Actualité du jeu vidéo

icone page de journal

Les news de jeux les plus récentes

Xbox One PS4 PS3 Xbox 360 PC 

Publié le | Par

(1 commentaires)

Dragon Age Inquisition : Choix et conséquences en vidéo !

Bioware vient de dévoiler une nouvelle vidéo de gameplay mettant l'accent sur "les choix et les conséquences". Voici ce que le communiqué de presse indique : "En tant que chef de l'Inquisition, le poids de chacune de vos décisions sera ressenti dans tout Thedas. Du choix de votre race à chaque ligne de dialogue, chaque choix a un impact sur votre histoire. Vos choix vous appartiennent, certes, mais souvenez-vous que vos décisions ont toujours une conséquence dans Dragon Age : Inquisition. Se faire un nouvel ami, c'est aussi se faire un nouvel ennemi." Tout cela donne vraiment envie de ce plonger dans le nouveau jeu d'Electronic Arts qui, on vous le rappel, sort le 18 Novembre 2014 !  

Consulter l'article en détail ...

PS4 PS3 PS Vita 

Publié le | Par

(2 commentaires)

PS Plus : Les jeux gratuits pour les mois à venir

Avis aux abonnés du PS Plus, nous connaissons les jeux qui seront disponibles dès aujourd'hui (5 novembre 2014) :   Binding of Isaac Rebirth - PS4 (Cross-Buy PS Vita) Steamworld Dig - PS4 (Cross-Buy PS Vita) Frozen Synapse Prime - PS3 Luftrausers - PS3 (Cross-Buy PS Vita) The Hungry Horde - PS Vita Escape Plan - PS Vita (Cross-Buy PS4)   Bien entendu, des jeux entrent, mais ressortent également pour ce mois de novembre 2014. Voici les noms des jeux qui disparaissent en ce même jour :   Dust: An Elysian Tale (PS4) Spelunky (PS4/PS3/PS Vita Cross Buy) Batman: Arkham Asylum (PS3) Dungeons & Dragons: Chronicles of Mystara (PS3) Pix the Cat (PS Vita/PS4 Cross Buy) Rainbow Moon (PS Vita/PS3 Cross Buy)   Pour les plus curieux d'entre vous, voici déjà un aperçu de ce qui vous sera réservé en Décembre 2014 :   Injustice Gods Among Us Ultimate Edition Secret Ponchos   Et pour Janvier 2015 :   inFAMOUS First Light The Swapper

Consulter l'article en détail ...

Interview

Publié le | Par

(0 commentaires)

