière, BioWare a évoqué le dixième anniversaire de la saga Dragon Age sur les réseaux sociaux en écrivant "Dragon 4ge Day" et en nous donnant rendez-vous le 4 décembre 2019. Le "4ge" laisse probablement présager le prochain épisode de la série de jeux de rôle, un quatrième opus qui avait fait parler de lui l'année dernière, en 2018, via un teaser.   Le studio a aujourd'hui réévoqué Dragon Age en publiant la chanson "Once We Were" que l'on peut ouïr à la taverne de la forteresse dans Dragon Age Inquisition, le dernier épisode sorti à ce jour.   Avec tout ce teasing de la part de BioWare, et même si rien ne nous est encore confirmé, les fans s'agitent et attendent avec impatience le 4 décembre prochain en priant pour avoir de nouvelles informations sur Dragon Age 4. Et vous ? Attendez-vous un prochain épisode à cette saga épique ? Pensez-vous que BioWare nous offrira réellement des informations sur un nouvel opus pour les 10 ans de la série ?    

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(0 commentaires)

Death Stranding : Rick et Morty font la promotion du jeu !

Rick et Morty, héros de la série animée éponyme, nous ont concoctés un sketch d'une trentaine de secondes qui sert de promotion au prochain titre de Kojima Productions, le très attendu Death Stranding !   Nous vous laissons avec la vidéo qui, attention, est intégralement doublée en anglais. Pour rappel, Death Stranding sortira sur PlayStation 4 le 8 novembre 2019 et bien plus tard en 2020 sur PC.    

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(0 commentaires)

ConsoleFun et ActusFun : L'évolution est en marche !

Comme vous avez pu le constater, les applications mobiles ActusFun et ConsoleFun sont en maintenance depuis hier soir. Les perturbations que vous avez peut être constaté sur vos applications iOS & Android... ont pour objectif de faire évoluer les fonctionnalités proposées de manière significative pour les prochaines versions à venir. C'est le passage obligé pour que chacune des applications puissent perdurer dans le temps et continuer à vous faire plaisir. Nous avons par exemple prévu d'intégrer un tchat communiquant entre chaque application, ou renforcer encore plus les interactions que vous pourriez avoir dans les différents articles affichés. Bref, on travaille dur sur ActusFun et ConsoleFun (nuit blanche effecuée). Ce n'est pas terminé, mais soyez fort... car on espère un retour à la normal ces prochaines heures. En attendant, vous pouvez consulter l'actualité sur le site web de https://www.consolefun.fr/

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(0 commentaires)

Chaque mois, gagne un jeu en devenant le plus actif sur ConsoleFun - Novembre

ConsoleFun lance chaque mois un challenge qui vise à récompenser le plus actifs d’entre vous sur le site de https://consolefun.fr/ !   Celui qui animera le plus le site de ConsoleFun par ses « FUNS (ou like)», commentaires sur les news, commentaires sur les blogs, création d’articles de blog, commentaires sur nos tests, gagnera une clé STEAM qui provient de la banque de clés ConsoleFun ! Le résultat sera publié chaque mois sur le site et le discord ConsoleFun. Et chaque mois, les compteurs repartiront de zéro pour permettre aux nouveaux actifs de briller ! Vous trouverez ci-dessous les résultats du mois d'octobre, avec pour vainqueur : Maktorius ! Bonne participation à vous tous pour ce mois de Novembre, en vous souhaitant un bon amusement sur le site de ConsoleFun.FR ! Pour Octobre, résultats définitifs :    

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(0 commentaires)

Destiny 2 : Les bottines Palladium désormais disponibles en précommande en Europe !

Bungie et Palladium confirment que les bottines Pampa Baggy inspirées par le monde intergalactique de Destiny sont désormais disponibles en précommande en Europe.   Pour rappel, cette collection est constituée de deux modèles de bottines : les PAMPA BAGGY LUNAR CREW et les PAMPA BAGGY TAIKONAUT. Chaque paire porte le symbole en tricorne caractéristique de Destiny ainsi que des décorations d'équipage lunaire inspirées par les labos de recherche abandonnés et des vaisseaux coloniaux de l'Âge d'or de Destiny. Les bottines portent également le logo des installations lunaires Première Lumière de Destiny : les caractères chinois 曙光 (Shǔguāng), signifiant Aube et Première Lumière. Découvrez une nouvelle bande-annonce illustrant cette collaboration ci-dessous :   Destiny 2 : Bastion des Ombres est le nouveau chapitre de la franchise Destiny, immensément populaire et célébrée par la critique. Pour fêter sa sortie le 1er octobre, la marque de chaussures française Palladium a établi un partenariat avec le développeur de jeux vidéo américain Bungie pour créer une collection en édition limitée.   Chaque paire de bottines Pampa Baggy Destiny est livrée dans un emballage décoré d'une carte céleste, en accord avec l'esthétique "science-fiction mythique" de Destiny.   La collection Palladium x Destiny est maintenant disponible en pré-commande en Europe sur les e-shops Palladium en quantités limitées. Prix à partir de 119,95€.

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(1 commentaires)

Nos conseils jeux et films pour passer un bon Halloween 2019 !

Comme vous le savez certainement, cette nous fêtons Halloween. Si cette fête est l'occasion pour déguster de délicieux bonbons entre amis, c'est également le moment propice pour jouer à se faire peur. Si vous n'êtes pas très friand d'histoires au coin d'un feu de camp, rassurez-vous, la rédaction de Console Fun vous offre une sélection de 15 jeux vidéo parfaits pour Halloween ainsi que 5 films d'horreur à déguster dans le noir.   Voici tout d'abord nôtre sélection de jeux vidéo :   1) Resident Evil On commence fort avec l'un des grand classiques de l'horreur. Sorti à l'origine sur Playstation en 1996, Resident Evil vous place dans la peau de soldats de la STARS (Special Tactics and Rescue Service) enquêtant sur d'étranges disparitions dans la ville de Raccon City. Isolés dans un vieux manoir, ils vont devoir survivre face à une horde de zombies créés le Virus T d'Umbrella Corporation.   Possédant une ambiance gothique unique et une maniabilité volontairement lourde, le jeu a su s'imposer rapidement comme un survival-horror d'excellente qualité teinté d'action. Le jeu possède de très nombreuses suites et spin-off faisant évoluer la saga à faire également.   2) Silent Hill Grand concurrent de Resident Evil, Silent Hill en est pourtant très éloigné. Sorti en 1999 sur Playstation, le jeu vous permet d'incarner de Harry Mason, un père de famille arpentant les rues de Silent Hill, une ancienne station balnéaire, à la recherche de sa fille adoptive portée disparue. Comme souvent dans les survival-horror, l'ambiance est primordiale et Silent Hill n'échappe pas à la règle. En effet, votre personnage évolue en permanence dans un brouillard de cendres et bien qu'il puisse porter une arme, il est parfois préférable d'éviter l'affrontement. De plus, le jeu donne une meilleure part à l’enquête et la résolution d'énigmes, le tout sans aucun affichage à l'écran.   3) Alone In the Dark Alone in the Dark est un pilier du genre survival-horror puisqu'il s'agit tout simplement du tout premier jeu du genre. Sorti en 1992 sur DOS, il vous place dans la peau du détective privé Edward Carnby ou dans celle d'Emily, la nièce du propriétaire d'un vieux manoir hanté. L'un comme l'autre devra visiter ce lieu maléfique et affronter des créatures surnaturelles.   Le jeu fut une véritable révolution tant technique qu'artistique. En effet, ce fut le premier jeu à représenter ses personnages par des polygones dans des décors pré-calculés. De plus, la qualité graphique du jeu et des animations 3D variait en fonction de la puissance de la machine. Il posa les bases de la plupart des jeux du genre sortis par la suite et il remporta de nombreux prix amplement mérité.   4) Amnesia : The Dark Descent On arrive maintenant dans un jeu qui révolutionna un peu le genre du survival-horror. Sorti en 2010 sur PC, Amnesia : The Dark Descent vous place dans la peau de Daniel, un homme se réveillant dans un vieux château. Sa seule mission : tuer le propriétaire des lieux, le dénommé Alexandre. Or, la tâche n'est pas si simple car une créature de cauchemar traque sans relâche Daniel dans les couloirs sombres du château.   Contrairement à beaucoup de survival-horror, Amnesia décide de délaisser la possibilité de combattre les créatures qui vous chassent. De plus, de part sa vue subjective et l'absence d'affichage tête haute, le jeu offre une immersion totale. Enfin, la présence de la gestion de la santé mentale du personnage couplée à une créature que vous devrez fuir inlassablement garantissent des moments de purs frissons.   5) Outlast On continue notre tour d'horizon avec un jeu tout aussi effrayant qu'Amnesia mais avec un Univers beaucoup plus sombre et violent. Sorti en 2013 sur PC (puis sur les autres supports en 2014), Oulast vous place dans la peau de Miles Upshur, un reporter enquêtant sur le Mount Massive Asylum. Il va y découvrir un monde où règne la folie et devra survivre face aux monstres qui vivent en ce lieu.   Comme pour Amnesia, le jeu se joue à la première personne et ne vous permet pas d'attaquer vos assaillants. Votre seule et unique solution est de fuir et de vous cacher dès que les choses se gâtent. De plus, l'univers très proche d'un torture-porn est presque entièrement plongé dans le noir et vous devrez utiliser votre seul objet pour avancer : votre caméra. Si celle-ci s'utilise de façon illimité, son mode vision nocturne, lui, nécessitera des batteries pour être utilisé.   6) Penumbra Overture On revient un peu en arrière dans le temps avec le premier jeu des studios à l'origine d'Amnesia : The Dark Descent. Sorti en 2007 sur PC, Penumbra Overture vous permet de contrôler Philip, un homme partant explorer une vieille mine abandonnée afin de rechercher son père disparu depuis plusieurs années.   Comme pour les deux précédents jeux cités, Penumbra Overture fait la part belle à l'ambiance et l'incapacité du personnage à se défendre face aux monstres. La seule solution réside donc dans l'obligation de fuir ou de se cacher. De plus, le jeu offre quelques énigmes à résoudre dans le jeu, celles-ci étant plutôt basées sur le moteur physique du jeu.   7) Forbidden Siren Sorti en entre 2003 et 2004 (selon les régions du monde) sur Playstation 2, Forbidden Siren offre une expérience narrative unique. En effet, au lieu de contrôler un seul personnage, vous en contrôlez 10 aux scénarios interconnectés dans une narration non linéaire. Le tout se passe dans la ville fictive de Hanuda au Japon, coupée du reste du monde par une mer de sang transformant les gens en morts-vivants.   