Actualité du jeu vidéo

icone page de journal

Les news de jeux les plus récentes

Nintendo Switch  Xbox One PS4 PC 

Publié le | Par

(1 commentaires)

Streets of Rage 4 : Le magnifique trailer d'annonce

Nostalgiques, soyez prêts ! Les frenchies de chez Lizardcube dévoilent aujourd'hui la bande-annonce de Streets of Rage 4, la suite du cultissime beat 'em all développé par SEGA dans les années 90. Ambiance 80's et veste en jean sont au menu de cette courte vidéo signée encore une fois par le talentuex studio Bobby Prod.     Ces derniers déjà aux commandes du trailer d'annonce de Dead Cells, réitèrent en signant des séquences animées pour Streets of Rage 4 qui s'annonce comme une suite directe d'une série que l'on ne présente plus. Le jeu est développé entre autre par studio Lizardcube à qui l'on doit le magnifique Wonder Boy : The Dragon's Trap. Ce nouvel épisode se veut basé sur un gameplay proche des opus précédents tout en y apportant de nouvelles mécaniques de gameplay combinés à des graphismes dessinés à la main.      Pas de date de sortie, de plate-formes annoncées, ou même confirmation de la collaboration avec Yuzo Koshiro (le compositeur emblématique de la saga) seulement un site web avec lequel il faudra patienter en attendant d'en savoir un peu plus. Mais trêve de bavardages, on vous laisse avec le trailer.    

Consulter l'article en détail ...

Xbox One PS4 PC 

Publié le | Par

(0 commentaires)

Overwatch : Les créateurs de 'Sous les feux de la rampe' commentent leur court-métrage

Le nouveau court-métrage d’animation d’Overwatch, « Sous les feux de la rampe », présente D.Va se préparant inlassablement, seule, pour défendre la Corée du Sud avant la prochaine attaque omniaque. Cependant, une soudaine menace lui révèlera la force du travail d’équipe.   Aujourd’hui, les fans peuvent en découvrir davantage sur la création du court-métrage d’animation et sur ce qui a inspiré l’histoire de D.Va grâce au commentaire de « Sous les feux de la rampe », avec Ben Dai, directeur de projet au sein du département d’animation de Blizzard, et Jake Patton, responsable du montage du département vidéo de Blizzard.    

Consulter l'article en détail ...

PC

Publié le | Par

(0 commentaires)

World of Warcraft : Azshara, troisième court-métrage de la série 'Prémices', désormais disponible !

« Azshara », le troisième et dernier épisode de la nouvelle série de courts-métrages d’animation Prémices consacrée à trois chefs emblématiques qui tiendront un rôle central dans Battle for Azeroth, est désormais disponible. Diffusé pour la première fois sur la scène de Blizzard et retransmis en direct de la gamescom 2018, « Azshara » plonge dans l’histoire et les origines de la reine des nagas, bien avant la métamorphose de son peuple dans les profondeurs. Découvrez « Azshara », le nouvel épisode de Prémices.   Il y a dix mille ans, la Fracture déchira les terres d’Azeroth. Alors que l’océan s’engouffrait entre les continents, les Elfes Bien-nés et leur grande reine, Azshara, semblaient condamnés à périr sous les flots. Mais en sombrant dans les profondeurs, Azshara ne trouva pas le repos éternel… mais un nouvel espoir.

Consulter l'article en détail ...

Xbox One PS4 PC 

Publié le | Par

(0 commentaires)

Shadow of the Tomb Raider : Un trailer poilant !

Saviez-vous qu'hier, le 26 août 2018, était la jounée mondiale du chien ? Square Enix le savait et a réservé une petite surprise à tous les canidés du globe... Le premier teaser de Shadow of the Tomb Raider (avril 2018), le prochain et dernier épisode de la trilogie de Square Enix débutée sur la génération précédente de consoles, a été tourné à nouveau avec cette fois-ci à l'écran des chiens et des chats comme personnages ! Drôle d'idée mais bonne attention ! Voici, Shadow of the Cute Raider :     Pour rappel, Shadow of the Tomb Raider sortira sur PC, Xbox One et PS4 le 14 septembre 2018.

Consulter l'article en détail ...

Interview

Publié le | Par

(1 commentaires)

Japan Expo 2018 : Interview ConsoleFun avec Matthieu Youna, de KLabGames

L'événement Japan Expo 2018 s'était déroulé en Juillet dernier au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte. C'était l'occasion pour notre rédaction de mener quelques interviews, comme celle faite avec M.Sohei Niikawa, Directeur de Nippon Ichi Software, ou bien celle du Marketing Manager de Koch Media, M. Alexandre Breas.   Nous sommes donc heureux de vous annoncer que nous en avons une autre à vous présenter ! Il s'agit d'une interview exclusive "ConsoleFun", que nous avons réalisé avec Matthieu Youna, Regional Marketing Manager de KLabGames.   Vous avez donc l'occasion d'en apprendre plus sur les jeux KLabGames, avec Captain Tsubasa: Dream Team, Bleach: Brave Souls, et d'autres surprises... Voir la vidéo ci-dessous :   Quelques liens de téléchargement pour les jeux KLabGames : Captain Tsubasa: Dream Team - Google Play - AppleStore Bleach : Brave Souls - Google Play - Apple Store *Love Live! School idol festival - Google Play - Apple Store Utano☆Princesama Shining Live - Google Play - Apple Store

Consulter l'article en détail ...

Bon Plan - DealFun Bon Plan - Jeux vidéo 

Publié le | Par

(0 commentaires)

Bon Plan : Yakuza 6 The Song of Life à 35,99 euros pour la version standard, et 59,99 euros pour la premium !

On commence la semaine avec deux bons plans intéressant qui plaira aux joueurs qui ont des affinités avec l'univers Yakuza ! En effet, l'édition standard de Yakuza 6: The Song of Life est proposé à 35,99€ au lieu de 59,99€ sur AMAZON.FR ! Une belle baisse de prix pour un jeu récent. Cerise sur le gateau, l'édition premium After Hour Premium Edition vient également de baisser... mais dans un autre site, en passant à 59,99€ au lieu de 89,99€ chez MICROMANIA.FR. Cette dernière contient un artbook, 2 verres à wisky (280 ml) gravés avec le tatouage de Kiryu, 2 pierres de glace (pour refroidir vos boissons), & 2 dessous de verres. Notre rédaction avait adoré l'aventure, il n'y a qu'à voir le test-vidéo pour s'en convaincre en bas de cet article. C'est une recommandation ConsoleFun, mais aussi une recommandation de bon nombre de sites spécialisés ! Une pépite à découvrir donc... *Cliquez-ici pour accéder au bon plan Yakuza 6 sur Playstation 4 via AMAZON.FR *Cliquez-ici pour accéder au bon plan Yakuza 6 sur Playstation 4 via MICROMANIA.FR    

Consulter l'article en détail ...

Bon Plan - DealFun Bon Plan - Jeux vidéo 

Publié le | Par

(0 commentaires)

Précommande : Casque-micro sans fil SONY PS4 – Gold édition limitée 500 Millions !

Si vous suivez un peu l'actualité des jeux vidéo, vous avez sûrement lu que Sony sortait une édition ultra limitée de la Playstation 4 PRO, ainsi que sa manette (voir cet article). Un véritable raz-de-marée a eu lieu, provoquant des pénuries de consoles partout dans le monde ! Seulement 50000 exemplaires étaient disponibles en précommande.   Nous apprenons aujourd'hui que l'édition "500 Millions" accueillera le casque officiel micro sans fil Playstation 4. Ce casque dispose d’un son surround virtuel 7.1, de deux microphones cachés à suppression de bruit et d’une conception optimisée pour la VR. Sa sortie officielle est prévue le jeudi 11 octobre 2018, mais vu que l'édition sera rare et éphémère....on vous conseille de le précommander à l'avance pour éviter toute mauvaise surprise de rupture de stocks.   Voici les caractéristiques : - Le casque sans fil Gold 500 millions édition limitée - adaptateur sans fil - câble audio 3,5mm (longueur de 1,2m) - notice d’emploi - câble USB   Liste des disponibilités : *FNAC.COM - 99,99€, voir ce lien *AMAZON *CDISCOUNT *AUCHAN *MICROMANIA

Consulter l'article en détail ...

