Actualité du jeu vidéo

icone page de journal

Les news de jeux les plus récentes

Xbox One PS4 PC 

Publié le | Par

(0 commentaires)

Darksiders III : Le second DLC est disponible

Le Hack'n Slash de THQ Nordic, Darksiders III, voit son second et dernier DLC être enfin disponible au téléchargement, afin de pouvoir retrouver Fury dans ses aventures.   Dans ce DLC, nommé Keepers of the Void, le marchand Démon Vulgrim vous propose une quête qu'il vous sera difficile de refuser. En effet, Vulgrim vous propose de vous rendre dans le "Trous aux Serpents" afin de combattre une ancienne menace, ce qui vous permettra de récupérer rien de moins que votre Armure Légendaire de Nephilim : L'Armure Abyssale. Ce DLC sera l'occasion de combattre de nouveaux ennemis, de résoudre de nouveaux pièges et de récupérer de nouvelles armes.    

Consulter l'article en détail ...

Xbox One PS4 PC 

Publié le | Par

(0 commentaires)

Borderlands 3 : Un nouveau trailer plein de bonheur

C'est indéniable, le prochain jeu de chez 2K Games, Borderlands 3, est le jeu incontournable de la rentrée et le fait savoir avec un tout nouveau trailer célébrant l'amitié.   En effet, dans ce trailer on peut y voir nos Chasseurs de l'Arche défourailler des dizaines d'ennemis dans la joie et la bonne humeur en dansant sur la musique de The Turtles : Happy Together. De quoi montrer le ton toujours aussi décalé et déjanté de la saga. Pour rappel, dans Borderlands 3 vous incarnez de nouveaux Chasseurs de l'Arche, qui vont devoir explorer Prométhée, la première planète à avoir abrité une Arche et qui est aux mains de la compagnie Atlas.   Le jeu développé par Gearbox Software sera disponible sur Playstation 4, Xbox One et PC dès le 13 Septembre prochain.    

Consulter l'article en détail ...

Xbox One PS4 PC 

Publié le | Par

(0 commentaires)

Train Sim World 2020 : La simulation de trains annoncée et datée

Dovetail Games a annoncé le retour de Train Sim World par l'intermédiaire d'une bande annonce. Le jeu est présenté comme une mise à jour conséquente et comportera de nombreuses nouveautés et routes.   La simulation de trains bénéficiera de nouvelles fonctionnalités qui permettront de passer beaucoup de temps sur les rails : - Le système de « Voyages » : Il mélangera plus de 24 heures de gameplay consécutif pour chaque trajet. L'ensemble des trajets proposés contiendraient des centaines de scenarios, d’horaires et de nombreux emplois tout au long du chemin. - Tutoriels améliorés et nouveau système de notation : Ils permettront aux joueurs d’apprendre à dominer les rails et cela même pour les joueurs les plus expérimentés grâce à la notation et une analyse complète de chaque scénario envisagé. - De nouveaux trains et de nouvelles routes sont prévus pour enrichir la collection des joueurs - Une nouvelle route américaine de la côte Ouest sera également disponible à l’achat individuellement ou en pack avec l’Edition Digital Deluxe.   Train Sim World 2020 sortira le 15 août 2019 sur PC, Xbox One et PS4.    

Consulter l'article en détail ...

Nintendo Switch  PS4 PC 

Publié le | Par

(1 commentaires)

Atelier Ryza : Un nouveau trailer musical présente les personnages du jeu !

Le prochain épisode de la série Atelier de Koei Tecmo et Gust, à savoir Atelier Ryza : Ever Darkness and the Secret Hideout, s'offre une nouvelle bande-annonce mettant l'accent sur le thème musical principal du titre nommé "Rainbow Summer" et ce, à juste titre puisque le jeu devrait avoir pour thème scénaristique les souvenirs estivaux.   Atelier Ryza : Ever Darkness and the Secret Hideout reste cependant relativement mystérieux malgré les nouveaux visuels et personnages qui nous sont présentés dans ce trailer, nous savons simplement qu'il sera l'opus le plus mature et le plus abouti de la saga selon ses développeurs.   Le jeu sortira en fin d'année sur PlayStation 4, Nintendo Switch et PC, et plus exactement le 1er novembre 2019. Nous vous laissons maintenant avec la bande-annonce musicale du jeu !    

Consulter l'article en détail ...

Xbox One PS4 PC 

Publié le | Par

(0 commentaires)

eFootball PES 2020 : Konami s'offre également la Juventus !

Après le partenariat noué avec le Bayern Munich, Konami frappe un grand coup en s'offrant pour eFootball PES 2020 les champions d'Italie : la Juventus !   À l'instar du Bayern Munich, "la Vieille-Dame" s'offrira une modélisation très réaliste de ses joueurs, de son stade (l'Allianz Stadium) et de son emblème. Miralem Pjanic, joueur de la Juve, sera quant à lui ambassadeur du jeu et sera présent sur la future jaquette. Souvent critiqué pour son manque de licences, PES 2020 est en train de marquer les esprits en nouant des partenariats forts avec des clubs illustres. La Juventus est la dernière après le Bayern Munich, Manchester United, Arsenal ou encore Barcelone...).   Efootball PES 2020 sera disponible le 10 septembre 2019 sur PC, Xbox One et PS4. Une démo sera, quant à elle, le 30 juillet.    

Consulter l'article en détail ...

Xbox One PC 

Publié le | Par

(0 commentaires)

Gears 5 : Le mode d'entraînement présenté

Gears 5 ne cesse de présenter du nouveau contenu exclusif avant sa sortie le 10 septembre. Hier, le mode Bootcamp a été présenté aux joueurs.   Ce mode sera un mode d'entraînement pour les joueurs voulant perfectionner leurs tirs, leurs déplacements ou encore l'esquive. Différents exercices seront proposés pour vous améliorer et comprendre les mécanique du jeu. Réputé pour être compétitif en multijoueur où le eSport est présent, Gears 5 vous offrira donc la possibilité de vous exercer sans pression.   Gears 5 sera disponible sur Xbox One et PC le 10 septembre. Nous vous proposons de découvrir la vidéo preview du mode Bootcamp.    

Consulter l'article en détail ...

Xbox One PS4 PC 

Publié le | Par

(0 commentaires)

Assassin's Creed Odyssey : Le jugement de l'Atlantide est disponible aujourd'hui !

La seconde extension d'Assassin's Creed Odyssey introduit le second arc narratif du jeu. Disponible aujourd'hui, le jugement de l'Atlantide vous permettra d'explorer la fameuse cité de l'Atlantide et d'avoir accès à de nouvelles quêtes et armes.   Vous accomplirez les volontés du dieu Poséidon en lui rendant justice et en perçant à jour les mystères de l'Atlantide. Vous aurez accès à trois nouveaux types d'armes Isus : une masse, un poignard et une lance. Trois nouvelles compétences présentes dans l'arbre des talents seront disponibles :   - La punition de Kronos : Un clone sera créé pour attaquer et éliminer furtivement un ennemi. - La Bénédiction de Kronos : La jauge d'endurance se remplit plus rapidement et protège le personnage de malus comme la congélation ou le drain d'adrénaline. - La colère du Bélier : Votre personnage lancera sa lance au sol créant une zone qui ralentissant les ennemis et explosant au terme d'un délai de 14 secondes.   Assassin's Creed Odyssey : le jugement de l'Atlantide est disponible dès aujourd'hui sur PC, Xbox One et PS4. Retrouvez ci-dessous une phase de gameplay publiée hier par Ubisoft.    

Consulter l'article en détail ...

Nintendo Switch

Publié le | Par

(0 commentaires)

Fire Emblem : Three Houses présente la Maison du Cerf Doré

A quelques jours de sa sortie, Fire Emblem : Three Houses nous en apprend un peu plus sur les différentes maisons qui compose l'Académie des Officiers du jeu. Maisons qu'il vous faudra rejoindre durant votre partie et ce de façon définitive.   Aujourd'hui, c'est la Maison du Cerf Doré qui est à l'honneur. Cette Maison est situé dans l'Alliance de Leicester, à l'Est du continent. Nous apprenons ainsi que cette Maison est spécialisée dans l'Archerie et qu'elle ne reconnait l'autorité d'aucun Roi. Le trailer ci-dessous est également l'occasion de présenter quelques personnages important du Cerf Doré comme Hilda, manieuse de hache, Leonie la lancière ou encore Raphael et ses arme de pugilats.   Pour rappel, Fire Emblem : Three Houses est une exclusivité Nintendo Switch et sortira le 26 Juillet prochain.    

Consulter l'article en détail ...

Nintendo Switch

Publié le | Par

(0 commentaires)

Super Mario Maker 2 : Jouez aux niveaux créés par des studios indépendants français !

Super Mario Maker 2 rencontre un franc succès auprès des possesseurs de la Nintendo Switch. Le jeu vous permet de créer et de partager au monde vos niveaux. En plus de cela, vous pouvez donc jouer aux niveaux d'autres utilisateurs et les noter. Près de deux millions de niveaux ont déjà été partagés par la communauté.   Des studios indépendants français ont partagé leurs niveaux et sont, dès maintenant, jouables en insérant l'identifiant du niveau. En outre, Nintendo France a publié une playlist de ces niveaux afin de mettre en lumière ces différents studios indépendants. Vous pouvez donc retrouver ces niveaux aux identifiants suivants :   - PixelNest : Responsable de Steredenn: Binary Stars sur Nintendo Switch a créé le niveau Steredenn que vous pouvez retrouver grâce à l'identifiant BYW-G6W-LNF - Splashteam : Responsable de Splasher sur Nintendo Switch a créé le niveau Splasher: A Bad Encounter que vous pouvez retrouver grâce à l'identifiant J0K-KDY-V0H - Dotemu : Responsable de Wonder Boy: The Dragon's Trap sur Nintendo Switch a créé le niveau Classic Conveyor Belts que vous pouvez retrouver grâce à l'identifiant N86-GSL-JFG - Christophe Galati : Responsable de Save me Mr Tako: Tasukete Tako-San sur Nintendo Switch a créé le course Sarona's Castleque vous pouvez retrouver grâce à l'identifiant L15-FWK-B3G - CCCP : Responsable de Dead in Vinland - True Viking edition sur Nintendo Switch a créé le stage Dead in Between Worlds que vous pouvez retrouver grâce à l'identifiant B3N-5NC-QDG - Accidental Queens : Responsable de A Normal Lost Phone sur Nintendo Switch a créé le stage Bons Rebonds de Bob-Ombsque vous pouvez retrouver grâce à l'identifiant 4D0-2C5-21H - GameAtelier : Responsable de Monster Boy et le Royaume Maudit sur Nintendo Switch a créé le stage Monster Boy in Mushroom Kingdom que vous pouvez retrouver grâce à l'identifiant GHR-S8G-7GG   Super Mario Maker 2 est disponible, en exclusivité, sur Nintendo Switch. D'autres niveaux créés par des studios français seront mis en avant et publiés, ne tardez donc plus à les essayer. Découvrez la playlist des niveaux déjà jouables sur ce lien    

Consulter l'article en détail ...

Bon Plan - DealFun Bon Plan - Jeux vidéo 

Publié le | Par

(0 commentaires)

Bon Plan Prime : Sea of Thieves sur Xbox One à 23,99 euros (au lieu de 49,99...)

Le bon plan concerne le produit "Sea of Thieves sur Xbox One". Site Web qui pratique la promotion : AMAZON.FR Prix officiel du produit : 49.99€ Prix du bon plan : 23,99€ Remarque :  Sea of Thieves est le nouveau jeu des créateurs de Banjo-Kazooie, Rare Software. Ce titre vous plongera dans l'univers des pirates, où vous pourrez naviguer soit en solitaire, soit à plusieurs sur les mers et mener des batailles navales. *Cliquez-ici pour accéder au bon plan Sea of Thieves sur Xbox One à 23,99€ via AMAZON.FR    

Consulter l'article en détail ...

PS4 PC 

Publié le | Par

(0 commentaires)

Yûyoku no Fraulein Wing of Darkness : Le jeu décolle dans un trailer de gameplay

Production Exabilities en a dévoilé davantage sur son jeu Yûyoku no Fraulein : Wing of Darkness dans un trailer incluant du gameplay.   Déjà sorti au Japon, le shooter aérien se montre comme dynamique à travers les séquences de gameplay montrées. Pour rappel, le jeu vous plonge dans le combat de jeunes femmes pilotant des Fraulein, des robots armés afin de lutter comme une menace, les Blanker.   Aucune date n'a été communiquée pour sa sortie en Occident. Le jeu sortira sur PC et PS4.    

Consulter l'article en détail ...

Xbox One PC 

Publié le | Par

(1 commentaires)

Gears 5 : Le contenu lié au tabac supprimé

Gears 5 arrive dans moins de deux mois et l'actualité à son propos ne cesse de croître. The Coalition et plus particulièrement Rod Fergusson a annoncé la suppression du contenu lié au tabac dans le cinquième opus de la série et pour la suite.   En effet, The Truth Initiative, une association luttant contre le tabac, s'est rapproché du studio pour demander la suppression de ce contenu lié au tabagisme. L'argumentation a reposé sur l'influence des représentations du tabac dans les jeux vidéos sur les jeunes. Si l'initiative peut paraître étrange pour un jeu PEGI 18 qui possède un contenu débordant d'hémoglobine et de violence, Rod Fergusson a approuvé la démarche en déclarant qu'il avait constaté par lui-même "l'impact dévastateur du tabagisme" en prenant pour exemple la mort de son père à cause du tabac.   L'annonce fera réagir les fans puisque cela forgeait l'identité de certains personnages. Nous nous rappelons tous de Barrick (Gears of War 3) cigare à la bouche en découpant du Locuste ou encore Dizzy, personnage apprécié par les fans. Le débat est donc ouvert quant à la pertinence de cette suppression.   Une image qu'on ne reverra plus dans la série Gears... Malgré ces changements, Gears 5 sortira bien le 10 septembre sur Xbox One et PC.

Consulter l'article en détail ...

Interview

Publié le | Par

(1 commentaires)

Pix'N Love : Interview au sein de cette maison d'édition qui transforme le retrogaming en livre !

Nous vous avions déjà proposé une première immersion dans le monde de l’édition de livres axés sur le jeu vidéo, il était tout naturel pour ConsoleFun de continuer à vous faire découvrir ce pan de notre média préféré. Nous avons en effet la chance d’avoir en France plusieurs acteurs présents en ce qui concerne la littérature jeu vidéo, dont certains implémentés depuis de nombreuses années maintenant. C’est notamment le cas des éditions Pix’n Love, présente sur le terrain depuis maintenant douze ans. Nous avons pu interviewer Marc Pétronille, fondateur de la maison d’édition, pour nous parler de sa vision de la littérature jeu vidéo ! Max « Vesperia » : Bonjour Marc, enchanté et merci d’avoir accepté cette interview ! Je te propose de commencer par une présentation des éditions Pix’n Love ?   Marc Pétronille : La société a été fondée en 2007 par trois personnes : Florent Gorges, Sébastien Mirc, et moi-même. Je suis le dernier du trio fondateur à toujours être dans l’entreprise, mais nous sommes toujours trois à l’heure actuelle : Luc, qui est directeur artistique, Raphaël, qui est en charge de la communication, de la boutique en ligne et des expéditions, et enfin moi-même qui occupe le poste de gérant tout en étant directeur éditorial, donc en charge de l’intégralité des publications parues et à paraître chez Pix’N Love. On a une quatrième personne, Benjamin Peray, qui est sur Caen mais qui est associée, pas salariée, avec qui nous discutons chaque jour de stratégie éditoriale avec des prises de décision diverses et variées. On a eu un passage où on est monté à 11-12 salariés, mais aujourd’hui on est redescendu à trois personnes, car on fonctionne mieux ainsi !   Max : Et comment vous en êtes venus à fonder Pix’n Love en premier lieu ?   Marc : Déjà petit je m’amusais à faire des magazines, avec une machine à écrire je réécrivais des petits textes et je découpais des images dans la presse spécialisée que je collais sous mes textes !   Pour revenir à l’origine, Florent et moi nous étions passés un peu par la presse spécialisée jeu vidéo, ce qui était pour nous un rêve de gamin à l’époque : génération 80-90, sans Internet, on était bercé par la presse jeu vidéo (Consoles +, Joypad…) qui était la seule source d’information. Les magazines sortaient mensuellement donc on passait notre temps à les lire, relire, regarder encore, rêver sur des images de jeux qui allaient arriver… Immédiatement on a eu un attrait pour l’édition. Peut-être que si nous étions nés à l’heure d’Internet on ne serait pas là aujourd’hui ! Et évidemment c’est grâce à notre passion pour le jeu vidéo que nous sommes là, et la démocratisation de ce média – dont notre génération regroupe les premiers témoins.   Donc avec Flo on a écrit dans un magazine durant les années 2000-2004 qui s’appelait GameFan, qui était distribué en kiosque mais qui avait un côté très fanzine, et qui est arrivé à l’heure où le marché de la presse commençait à se casser la figure justement à cause de l’émergence d’Internet. Une partie du lectorat a donc naturellement basculé sur Internet, et ce magazine mi-pro mi-fanzine était intéressant parce qu’il avait une approche beaucoup plus hardcore du jeu vidéo que ne l’avaient les publications d’avant type Joypad : là dans l’équipe on avait des gros fans de jeux de baston, des types encore assez obscurs de jeu, etc. Du coup avec Flo on a bossé dedans car la presse nous avait fait rêver à l’époque, et c’était fabuleux de pouvoir travailler sur un magazine qui sortait en kiosque, puis après cette expérience-là qui a duré quelques années,  GameFan n’ayant pas réussi à survivre au déclin de la presse, on a eu l’envie de continuer. Florent avait le désir d’écrire un livre sur l’histoire de Nintendo., il avait récolté depuis pas mal d’années beaucoup de documents en japonais donc il avait la matière, et moi en fac de socio, je connaissais une fille dont le mari était dans l’édition de livre !   Sébastien Mirc, le troisième associé, était aux Presses d’Ile-de-France, il publiait des recueils de chansons pour scouts, rien à voir avec le jeu vidéo, loisir qu’il ne connaissait que très vaguement ! Mais il avait cette expertise dans le milieu de l’édition que nous, nous n’avions pas : on avait envie d’écrire, mais le côté production on ne connaissait absolument pas. Donc on a dit à Seb qu’on cherchait un éditeur, et lui nous a répondu que s’il n’y avait pas d’acteur littéraire spécialisé en jeu vidéo en France, il fallait monter une société. Et c’est comme ça que Pix’n Love est né. C’était une très bonne idée de Seb car nous on était en recherche d’un éditeur type Hachette, pour publier chez eux en tant qu’auteurs, et finalement l’aventure s’est lancée là-dessus.   Max : C’est quoi la ligne éditoriale de Pix ?   Marc : On fait nos ouvrages avec toujours un axe : l’Histoire. C’est vraiment ce qui nous intéresse, l’objectivité par l’histoire. Aller fouiller dans les archives de la presse de l’époque, aux États-Unis, en France, au Japon, si possible réussir à interviewer des acteurs de l’époque pour avoir directement leur point de vue et les retranscrire. Il y a vraiment cette idée de transposer et de préserver l’histoire et le patrimoine culturel du jeu vidéo à travers des livres d’histoire. C’est la ligne de conduite de Pix’N Love et la mission qu’on s’efforce de suivre depuis maintenant 10 ans. Et finalement, notre ligne éditoriale mène à une certaine préservation du patrimoine. Et nous créons nous-mêmes du patrimoine à travers le livre et l’édition.   Max : Tu parles de cet attachement au papier, il me semble justement que vous ne proposez que des ouvrages physiques, pas de dématérialisé ?    