[Exclusivité] Interview de Bruno Pennes fondateur du Magazine

À l’occasion de la sortie du 13eme numéro de "JV-LeMag Sortons le grand jeu" qui marque sa première année d’existence, nous avons eu la chance de pouvoir interviewer Bruno Pennes, fondateur et rédacteur en chef du magazine : Loveandpeace : Tout d’abord, bon anniversaire à votre magazine et félicitations pour son succès ! Commençons par le commencement, pourquoi avoir lancé un magazine papier à l’âge d’or du web et du tout numérique ? Bruno Pennes : Pour restituer le contexte de l’époque, il faut savoir que j’ai travaillé sur différents magazines comme Joystick et PC Jeux, avec plusieurs camarades. Et malheureusement, le groupe média en charge de ces derniers a décidé d’en stopper l’édition. Nous nous sommes retrouvés confrontés à un choix : soit nous décidions de chercher un autre emploi, soit nous créions notre propre magazine. Et donc, vous avez fait le deuxième choix ? Je ne sais pas si tu as déjà vécu de tels moments, lors d'une soirée entre potes, de boire un peu, de discuter et de refaire le monde ? Eh bien, c’est exactement ce qui s’est passé pour nous, nous avons commencé à débattre de ce qui serait pour nous le magazine papier idéal. On s’est dit sur le moment que nous n’avions plus grand-chose à perdre et que c’était maintenant ou jamais ! Comment avez-vous franchi le pas de l’idée à la pratique ? Pendant plusieurs mois nous avons rendu visite à des rédactions pour apprendre à créer, gérer une entreprise et la faire vivre sur le long terme. Par le biais de toutes ces anciennes connaissances, nous sommes rentrés en contact avec plusieurs groupes de médias. On leur a proposé notre projet, certains voulaient le faire à leur sauce mais nous cherchions quelque chose de différent. Nous avons donné un ultimatum à l’un de ces groupes, qui avait jusqu’à la Gamescom 2013 (salon de jeu vidéo allemand) pour nous répondre. La Gamescom 2013 est arrivée et nous n’avions toujours pas de réponse de leur part. À ce stade-là, nous ne pouvions abandonner…Nous sommes donc partis pour l’Allemagne, et nous avons alors décidé d’aller voir tous les attachés de presse en leur disant que nous lancions un nouveau magazine ! Mais nous n’avions rien, pas de maquette, pas de société, et pas même une imprimante !! Comment avez-vous fait alors ? Comme nous l’avions dit à tout le monde, derrière nous étions obligé de le faire ! On s’est réunis, on a arrêté une date, le 30 Octobre. C’était le moment idéal puisque la nouvelle génération de consoles arrivait. Nous n’avions pas encore de nom de magazine, pas de locaux, ou de fond juridique, nous n’avions rien…nous avions trois semaines pour tout faire ! Nous avons trouvé un local, chaque personne a dû ramener son propre PC de chez lui, et nous avons travaillé tous les jours jusqu’à 4h du matin ! Nous n’avions pas internet…nous empruntions le WI-FI du voisin pour télécharger les dossiers de presse. Ensuite il nous restait à trouver un imprimeur, une régie publicitaire et tout ça dans les temps…. Où avez-vous trouvé l’argent pour mettre tout cela en place aussi rapidement ? Nous avons injecté 20.000 euros de nos poches pour pouvoir imprimer les 60.000 exemplaires du premier numéro. Nous nous sommes retrouvés sans aucun fond pour commencer le N°2, contraint à ce que le 1er numéro marche, sous peine de déjà fermer boutique ! Par chance il s’est vendu, ce qui nous a permis de gagner autant d’argent que nous en avions investi. Comment avez-vous choisi ce que vous alliez mettre dans ce premier numéro ? Pour la première réunion, nous avons fait une grande pile de pleins de magazines de différents horizons. On a ensuite arraché les pages quand il y avait des rubriques qui nous plaisaient. Au final les magazines de jeux vidéo sont restés quasiment intacts, mais nous avons pioché ailleurs, comme la mode, le sport ou le cinéma. Et on s’est aussi demandé ce qu’on aurait aimé mettre à l’époque dans nos anciens magazines, et ce qu’on aimerait lire dans la presse actuellement. Au-delà de votre envie et votre motivation, y a-t-il des