Le système de jeu fut également une petit innovation dans le genre car il emprunte beaucoup au genre de l'infiltration, le but étant d'éviter d'attirer l'attention des créatures bien que vous puissiez vous défendre le cas échéant. Enfin, le système de Vision, permettant de voir par les yeux d'autrui, qu'ils soient humains ou morts-vivants, renforce l'immersion grâce aux éléments de narration qu'il délivre mais également de préparer ses actions avec plus de précision.   8) Slender : The Eight Pages On arrive maintenant à un véritable phénomène internet. Né d'un mème sur un forum, le Slender Man s'est vite imposé comme une légende urbaine à part entière. Dans le premier jeu qui lui est dédié, vous incarner un personnage anonyme perdu dans une forêt. Votre objectif est simple : retrouver huit pages disséminée n'importe où dans la forêt avant que le Slender Man ne tue l'héroïne. Mais celui-ci, dès que vous aurez trouver la première page, se mettra également à vous traquer sans relâche.   Proposé en vue subjective, Slender : The Eight Pages offre une expérience unique. Véritable course contre la montre, la menace du Slender Man est omniprésente. L'ambiance sonore est pour beaucoup dans la peur ressenti car à chaque page trouvée, la respiration, le rythme cardiaque augmentent. De plus, la présence du Slender Man est montrée par un bruit strident et un grésillement de l'image. A vous alors de fuir cette menace sans jamais la regarder sous peine de game over.   9) American McGee's Alice Nightmare Une fois n'est pas coutume, délaissons le survival-horror pour un jeu à l'inspiration Horrifique. American McGee's Alice Nightmare est un jeu de plates-formes inspiré par le célèbre conte Alice au Pays des Merveilles. Vous incarnez Alice, jeune fille internée dans un Asile après la mort de ses parents. Elle se réfugie alors dans son imagination où elle rejoint le « Pays des Merveilles » devenu lieu de cauchemar, totalement dévasté par la Reine de Cœur.   Le principe du jeu, ici, n'est pas de survivre face à des zombies ou autres monstres mais bien de visiter et libérer le Pays des Merveilles. Mais l'intérêt du jeu dans ce dossier est son ambiance très travaillée, proche d'un jeu d'horreur sans jamais franchir le pas. Une expérience horrifique unique dans son thème.   10) Dead Space On revient au genre du survival-horror avec un jeu qui en bouleversa quelque peu les codes. Sorti en 2008 sur PS3, Xbox 360 et PC, le jeu nous place dans la peau d'Isaac Clarke, un ingénieure isolé dans un vaisseau spatial et devant lutter les Necromorphes, des êtres humain infectés par un étrange virus qui transforme les morts en monstres sanguinaires.   Les codes du survival-horror sont totalement bouleversé par Dead Space et ce de différentes façon. Tout d'abord, le jeu reste avant tout un Third Person Shooter, vous avez donc accès à un panel d'armes variés au long de votre aventure. Mais le jeu choisi, outre une ambiance viscérale et sombre à souhait, de ne pas afficher d’éléments à l'écran ainsi que de ne pas proposer de mode « pause » lorsque vous passer dans les menus, accentuant encore plus la pression. Enfin, c'est l'un des rares jeux d'horreur à se dérouler dans un univers de science-fiction autre que la saga Alien.   11) Rule of Rose On revient à un survival-horror plus classique mais qui créa une véritable polémique à sa sortie. Disponible depuis 2006 sur Playstation 2, Rule of Rose nous place dans la peau de Jennifer, une jeune fille de 19 ans, piégée, après son arrivée dans un vieux manoir, dans un monde uniquement dirigée par de jeunes filles autoritaires. Pour survivre, Jennifer devra, chaque mois, offrir un sacrifice aux jeunes filles tout en cherchant un moyen de fuir ce monde de cauchemar. Tout au long de l'aventure, Jennifer est accompagnée par un chien qui l'aidera dans sa tâche.   Si le jeu est assez classique dans sa construction (jeu à la troisième personne, exploration d'un univers sombre et glauque, énigmes...) c'est surtout la polémique autour du jeu qui fit parler d'elle. En effet, le jeu fut accusé de proposer un message banalisant la violence tant physique, psychologique que sexuelle. Si il s'avère que cette polémique est restée marquante, elle n'est pas fondé et le jeu reste un bon jeu d'horreur.   12) Five Night at Freddy's On change totalement de registre avec un survival-horror dans un style totalement différent. Five Nights at Freddy's vous place dans la peau d'un gardien de nuit d'une pizzeria possédant des animatroniques pour des animations en journée. Seulement la nuit, les robots doivent rester en déplacement libre afin de ne pas tomber en panne. Or ces robots ont tendance à considérer que toute personne présente durant la nuit est un robot en dehors de son costume et ils tenteront alors de le fourrer dans un costume jusqu'à ce qu'il meurt.   La particularité du jeu est qu'il s'agit d'un point & click. Vous ne pouvez donc pas vous déplacer dans le restaurant comme pour la plupart des survival-horror. Vous ne pouvez interagir qu'avec les éléments dans votre champs de vision et pour éviter de vous faire attraper par les robots vous devrez les surveiller grâce aux caméra de sécurité.   