3DS

Publié le | Par

(0 commentaires)

Persona Q2 - New Cinema Labyrinth : Bande-annonce du personnage Naoto Shirogane

Atlus Japon dévoile un nouveau trailer officiel pour le prochain Persona Q2 New Cinema Labyrinth sur 3DS. Cette fois-ci, la vidéo met en scène le personnage Naoto Shirogane de Persona 4. Rappelons que Persona Q2 New Cinema Labyrinth sortira le 29 novembre 2018 à 6.980 yens HT en version physique et dématérialisée sur le store eShop de Nintendo.    

Consulter l'article en détail ...

Chronique ecrite

Publié le | Par

(1 commentaires)

[RETRO-TEST] Final Fantasy VI

Final Fantasy... Doux nom d'une saga alors jamais parue en Europe avant le fameux septième épisode, gonflant la curiosité et la passion des joueurs qui ne pouvaient que caresser ces titres inaccessibles si ce n'est en import. Même en Amérique, la série a eu du mal à se lancer, mais sans grand mal à séduire, le troisième jeu parvenu jusqu'au continent étant l'épisode qui nous intéresse aujourd'hui : Final Fantasy VI, renommé aux États-Unis Final Fantasy III pour l'occasion et opéré par quelques modifications et censures dans les textes originaux. Pour cet épisode, Hironobu Sakaguchi, père fondateur de la saga, assiste le développement de Final Fantasy VI non comme réalisateur mais en tant que producteur, cédant sa place à Yoshinori Kitase. Ce changement a-t-il marqué un tournant dans la saga ?   L'écran titre annonce la couleur...     Scénario Chimère : Hybride entre beauté et noirceur   1000 ans se sont écoulés depuis la Grande Guerre de la Magie, et l'Empire, sur le point de gouverner le monde entier, développe une technologie mélangeant machinerie et magie nommée Magitek. Toujours en quête de plus de pouvoir, l'Empire envoie à Narshe, une ville minière entourée par le blizzard, un trio à la recherche d'un Esper, une créature de magie pure. Biggs et Wedge accompagnent avec eux une jeune femme, Terra, dotée d'une couronne de servilité qui lui retire toute liberté d'action. L'un des deux soldats laisse sa peur s'exprimer en la surnommant "sorcière" et conte avant de s'engager dans la tempête de neige, la fois où elle a réduit à néant une cinquantaine d'armures Magitek en seulement quelques instants...     C'est ainsi qu'est introduite l'histoire du jeu, et on le devine très rapidement, le récit raconté ici s'annonce sombre et mature. Saupoudré de conflits politiques, de drames, de questions et requestionnements, notamment sur la barrière si fragile entre l'humain et le monstre, le titre de Square trouve un parfait équilibre dans ce qu'il raconte et, malgré quelques censures américaines, ne cache pas des thèmes graves et forts. La mort par exemple. Suite à cette introduction, le joueur mène la petite équipe en armures Magitek dans les rues de Narshe et fait face à de nombreux adversaires qui se dressent sur son chemin. Pour y remédier, rien de tel qu'une élimination sans effort grâce à la puissance de la technologie impériale. Un vrai massacre.     Enfin face à la créature magique, l'Esper semble réagir à la présence de Terra et se réveille brutalement avant de plonger la jeune femme dans l'inconscience et de tuer ses deux compagnons de mission. Un groupe de résistants, les Returners, lui sauve la vie et la libère de l'emprise qu'à l'Empire sur elle en lui retirant l'ornement sur sa tête alors que les gardes de Narshe tambourinent à la porte pour capturer Terra... Autre que sa maturité, de nombreux éléments viennent faire la force du scénario et du jeu. Son visuel pour commencer.     Moteur et action !   Final Fantasy VI est tout simplement sublime : les sprites sont fins et détaillés, les textures n'ont rien à cacher, les environnements sont cohérents dans leur construction, et le moteur utilise le Mode 7 qui simule un effet 3D. Cette "fausse 3D" est utilisée dès l'introduction cinématique du jeu, mais également lors des déplacements sur la carte du monde, aussi bien à pied, qu'en astronef ou à dos de chocobo. Puis vient s'interposer sur le chemin des héros des combats aléatoires pour pimenter un peu le tout.   L'introduction cinématique de Final Fantasy VI.   Le système de combats est directement issu des bases instaurées par Final Fantasy IV avec la jauge ATB (Active Time Battle). Les duels se déroulent au tour par tour mais les combattants sont soumis à attendre que leur barre ATB se remplisse pour pouvoir agir. Pour ceux et celles qui trouvent le remplissage de la jauge trop lent, il est possible de l'augmenter dans les options. Le système de jobs de Final Fantasy V est ici abandonné, tous les personnages sont uniques et peuvent réaliser des actions primaires : attaquer, lancer un sort, utiliser un objet, défendre, mais chacun possède une (voir plusieurs) capacité spéciale. Gau peut ainsi recopier les techniques des adversaires, Célès peut absorber les attaques magiques pour restaurer ses PM, et Sabin, suite à une combinaison de touches, peut faire une attaque Blitz : un enchaînement de coups dévastateur. Certaines compétences uniques peuvent se débloquer au fur et à mesure que les personnages prennent des niveaux. Une nouveauté vient agrémenter les combats : lorsqu'une défaite semble inéluctable, il reste au joueur une chance infime de s'en sortir avec une "attaque du désespoir" : une attaque spéciale qui se lance automatiquement qui tue en un seul coup l'ennemi (ce qui fait beaucoup penser aux "Limit Breaks" de Final Fantasy VII). Le groupe devra être formé avec soin, ne pouvant contenir que 4 personnages maximum, via le menu en appuyant sur X. Le joueur soucieux de l'entretien de ses personnages y passera une bonne partie de son temps puisque c'est ici que l'on peut utiliser les objets en dehors des combats, s'équiper des nouvelles armures, etc. C'est également dans le menu que l'on peut doter les héros de Magicites, des pierres magiques qui permettent à ceux qui n'ont pas le don de la magie à pouvoir l'utiliser. Des Magicites spéciales permettent l'invocation d'Espers (système précurseur à celui des matérias de Final Fantasy VII). Malgré que toutes ces mécaniques de jeu soient simplifiées au mieux, les menus rendent quelque peu brouillonne la navigation, notamment à cause d'items ou de capacités qui viennent se placer n'importe où dans l'immense inventaire de l'équipe.   Mini-jeu et invocation.   Les batailles ne sont pas les seuls instants d'action du jeu : la mise en scène y est pour beaucoup aussi. Le titre alterne entre passages épiques (attaque à bord de l'astronef) et scènes théâtrales, parfois dramatiques (l'hécatombe de Doma et les péripéties de Cyan). On retiendra la magnifique scène de l'Opéra de Jidoor, alliant avec brio et intensité originalité, beauté musicale et esthétique, différentes phases de jeu dont jeu de mémoire, le tout finement mené — mythique. L'arrivée du nouveau réalisateur se ressent également par les références qui alimente le titre : pas d'exception à la règle, Final Fantasy VI sert quelques clins d'œil à Star Wars dans son histoire (Biggs et Wedge, les deux soldats du prologue — référence moins appuyé que l'approximatif "je suis ton frère" de Final Fantasy IV), mais on retrouve également quelques autres grains de film : Mad Max par exemple (le chien de Shadow se nomme Interceptor, comme l'auto de Max) ; on peut même évoquer Indiana Jones lors d'une phase (un peu confuse) à la première personne dans un chariot de mine.   Les personnages sont toujours introduits de cette manière : une originalité de plus dans la mise en scène.     Terra Incognita   Le jeu offre au départ peu de déplacements libres avec des montagnes et cours d'eau infranchissables qui rendent l'aventure plus linéaire. Mais plus le scénario avance, plus la liberté de mouvements est grande avant d'être totalement jeté sur un continent immense qui ne demande qu'à être exploré. La petite troupe sera menée à se rendre dans les villes et villages pour s'y restaurer, refaire le plein d'items et son équipement (armes, boucliers, casques, armures), et se procurer des reliques dans les magasins spécialisés. Une relique attribut une capacité au personnage équipé (faire plus mal, aller plus vite, etc.). L'aventure continuera dans les "donjons" (un environnement labyrinthique) où l'équipe y trouvera quelques coffres aux trésors et créatures hostiles qui apparaîteront aléatoirement (tout comme sur la carte du monde). La RNG du titre permet plusieurs situations au lancement du combat : le groupe peut être acculé par les ennemis comme celui-ci peut les prendre à revers ou en sandwich, le camp avantageux occasionnant plus de dégâts à l'adversaire. Il est donc prudent de bien interpréter les différentes situations pour mieux les mener.   "Pris en sandwich !"   Dans les divers tableaux que traverse la troupe, il est possible d'interagir avec certains éléments du décor (une caisse contenant des gils, la monnaie du jeu, ou un levier caché posé sur les parois d'une grotte, etc.). Chercher ces éléments intéractifs peut être bénéfique puisqu'on y trouve de temps à autres des potions, des plumes de phénix, etc. Sans forcément le vouloir, on peut parfois être amené à découvrir un passage secret en longeant un mur avec une surprise (souvent bonne) au bout. Certains PNJ peuvent même donner quelques indices sur des endroits à visiter ou des emplacements de trésors rares, renforçant encore l'intérêt de l'exploration. Cette dernière est toujours récompensée à condition de s'être préparé aux possibles futures batailles. Selon le type d'environnement, il faudra au joueur composer différement son équipe, des personnages étant plus adaptés à s'y battre grâce à leurs capacités propres. Des passages du jeu demande d'ailleurs de former plusieurs groupes dans un mini labyrinthe, de les contrôler un par un pour intercepter l'avancée ennemie dispersée elle-même en troupes. Une idée originale qui réussit à tendre tant il faut parfois réagir au quart de tour. Pour créer son équipe, il y a le choix puisque 14 personnages sont jouables — le plus grand nombre de protagonistes tous Final Fantasy confondus aujourd'hui encore !   Locke aidé des Mogs pour interrompre la lancée des ennemis vers leur objectif.     It's Alive !   