choses qui vous ont convaincus de lancer ce magazine ? Il faut dire que je ne me retrouve pas vraiment dans ce que la presse spécialisée propose en kiosque. Et on voulait aussi avant tout aborder le jeu vidéo avec une approche différente. On voulait traiter d’autres sujets de ce que l’on trouve déjà, autre chose que les tests ou l’actualité. On voulait amener les gens à réfléchir ou s’intéresser à des choses plus profondes autour de la sphère vidéoludique. On s’est dit que si nous avions envie de voir la presse spécialisée avec ce regard, peut être que d’autres personnes le voulaient aussi. En matière de ventes et d’abonnements, où en est le magazine ? Se porte-t-il bien ? Au niveau des ventes nous sommes stables, les abonnements augmentent du même nombre d’abonnés tous les mois, sans que les ventes en kiosque ne baissent. Certains numéros partent mieux que d’autres, comme le hors-séries « Mario et Sonic » qui a très bien marché. Mais ce n’est pas tous les jours évident, car nous sommes une des rares rédactions à ne pas fonctionner avec des pigistes (La définition de pigiste). Nous sommes sept salariés fixes, donc nous avons aussi des charges à payer. Mais beaucoup de gens qui s’étaient abonnés pour 1 an se réabonnent, cela veut dire que nous faisons quelque chose qui leur plaît. Et ça donne de l’assurance pour continuer. Par rapport à ça, comment choisissez-vous les futures couvertures et les sujets traités pour les prochains numéros ? Après chaque bouclage de numéro, on prend chacun un ou deux jours pour se reposer, et décompresser, puis on fait un débriefing sur ce dernier pour analyser ce qui était bon, ce qui ne l’était pas, et ce qui pourrait être amélioré. Ensuite on discute des sujets qui seraient intéressants à traiter. On évite de parler des gros jeux à venir car les autres le font déjà et cela ne nous attire pas. Quand un sujet nous plaît, on en discute, on essaye d’avoir une approche différente des concurrents ou tout simplement d’aborder des sujets rarement vus dans la presse, comme « le sexe et les jeux vidéo ». Puis on débat, car il faut parler de sujets comme celui-ci de façon décalé mais tout en restant sérieux. Parfois certains sujets ont été recalés car ils ne nous convenaient pas, ou étaient trop petits pour en faire un dossier, une couverture ou tout simplement parce qu’un concurrent l’avait déjà traité. Y’a-t-il des sujets que vous avez recalés car vous n’osiez pas en parler dans le magazine ? Honnêtement, non, je n’en ai pas le souvenir. Il y a des sujets trop complexes pour le public qu’on s’est refusé de mettre, car le travail d’un journaliste c’est aussi d’être compris par le plus grand nombre. On parle déjà de sujets que certains magazines ou sites n’osent pas traiter comme « le sexe dans les jeux vidéo », « les jeux vidéo rendent-ils cons ? », « L’addiction aux jeux vidéo », « Les vertus de Minecraft ». Je pense déjà que parler de tout ça relève d’un pari, car on ne sait pas si les gens nous suivront. Ils vont peut-être nous dire un jour que nous allons trop loin ou que cela ne les intéressent pas. Dans le numéro 12, vous avez clairement montré qu’Alien Isolation est un coup de cœur de la rédaction puisque le jeu est en couverture, qu’est qui vous a tant plu dans ce titre ? Ce qui nous a plu dans ce jeu, c’est d’abord que c’est une nouvelle licence, et mine de rien le jeu arrive dans la pire période possible, entre les grosses sorties de septembre (Destiny, Fifa15 etc…) et la fin d’année avec une tonne de hits qui va débarquer dans les bacs. Le titre a certes pleins de défauts, mais il est tellement courageux dans ses prises de positions qu’on se voulait de le faire. Il faut rappeler que le jeu n’a pas de multijoueurs, l’histoire solo est longue, les sauvegardes manuelles sont un véritable parti pris pour que le jeu soit « Old School », et sans compter qu’il est basé sur un film des années 70 ! On aurait pu faire une couverture Assassin’s Creed Unity ou Call of Duty AW, mais notre boulot en tant que journaliste, c’est aussi de mettre en avant les jeux qui le méritent et qui en