13) Ju-On :The Grunge On arrive presque à la fin de cette section jeu vidéo et on continue avec un jeu inspiré par le cinéma japonais d'horreur et l'un des rares jeu d'horreur de la Wii. Dans Ju-On : The Grudge, sorti en 2006, vous incarnez successivement 4 personnes qui vont devoir s’échapper de bâtiments hantés par l'esprit de Kayako.   Comme dans les films dont le jeu est inspiré, le jeu possède une ambiance très sombre et propice à la peur. Avec un système à la première personne et avec comme seul élément lumineux une lampe torche, le joueur est plongé en plein dans l'horreur à la japonaise avec l'esprit de Kayako en antagoniste. Si le fantôme ne vous traque pas comme dans Amnesia, le but du jeu reste similaire : sortir du bâtiment coûte que coûte.   14) Daylight Avant dernier jeu de notre sélection d'Halloween. Sorti en 2014 sur PC et PS4, Daylight vous fait incarner un personnage qui se réveille dans un manoir servant d'asile psychiatrique. Avec comme seule source de lumière votre téléphone, arpentez les couloirs de ce lieu infernal et trouver la sortie avant de vous faire tuer.   Daylight a la particularité de proposer une expérience unique à chaque lancement de partie. En effet, l'hôpital que où vous êtes piégé est un véritable labyrinthe qui est généré aléatoirement à chaque nouvelle partie, offrant ainsi un jeu unique à chaque fois. Encore une fois, en vue à la première personne, le jeu distille une ambiance oppressante avec comme but : sortir de l'asile.   15) Parasite Eve Et voilà le dernier jeu que nous vous conseillons pour Halloween. Sorti en 1998 uniquement au Japon et au USA, le jeu vous fait incarner Aya Brea, membre du NYPD, luttant contre une infection de mithocondries transformant les humains en monstres.   Pour ce dernier jeu, comme pour Alice Nightmare, il ne s'agît pas réellement d'un survival-horror mais il en reprend l’esthétique via la présence de monstres et d'infection. Le jeu est en réalité un jeu d'action assez classique mais prenant.   Et maintenant, notre sélection de 5 films pour frissonner le soir, toutes lumières éteintes.   1) The Conjuring       Réalisé par le talentueux James Wan et inspiré de faits réels, The Conjuring nous fais suivre l'enquête paranormale des époux Warren sur une maison de Rhode Island. Il s'avère très vite que cette maison est possédée par un esprit démoniaque.   Délaissant le genre du « slasher » pour un film à très forte ambiance, James Wan joue avec les codes du film d'horreur et nous offre un film prenant et terrifiant. Succès surprise du box office en 2013, il compte à ce jour une suite et un spin-off.   2) La Nuit des Morts-Vivants     La Nuit des Morts-Vivants est un film culte et un pilier du genre. Une nuit, en Pennsylvanie, les morts du village se relèvent de leur tombe et attaquent les vivants. Pour survivre, un groupe de personnes va alors se barricader dans une maison tandis que les créatures se massent tout autour d'eux.   Georges Romero est sans conteste le maître absolu du film de zombie. Il en est même, avec La Nuit des Morts-Vivants, le créateur. Son œuvre inspirera de nombreux réalisateurs au fil du temps mais rare seront ceux capable d'égaler le maître. Si le film date et se fait vieux, il n'en reste pas moins un classique et un incontournable du genre horreur avec zombies. 3) Les Griffes de la Nuit     Les Griffes de la Nuit est un film d'horreur de type « slasher ». Un sous-genre de l'horreur assez codifié. On y suit les aventures d'un groupe d'adolescents faisant chaque nuit le même cauchemar : ils sont poursuivit pas un homme gravement brûlé et possédant des griffes à la place des mains. Bientôt, ces cauchemars tournent à la réalité quand ils comprennent que Freddy peut les tuer dans la vraie vie via leurs rêves.   Wes Craven est un réalisateur réputé dans le monde de l'horreur grâce à ses « slashers ». Bien que de construction classique pour un « slasher », Les Griffes de la Nuit devint rapidement un classique notamment grâce à son personnage de Freddy, une icône encore cité parmi les antagonistes de film d'horreur les plus charismatiques.   4) Ring     Passons un peu au cinéma japonais. Ring nous conte l'histoire de Reiko Asakawa, une journaliste qui enquête sur une légende urbaine : une vidéo qui tue ceux qui la regarde après 7 jours. Son enquête va la mener sur la piste de Sadako, le fantôme d'une fillette aux cheveux longs.   Le cinéma d'horreur japonais est réputé pour ses histoires de fantômes terrifiantes. Ring est l'un de ces films à l'ambiance ultra-réaliste qui joue avec les nerfs du spectateur. Loin des codes du cinéma américain, l'ambiance de Ring est profondément dérangeante. Un film unique que le remake américain, sans être mauvais, n'arrive pas à retranscrire.   5) Le Projet Blair Witch     On termine notre sélection de films d'horreur avec un film qui marqua toute une génération et introduisit le genre du « found footage ». On suit trois étudiants en cinéma américains qui réalisent un documentaires sur la légende de la Sorcière de Blair. Mais rapidement, les choses tournent mal et les étudiants se perdent dans les bois.   Ce qui marqua les esprits lors de la sortie du film fut son style de réalisation. Premier film en « found footage », il ouvrit la voie à bien d'autres par la suite. Ce sous-genre de l'horreur place la caméra dans les mains d'un personnage qui film ainsi l'aventure de l'intérieur. On est alors presque acteur du film et l'immersion est garantie.   Voilà, avec ça vous êtes prêt pour passer un excellent Halloween. Surout, n'hésitez pas à nous donner votre propre sélection dans les commentaires. Et JOYEUX HALLOWEEN !

