Flash Info #4 - Submachine

icone auteur news

Rédigé par DarthColette - le 08/01/2015

Les jeux vidéo, c’est toute une histoire ! Quand on entend ces termes, on ne peut s’empêcher de penser aux dernières innovations, aux consoles next-gen, au dernier jeu d’un grand éditeur, aux images vues dans les  salons les plus renommés du monde.

Cependant, il ne faut pas oublier que les jeux vidéo fleurissent également sur la toile. Nommés alors jeux “flash”, ils ne nécessitent aucune installation et sont extrêmement accessibles.

 

Alors, qui sont ces jeux méconnus de l’univers vidéo-ludique ?

 

 

#4 : Submachine

 

Dans la famille des jeux dont les développeurs sont dérangés, je demande Submachine. Plus qu’un jeu que l’on pourrait classé dans la catégorie fourre-tout de “bizarre”, il s’agit surtout d’une série de petits jeux flash qui s’est forgé une réputation grâce à son univers singulier.

 

Essayez donc de vous imaginer. 2006 - et oui, le jeu à déjà presque 10 ans ! - vous découvrez le jeu et décidez de lancer ça un peu au hasard. Et puis, voila, sans transition, vous êtes devant une porte. Alors, que faut-il faire ? La réponse est simple : démerdez-vous ! De ce côté, Submachine se démarque déjà de la majorité des jeux. Aucune indication. Vous êtes seul, avec votre modeste souris, et vous devez faire… et bien, quelque chose probablement. C’est sur cette pensée que vous commencez donc à cliquer un peu partout dans l’espoir d’avancer

Après quelques instants de prise en main, vous comprenez que vous pouvez vous déplacer dans cet univers, composé de tableaux, en cliquant sur les côtés. La belle affaire ! Ah ! Mais vous pouvez ramassez des choses aussi. Très bien, mais qu’êtes-vous supposé faire avec cette langue de pierre ? Bon allez, le jeu est sympa et vous propose une page d’aide. Une aide pour le moins claire :

 

Trouvez et Pointez des choses

Cliquez et Utilisez-les

Regardez partout

Ne vous arrêtez pas

N’ayez pas peur

Faites attention

Restez concentré

 

Sans même que vous vous en soyez rendu compte, le ton est donné. En effet, Submachine est un jeu qui mise tout sur son ambiance. Aucune musique, mais cet environnement sonore très lourd et angoissant de part sa proximité à la réalité. Le vent qui souffle, son écho dans les tunnels, et surtout cette farandole de sons impossible à identifier qui menacent de vous rendre fous. On dirait, je ne sais pas… des râles rauques, quelque chose qui vous frôle, quelques notes de musique, un son strident qui s’amplifie, mais merde ! C’était une voix ça ! Non ? Si si, je vous jure. Putain, il fait noir en plus, je vais pas descendre là dedans, si ?

 

Submachine à ceci de récurrent qu’il sait vous plonger dans un univers fantastique, et je parle bien du fantastique tel qu’il est défini à l’origine : on ne sait pas trop si c’est réel ou non. Jusqu’où va cette frontière du réel ? Quand entre-t-on dans l’iréel ? Que ce soit les appareils de téléportations ou de simples page du journal d’un homme visiblement psychotique, tous les éléments nous mettent dans une situation inconfortable.

 

Et cela se reflète également dans le gameplay. Si le fait d’allumer une lampe grâce à un briquet semble évident, ou si l’idée de provoquer un court-circuit grâce à une fourchette peut germer avec un peu de réflexion, rien n’indique à quoi servent les joyaux aux formes étranges que vous collectez. Vous avez aussi intérêt à avoir fait des études, où à défaut avoir Internet à disposition, pour comprendre où le jeu souhaite vous guider avec de C6H8O7 x H2O ! La difficulté est telle que les solutions sont bien plus consultées que le jeu en lui-même. Il suffit d’un détail, un seul objet manqué et tout tombe à l’eau. Car oui, il vous faudra tous, absolument tous les objets à collecter du jeu pour espérer finir une partie, et l’oubli d’un petit engrenage sous une chaise peut vous faire tourner des heures.

 

Submachine, donc, est un jeu qui a su tirer partie des restrictions que subissent les jeux flash en matière de possibilités. En réduisant les indications et le gameplay à leur strict minimum, ses développeurs ont préféré se pencher sur l’ambiance. A travers 10 titres sortis aux fils des ans, ils ont su créer un univers aux multiples facettes, tout en proposant un défi de taille pour le joueur. Si vous aussi vous souhaitez tenter de le relever, vous pouvez retrouver les différents opus du jeu au lien suivant :

 

http://submachine.blogspot.com.tr/


Sur ce bonne semaine à vous, et à n’oubliez pas : les jeux vidéo se cachent parfois où on ne les attend pas.

 

Commentaires (2)

Titiboy a écrit un commentaire le

Super Darth. Ton retour au devant de la scène fait plaisir ^^.

DarthColette a écrit un commentaire le

Oui a vrai dire j'ai a peine trouvé le temps de l'écrire celui-là ^^

Connectez-vous sur le forum pour commenter cette news.




icone blanche

L'actu du moment

L'article a reçu 2 FUN

Vous n'avez pas encore funé l'article !

ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus.

logo tipeee icone de citation

Pour vous proposer toujours plus de contenu et de diversité, le staff de ConsoleFun met tout en oeuvre pour combler la moindre de vos attentes. Seulement, on est un peu à sec en ce moment et la science ne nous a pas encore permis de nous démultiplier (les goujats). C'est pourquoi nous recherchons activement des personnes motivées pour participer à cet ambitieux projet ConsoleFun : rédaction de news, de tests, réalisations de vidéos ou encore modérateur, il y en a pour tous les goûts !

Nous rejoindre !
logo tipeee Information

Depuis sa création en 2009, ConsoleFun ne cesse d'évoluer pour vous proposer toujours plus de nouvelles fonctionnalités. Autour d'une même passion, le jeu vidéo, le staff et la communauté du site partagent dans la bonne humeur et l'envie de progresser ensemble. En soutenant ConsoleFun à l'aide d'un don, vous nous permettez de poursuivre l'aventure qui, nous l'espérons, atteindra des sommets !

Faire un don
×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading