Actualité du jeu vidéo

icone_news

Les news de jeux les plus récentes

Total War - THREE KINGDOMS : Découvrez le personnage Dong Zhuo

PC

Publié le | Par Nigel

(0 commentaires)

Regardez le monde s'écrouler, alors que Dong Zhuo prend le contrôle de la Chine, dans la dernière vidéo de Total War: THREE KINGDOMS ! Saisissant des terres et semant le chaos sur son chemin, il ne reculera devant rien pour éliminer ceux qui se mettront en travers de sa route...   Dong Zhuo est poussé par la cupidité et le besoin d’inspirer la peur… C’est pourquoi il abat tous ceux qui s'opposent à lui ! Son style de jeu repose sur l'exécution de fonctionnaires gouvernementaux, l’affirmation que les États vassaux sont siens et la contrainte de parties trop faibles pour s’imposer. Avec la dynastie des Han dans ses griffes et la force de son intimidation, la victoire sera bientôt entre ses mains…   Les joueurs peuvent déverrouiller la campagne de Dong Zhuo en battant son armée lors d’un combat ou en atteignant le rang d’Empereur ; ce qui porte à 12 le nombre total de Chefs de Guerre jouables. Chacun de ces Chefs de Guerre dispose de ses propres atouts, qu’il devra employer pour unifier la Chine ancienne. Le prochain titre historique de la série de stratégies Total War sera lancé le 23 mai 2019. *Total War : Three Kingdoms est disponible en précommande sur AMAZON.FR, voir ce lien

Consulter l'article en détail ...

Devil May Cry 5 : La licence met le feu sur Xbox One, PS4 et PC dès aujourd’hui !

Xbox One PS4 PC 

Publié le | Par Nigel

(1 commentaires)

Dix ans après le précédent volet, Devil May Cry 4, le directeur Hideaki Itsuno et son équipe constituée de développeurs expérimentés ayant déjà œuvré sur la saga, se sont retrouvés pour conclure de manière épique l'histoire des Fils de Sparda.   Développé sur le RE Engine, le jeu s'axe autour de trois personnages jouables, dont chacun offre un style de combat radicalement différent (Nero et ses bras bioniques, les Devil Breakers, V et ses invocations démoniaques et évidemment Dante, toujours au top malgré les années qui passent). Il sera l'occasion de titanesques combats de boss dans les environnements destructibles de Red Grave City. L'affrontement s'annonce plus dantesque que jamais (un test est à venir sur ConsoleFun.FR) ! *Devil May Cry 5 est actuellement disponible sur AMAZON.FR, voir ce lien

Consulter l'article en détail ...

RAGE 2 : Bethesda dévoile une nouvelle bande-annonce explosive !

Xbox One PS4 PC 

Publié le | Par Titiboy

(0 commentaires)

Bethesda Softworks dévoile une nouvelle bande-annonce pour RAGE 2. Né de la collaboration d’id Software et d’Avalanche Studios, RAGE 2 entraîne les joueurs dans un monde dystopique où société, loi et ordre ont disparu. Nous vous proposons de découvrir la nouvelle bande-annonce du jeu :   Dans le monde post-apocalyptique de RAGE 2, les joueurs n’incarneront pas seulement Walker, le dernier Ranger, mais bien un véritable super-héros du Wasteland ! Cette nouvelle bande-annonce illustre la façon dont les joueurs pourront se déchaîner sur le général Cross et son armée de soldats mutants avec un arsenal d’armes surpuissantes et de capacités nanotrites hi-tech. Ils pourront également associer leurs armes et leurs pouvoirs pour des combos déjantés qui feront perdre la tête (ainsi que les bras et les jambes) à tous ceux qui se dresseront sur leur chemin.   Dans RAGE 2, un astéroïde a annihilé 80% de la population. La planète est devenue une terre sauvage où des factions assoiffées de sang se battent pour le contrôle de précieuses ressources. Comme si les gangs ne suffisaient pas, les joueurs devront également faire face à l'Autorité, les antagonistes du premier RAGE qui menacent à nouveau le Wasteland.   Combats de véhicules, super-pouvoirs et monde ouvert chaotique, voilà ce qui attend le joueur dans ces terres impitoyables. Il leur faudra affronter des gangs sadiques pour acquérir les outils et technologies nécessaires afin d'éliminer une fois pour toutes l'Autorité !   RAGE 2 sera disponible le 14 mai 2019 sur Xbox One, PlayStation 4 et PC. *L'édition collector de Rage 2 est disponible en précommande sur AMAZON.FR, voir ce lien

Consulter l'article en détail ...

Bon Plan Précommande : Super Dragon Ball Heroes World Mission sur Nintendo Switch !

Bon Plan - DealFun Bon Plan - Jeux vidéo 

Publié le | Par Nigel

(0 commentaires)

Le bon plan concerne le produit "Super Dragon Ball Heroes World Mission sur Nintendo Switch". Site Web qui pratique la promotion : FNAC.COM Prix officiel du produit : 64,90€ Prix du bon plan : 54,99€ et 10€ de bon d'achat FNAC Remarque : Fraichement annoncé cette année, Super Dragon Ball Heroes World Mission sera le prochain jeu de la licence Dragon Ball à sortir sur Nintendo Switch. Prévu le 5 Avril 2019, nous vous proposons le meilleur bon plan possible sur ce jeu. Il s'agit tout simplement de la meilleure offre du web. *Cliquez-ici pour accéder au bon plan Super Dragon Ball Heroes World Mission sur Switch via FNAC.COM  

Consulter l'article en détail ...

Bon Plan Amazon : Star Wars Battlefront 2 sur Xbox One à 6,25 euros (au lieu de 24,99...)

Bon Plan - DealFun Bon Plan - Jeux vidéo 

Publié le | Par Nigel

(0 commentaires)

Le bon plan concerne le produit "A Way Out sur Xbox One". Site Web qui pratique la promotion : Amazon.FR Prix officiel du produit : 6,25€ Prix du bon plan : 24,99€ Remarque : Star Wars Battlefront II est un FPS se déroulant dans l'univers de la saga à succès. Le titre vous permet de prendre part à des combats sur Terre ou dans les airs dans les lieux emblématiques des films. Rejoignez les rangs de l'Empire ou ceux de la Rébellion dans des parties multijoueur endiablées et profitez d'une expérience solo inédite aux commandes d'un soldat de l'Empire. *Cliquez-ici pour accéder au bon plan Star Wars Battlefront 2 sur Xbox One à 6,25€ via AMAZON.FR

Consulter l'article en détail ...

Yoshi's Crafted World : Une nouvelle bande-annonce japonaise du jeu !

Nintendo Switch

Publié le | Par Nigel

(0 commentaires)

Nouveauté à venir pour la Nintendo Switch... avec Yoshi's Crafted World, qui sera un épisode inédit de la franchise Yoshi's ! Aujourd'hui, nous avons le droit de découvrir le trailer Overview du jeu. C'est en japonais, et ça vous permettra de patienter d'ici sa sortie dans nos contrées le 29 Mars prochain. *Yoshi's Crafted World est disponible en précommande sur AMAZON.FR, voir ce lien    

Consulter l'article en détail ...

Judgment : Le jeu sera disponible sur PlayStation 4 dès le 25 juin 2019 !

PS4

Publié le | Par Nigel

(0 commentaires)

Judgment, prochain titre du célèbre Ryu ga Gotoku Studio, sera disponible en boîte sur PlayStation 4 dès le 25 juin 2019 !   Toujours hanté par les démons de son passé, Takayuki Yagami, ancien avocat de la défense devenu détective privé, est chargé d'une terrible affaire de meurtres en série à Kamurocho. Vous devrez chercher des indices, rassembler des preuves, traquer les criminels... Nous vous invitons d'ailleurs à consulter nos premières impressions sur le jeu via cet article. Les éditions physiques de Judgment comprendront une jaquette réversible reprenant l’illustration originale, ainsi qu'un autocollant Ryu ga Gotoku Studio. L’enquête de Yagami est loin d’être simple. Il devra utiliser tout ce qui est à sa disposition pour découvrir la vérité dans cette affaire... Jetez un coup d’œil à quelques outils qu’il utilisera (comme un drone, un kit de déverrouillage ou même les muscles d’un ancien membre yakuza, pour n’en citer que quelques-uns) dans le nouveau trailer dévoilé aujourd’hui !   Judgment proposera les voix en japonais et en anglais, ainsi que les sous-titres en français (et également anglais, italien, allemand et espagnol) ! *Judgment est actuellement disponible en précommande sur AMAZON.FR, voir ce lien    

Consulter l'article en détail ...

SNK 40th ANNIVERSARY COLLECTION : Découvrez les 6 derniers titres de la compilation

PS4

Publié le | Par Nigel

(0 commentaires)

NIS America dévoile aujourd’hui un trailer inédit pour SNK 40th ANNIVERSARY COLLECTION. Cette nouvelle bande-annonce est dédiée aux 6 derniers titres à rejoindre la compilation : Bermuda Triangle, Paddle Mania, Ozma Wars, Beast Busters, S.A.R. Search and Rescue, et World Wars ! Rappelons que SNK 40th ANNIVERSARY COLLECTION proposera de nombreux jeux historiques de SNK et sera disponible en Europe sur PlayStation 4 dès le 22 mars prochain !    

Consulter l'article en détail ...

Third Editions : Interview avec les fondateurs de cette maison d'édition spécialisée en jeu vidéo !

Interview

Publié le | Par Vesperia

(1 commentaires)

S'il aura fallu du temps pour l'admettre, le jeu vidéo est désormais reconnu comme un art à part entière, mêlant de nombreuses disciplines. Derrières les licences les plus connues se cache souvent un travail titanesque, cristallisé derrière des noms bien connus : on pense bien sûr à Hideo Kojima, Yoko Taro, et bien d'autres encore. Décortiquer tout ça avec des dossiers long format, c'est ce que fait Third Editions depuis maintenant quatre ans, avec des ouvrages analytiques. Mais faire du livre dans le jeu vidéo, ça se passe comment ? Nous avons eu la chance d'interviewer Mehdi El Kanafi et Nicolas Courcier, les fondateurs de cette maison d'édition pas comme les autres !   Max « Vesperia » : Tout d’abord bonjour et merci pour cette interview ! Est-ce qu’on ne commencerait pas par un tour de présentation de l’équipe ?   Mehdi El Kanafi : On est quatre dans l’équipe : avec Nico on est fondateurs, et on a Clovis et Damien qui sont tous deux assistants d’édition.   Vesperia : Parfait ! Alors, si je ne me trompe pas, avant de fonder Third Editions vous avez commencé par un fanzine. Vous pouvez m’en dire plus ?   Mehdi : Oui ! On a fait un pilote à 16 exemplaires, sinon le tirage c'était 100-150, et le dernier numéro qui n'est pas sorti à cause d'un souci imprimeur devait être imprimé à 1500 exemplaires pour une édition spéciale Toulouse Game Show. Il a été fait, fini, mais pas imprimé à temps car c'était pour le salon. Il y a eu 7 numéros, avec des changements de formules à chaque fois, on a trouvé un peu notre voie au fur et à mesure, et on a fini sur un numéro à double thématique avec Metal Gear et le jeu vidéo / manga.   Vesperia : Et de là, vous fondez Third Editions ?   Nicolas : A peu près : c'était à l'anniversaire d'un pote pour ses 20 ans, on avait un peu bu et on s'est dit "Allez, on monte un mag !" et ça a été le top départ de notre première société, Console Syndrome. On a fait ça pendant qu'on était à la fac, Mehdi était en fac de japonais, moi en bio. Quand on a fini nos études on a monté Console Syndrome avec le but de faire du bouquin, on passait par Pix'n'Love pour la distribution en librairie. On les connaissait car Marco, un des trois fondateurs de Pix, était de Toulouse donc on avait eu l'occasion de discuter avec lui, on a accroché avec eux car on faisait pas les mêmes choses mais dans le même domaine. C'est comme ça qu'ils nous ont rachetés au bout d'un an et demi, on a bossé pendant trois ans chez Pix en tant que pôle Toulouse où on continuait un peu dans le sillon de Console Syndrome en parlant de jeu vidéo mais sur des séries plus récentes car Pix était plutôt positionné sur le retrogaming, ce qui nous intéressait moins. Au bout de ces trois ans on a décidé de partir et monter Third, car suite à des problèmes financiers notre autonomie était un peu remise en question et ça nous plaisait pas trop, donc ça a été le top départ pour nous. Il y a un podcast où on raconte ça très en détails : « Les Coulisses de la création de Third » !   Vesperia : Comment vous présenteriez Third Editions, au niveau des missions que se donne la structure, sa politique, etc ?   Mehdi : On se donne pas de mission au sens propre : Third a été créé pour y produire ce qu'on aime et qui ne se faisait plus. Notre  but n'est pas de "donner au jeu vidéo un rayonnement culturel à travers la littérature", même si par ce qu'on fait, on y contribue certainement indirectement, sans le vouloir nécessairement, car le livre aujourd'hui, même si c'est un média bien moins important que le jeu vidéo (qui brasse beaucoup moins d'argent), garde une certaine noblesse.   Nicolas Courcier : En ce qui concerne notre politique, ce serait nos trois piliers : Création, Univers, Décryptage, autour desquels sont articulés tous nos ouvrages. Là où nos concurrents peuvent choisir de se concentrer sur l'histoire du jeu vidéo (la genèse d'une saga), ou le gameplay, ou encore des artbooks, nous on choisit de traiter l'intégralité d'une œuvre, de sa genèse à son univers en passant par le gameplay.   On s'est aussi fixé trois principes pour se guider, où peu importe nos actions, ça doit coller avec : "Professionnalisme, Prestige, Subjectivité". Professionnalisme, c'est pour tout ce qui est des dates et délais en interne et externe, Prestige, c'est parce qu'on veut que le résultat de nos productions soit propre et qualitatif, et Subjectivité c'est parce que nous n'avons pas peur d'avancer nos goûts plutôt que ce qui serait logique à faire.   Vesperia : Fonctionner comme ça, ça a quelles contraintes, et quels avantages ?   Mehdi : La première contrainte ce sont les visuels, qui sont soumis aux droits d'auteurs et dont les ayant-droits sont les éditeurs des jeux. Nous avons contourné ce problème avec des ouvrages entièrement axé sur le texte, ce qui est devenu quelque peu notre marque de fabrique. Ensuite il y a le fait d'aller chercher les créateurs pour parler du sujet, ils sont parfois sous NDA. Pour les jeux qui sont d'actualité il y a souvent un discours prémâché car ils sont dans la phase de promotion, donc ça peut être une forme de contrainte, on essaye de creuser sur ce qu'ils faisaient avant, comment ils en sont arrivés à ce projet, et là le discours se débloque potentiellement. Il y a aussi le fait de travailler le livre, qui a des cycles de production très longs là où nous sommes dans un média, le jeu vidéo, qui bouge en permanence, donc on doit conjuguer avec ça en pariant un peu sur ce qui va marcher ou non.   En termes d'avantages, déjà on est pas limité sur notre production. Kingdom Hearts par exemple c'est 1000 pages, 2 millions de signes... Personne ne peut faire ça, que ce soit sur le web ou dans la presse, seule l'édition nous permet de le faire. Et on publie ce qu'on veut, dans le sens où il n'y a pas de relecture ou d'approbation des éditeurs.   Nicolas : Puis le format du livre a encore cette image un peu noble, au-delà du livre même c'est le format papier, dans le sens où encore aujourd'hui, les services de presse des studios par exemple envoient des copies de leurs jeux en avant-première à la presse qui est pourtant devenue très moribonde. Nous, on fait partie de cette culture-là du livre, on profite encore plus de cet aspect dans le sens où, là où les productions presse disparaissent au bout de 2-3 mois, on est toujours là, quelque peu ancré dans l'Histoire.   Vesperia : Y a-t-il certains points sur lesquels vous vous montrez particulièrement pointilleux, en tant que maison d’édition ?   Mehdi : On essaie de se montrer particulièrement exemplaire au niveau des délais et dates annoncées, que ce soit en interne avec nos prestataires, ou en externe. On tient à assurer une démarche commerciale de qualité pour les clients, que ce soit par le fait de proposer des éditions "collectors" de nos ouvrages à un prix très peu différent, l'ebook automatiquement fourni aux acheteurs du collector pour qu'ils puissent débuter leur lecture sans attente, ou encore par les ouvrages "Ludothèque" qui sont offerts aux membres Premium (un acheteur devient automatiquement Premium au bout de 5 achats et obtient un ouvrage "Ludothèque" offert sur sa prochaine commande) et enfin au niveau du SAV qui est globalement généreux en cas de souci.   Nicolas : Après, on a appris avec le temps à visualiser nos différents points faibles et points forts. Par exemple, en termes de points faibles, le simple fait d'être situé à Toulouse et pas à Paris, car l'édition et le jeu vidéo, tout ce qui est entertainment/média/presse c'est là-bas que tout se passe au niveau des contacts, des partenariats. On s'y rend tous les deux mois pour ça. Mais on prend aussi en considération que lorsqu'on vit à Paris, on a vite fait d'avoir des étiquettes, comme une affiliation à telle rédaction, tel éditeur, tel groupe de presse, et nous on est hors de tout ça. On a pas de grands amis ni de grands ennemis, on est loin de tout ça. Et c'est quelque chose qu'on revendique, car il y a souvent des situations similaires à des cours de récré : "Je prends pas ton livre car tel auteur c'est pas mon copain" ! Nous, comme on se tient loin de tout ça, ça ne nous arrive pas.   On va aussi chercher les auteurs spécialistes là où ils sont : pour Halo par exemple, c'est un auteur de Jeuxvideo.com, pour Castlevania, c'est un auteur de chez Gameblog.   Vesperia : Comment vous vous positionnez par rapport à la concurrence ?   Mehdi : Sur le créneau du marché littérature JV, on est sans doute devenu la marque la plus connue, et la plus productive. Par contre, on reste modeste : vis-à-vis de l'édition en général, on reste tout petits. On est les tôliers d'une niche, pas plus. On est les premiers des indépendants. Mana Books par exemple, ils font partie d'un groupe, et au niveau des moyens disponibles c'est monstrueux. Et comparé à des géants comme Gallimard ou Hachette, on reste tout simplement une structure de 4 personnes.   Vesperia : Et par exemple, par rapport à votre concurrent direct Pix’N’Love ?   Mehdi : Eux ils sont à 6-8 livres par an, nous cette année on est à 19 livres. Si on élargit un peu, Mana Books, eux, ont publié une vingtaine d'ouvrages cette année, et veulent passer à 50 l'an prochain. Mais avec eux on a un créneau très différent, ils font de l'officiel, souvent de l'artbook, manga, BD, roman avec la novellisation de The Division.   Vesperia : Sur le long terme, c’est quoi l’avenir de Third Editions ?   Nicolas : C'est vraiment de développer le marché anglais. On se rend compte que c'est plus compliqué que ce qu'on pensait, on a des résultats là-bas qui sont corrects mais vu la taille du pays et le potentiel, on est encore très loin du compte. Au Royaume-Uni on reprend presque à zéro car on a eu une première expérience qui n'a pas été concluante, donc je pense que ce sera notre mission principale sur 2019.   Mehdi : C’est aussi un enjeu : ne pas délaisser le marché français en se focalisant trop sur le marché US, alors que le marché français c'est notre socle, d'où notre volonté de stabiliser la production française au moins au niveau actuel. Si demain nous n'arrivons pas à intégrer le marché US, qu'on a un peu délaissé le marché FR, et qu'au final on se vautre dans les deux, ça ne va pas. On est une petite structure, donc même si ça marche pour nous, on est jamais à l'abri d'un pépin : il suffit que deux de nos bouquins soient de gros échecs pour que nous soyons en difficulté derrière. Cela dit on ne se laisse pas paralyser par les risques, on tente des choses.   Vesperia : Vous avez écrit vous-mêmes les premiers ouvrages publiés chez Third Editions, est-ce que vous pensez reprendre la casquette de l’auteur un jour, ou tout ce qu’il y a à faire côté éditeur vous en empêche ?   Mehdi : Moi ça me manque un peu. Sans blaguer je dis que j'écrirai La Légende Final Fantasy VII Remake, mais quant à savoir quand…   Nicolas : Moi je ne pense pas, en tout cas ça ne serait pas demain la veille et ça ne serait peut-être pas dans le jeu vidéo. Après sans blaguer, on a déjà à peine le temps en tant qu'éditeurs, ne serait-ce qu'à lire les manuscrits, alors en tant qu'auteurs... Puis bon on a déjà écrit une dizaine de bouquins !   Vesperia : Est-ce que le fait d’avoir été auteur-éditeur a joué sur votre crédibilité initiale ?   Mehdi : Nous on est toujours passé par la case "Fais-le toi-même", donc a fait notre magazine, on a fait notre maison d'édition, on a fait nos livres, on les a maquetté, on est vraiment passé par chaque case du processus avant de diriger. On a toujours été exigeants, que ce soit avec les autres ou avec nous-mêmes, et le fait d’avoir été deux dès le départ nous aidait à avoir du recul sur notre texte. Puis le fait d'avoir un livre en noir et blanc avec autant de texte sur une série ça n'existait pas ! Il y avait bien un livre de Pix sur l'histoire de Mario par exemple, mais c'était pas le même calibre, là on parle par exemple d'un livre sur Zelda où je parle de tout l'univers, sa genèse, les références culturelles, l'analyse transversale du gameplay… On a pris les sagas qu'on aimait le plus, pas celles qui se seraient le mieux vendues, en choisissant celles où on estimait être suffisamment calés pour pouvoir faire ce type d'ouvrages. On a déroulé ce qu'on maîtrisait, et au bout d'un moment on peut pas tout maîtriser, d'où le fait d'avoir enfin des auteurs extérieurs. Mais on nous a jamais fait de remarque sur notre légitimité à se publier soi-même.   Nicolas : On s'est toujours demandé "Pour telle saga, qui est le spécialiste ?". Par exemple pour Assassin's Creed, il n'y en avait pas, donc on s'est dit qu'on allait devenir référents de ça. Bioshock, pareil, et pas parce qu'on est des génies mais parce qu'on s'est posé dessus et on a bossé notre sujet pendant des mois et des mois jusqu'à devenir experts dessus.   Vesperia : Comment avoir franchi le pas pour faire ces ouvrages qui sont d'énormes pavés de texte ?   Mehdi : Le premier tome de Zelda qu'on a fait, on était Console Syndrome, on avait pas encore travaillé chez Pix donc ce n'était pas sous leur impulsion, et c'était nouveau. On sortait d'une expérience avec Assassin's Creed où on avait fait un bouquin illustré en partenariat avec l'éditeur et le tout gratuitement, on s'est dit que c'était facile, et non, il s'est avéré que c'était beaucoup de chance et ce n'est plus jamais arrivé depuis ! On a essayé la même chose avec Metal Gear Solid par Konami, c'était une galère sans nom. De là, constatant que c'était très difficile de travailler avec les éditeurs au niveau du temps, de l'argent, on a réfléchi et par exemple Zelda, l'imagerie de son univers est suffisamment connue pour que juste l'évoquer suffit à l'invoquer chez le lecteur. On avait pas la nécessité de faire un livre illustré, il nous fallait juste un beau livre avec une belle couverture pour attirer l'intérêt, et le texte derrière était suffisamment qualitatif pour que le tout fonctionne.   Nicolas : Console Syndrome c'était une école pour nous, malgré que ce soit un projet amateur on s'est toujours fixé une rigueur énorme alors que personne ne nous attendait, on a appris à tout faire dedans y compris à gérer une équipe, ce qui était totalement nouveau pour nous, et du coup quand on est passé au niveau au-dessus on se sentait légitimes et compétents pour le faire, et d'ailleurs peut-être que si on s'était trop posé la question avant de se lancer on aurait fini par ne pas le faire ! Surtout quand on repense à Assassin's Creed : on est arrivé chez Ubisoft, "Coucou on aimerait faire un livre, on veut interviewer tous les créateurs d'Assassin's Creed, on veut mettre toutes les images", on nous a dit oui. Non seulement ça a été gratuit, mais en plus ils ont adoré le livre et ils en ont acheté 400 pour les offrir aux développeurs pour Noël ! Ubisoft, tout seul, a financé le projet, avec ces 400 ouvrages on était rentables sur le livre. Notre tout premier bouquin ! On avait déjà posé les bases Création - Univers - Décryptage, on avait assuré. On vendait ça 16€, petit format, couverture souple, on hésitait encore. Toutes les bêtises qu'on aurait pu faire, on les avait faites avant, et ce premier livre vraiment pro était très soigné. Par la suite, Pix a fait des ouvrages Assassin's Creed avec cet ouvrage en base. On en est super fier !   Vesperia : Vous n’avez pas peur de venir à bout des licences intéressantes à traiter ?   Mehdi : Si, mais il nous en reste pas mal à traiter, et on a l'avantage de ne pas être affilié à du retrogaming par exemple. Avec Death Stranding qui sort l'an prochain, nous ça peut être un livre potentiel. Tant que le jeu vidéo existe et que de nouvelles IP naissent, on a de nouveaux livres à créer. Dans le patrimoine on commence à avoir fait le tour des licences les plus rentables, mais avec notre label Force qui se concentre sur la pop culture avec le désir d'ouvrir un peu le prisme de nos lecteurs, on sait qu'il y a un potentiel infini dedans : manga, animation, cinéma, séries. On va pas basculer de Third à Force, mais le label va prendre un peu plus de place, dès l'an prochain d'ailleurs.   Vesperia : Par rapport à vos auteurs, il y a une volonté de les fidéliser pour la rédaction de nouveaux ouvrages ?   Mehdi : Totalement. Il n'y a pas 150 personnes en France qui peuvent écrire un bouquin sur le jeu vidéo comme c'est fait chez Third, donc quand on en tient un on veut le garder ! Et c'est vrai que tant qu'il écrit chez nous, il n'écrit pas pour quelqu'un d'autre. C'est un des nerfs de la guerre !   Nicolas : Ce qui nous intéresse aussi c'est de faire émerger des auteurs, créer la référence de tel ou tel sujet. Sur Youtube par exemple on a tendance à penser que les youtubers font de l'oral, mais c'est faux, il y a des chroniques très écrites, et c'est un vivier qui est peu exploité pour le moment. Et ne serait-ce que l'auteur d'un blog pour le plaisir, c'est peut-être un auteur à succès de demain. On est très satisfait des auteurs qu'on a actuellement ! Après voilà, un auteur comme Karim Debbache, si un jour cette personne veut faire un livre, on sera sur le coup, c'est sûr !   On s'est un peu calmé sur la façon d'écrire, ça a été utile pour certains qui avaient besoin d'être guidés, mais on se rend compte qu’il y a des personnes qui ont une plume et une façon de voir les choses qui sont pas les nôtres sans que ça en soit moins intéressant. Il faut quand même que y'ait un minimum dans la qualité d'écriture, mais ça nous a permis d'avoir un second souffle : on a martelé notre « Création - Univers – Décryptage » pendant trois ans, c'était important pour façonner la marque, mais suite à ça il nous fallait un second souffle pour que y'ait un renouvellement dans nos ouvrages aussi. C'est toujours là, mais la structure peut être un peu déconstruite.   Mehdi : Les auteurs, souvent, sont déjà engagés pour un autre bouquin avant même la fin de leur première production, en cas de bon feeling. Avec la satisfaction de faire un tel ouvrage, ils oublient instantanément les difficultés une fois que c'est terminé, et ils rempilent. Pourtant ils ont tous galérés !   Vesperia : Vous lisez les ouvrages dits "officiels" sur des sagas que vous avez traitées ? Ils viennent valider votre travail à vous ?   Mehdi : Les produits officiels, c'est essentiellement des artbooks avec quelques anecdotes à attraper, mais il n'y a pas de texte au kilomètre à lire. C'est aussi de ça qu'est née notre collection The Heart of, les artbooks on aime bien les acheter mais on en fait rien, d'où l'envie d'injecter de l'édito dans un artbook.   Nicolas : On a jamais été invalidé dans nos propos par un ouvrage officiel sorti après. Au contraire même, nous savons que certains studios ont lu et utilisés nos livres, comme ceux sur la saga Assassin’s Creed ou celui sur Fear Effect.   On se doute bien que les gros éditeurs vont finir par voir l'attrait potentiel de ce marché, Nintendo commence, Ubisoft aussi, et nous on est en train de paver la voie pour le jour où ces mastodontes débarqueront. La concurrence sera plus compliquée. Cela dit, on a pris beaucoup d'avance ! (rires). Et même si Nintendo a fait Zelda et Mario, pour l'instant ils ne l'éditent pas directement. Mais on surveille !   Vesperia : Vous venez d’inaugurer votre nouvelle collection « The Heart of » avec un premier ouvrage dédié à Dead Cells. Comment s’est créée cette nouvelle collection ?   Nicolas : Nous adorons les artbooks, nous aimons ces ouvrages, car se sont souvent de très beaux objets. Néanmoins, nous ne sommes pas des « lecteurs » de ces livres. On pense qu’il manque quelque chose. Nous avons donc simplement réalisé les artbooks que nous aimerions lire. Des artbooks avec plus d’édito.   Vesperia : Pour conclure, un indice par rapport au prochain livre « The Heart of » ?   Mehdi : Ca ne sera pas forcément un jeu indé.   Vesperia : Merci pour cette interview !   Mehdi : Merci à vous !   Nicolas : Merci !   Vous pouvez retrouver notre chronique sur le livre The Heart of Dead Cells en cliquant ici ! Third Editions tient un stand à la Made In Asia en Belgique, ce week-end du 8 au 10 mars 2019. L'équipe de Third Editions, nous ayant accueilli pour l'interview. De gauche à droite : Clovis, Mehdi, Damien et Nicolas. Merci à eux pour cette rencontre !

Consulter l'article en détail ...

Apex Legends : Une mise à jour pour équilibrer le jeu

Xbox One PS4 PC 

Publié le | Par Vesperia

(1 commentaires)

En ce 7 mars 2019, Apex Legends accueille sa première grosse mise à jour, dans le but d'équilibrer le jeu. Les développeurs en profitent d'ailleurs pour partager leur vision des choses concernant ces mises à jours : l'équipe teste longuement en interne les modifications en jouant autant que possible pour détecter d'éventuels bugs et s'assurer que les changements ne dénaturent pas la façon de jouer.   Cette démarche implique des mises à jours peu fréquentes, plus grosses, avec un impact forcément plus important sur le jeu. Cela dit, il est temps de passer au gros du morceau : les changements apportés par cette mise à jour, à commencer par des nerfs pour le Wingman et le Peacekeeper, considérés comme les meilleures armes du jeu actuellement.   Wingman : - La cadence de tir est réduite de 3.1 à 2.6 tirs par seconde. - Le Skullpiercer, équipement qui augmente les dégâts à la tête, voit son multiplicateur de dégâts passer de 2.5 à 2.25. - La dispersion est augmentée en cas de tir à la hanche, mais diminuée selon le mode de tir.   Peacekeeper : - Le Shotgun Bolt, équipement qui modifie la cadence de tir, voit son taux de modification réduit : il passe de 10% à 7.5% pour le niveau 1, de 20% à 13% pour le niveau 2, et de 25% à 16% pour le niveau 3.   Modifications globales : - L'apparition de Wingman et de Peacekeeper sur la carte est diminuée. - L'apparition d'armes et de munitions énergétiques sur la carte est augmentée. - Des erreurs provoquant des déconnexions ont été corrigées : au lancement de l'ulti de Caustic, à l'activation d'une balise de détresse par Pathfinder, lorsqu'un joueur détache un équipement de son arme, lorsqu'un joueur passe en mode spectateur, et à l'utilisation du Shield Gun de Gibraltar.   Modifications à venir : - Le cooldown des pièges de Caustic passera de 30 à 25 secondes, leur rayon d'effet augmentera de 10% et ils se déclencheront une seconde plus tôt. - Il y aura deux balises de plus à activer sur la map pour Pathfinder, soit 12 contre 10 actuellement. - Le drop de Lifeline aura moins de chance de donner de l'équipement de niveau 4 (doré). - Le cooldown d'Into The Void, qui rend Wraith invisible, passera de 20 à 25 secondes. - Le bonus de vitesse de Bangalore lorsqu'elle se fait tirer dessus passera de 40% à 30%.   Enfin, les hitbox des personnages sont actuellement en train d'être retravaillées. Comme il s'agit d'un changement majeur pour le jeu, le patch les concernant arrivera plus tard, mais on sait déjà que celles de Caustic, Gibraltar et Pathfinder seront réduites. La possibilité d'ajouter des points de vie aux personnages ayant de plus grosses hitbox, notamment Gibraltar, est à l'étude. Tout cela arrivera avec le début de la saison 1, plus tard ce mois-ci. Aucune modification concernant le Mozambique et le P2020 n'est prévue : il s'agit de la volonté de Respawn d'équilibrer la présence d'armes faibles et d'armes fortes.

Consulter l'article en détail ...

The Heart of Dead Cells, un artbook analytique de haute volée

Chronique ecrite

Publié le | Par Vesperia

(1 commentaires)

The Heart of Dead Cells constitue le premier ouvrage d'une nouvelle collection dans le catalogue de Third Editions. Si elle fonctionne sur les mêmes bases que les autres ouvrages analytiques de la maison d’édition, cette collection « The Heart of » se penche sur l’artbook, avec une approche pragmatique quant à ce type de produit : « L’artbook, on l’achète, on le regarde une fois, et ensuite il rejoint l’étagère et fait partie de la déco ». Ainsi, l’idée est d’injecter de l’éditorial dans un artbook, de façon à obtenir un livre qui soit à la fois beau à parcourir, et où l’on trouve matière à s’informer sur un jeu vidéo culte. Tel un jeu vidéo, le livre existe en deux éditions : classique, et First Print, celle-ci étant exclusive au site de la maison d’édition. La First Print inclue les deux couvertures (elle est réversible), et une lithographie.     Une réalisation exemplaire       Livre en main, The Heart of Dead Cells n’a pas à rougir devant les autres livres estampillés Third Editions. Avec ses 200 pages en grand format, l’ouvrage se veut imposant et l’importance de l’imagerie impose une montée de gamme au niveau de la qualité du papier. L’ensemble est par ailleurs aussi agréable à lire qu’à prendre en main : le travail de maquette équilibre parfaitement l’éditorial avec les artworks –tous officiels- et le livre s’engloutit assez facilement. Il faudra plus ou moins deux heures de lecture pour tourner la dernière page, si vous parvenez à ne pas reluquer trop longtemps les magnifiques artworks. Tous les artworks sont officiels, et certains constituent de magnifiques double-pages.     D’autre part, le récit mentionne de nombreuses sources, des plus connues telles qu’un article de Kotaku sur le fonctionnement du studio, à d’autres plus discrètes telles qu’un tableau Pinterest regroupant des photos d’endroits ayant servi de références dans le jeu, ou encore la musique ayant inspiré la bande son de Dead Cells. Articulé selon les trois piliers « Création – Univers – Décryptage » propres aux publications de Third Editions, il faut toutefois souligner que The Heart of Dead Cells est naturellement moins massif en termes d’éditorial que les ouvrages précédents.   Or, il n’en est pas moins consistant : ici, les artworks illustrent le propos, avec notamment une grosse partie explicative sur les procédés créatifs de tous les aspects graphiques du jeu de Motion Twin. De quoi faire découvrir ou redécouvrir Dead Cells, invitant le lecteur à savourer ces clés de compréhension et d’appréciation du jeu sur une nouvelle partie, où l’expérience de jeu se voudra alors plus complète. En cela, The Heart of Dead Cells est un livre à lire au moins une fois si vous jouez ou comptez jouer à cette pépite de la scène indépendante. Enfin, la présence d’une section « Fanarts » en fin d’ouvrage vient sublimer le propos du livre par sa seule présence : il s’agit du point d’orgue au lien singulier qu’entretient le studio avec sa communauté, tel qu’expliqué tout au long de l’ouvrage. La section Fanarts est le point d’orgue du livre, symbolisant le lien fort entre le studio et sa communauté.       La collection The Heart of : une porte d’entrée dans les univers vidéoludiques       Le peu de choses qu’il y aurait à dire concernant les manques de cet ouvrage concernent la partie « Univers », axée sur l’histoire du jeu. S’agissant d’un jeu au scénario cryptique, ce livre aurait été l’occasion d’expliciter et approfondir cet aspect du jeu, en donnant des clés d’interprétation. Or, si les éléments de scénario disséminés dans les salles secrètes du jeu sont évoqués, rien n’est livré ici au lecteur : le mystère autour de l’histoire de Dead Cells est conservé. Titre propice à l’élaboration de nombreuses théories, il aurait pu être intéressant d’en évoquer quelques-unes en analysant leur pertinence par rapport aux éléments offerts par le jeu.   Dans la partie « Décryptage », Exserv reprend la formule d'une bande-annonce du jeu intitulée « Kill. Die. Learn. Repeat. », nous faisant découvrir toute la saveur de l’expérience de jeu proposée par Dead Cells. Cependant, ce plan laisse peu de place à l’envie qu’a alors le lecteur de voir l’auteur déborder dans son récit, ce qui est tout simplement symptomatique de la qualité d’écriture : si le propos n’était pas intéressant, le texte tel que proposé suffirait, mais il est ici presque dommage de ne pas pouvoir se plonger plus loin dans le jeu de Motion Twin.   Et c’est finalement là tout l’équilibre de cette nouvelle collection : avec juste ce qu’il faut de présentation et d’analyse, les ouvrages The Heart of s’annoncent comme des lettres d’amour au jeu vidéo dans tous ses aspects, qu’il s’agisse de graphismes, de gameplay ou de narration. Cette passion presque palpable est alors une véritable invitation à découvrir les jeux, et nous avons hâte de découvrir quel sera le prochain ouvrage de cette nouvelle collection qui commence sur les chapeaux de roue. La maquette graphique du livre est très soignée et équilibre parfaitement les artworks et le texte.