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(1 commentaires)

La Paris Games Week avec ConsoleFun !

L'événement Paris Games Week 2019 se déroulera officiellement entre le mardi 30 octobre au 3 novembre 2019 !   C'est donc l'occasion pour ConsoleFun de vous relayer ses impressions sur de très nombreux jeux présents dans le salon. A la marge de la période officielle, sachez qu'une soirée presse est organisée ce soir, afin de donner l'opportunité à notre rédaction de tester les jeux, et vous faire découvrir rapidement notre avis et nos interviews.   Au programme : Final Fantasy VII Remake Marvel's Avenger Trials of Mana Cyberpunk 2077 Darksiders Genesis Biomutant Desperados 3 Les jeux du Made in France Fairy Tail (dont une interview exclusive) Et pleins d'autres nouveautés et surprises qu'on vous réserve ! Bref, ne manquez pas les jours à venir.... on va mettre le paquet sur https://www.consolefun.fr/

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(0 commentaires)

Le Pokémon Center pop-up ouvre ses portes à Londres !

L’attente est terminée ! Le Pokémon Center pop-up de Londres a ouvert aujourd’hui, accueillant des centaines de fans (certains ont fait la queue pendant des heures !) impatients de mettre la main sur une large gamme de produits Pokémon, y compris des articles exclusifs à ce magasin pop-up. À l’ouverture des portes, les fans ont été accueillis par le personnage de Pokémon londonien "London City Pikachu", la mascotte officielle du magasin.   Le Pokémon Center pop-up de Londres célèbre le lancement des jeux vidéo Pokémon Épée et Pokémon Bouclier pour Nintendo Switch, et les visiteurs du magasin auront l’occasion de jouer à une version de démo des jeux avant leur sortie le 15 novembre 2019.*     Mais l’expérience Pokémon se poursuit aussi en dehors du magasin pop-up : les fans pourront attraper plus de Pokémon dans Pokémon GO grâce aux apparitions plus nombreuses à Westfield London de Psykokwak, Aquali, Voltali, Pyroli, Apitrini et plusieurs autres Pokémon.   Situé à Westfield London (Ariel Way, Shepherd’s Bush W12 7GF), le Pokémon Center pop-up de Londres sera ouvert jusqu’au vendredi 15 novembre 2019.   (*) Ces sessions de démonstration débuteront et se termineront à heures fixes chaque jour, et les visiteurs devront obtenir un bracelet pour participer à une session.

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(0 commentaires)

Paris Games Week : La 10ème édition arrive, préparez-vous !

Du 30 octobre au 3 novembre prochains, la Paris Games Week 2019 ouvrira ses portes à tous, gamers de la première heure, connaisseurs et néophytes, jeunes et parents, professionnels et familles… Chacun trouvera son bonheur dans les 80 000 m² répartis en trois halls. Pour sa 10ème édition, le SELL, organisateur de la Paris Games Week, a vu les choses en grand pour proposer aux visiteurs l’expérience la plus agréable qui soit. De nombreuses surprises rythmeront ainsi le parcours des curieux qui arpenteront les allées de Paris Expo-Porte de Versailles.   Ambassadeur du jeu vidéo depuis 2010 Événement phare pour tous les passionnés de jeux vidéo, la Paris Games Week s’est toujours positionnée comme le miroir de l’industrie et a évolué au rythme de ses bouleversements. Esport, streaming, cloud gaming, réalité virtuelle, réalité augmentée : à chaque étape de l’histoire récente du jeu vidéo, la PGW s’affirme comme LE moment pour découvrir toutes ces nouvelles pratiques. Loisir un temps confidentiel, désormais universel, le jeu vidéo est aujourd’hui l’une des activités préférées des Français. Le jeu vidéo offre un univers aux multiples facettes et réunit une large communauté autour d’une passion commune. Familles, éditeurs, développeurs, écoles, cosplayeurs, Esportifs, streameurs : la Paris Games Week célèbre avant