ont besoin. Par exemple un jeu comme « Super Meat Boy » a percé parce que la presse en a parlé. C’est à ça que sert la presse spécialisée, éviter de ne voir apparaître dans le futur que des simples suites de licences déjà connues de tous. Et dans le futur proche y a-t-il des jeux qui vous ont marqué et qui méritent selon vous de faire la couverture ? The Witcher 3, car c’est un gros blockbuster, mais avec du fond, ce n’est pas le genre de jeu que tu vas pouvoir finir en 3h. Il mériterait probablement d’être en couverture mais nos concurrents vont sûrement le faire alors il y a peu de chance pour que nous, nous le fassions. Pour moi le futur ça reste les casques de réalité virtuelle car c’est vraiment une nouvelle façon de jouer, mais nous avons déjà fait une couverture avec l’Oculus Rift juste avant qu’il soit racheté par Facebook. Le prochain Uncharted va être chouette, ils n’ont rien montré mais c’est un des jeux que j’attends le plus. Bizarrement, je pense que les gros hits de cette génération n’ont pas encore été créés. Le nouveau Zelda pourrait nous intéresser, la Wii U est une console mal aimée pour le moment et nous on aime bien être outsiders. D’ailleurs, pour ce qui est de Nintendo, sa politique de jeux familiaux, le fait qu’ils se reposent toujours sur les mêmes licences, quel est votre sentiment sur leur façon d’aller à contrecourant par rapport à la PS4 et la Xbox One ? Nintendo savait que s'ils allaient à la concurrence technologique ils n’avaient aucune chance, ils n’ont pas les moyens de développer les mêmes hardwares que Sony ou Microsoft. Paradoxalement, la console à laquelle je joue le plus c’est la Wii U ! Avec Nintendo et leurs licences il y a un côté Madeleine de Proust, c’est comme les gâteaux de ta maman, c’est un peu toujours la même chose mais tu es à chaque fois content d’en manger. Avec Zelda, en quinze secondes ils ont remporté le dernier E3. Avec juste Link dans une plaine… Quand Nintendo sort un jeu ce n’est jamais hyper innovant mais ce n’est jamais raté non plus. S’il n’y avait pas Nintendo le monde du jeu vidéo serait triste. C'est le seul constructeur qui fait des jeux avec lesquels tu peux jouer avec ton fils, ton frère, avec ta mère ou ton grand père ! Super Smash Bros est un exemple parfait. Tu mets 10 personnes devant, même si les gens ne comprennent pas toujours les règles avec les pourcentages etc… tout le monde va se marrer et participer ! Par contre si je mets tout le monde sur un Gears of Wars, la moitié va s’ennuyer ! Alors, selon vous qui va gagner la guerre des consoles pour Noël ? J’ai l’impression que Sony a déjà gagné ! Microsoft fait une erreur, c’est de ne pas baisser le prix de la console sur notre territoire. Aux Etats-Unis, elle est passée à 349.99 dollars mais en France ça n’a pas bougé. Sony va gagner car la console à une meilleure image, tout simplement. Les gens ont toujours cette fausse idée que la Playstation c’est cool et que la Xbox c’est un truc de Nerd. Vous ne pensez pas que Microsoft paye son image de géant américain ? Ça a un côté chiant Microsoft ! La Xbox One ressemble à un magnétoscope. ! Sony ils font des produits design etc… Microsoft a un gros déficit d’image qui est probablement injustifié. Et vous ne pensez pas que la Wii U puisse se vendre beaucoup avec son Super Smash Bros Wii U et rattraper la concurrence ? Nintendo c’est un peu comme notre magazine, tu l’achètes en complément d’autre chose. Leur console peut se vendre en plus d’une PS4. Pour finir, un petit mot pour vos lecteurs et vos abonnés ? Nos abonnés ont beaucoup de patience, au début ils ont un peu essuyé les plâtres. Ils ont malheureusement parfois reçu les magazines en retard, on s’en excuse. Mais il ne faut pas oublier que c’est grâce à eux qu’un magazine de presse survit. Donc ils sont extrêmement importants à nos yeux, c’est pour ça qu’on essaye de leur proposer des choses spéciales, des concours etc… Nous on est super content de voir qu’un mec ou une fille se réabonne pour deux ans alors que son abonnement va déjà jusqu’à fin 2015 ! Ce sont eux, les meilleurs !