Consulter l'article en détail ...

Xbox Game Pass : Les nouveautés du mois de Mars 2019

Xbox One

Publié le | Par Titiboy

(0 commentaires)

Le service Xbox Game Pass nous fait la surprise d'intégrer certains jeux récents. Nous vous proposons de consulter ci-dessous la liste des nouveautés du mois de mars 2019 :   Just Cause 4 (6 mars) Rico Rodriguez s’incruste dans le Xbox Game Pass, dès le 6 mars ! Les joueurs de Xbox One pourront jouer l’impétueux agent solitaire et s’aventurer sur l’île de Solís pour semer le chaos, de mille façons tout aussi créatives et explosives les unes que les autres. Just Cause 4 est un bac à sable en monde ouvert, spécialement créé pour s’amuser, explorer et expérimenter. Ne manquez pas sa sortie sur le Xbox Game Pass.     LEGO Batman 2 (6 mars) À tous les justiciers ! Batman, Robin, Wonder Woman, Superman et d’autres personnages jouables de DC Comics qui ne résistent pas à l’appel du répulsif anti-requin sont de retour pour sauver Gotham. Jouez plusieurs membres de la Justice League dans ce jeu solo et multijoueur en monde ouvert et mettez un terme aux complots de Lex Luthor, du Joker et bien d’autres célèbres criminels.     F1 2018 (14 mars) Jeu officiel du FIA FORMULA ONE WORLD CHAMPIONSHIP de 2018, F1® 2018 vous invite à faire les gros titres et à plonger dans le monde de la F1®. Forgez-vous votre réputation sur et en dehors des circuits avec des interviews en temps limité qui influenceront votre carrière sportive.     Fallout 4 (14 mars) Il revient dans votre bibliothèque dans une toute nouvelle armure. Fallout 4 vous replonge dans le Commonwealth, à la recherche de votre fils disparu. Explorez les Terres désolées, combattez de redoutables Écorcheurs et développez de nouvelles compétences pour sauver le destin d’un Boston post-apocalyptique.     Plus d’informations sur le Xbox Wire en français : https://news.xbox.com/fr-fr/2019/02/07/astroneer-sechappe-de-la-galaxie-xbox-game-preview/

Consulter l'article en détail ...

Bon Plan : A Way Out sur Xbox One à 17,99 euros (au lieu de 44,95...)

Bon Plan - DealFun Bon Plan - Jeux vidéo 

Publié le | Par Titiboy

(0 commentaires)

Le bon plan concerne le produit "A Way Out sur Xbox One". Site Web qui pratique la promotion : Amazon.FR Prix officiel du produit : 44,95€ Prix du bon plan : 17,99€ Remarque : A Way Out est un jeu d'action en coopération, jouable en ligne ou en local, en écran splitté. Dans cette aventure, les deux joueurs incarnent Leo et Vincent, deux prisonniers qui vont se rencontrer et coopérer pour s'évader. Le titre mélange gameplay coop en temps réel et asymétrique. *Cliquez-ici pour accéder au bon plan A Way Out sur Xbox One à 17,99€ via AMAZON.FR    

Consulter l'article en détail ...

Dead or Alive 6 : De nombreuses promesses tenues, et des manques...

Tests

Publié le | Par Titiboy

(0 commentaires)

Nous avons le droit à un déferlement de nouveautés depuis quelques semaines sur Playstation 4, Xbox one & PC ! Cette fois-ci, notre rédaction accueille Dead or Alive 6, dernier opus d'une licence très appréciée qui marque le retour de nombreux personnages de la série ainsi que l'arrivée de nouvelles têtes. Comme d'habitude, nous vous parlons sans langue de bois des qualités et des défauts du jeu, afin de vous guider au mieux sur son potentiel achat. Est-ce que nous avons apprécié Dead or Alive 6 ? Est-ce qu'il s'agit d'un bon jeu de combat ? Nous vous proposons de lire attentivement le test. *Cliquez-ici pour accéder au test écrit de Dead or Alive 6 sur PS4, Xbox One & PC via ConsoleFun.FR  

Consulter l'article en détail ...

GT Sport : Paris accueillera l'ouverture des Series du FIA Gran Turismo Championship 2019 !

Tournoi Fun

Publié le | Par Titiboy

(0 commentaires)

Après une première saison remarquée, GT Sport annonce que Paris accueillera les premières courses des Series du FIA Gran Turismo Championship 2019.   Au Pavillon Gabriel, le 16 mars (de 18h00 à 20h00) et le 17 mars (de 14h00 à 16h00) 2019, les meilleurs pilotes du monde reviendront s'affronter pour décrocher une place dans la finale de cette année.   Comme l'an passé, deux championnats se dérouleront en parallèle : la Nations Cup et les Manufacturer Series. Les concurrents pourront ainsi courir individuellement pour leur pays ou au sein d'une équipe internationale pour le constructeur de leur choix.   Le Gran Turismo Championship est certifié par la Fédération Internationale de l’Automobile et vient de terminer sa première saison inaugurale de 2018. La compétition reprend pour présenter et sacrer les meilleurs pilotes de Gran Turismo de la planète.   Veuillez trouver ci-dessous les lecteurs vidéos des streams français : ·         MANUFACTURER SERIES le samedi 16 mars à 18h00 : ·         NATIONS CUP le dimanche 17 mars à 14h00 :  

Consulter l'article en détail ...

V-Rally 4 : La Chevrolet Camaro ZL1 disponible en DLC

Nintendo Switch  Xbox One PS4 

Publié le | Par Titiboy

(0 commentaires)

L’ultime DLC de V-Rally 4, inclus dans le Season Pass et l’Ultimate Edition, est maintenant disponible sur Xbox One, PlayStation 4 et PC.   Faites place à une légende : la Chevrolet Camaro ZL1. Un moteur V8 6,2L surcompressé de 650cv, une boite manuelle 6 rapports, le tout dans une propulsion ! La plus mythique des Muscle-Cars américain débarque dans le mode Extreme-Khana.   Retrouvez la vidéo où la Chevrolet Camaro ZL1 démontre ses capacités entre les obstacles :    

Consulter l'article en détail ...

Generation Zero : THQ Nordic modifie l’Edition Collector du jeu

Xbox One PS4 PC Bon Plan - DealFun Bon Plan - Jeux vidéo 

Publié le | Par Titiboy

(0 commentaires)

Le cheval « Dala » ne fera finalement pas partie de l’Edition Collector de Generation Zero. En raison d’un soucis d’approvisionnement (et de l’impossibilité d’assemblage dû à un manque de temps), THQ Nordic propose donc aux joueurs une nouvelle Edition Collector, ne contenant pas cet objet. « Nous travaillons actuellement sur une solution qui proposerait d’obtenir le cheval Dala séparément, via certains points de vente. Cela, pour le printemps. Nous fournirons davantage d’informations dès que possible. », confie Jan Binsmaier, Publishing Director chez THQ Nordic GmbH.   Cette nouvelle Edition Collector sera proposée au prix généralement constaté de 69,99€ (l’ancien prix généralement constaté était de 79,99€). Cette Edition Collector, présentée dans une boîte dédiée, comportera :    - Le jeu    - Un t-shirt    - Le Steelbook du jeu    - Une carte du monde du jeu en tissu    - 4 cartes postales du jeu En cas de précommande du jeu auprès du revendeur Micromania, vous recevrez le pack exclusif « Radical Vanity », contenant 12 options de personnalisation supplémentaires (qu’il s’agisse de T-shirts, de bandanas, d’un bombers mythique et bien d'autres choses encore). Vous pourrez vous créer un look unique des années 80 ! Liste des offres : - Edition collector PS4 sur AMAZON.FR - Edition collector Xbox one sur AMAZON.FR - Edition collector PC sur AMAZON.FR - Edition collector PS4 sur FNAC.COM - Edition collector Xbox One sur FNAC.COM - Edition collector PC sur FNAC.COM - Edition collector PS4 sur MICROMANIA.FR - Edition collector Xbox One sur MICROMANIA.FR - Edition collector PC sur MICROMANIA.FR

Consulter l'article en détail ...

Mortal Kombat 11 : Story-trailer

Nintendo Switch  Xbox One PS4 PC 

Publié le | Par Yugo05

(0 commentaires)

Netherrealm Studio vient de diffuser sur la toile un nouveau Story-Trailer de Mortal Kombat 11. L'occasion d'en découvrir plus sur l'histoire palpitante de ce nouvel opus et de retrouver des personnages confirmés au casting tels que Cassie Cage, Jacqui Briggs, Erron Black ou encore Kotal Kahn.  

Consulter l'article en détail ...

PlayStation : Les jeux PS Now de mars 2019

PS4

Publié le | Par Nigel

(0 commentaires)

Nouvel arrivage pour le PlayStation Now en mars ! Des licences iconiques font leur retour pour certaines et leur entrée pour d’autres, dans notre service de jeux en streaming, avec Battlefield 4, Mirror’s Edge et Dead Space 3 d’Electronic Arts ou encore Metal Gear Solid 4 Guns of the Patriots de Konami. Voici la liste complète des jeux qui rejoignent le PS Now ce mois-ci. Ils viennent étoffer les plus de 600 titres déjà présents sur le service. Voici les nouveaux jeux disponibles sur le PS Now ce mois-ci : ·         Metal Gear Solid 4 Guns Of The Patriots (PS3) ·         Battlefield 4 (PS3) ·         Mirror's Edge (PS3) ·         Dead Space 3 (PS3) ·         Red Faction (PS2) ·         WWE 2K18 (PS4) ·         Black Mirror (PS4) ·         Pool Nation (PS3) ·         Black Knight Sword (PS3) ·         MXGP2 - The Official Motocross Videogame (PS4)

Consulter l'article en détail ...

Précédent       Suivant