tout cette pluralité. Julie Chalmette, Présidente du SELL, organisateur de la Paris Games Week, explique : « Que de chemin parcouru en 10 éditions ! A l’image d’une pratique qui est entrée dans le quotidien des Français, la Paris Games Week s’est affirmée comme un événement incontournable pour toutes les communautés du jeu vidéo. Nous sommes ravis de célébrer la 10ème édition du salon avec tous les talents de l’écosystème et nous sommes impatients d’accueillir les visiteurs pour une année qui s’annonce plus festive que jamais ! »     Là où bat le cœur du jeu vidéo Idéalement placée entre l’E3 et les fêtes de fin d’année, la Paris Games Week sera cette année encore le lieu idéal pour tester les nouveautés de fin d’année et esquisser le futur du jeu vidéo avec des avant-premières 2020 à la fois hardware et software. La FNAC, boutique officielle du salon, proposera un large choix de jeux sur le salon , consoles, accessoires, PC, ainsi qu’un grand espace de démonstration accueillant les plus grandes marques de PC gamer pour découvrir et tester toutes les nouveautés. Dans le Hall 1, éditeurs et constructeurs mettront leurs communautés à l’honneur avec des événements surprises et des expériences inédites. Les visiteurs se rendront également sur les espaces Jeux Made in France et Africa Corner by Paradise Game pour découvrir des productions originales. Cette année, l’association Women in Games vous donne rendez-vous sur l’espace Jeux Made in France avec une sélection de jeux créés par des femmes de l’industrie. Quant aux créateurs et développeurs en herbe, ils trouveront dans l’espace Ecoles & Formations tous les conseils pour faire de leur passion un métier. Phénomène de société aux millions de passionnés, l’Esport trouvera dans la Paris Games Week son plus bel écrin. Sur les scènes du Hall 3 et sur de nombreux stands du Hall 1, des Esportifs professionnels et amateurs s’affronteront dans des compétitions épiques pendant toute la durée du salon, pour le plus grand bonheur des visiteurs qui vibreront au rythme de leurs exploits. La Scène PGW, située au cœur du Hall 3 ne sera pas en reste avec des séances de dédicaces influenceurs quotidiennes, une compétition inédite avec l’association Silver Geek, quatre concours de cosplay et bien d’autres surprises. Enfin, le Hall 2.2, baptisé PGW Famille, invitera les visiteurs à se plonger dans une myriade d’expériences qui font la richesse du 10ème art. La culture et l’histoire du jeu vidéo se dévoileront notamment sur la Galerie d’Art animée par le collectif ArtTitude,  ou sur le stand de l’association MO5.com consacré au retrogaming : passionnés comme novices (re)découvriront tout un pan de la pop culture. A l’image d’un écosystème qui se mobilise, la Paris Games Week 2019 valorisera la pratique responsable du jeu vidéo. L’espace « Jouez comme vous êtes », piloté par l’association Capgame revient cette année avec sept associations qui oeuvrent à faire du jeu vidéo un loisir plus inclusif. Les parents et les plus jeunes trouveront à la Paris Games Week un espace dédié aux jeux en famille avec des bornes présentant les dernières nouveautés destinées aux plus jeunes.  Dans une volonté de confort et de sensibilisation, les parents trouveront sur le « Lounge des Parents » un espace où ils pourront échanger lors de sessions d’information avec les équipes du Collectif PédaGoJeux, pour trouver de nombreux conseils et réponses à toutes les questions qu’ils  se posent sur la pratique de leur enfant et sur l’univers  du jeu vidéo.   INFORMATIONS PRATIQUES Paris Games Week 2019 Date : du mercredi 30 octobre au dimanche 3 novembre 2019. Horaires : 8h30 - 18h30. Fermeture à 18h dimanche 3 novembre. Lieu : Paris Expo - Porte de Versailles / halls 1, 2.2 et 3. Billets en vente sur parisgamesweek.com    

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(0 commentaires)

WE WANT YOU !!!!! Recrutement de rédacteurs pour couvrir l'actualité des Jeux Vidéo sur ConsoleFun !

Si vous aimez les jeux vidéo, et que vous avez envie de partager au "monde des gamers" l'actualité JV....cet article pourrait bien vous intéresser ! En effet, le site de ConsoleFun.FR lance une campagne de recrutement pour vous donner la possibilité d'intégrer très simplement notre staff de bénévoles. L'objectif est de pouvoir partager et échanger avec nos lecteurs ConsoleFun, Flipboard, etc...  cette actualité dense qui évolue constamment...mais qui passionne toujours autant.   Nous vous offrons donc une chance de vivre une aventure communautaire qui permettra de rejoindre les rangs serrés de notre fine équipe. Le tout dans la bonne humeur, afin d'offrir un contenu riche et intéressant à nos lecteurs. C'est aussi un bon moyen d'enrichir votre LinkedIn, de vous faire connaitre, voire même de bénéficier des avantages de notre staff (version presse des nouveautés, accès aux conférences...). Voici les postes disponibles : - Rédacteur de news (sur l'actualité Switch, Xbox One, PS4, PC, Switch, 3DS...) - Vidéo Maker (pour des chroniques, ou des tests de jeux) - Streameur pour la WebTV de ConsoleFunLive sur ConsoleFun.FR - Et pour les talentueux rédacteurs de news, on pourra vous offrir l'opportunité de devenir rédacteur de tests.   Pour postuler, ou juste vous renseigner => c'est très simple : Venez sur notre serveur Discord, et contactez en message privé le webmaster du site : Titiboy *Serveur Discord : https://discord.gg/zgQ9tDu   Titiboy est connecté en permanence sur le serveur Discord. Il vous répondra dès qu'il sera disponible.   N'oubliez pas : contactez Titiboy sur notre Serveur Discord si vous éprouvez de l'intérêt à partager votre passion : https://discord.gg/zgQ9tDu

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(0 commentaires)

Scuf Gaming : Ronaldinho, nouvel ambassadeur officiel !