Consulter l'article en détail ...

Bon Plan - DealFun

Publié le | Par

(0 commentaires)

Trackmania² Stadium et Shootmania Storm en accès gratuit jusqu'en avril

ManiaPlanet semble déterminé à faire plaisir. En effet, il est possible de jouer gratuitement et en illimité à deux de leurs jeux, à savoir TrackMania² Stadium et Shootmania Storm. Et ce, jusqu'en avril 2015. Les jeux TrackMania² Canyon et TrackMania²  Valley sont quant à eux en accès gratuit à durée journalière limitée.

Consulter l'article en détail ...

PS4

Publié le | Par

(0 commentaires)

Evolve : La bêta PS4 prolongée

Bonne nouvelle pour les joueurs PS4 ! Ce matin le compte Twitter officiel du jeu Evolve vient de confirmer que la bêta sur PS4 continuerait jusqu'au 4 Novembre pour rattraper les problèmes liés à la mise à jour 2.00 de la console. Cependant, un patch est à télécharger pour parer aux soucis, et les développeurs conseillent de lancer une partie rapide car le fait de vouloir choisir son personnage créé des problèmes de serveur. A vos armes soldats ! Nous on va de ce pas tâter un peu la bête...

Consulter l'article en détail ...

Xbox One PS4 PS3 Xbox 360 PC 

Publié le | Par

(0 commentaires)

Call of Duty Advanced Warfare : Les zombies en DLC !!

Voilà une nouvelle qui ne va pas plaire aux fans de la série ! En effet, ce matin la célèbre enseigne américaine "Gamestop" a annoncée que le mode zombie ne serait compris que dans le Season Pass du jeu ! Un gros changement pour la licence quand on sait que certains joueurs achètent le jeu juste pour ça. Cela va t'il faire chuter les ventes significativement ? Ou cela va t'il augmenter les ventes du Season Pass ? Un pari risqué pour Activision, qui tente le tout pour le tout ? Car même si le Season Pass contient en tout au moins 4 Pack d'extensions, cela vaut t'il le coup de mettre 49.99 euros de plus dans le jeu ? En plus du prix du jeu lui même ? La réponse dans quelques semaines !

Consulter l'article en détail ...

PS4

Publié le | Par

(2 commentaires)

Assassin's Creed Unity : 7 Minutes de gameplay en vidéo sur PS4

C'est à travers la mise en ligne d'une vidéo leakée que l'on peut aujourd'hui observer le nouvel Assassin's Creed Unity. Sept minutes de vidéo durant lesquelles nous pouvons déjà percevoir la densité de la foule et les détails des différentes rues et monuments Parisiens. Un rapide aperçu de ce que nous offrira ce nouvel opus, toujours prévu pour le 13 Novembre 2014, sur Playstation 4, Xbox One et PC.  

Consulter l'article en détail ...

Multi

Publié le | Par

(1 commentaires)