Marc : On a fait quelques essais, mais on s’adresse vraiment à des gens qui sont comme nous très attachés à l’objet, et qui préfèrent mettre plus cher dans un beau livre qu’ils vont pouvoir toucher et conserver dans leur bibliothèque. Alors qu’en dématérialisé, on a très peu de demandes comparé à notre nombre de lecteurs. Donc pour l’instant ce n’est pas une voie sur laquelle on souhaite s’engager. Le marché du livre physique se porte très bien, et je suis le premier à pester quand je vois un super jeu que j’adorerais avoir ne sortir qu’en dématérialisé : quand un titre Nintendo est proposé à la fois en dématérialisé et en physique, j’opte immédiatement pour la version boîte ! Le dématérialisé n’est pas quelque chose que l’on veut encourager. Puis nous sommes des passionnés et des collectionneurs, et le livre on peut le conserver, jouer sur le côté objet, l’exposer dans une bibliothèque, c’est un plaisir à toucher. Un exemple bête, c’est qu’avec le livre il y a toujours ce vieux réflexe de le sentir ! De même, pouvoir suivre sa progression de lecture avec un marque-page est un confort indéniable que n’offre pas un livre numérique.   Après, ça ne veut pas dire qu’on y a jamais pensé, et il y a plusieurs problématiques, notamment par rapport à la maquette : on fait un peu de livre en noir et blanc mais c’est vrai qu’on a quand même plus de livres avec de la couleur (imagés), et par conséquent il faudrait réfléchir en amont la direction artistique pour qu’elle puisse à la fois s’adapter en dématérialisé et en format physique traditionnel, ou faire deux maquettes totalement différentes. On avait notamment réfléchi au mook Pix’n Love, qui est le petit magazine de la maison d’édition avec lequel on avait démarré en 2007, pour l’adapter en version numérique, mais on ne voulait pas juste faire un PDF, nous souhaitions vraiment tirer profit des écrans tactiles pour ajouter de l’interactivité avec de la vidéo, du son… C’est peut-être quelque chose sur lequel on ira, mais on essaiera de tirer le plus possible profit des machines pour que l’expérience ne se résume pas qu’à de la lecture pure et dure, on tentera de rendre la chose plus vivante !   Max : Revenons sur la ligne éditoriale : c’est quoi la méthodologie lorsque l’on fait des livres d’histoire sur le jeu vidéo ?   Marc : On fait en sorte que cette approche historique, elle soit sourcée avec une bibliographie, et un vrai travail de recherche fait par les auteurs. On reçoit fréquemment des propositions de manuscrits, et si ça ne colle pas à notre ligne éditoriale, on refuse. Dernièrement, un auteur nous a proposé un manuscrit dont la thématique est très intéressante, mais dont le traitement ne correspondait pas du tout à notre façon de faire : peu de sources, pas d’interview… Alors que pour nous c’est l’idéal. Des fois les interviews sont impossibles : quelques rares cas parce que le créateur est décédé, mais plus souvent parce que les interlocuteurs sont sous clause de confidentialité et ne peuvent pas parler, et là on essaie donc de compenser par un gros travail de et de documentation.   William Audureau, qui est journaliste au Monde et  a écrit notre ouvrage sur Akira Toriyama, a essayé d’avoir des entretiens avec le célèbre mangaka Toriyama : impossible. Pareil pour son livre sur Miyamoto. Donc il a réalisé un énorme travail de recherche sur les années 80 jusqu’à aujourd’hui en retrouvant plein d’extraits d’interviews publiées partout. Donc c’est vraiment ce qui définit notre méthodologie, et notre politique c’est de faire un travail semblable à celui des historiens : on est pas là pour juger, pour dire si c’est bon ou pas. On essaie d’être le plus objectif possible et que les écrits reposent sur des faits établis et documentés.   Max : Tu parles de manuscrits que vous recevez : ça représente combien de la production Pix’n Love, comparé aux manuscrits que vous commandez ?   Marc : Notre production c’est 80% de commandes, soit sur des sujets qu’on a envie de traiter, soit  parce qu’on sait qu’on a tel auteur spécialisé sur tel sujet et à qui on va proposer de faire un livre dessus. 20% c’est des propositions de manuscrits qu’on essaie de publier, qui viennent de l’extérieur.   Max : Comment tu définirais l’évolution de Pix’n Love depuis ses débuts ?   Marc : Je pense qu’aujourd’hui on a une vraie légitimité, on est reconnu en tant qu’historiens du jeu vidéo, c’est notre image de marque. D’ailleurs on travaille beaucoup maintenant sous licence officielle : Capcom, Bandai Namco, Ubisoft, SNK… On multiplie les partenaires officiels, on a une collection de biographies qui sont officielles aussi, avec certaines non-annoncées encore qui sont en préparation. Et plus le temps passe, plus on a cette légitimité : maintenant, quand on va démarcher un créateur de jeu vidéo, pour faire sa biographie par exemple, du fait qu’on ait un passif, ça facilite les choses.   Citons par exemple le cas du créateur de Tetris, Alekseï Pajitnov : nous sommes de grands inconditionnels de son puzzle game, l’un des titres les plus vendus au monde depuis son existence. Son concept est aussi addictif qu’indémodable et, à l’image des échecs ou des dames, il traversera le temps et les époques. Quand on a initié ce projet éditorial à ses côtés, il s’est renseigné sur ce qu’on faisait, il a vu qu’on avait des biographies de grandes figures du jeu vidéo, de suite ça nous donnait une légitimité et les gens acceptent plus facilement de travailler avec nous.   Avant il fallait faire ses preuves, on sortait de nulle part, mais aujourd’hui de plus en plus de professionnels nous font confiance. Nous avons, par exemple, eu l’honneur de rédiger la biographie officielle de Yoshitaka Amano qui a travaillé sur plusieurs épisodes de Final Fantasy en tant que designer, elle a été adaptée par Dark Horse aux États-Unis, et le livre a été sélectionné sur deux prix littéraires, l’un aux USA, l’autre en Angleterre. Donc même à l’étranger, notre approche éditoriale est spécifique, contrairement à d’autres éditeurs qui sont plus éparses.   Max : Tous les ouvrages Pix’n Love sont désormais sous licence avec des studios ? Comment se déroule la production et la conception de ces livres ?   Marc : Pas tous nos ouvrages : les mook, par exemple, ne le sont pas, alors qu’ils sont tous illustrés (33 numéros). Ils sont majoritairement composés d’interviews officielles de créateurs, donc tacitement nous avons leur accord même si nos interlocuteurs ne sont pas toujours les propriétaires des ayants-droits. Mais le mook ne pose pas de problème car on est plutôt sur du magazine qui traite de plusieurs jeux vidéo. Par contre c’est aussi la raison pour laquelle, comme Third Editions, nous disposons d’une collection en noir et blanc : l’Histoire de Metroid ou celle de Zelda, sont des ouvrages sans licence. C’est très compliqué de décrocher des autorisations avec certaines marques, et très coûteux, il y a des problèmes de validation qui empiètent sur la liberté éditoriale, et qui nous contraindraient à nous éloigner de notre ligne éditoriale. Ces ouvrages-là, on ne met pas d’image dedans.   A contrario, travailler sous licence officielle est un exercice très différent, qui nécessite des processus de validation, de nombreuses discussions avec différents interlocuteurs basés aux EUSa ou au Japon, la gestion du décalage horaire, etc.   Max : En termes de format, comment vous placez les ouvrages Pix’n Love par rapport aux productions concurrentes ?   Marc : Cette approche historique qui est la nôtre, se décline en plusieurs formats : noir et blanc, couleur illustré avec texte, artbook, etc. Dans le cadre d’un artbook, c’est davantage la partie visuelle que manuscrite qui est mise en avant : nous tâchons aussi de raconter et d’archiver l’histoire des jeux vidéo par l’intermédiaire de son iconographie - documents de conception, storyboards, décors et personnages annulés, etc.   La variété des formats permet de traiter différentes thématiques sous divers angles : la programmation, le design, la musique, l’écriture d’un scénario… On va avoir une déclinaison de nos formats en fonction du sujet. Les livres illustrés, en couleur, permettent d’avoir l’aspect visuel du jeu « vidéo », ce qui est préférable. Sous licence, ça influe aussi sur la durée de production du projet : on peut être aidé pour l’imagerie, comme on peut parler de quelque chose de trop vieux (plus de 30 ans) dont les archives sont perdues, ou avec des documents non-exploitables car trop détériorés… Par exemple sur notre collector Super Nintendo, Luc a réalisé un travail colossal sur l’ouvrage consacré aux boîtes de jeux : plus de 1200 boîtes y sont répertoriées, chacune ayant été recomposée à partir de différents visuels pour former une image « neuve », ce qui représente un travail titanesque ! Et en plus du traitement en amont des visuels, avec en premier leur recherche, il y a toute la problématique de la mise en page. Tout ça cumulé, ça fait beaucoup !   Max : C’est quoi le prochain gros défi pour Pix’n Love ?   Marc : La première chose, c’est le développement international, sous différentes formes. Soit vendre des livres à des éditeurs étrangers, soit éditer nous-mêmes nos ouvrages en langue étrangère. C’est quelque chose de très compliqué notamment en termes de communication et de logistique (fabrication des livres, expéditions, mise en rayon, etc.   Max : Vous compter financer entièrement ces projets vous-mêmes, ou vous envisagez d’opter pour d’autres solutions comme le financement participatif ?   Marc : L’idée est d’alterner l’autofinancement avec le financement participatif, qui offre une visibilité importante et permet de couvrir en amont certains frais, dont la traduction.   En parallèle, nous achetons également les droits de certains ouvrages à l’étranger pour les adapter en France, toujours en fonction de nos envies : des artbooks (Cuphead), des carnets de développement (The Crash bandicoot Files), des ouvrages en noir et blanc (Console Wars), des biographies (Takahashi Meijin et Gunpei Yokoi), etc.    Max : Pix’n Love fait des ouvrages sur le retrogaming, est-ce que ça semble constituer une limite par rapport aux sujets à traiter ? Est-ce que le positionnement retrogaming va progresser en même temps que la temporalité du jeu vidéo, et est-ce que vous finirez par aller sur des licences potentiellement déjà traitées chez d’autres éditeurs ?   Marc : Une limite non, pas vraiment : il y a encore un beaucoup de choses à traiter sous des angles différents ! C’est une question qu’on s’est posée il y a quelques années : une fois qu’on a traité toutes les grandes sagas du jeu vidéo, c’est plus compliqué pour toucher un public de niche avec des sujets plus pointus. Faire progresser la notion de retrogaming et sa temporalité, oui, et on a déjà commencé avec God of War par exemple, qui se focalise sur une licence relativement récente avec, notamment, la sortie du dernier volet il y a un peu plus d’un an sur PlayStation 4.   Depuis cinq ans on s’ouvre sur la pop culture : on a mis ça en œuvre avec un livre sur M. Garcin, un artiste français qui qui réalise des collages et s’est fait connaître dans l’univers du comics avec Marvel, via son désormais célèbre œil de Spider-Man qui a fait la couverture du n°700.   Pour nous, même si ce n’était pas du jeu vidéo, son histoire nous intéressait, et nous en avons profité pour créer un nouveau label baptisé « Pop’n Love ». Et pour cause : ce sont des univers connexes. Quand on traite de retrogaming, on parle des années 80-90. On a tous connu la console, le club Dorothée avec les mangas, les comics, les dessins animés… Ces thématiques parlent à toute une génération.   Max : En termes de diversification d’activité, j’ai remarqué que vous vendez aussi des vinyles d’OST de jeu sur votre site ?   Marc : On en vend mais nous ne les produisons pas nous-mêmes. On travaille avec une société japonaise, et ce sont de jolis produits qui nous parlent en plus d’êtres de beaux compléments à certains de nos ouvrages. Mais c’est du bonus, c’est vraiment juste parce qu’on aime bien ça ! (rires)   Max : Merci beaucoup pour cette interview !   Marc : Avec plaisir ! Vous pouvez retrouver toute l’actualité des éditions Pix’n Love sur leur site, en cliquant ici !   Une sélection d’ouvrages Pix’n Love. Ils ont plus de 100 parutions à ce jour !

Consulter l'article en détail ...

Nintendo Switch  PS4 PC 

Publié le | Par

(0 commentaires)

God Eater 3 : Enfin disponible sur Switch

God Eater 3 est aujourd'hui disponible sur Switch. Disponible depuis quelques mois sur PS4 et PC, le jeu d'action/RPG s'offre un second souffle sur la Nintendo Switch.   Créez votre personnage et partez à la chasse aux monstres avec différentes armes dans un monde post-apocalyptique. Des combats acharnés vous attendent face à des puissantes bêtes nommées Aragami. Seul ou en compagnie de 3 autres joueurs en ligne, survivrez-vous à ces puissantes menaces ? À noter qu'un nouveau mode de missions d'assaut à 8 joueurs est inclus.   God Eater 3 est donc disponible dès maintenant sur Nintendo Switch, PS4 et PC.  

Consulter l'article en détail ...

PC

Publié le | Par

(0 commentaires)

Come Back Chapitre 1 : Le jeu est disponible !

Come Back : Chapitre 1 est un jeu réalisé par le studio indépendant français Team NoLan. Le jeu est disponible depuis quelques jours. ConsoleFun souhaite mettre en lumière ce jeu indépendant.   Come Back est un point'n click où vous menez votre enquête. En effet, une personne se réveille sur une plage sans savoir où il est. Le protagoniste souffre d'une fugue dissociative, c'est-à-dire un traumatisme subi qui amène à une perte d'identité. Sans en avoir conscience, la personne souffrant de cela entreprend un voyage.   À partir de là, vous devrez chercher des indices sur deux îles différentes via les énigmes et notes que votre partenaire vous a laissé. Le jeu aborde notamment le thème de la violence domestique, très peu abordée dans les jeux vidéos.   Disponible dès maintenant sur PC sur les plate-formes Steam, itch.io et GameJolt. Nous vous proposons de découvrir le trailer de lancement pour découvrir ce jeu.    

Consulter l'article en détail ...

Xbox One PS4 PC 

Publié le | Par

(0 commentaires)

eFootball PES 2020 : Le Bayern Munich devient partenaire officiel

Konami ne cesse de travailler pour rendre son jeu de foot, eFootball PES 2020, le plus réaliste possible. Souvent critiqué par l'absence des licences officielles par rapport à son rival FIFA, PES vient d'acquérir un nouveau partenaire.   En effet, après le FC Barcelone ou encore Manchester United, PES 2020 intégrera le Bayern Munich comme partenaire officiel. Ce partenariat a été dévoilé par une vidéo de présentation. Il amènera une modélisation encore plus réaliste des joueurs des champions en titre de la Bundesliga mais aussi une modélisation du stade l'Allianz Arena. Gardien emblématique du club, Oliver Kahn a été honoré dans cette vidéo de présentation impliquant son intégration dans le mode MyClub.   Efootball PES 2020 sortira le 10 septembre 2019 sur PC, Xbox One et PS4.    

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(0 commentaires)

Disintegration : Le nouveau jeu de Private Division et V1 Interactive annoncé

L'éditeur Private Divison, à l'origine de Kerbal Space Program et de The Outer Worlds, a annoncé, avec le studio V1 Interactive, l'arrivée d'un nouveau jeu.   Le jeu s'appellera Disintegration et sera un shooter à la première personne. Nous disposons pour l'instant de très peu d'informations sur le jeu qui sera présenté plus en détails à l'occasion de la Gamescom. À l'origine du studio indépendant V1 Interactive, Marcus Letho, ancien directeur de chez Bungie (Halo), s'est dit pressé de "présenter au monde le mois prochain" ce nouveau jeu.   Disintegration sera disponible en 2020. Nous vous proposons de découvrir le teaser d'annonce du jeu.      

Consulter l'article en détail ...

Xbox One PS4 PC 

Publié le | Par

(0 commentaires)

GreedFall : Un nouveau trailer dévoile la date de sortie !

L'éditeur Focus Home Interactive a publié aujourd'hui un nouveau trailer du RPG GreedFall qui se déroulera à l'époque des colonies européennes en Amérique. Au programme de ce trailer, gameplay et date de sortie du jeu !   Dans un monde frappé par la surpopulation et une maladie meurtrière et incurable, le Vieux Monde périt. Par vos différents choix impactant le cours de l'histoire, vous disposerez d'une liberté totale sur votre personnage et votre approche. Sur une île lointaine, vous chercherez un remède au mal qui s'abat sur l'île laissant place à l'exploration. En plus d'un gameplay montrant le système de combat, nous pouvons apercevoir la personnalisation de votre personnage et un monde décrit comme "vivant en constante évolution".   GreedFall sortira le 10 septembre 2019 sur PC (Steam), Xbox One et PS4.    

Consulter l'article en détail ...

Nintendo Switch  PS4 

Publié le | Par

(0 commentaires)

Dragon Quest Builders arrive avec un trailer de lancement

Le jeu de bac-à-sable et action-RPG de chez Square Enix, Dragon Quest Builders 2, va enfin être disponible et le fait savoir avec un tout nouveau trailer de lancement.   Une dernière occasion de découvrir ce que le jeu propose avant de vous lancer dans l'aventure. Pour rappel, dans ce jeu, toujours chara-designé par le maître Akira Toriyama, le Royaume dans lequel vous évoluez a été détruit et il vous incombe de le reconstruire dans toute sa gloire tout en le débarassant des menaces qui pèsent sur lui. La particularité de cette suite est de proposer un mode multijoueur ainsi que de faire de son univers un monde ouvert au lieu d'un découpage en chapitre en fonction des différentes îles à explorer.   Dragon Quest Builders 2 est attendu pour demain, soit le 12 juillet, sur Playstation 4 et Nintendo Switch.    

Consulter l'article en détail ...

Xbox One PS4 PC 

Publié le | Par

(0 commentaires)

ARK : Survival Evolved se dote d'une nouvelle map

Le jeu d'aventure et de survie préhistorique ARK : Survival Evolved s'apprète à accueillir une toute nouvelle carte sur laquelle passer des heures de jeu et ce totalement gratuitement.   Nommée "Valguero", cette carte apporte son lot de contenu exclusif au jeu. Voici donc ce qui vous attend avec cette extension gratuite :   - 63km² de terrain à explorer, aussi bien terrestre que maritime. - 8 nouveaux Biomes avec différents types de climats et des environnements souterrains. - Le Challenge "Triple Menace de Boss" qui vous propose une arène où il vous faudra affronter un Megapithecus, une Manticore et un Dragon. - Un nouveau dinosaure : le Deinonychus est similaire au raptor et utilise sa vitesse et agilité au combat. - Des défis "Dans les Tranchées" pour explorer diverses grottes et cavernes pour trouver des matériaux exclusifs. - Des "Secrets de l'Ancien Temps" contenus dans des ruines qu'il faudra explorer pour découvrir le passé des Guerries de Valguero.   Tout ceci sera donc disponible gratuitement Playstation 4 et Xbox One dès le 19 Juillet prochain tandis que la version PC est déjà disponible au téléchargement via Steam.    

Consulter l'article en détail ...

Précédent       Suivant