Scuf Gaming annonce son nouvel ambassadeur officiel : rien de moins que la légende du football brésilien Ronaldinho, l’un des plus grands et plus emblématiques joueurs de tous les temps.   Ronaldinho est devenu célèbre dans son pays natal grâce à son attitude sur le terrain : il n’y avait aucun geste qu’il n’osait pas tenter, toujours avec le sourire. Le « Gaúcho » a changé le jeu grâce à sa créativité et à son contrôle de balle, qui lui ont permis de jouer dans les plus grands stades au monde, comme s’il le faisait dans son arrière-cour.     Maintenant, la passion de Ronaldinho pour inspirer les générations futures l’a amené vers une nouvelle mission. Après avoir créé l’eLigaSul, une ligue regroupant des équipes professionnelles de Pro Evolution Soccer et organisant des compétitions dans 26 pays, le brésilien rassemble actuellement les meilleurs futurs talents de son pays pour créer sa propre équipe esport de classe mondiale : R10.   Scuf Gaming, qui partage la vision de Ronaldinho, soutiendra cette initiative en fournissant à l’équipe l’avantage concurrentiel dont elle a besoin pour réussir : une manette spécialement conçue par SCUF, optimisée pour les spécifications exactes du brésilien.   « Pour performer sur le terrain, je me suis toujours appuyé sur les meilleurs chaussures », a déclaré Ronaldinho, qui, lui-même sportif de haut niveau, comprend parfaitement à quel point il est difficile de rester au sommet de la compétition. « Dans le jeu, j’ai besoin d’une manette SCUF pour gagner », a-t-il ajouté.   « Il y a neuf ans, nous avons entrepris de changer la façon dont les joueurs pouvaient jouer en proposant des fonctionnalités innovantes permettant aux utilisateurs de maximiser leur potentiel » a déclaré Duncan Ironmonger, CEO et Fondateur de Scuf Gaming. « Ronaldinho a été une source d’inspiration pour tous ceux qui reconnaissent l’excellence, ses gestes techniques ont influencé le football pour plusieurs générations à venir. Ce partenariat avec Ronaldinho pour sa prochaine étape dans l’esport est un lien naturel avec ce en quoi nous croyons tous les deux : repousser les limites tous les jours pour atteindre de nouveaux sommets. »   Pour célébrer ce nouveau partenariat, Scuf Gaming offrira à tous ses clients une promotion spéciale de 5% en utilisant le code Ronaldinho. Visitez scuf.co/SCUFxRonaldinho pour découvrir les manettes SCUF spécialement conçues pour jouer à FIFA !    

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(0 commentaires)

Octobre 2019 : Notre classement des meilleures cartes graphiques

La carte graphique est une pièce maitresse dans toutes configurations « gaming », et il devient de plus en plus difficile de prendre la meilleure décision sur son achat. Le fait d’avoir « trop » de choix nous complique la vie, et c’est pour cette raison que ConsoleFun intervient dans cet article !   Ainsi, avons compartimenté les cartes graphiques en 3 catégories, en fonction du budget nécessaire.   On y distingue : *L’entrée de gamme : Destinée à une utilisation bureautique ou de jeux light à moins de 200 euros. *Le milieu de gamme : On trouvera ici les cartes capables de faire tourner les jeux en full HD avec un maximum d’effets, et avec une fourchette de prix entre 200 et 400 euros *Le haut de gamme : Cette catégorie sera dédiée aux cartes à fort potentiel, que ce soit pour du gaming ou pour la création de contenu. L’entrée de gamme : RX 590 8GO (209€ - Amazon) RX 570 (169€ - Amazon) GTX 1650 (160€ - Amazon) Dans cette gamme, le meilleur ratio perf/prix est du côté des "rouges". En effet, la RX 590 et la RX 570 avec leurs 8 GO de DDR5 se placent comme championnes de l’entrée de gamme avec des performances intéressantes. En troisième position, on retrouve la nouvelle carte Nvidia basé sur l'architecture Turing (GTX 1650).   Le milieu de gamme : RX 5700 (369.99€ - Amazon) RTX 2060 (364€ - Amazon) RX vega 56 (279€ - Cdiscount) Avec la sortie de la nouvelle gamme "AMD NAVI", AMD prends la première place dans le milieu de gamme avec la nouvelle carte RX 5700. Le seul bémol est l’absence de la technologie du Ray Traycing. Ainsi, si vous considérez cette technologie comme primordiale pour cette gamme de prix, vous devez pencher sur la "2060". Sachez ausi que la 5700 vous offre au moins 7% de performance dans les jeux avec un prix équivalent ou quasiment moins cher que la 2060 de Nvidia. Enfin, la Vega 56 termine notre classement avec un prix de plus en plus abordable (on peut la trouver vers les 240 euros).   Le haut de gamme : RTX 2080 TI (1305€ - Amazon) RTX 2080 (1208€ - Amazon) RTX 2070 SUPER (669€ - Rueducommerce) Sans surprise, la catégorie haut de gamme est dominée par Nvidia. On note que la RTX 2070 laisse la place pour sa grande sœur la 2070 Super.   Sachez que ce classement est évolutif, et que nous publierons régulièrement des mises à jour pour prendre en compte les nouvelles cartes graphiques à venir, ainsi que leur évolution tarifaire.  

Consulter l'article en détail ...