PGW 2014 : The Crew sur notre banc d'essai

Pour continuer notre tour d'horizon du Paris Games Week 2014, trois de nos rédacteurs (LoveAndPeace, Antiamium et Titiboy) ont décidé de s'attaquer à un futur poids lourd de la simu/arcade automobile sur console et PC, en essayant ce matin The Crew. Le jeu était déjà présent l'année dernière (2013) au salon du PGW, et avaient déjà fait l'objet d'une critique dans nos colonnes (voir la vidéo en bas de cette page). Il est temps d'essayer cette toute dernière version du jeu, proche de la version finalisée que vous retrouverez dans vos magasins préférés le 4 decembre 2014 sur Xbox One, Playstation 4 et PC. L'accueil démarre par une vidéo de présentation du jeu, histoire de nous guider pour nos premiers instants de jeu. Très orienté sur les points forts du jeu, elle effectue un rappel des éléments les plus importants : - Les Etats-Unis deviennent votre terrain de jeu - De très nombreuses rues modélisées - MMORPG de course, unique et premier en son genre - De très nombreux Event collectifs présents dans tous les coins de la map - Bolides de courses ou tout terrain disponibles Une fois cette vidéo passée, nous démarrons tous ensemble une session freeride, permettant de découvrir l’environnement. Au premier abord, le jeu est bien mieux modélisé que lors de sa dernière présentation à la PGW de 2013. Sans pour autant être extraordinaire, la finesse et le niveau de détail graphique a bien monté d'un cran, ce qui est beaucoup plus plaisant une fois le pad en main. La customisation des véhicules est sympathique, et vous prendrez pas mal de plaisir dans votre garage virtuel à améliorer vos bolides, en y mettant vos plus belles pièces. Elles sont nombreuses (11 pièces pour améliorer les performances, et 9 pour le look), et il ne sera donc pas rare de modifier votre dernier moteur ou la peinture stylisée pour votre carrosserie. Une fois votre bolide sorti du garage, on prend donc plaisir à défiler dans les rues des Etats-Unis à toute vitesse. L'impression de rapidité devrait donc vous plaire puisqu’elle ne fait pas défaut dans The Crew. La gestion des collisions qui nous gênait l'an passé est malheureusement toujours présente. Il n'est pas rare de buter sur un rebord d’un trottoir, stoppant net le véhicule que vous conduisez, ou que le tremplin vous fasse atterrir dans une zone de rue non prévue, vous bloquant dans les décors et les recoins cachés du jeu. Fort heureusement, les développeurs du jeu sont conscients de la gêne et ont donc ajouté une touche magique permettant de vous débloquer des situations de bug gênantes (exemple sur Xbox One, il vous suffira de maintenir le bouton B pour réapparaitre au milieu de la route). En notre sens, cette session de freeride n’était ni plus ni moins qu’une séance de Test Drive Unlimited. Rien de phénoménal dans son approche. Du moins, c’était l’avis que nous ayons avant d’essayer le très bon « mode coopératif » qui se déclenche lorsqu’un ami, ou un joueur proche de votre zone vous invite. Dans la session coopérative, nous devions stopper un 4x4 qui dévalait la campagne à toute berzingue ! Ni une, ni deux, nous pourchassions ce bolide en coupant les routes, les champs et autres zones rurales. Pas évidente à rattraper, ces 5 minutes nous ont donné un aperçu de ce que seront les « events » tant mis en avant par l’éditeur. Cette séquence difficile nous a permis de voir qu’il était important de choisir un bolide adapté au terrain emprunté, et de se coordonner pour rattraper rapidement le fuyard. Bref, il s’agit d’un très bon point, qui fera peut être de The Crew un jeu à part, et unique en son genre. Réponse d’ici fin 2014 !    

Consulter l'article en détail ...

Xbox One

Publié le | Par

(2 commentaires)

PGW 2014 : Le multi de Halo The Master Chief Collection

Durant notre promenade de santé, nous avons souhaité nous arrêter au stand Microsoft de ce Paris Games Week, et plus particulièrement sur celui de Halo : The Master Chief Collection. Prévu exclusivement sur Xbox One, ce jeu fort attendu par les fans de la saga méritait bien une preview dans notre colonne d'actualité, avant sa sortie annoncée pour le 14 novembre 2014. Pour rappel, Halo : The Master Chief Collection regroupe plusieurs jeux de la série. Halo : Halo Combat Evolved Anniversaire, Halo 2 Anniversaire, Halo 3 et Halo 4 seront donc présents dans les galettes de cette compilation. A noter que Halo 2 Anniversaire est exclusif à cette compilation et bénéficie pour la première fois d'une refonte graphique. Nous avons souhaité éprouver sur le terrain ce héro légendaire de Halo, nommé  "Spartan", pour vérifier que des améliorations ont bien été intégrées au jeu, et plus particulièrement sur son mode multi-joueurs. Pad en main, nous démarrons donc plusieurs parties pour nous faire une idée précise de ce futur titre. Sachez que nous retrouvons immédiatement les automatismes des précédents Halo. Tout est présent: armes et zones de combats identiques aux anciens opus, réactivité et dynamisme des mouvements, même patte graphique, bref, un Halo dans toute sa splendeur ! L'animation semble être d'excellente facture, et la nervosité feront de cette édition l'un des jeux les plus jouer sur le Xbox Live pour cet hiver, n'en doutons pas. Maintenant, ne cachons pas notre mini-déception. Nous attendions de cette nouvelle édition beaucoup plus de nouveautés.  Que ceci aille au-delà de la refonte graphique ou de l'augmentation du framerate (60FPS). Certes, la finesse des textures est bien présente. La modélisation des décors, et des personnages ce sont également améliorées. Le jeu ne nous donne pas l'impression que les bases du multijoueurs ont été bousculées. Qu'on soit sur cette édition, ou sur les opus Xbox 360, le concept est le même, et une impression de "déjà vu" prédomine à chaque instant. Néanmoins, ne boudons pas notre plaisir de revoir Halo sur la nouvelle Xbox One. Ceci devrait vous faire passer de très bons moments de jeux, en attendant Halo 5, futur blockbuster de la console. Ce jeu sera avant tout destiné aux joueurs n'ayant pas encore fait le moindre Halo, ou pour les fans qui souhaiterait rejouer à l'intégralité de la saga, dans les meilleurs conditions possibles.

Consulter l'article en détail ...

PS4

Publié le | Par

(1 commentaires)

PGW 2014 : Notre preview de BloodBorne (PS4)

Dark Souls n'a qu'à bien se tenir, BloodBorne arrive ! From Software a souhaité continuer sur sa lancée après Demon's Souls, pour développer un action/rpg à l'ambiance lugubre et malsaine. Avec ce jeu, vous évoluerez dans une ville aux allures victorienne et gothique, dont la population a succombé  petit à petit à une maladie dégénérescente qui les ont transformé en être putrides et bien armés (fourche, faux, pistolet...). Bien sûr, ces citadins seront particulièrement hostiles à votre venue, et tenteront par tous les moyens de vous assassiner, en plus de toutes les créatures étranges, voir fantastiques qui joncheront votre parcours. Pour l'ambiance, le jeu semble être une véritable réussite. A la manière de la série Penny DreadFul , une multitude de créatures plus féroces les unes que les autres viendront vous attaquer avec leurs propres spécificités. Pas question non plus de lésiner sur vos propres moyens pour les contrer, puisque vous pourrez choisir votre affinité d'attaque en début de partie, pour que votre personnage soit le reflet de ce que vous voulez être dans le jeu. S'adapter en toute circonstance et savoir contourner le danger, voilà un dictons qui vous servira à de nombreuses reprises. Sachez que le jeu est dur, très dur....et seul une poignée de joueurs qui ont essayé la démo en sont venus à bout (5% d'entre eux). Le jeu ne laisse pas de place aux approximations, et vous devrez contrôler parfaitement votre personnage si vous voulez avoir une infime chance de survivre. A ce propos, un élément clé vous sauvera la mise sur bien des plans, il s'agit du "sang", qui est une denrée rare à utiliser à bon escient, et vous permettra de régénérer votre barre de santé... Vous en trouverez sur les cadavres, et ennemis que vous tuerez. En terme de graphismes, la Playstation 4 crache ses tripes. On aime ou non l'ambiance Londres Victorienne, force est de constater qu'un effort a été mis pour apporter un environnement crédible à ce scénario diabolique. Quelques défauts ont néanmoins été perçus, comme une gestion de la gravité qui ne ressemble pas à celui de notre planète Terre (tuez un cadavre, et marcher dessus....vous verrez ce qu'il adviendra du cadavre), et une IA fort peu intelligente pour l'instant pour le moment (les ennemis répondent à votre présence lorsque vous êtes à proximité le dos tourné, le panel de coup n'est pas varié,  et l'aspect stratégie des PNJ quasi nul...). Conclusion : Un jeu qui plaira aux fans du genre, et aux amateurs d'une difficulté accrue. Pour les autres, attendez qu'une démo soit accessible au grand public avant de vous lancer à son achat, dès le 5 Février 2015 au Japon, puis quelques jours après en Europe.   L'avis complémentaire de Dronfax (rédacteur) :  Bloodborne est, comme Lords of The Fallen, une sorte Dark Souls-like, possédant un univers bien particulier et assez différent. Avec son design gothique et très sombre, Bloodborne attire, même si vous n'aimez pas le style. De plus, le jeu est assez technique pour être difficile mais assez accessible pour ne pas être élitiste.  

Consulter l'article en détail ...

Précédent       Suivant