Le charme des personnages ne provient pas uniquement de leur dur passé ou de la cruauté de la guerre qui leur sert d'environnement, elle arrive aussi via un humour bien dosé qui vient rendre agréable certains moments difficiles. On se retrouve ainsi avec Locke, le premier allié du jeu, un vole... "Chasseur de trésors" ; Edgar, le beau et séduisant roi de Figaro, charismatique et ingénieux mais aussi et surtout grand coureur de jupons... Ou encore Cyan, un homme fort maniant la lame comme personne dont l'éloquence et les manières sont si parfaites qu'il semble venir d'une autre époque, voir d'une autre planète.   Locke qui maintient son statut de chasseur de trésors.   Tous les personnages rencontrés se joignant au groupe sont uniques. Bien que classiques dans leur développement, ils sont tous variés et possèdent chacun leurs propres motivations. On se surprend parfois à voir en plein combat quelques réactions, encore une fois souvent parsemées de cette petite touche d'humour, qui rendent tout de suite les aventuriers plus humains et vivants ; comme lorsque le joueur décide d'user de la magie de Terra pour la première fois face à un adversaire un peu trop fort : Edgar et Locke sont tout simplement bouche bée, ne captent pas tout de suite ce qu'il se passe sous leurs yeux avant de soudainement comprendre pourquoi elle a été privée de sa volonté par l'Empire. Le passé de chaque personnage est travaillé, et celui-ci peut être révélé lors d'évènements spéciaux, parfois durant quelques révélations, ou encore lorsque le joueur se rend au bon endroit, parfois même avec le héros concerné. Il est des fois demandé indirectement de réaliser certaines actions pour en apprendre d'avantage sur les protagonistes et c'est là que ça devient intéressant : on se retrouve à effectuer des quêtes secondaires pour serrer les liens entre les personnages et le joueur. Simple et efficace, le principe marche à merveille, surtout que le jeu ne force en rien la main pour le faire.   La première fois qu'Edgar et Locke voyent de la magie de leurs propres yeux.   Et pour rendre plus vivant encore ses personnages, Final Fantasy VI lance à chacun d'entre eux un thème musical. On se retrouve ainsi avec un Locke héroïque et un Locke prisonnier de son passé avec "Forever Rachel", Célès dans son rôle dramatique avec son thème composé à plusieurs sauces, ou avec "Shadow", le thème du personnage éponyme, une musique tout droit sortie d'un "western" pour un ninja mercenaire qui ne doit allégeance à personne, qui n'accepte de rejoindre l'équipe que pour un laps de temps en échange d'une certaine somme... Nobuo Uematsu, le compositeur de la série, livre ici une de ses meilleures prestations avec des compositions parfois épiques, tantôt joyeuses, tantôt tristes, embrassant parfaitement l'ambiance et les ambitions du titre, sublimant la mise en scène et même sublimées par celle-ci — mémorables.       Jouabilité                15 Jouabilité simple et intuitive même pour un non-initié aux J-RPG : un bouton pour les interactions, un pour annuler, un pour les menus, puis la croix de direction pour les mouvements — contrôles basiques. Certaines phases de jeu originales viennent pimenter le tout. Malgré ça, la navigation dans les menus est parfois brouillonne, avec par exemple des éléments se déposant un peu n'importe où dans l'inventaire. Graphismes                17 Fin et détaillé, suivi d'un savoir-faire sur la mise en scène souvent extraordinaire. Bande Son                18 Du "Uematsu" en pleine forme ! Les musiques, variées dans leur style, savent passer à merveille les différentes idées et ambitions ainsi que l'atmosphère qui traversent ce Final Fantasy. Certains titres sont tout simplement cultes et mémorables — "Dancing Mad" du boss final en dernière apothéose. Duréé de vie                18 Un scénario long et une difficulté bien dosée offrent déjà un bon plaisir de jeu et une durée de vie plus que correcte. L'ajout de quêtes secondaires au soft l'allonge considérablement. Scénario               18 Une histoire sombre et mature, parfois très théâtrale dans sa présentation, voir dramatique, qui ne fait pas toujours dans la dentelle, pleine de rebondissements et de moments forts.   Les + : Un titre mature Artistiquement magnifique (graphismes, musiques, scénario, etc.) Les quêtes secondaires Différentes phases de jeu (combat chronométré, gestion de troupes, etc.) La mise en scène 14 personnages !? La personnalité forte de cet épisode. Les - : Les menus Opus jamais arrivé en Europe sur SNES...   Conclusion Final Fantasy VI est tout simplement culte, mythique car innovant avec son histoire, son univers cohérent et ses habitants travaillés, ses différentes phases de jeu, ses musiques et sa mise en scène parfois à couper le souffle, soulignée par d'excellents graphismes. Ce sixième opus tire son épingle d'une maturité, d'une force brute, de mots crus et de moments durs ; ce qui fait son charme, c'est sa franche personnalité. Une fois la console éteinte ou le jeu terminé, la mémoire se voit hantée par cette aventure palpitante :   "Nous devons nous séparer, Ma vie suit son cours, Mais mon coeur ne t'abandonnera pas."   — Aria di Mezzo, interprétée par Maria, Final Fantasy VI.   Note générale                19    

Consulter l'article en détail ...

PC

Publié le | Par

(0 commentaires)

Final Fantasy 14 : Stormblood : La Commémoration a commencé et la fête bat son plein !

Final Fantasy XIV : A Realm Reborn fêtera son cinquième anniversaire demain, lundi 27 août 2018 ! Pour ça, Square Enix pense aux joueurs et leur offre un nouvel événement : la Fête de la Commémoration 2018 qui a d'ores et déjà commencé depuis aujourd'hui 17h ! La célébration s'achèvera lundi 17 septembre 2018 à midi.   Pour participer à cet événement commémoratif, il faudra rendre visite à Dural Tharal au Faubourg de Nald à Uld'ah (coordonnées — X : 10.2 ; Y : 8.3) en étant minimum niveau 15. Plusieurs récompenses seront à la clef : Une partition pour l'orchestrion : "Revolutions", le thème principal de la version actuelle Stormblood. Une paire de boucles d'oreilles de Manderville. Une paire de boucles d'oreilles du rapace d'argent, un équipement exclusif qui ne pouvait être de base obtenu qu'en vainquant Nael van Darnus dans la première version de Final Fantasy XIV. Une mascotte de Cirina.     Square Enix offre un petit bonus avec la venue du chapitre 7 : "L'oubli de soi" d'une nouvelle série de quatre récits d'"Autour de la Tempête de Sang", des épisodes contant la vie des personnages centraux de Final Fantasy XIV : Stormblood. Attention toutefois aux nouveaux joueurs, les récits d'"Autour de la Tempête de Sang" sont liés à l'intrigue de l'épopée de la mise à jour 4.0 et révèle beaucoup de ses éléments principaux. Il est à noter que ce n'est pas un chapitre de jeu mais un chapitre écrit que vous pouvez retrouver ici — bonne lecture !  

Consulter l'article en détail ...

Bon Plan - DealFun Bon Plan - Jeux vidéo 

Publié le | Par

(1 commentaires)

L'édition Collector de Resident Evil 2 Remake disponible chez FNAC.COM et MICROMANIA.FR

Voici très certainement le collector qui va susciter du désir pour les prochains mois (donc recommandation de précommander rapidement pour éviter tout risque, vraiment) ! Avis aux collectionneurs et aux amoureux de la licence, il est temps de précommander l'édition collector de Resident Evil 2 sur PS4 ou Xbox One ! Ce coffret spécial sortira en même temps que la sortie officielle du jeu, soit le 25 Janvier 2019. Cette édition sera proposée à 239,99€, et contiendra : – le jeu en steelbook – les clefs du RPD – poster du commissariat – satuette de Leon (hauteur 30 cm) – badge – artbook – BO en CD – le tout dans une boite en forme de coffre Foncez si vous avez envie d'avoir la meilleure version du jeu. Un bien beau cadeau de début d'année ! Liste des disponibilités : *Cliquez-ici pour précommander l'édition collector de Resident Evil 2 sur PS4 via  MICROMANIA.FR *Cliquez-ici pour précommander l'édition collector de Resident Evil 2 sur Xbox One via MICROMANIA.FR  

Consulter l'article en détail ...

Xbox One PS4 PC 

Publié le | Par

(0 commentaires)

Soul Calibur 6 : Présentation de Azwel

Nouveau venu dans Soul Calibur 6, Azwel a dévoilé son trailer de gameplay. Découvrez de quoi est capable cette toute nouvelle recrue du jeu de combat de Bandaï Namco dans cette vidéo diffusée par l'éditeur. Ce personnage est capables d'invoquer tout un arsenal d'armes différentes afin de surprendre son adversaire.    

Consulter l'article en détail ...

Bon Plan - DealFun Bon Plan - Jeux vidéo 

Publié le | Par

(1 commentaires)

Précommande : L'édition collector de Sekiro - Shadows Die Twice - PS4 et Xbox One

Le collector de Sekiro : Shadows Die Twice est disponible en précommande sur Playstation 4 et Xbox One. Les collectionneurs ou amateurs de beaux packages vont pouvoir s'en donner à coeur joie. Découvrez ci-dessous le contenu de l'édition collector : -Le jeu "Sekiro : Shadows Die Twice", -Un steelbook, -Un artbook, -Une statuette de 18 cm, -Des répliques de la monnaie du jeu, -Une MAP, -La B.O en dématérialisé. *Cliquez-ici pour précommander l'édition collector de Sekiro : Shadows Die Twice sur PS4 via AMAZON.FR *Cliquez-ici pour précommander l'édition collector de Sekiro : Shadows Die Twice sur Xbox One via AMAZON.FR  

Consulter l'article en détail ...

Xbox One PS4 PC 

Publié le | Par

(1 commentaires)

Tekken 7 : le système 'Wall Bounds' dévoilé !

Le mois prochain, Tekken 7 amorcera la deuxième étape de son suivi avec l'arrivée le 6 septembre du Season Pass 2 (24,99€) qui proposera d'entrée Anna Williams et Lei Wulong, suivi avec le temps par quatre autres personnages dont l'inattendu Negan de The Walking Dead. Que vous soyez ou non concernés par l'achat du Pass, cette date marquera également l'arrivée d'une MAJ ajoutant la mécanique de Wall Bounds, connu des joueurs de DOA et qui consiste à faire rebondir l'opposant contre un mur plutôt que de le plaquer dessus. Le trailer ci-dessous sera suffisant pour savoir à quoi vous en tenir.    

Consulter l'article en détail ...

Nintendo Switch

Publié le | Par

(0 commentaires)

FIFA 19 : Une vidéo de la version Switch !

Le stand Nintendo de la GamesCom a permis de découvrir plus en détails la version Switch de FIFA 19, qui améliorera l'expérience du précédent cru sans pour autant proposer le contenu des autres éditions (toujours pas de mode Histoire) ni le même moteur évidemment. Les développeurs ont tout de même totalement revu l'IA en plus d'intégrer enfin le système « Timed Finishing Mechanic » pour la précision des tirs, et l'on rappelle que l'essentiel des modes seront présents, dont la Champions League, l'Europa League, le FUT, le mode carrière mais aussi le online entre potes (en plus du matchmaking), ce qui est une évidence même si EA avait étrangement oublié cette option dans FIFA 18. Sortie prévue pour le 28 septembre sur tous les supports.    

Consulter l'article en détail ...

Nintendo Switch  Xbox One PS4 

Publié le | Par

(0 commentaires)

Indivisible : Une vidéo de gameplay de chez IGN

Indivisible a pointé le bout de son nez lors de l'événement GamesCom 2018, avec cette nouvelle vidéo diffusées par nos confrères de chez IGN. Cela montre un jeu 2D qui est une sorte de fusion de Metroid pour ses déplacements et de Valkyrie Profile pour les combats. Que du bon ! Indivisible sortira lors du premier semestre 2019 sur PS4, Xbox One et Nintendo Switch.  

Consulter l'article en détail ...

Membres

Publié le | Par

(0 commentaires)

World of Warcraft : Troisième épisode des "Prémices"

Alors que la nouvelle extension, Battle for Azeroth, du MMORPG star de Blizzard est sorti le 14 Août dernier et bat déjà des records de ventes, comme nous vous le disions il y a quelques jours, l'éditeur continue de publier sur YouTube sa mini-série d'animation "Prémices" pour en découvrir plus sur les principaux personnages de l'extension.   Si le premier épisode était centré sur Jaina Portvaillant et ses regrets face à ses choix passés envers son père et le conflit Horde contre Alliance ; le second épisode, lui, tournait autour de la Chef de Guerre de la Horde, Sylvannas Coursevent, face à son choix de brûler Teldrasil, l'Arbre Monde des Elfes de la Nuit. Quant à ce nouvel épisode, il se tourne vers un peuple ennemi et non jouable, les Nagas ! En effet, cet épisode nous montre le pacte scellé par Azshara avec un Dieu très Ancien afin de sauver son peuple d'un terrible tsunami. Nul doute que ce peuple aura son mot à dire durant l'extension et la guerre qui fait rage entre les deux factions.    

Consulter l'article en détail ...

Nintendo Switch  PS4 

Publié le | Par

(0 commentaires)

SNK Heroines Tag Team Frenzy : Thief Arthur dévoilée

A 2 semaines de sa sortie, le jeu de combat féminin SNK Heronines Tag Team Frenzy a dévoilé un nouveau personnage qui rejoindra les combattantes des univers de SNK Playmore en tant que Guest-star. Issue de la série de Square-Enix du nom de Million Arthur, cette fille nommée Thief Arthur dévoile son trailer de gameplay avec ses coups spéciaux et son "dream finish". Elle ne fera pas partie du roster de base mais sera disponible en DLC après la sortie du jeu le 7 septembre prochain.    

Consulter l'article en détail ...

PC

Publié le | Par

(0 commentaires)

The Last Remnant tire sa révérence

Le Tactical RPG développé par Square Enix et sorti sur Xbox 360 en novembre 2008 puis sur PC en mars 2009, se verra prochainement retiré des ventes de la plate-forme Steam. Avares en explications, les joueurs spéculent désormais sur les raisons de ce retrait et les théories diverses et variées vont bon train.   C’est via un court communiqué sur Steam que l’on apprend aujourd’hui que The Last Remnant va être purement et simplement retiré des ventes physiques mais également dématérialisées d’ici quelques jours. Sans trop de commentaires de la part de Square Enix, les joueurs spéculent déjà sur un éventuel remaster du jeu qui, sur PC pour son âge, tient toujours largement la route graphiquement ce qui paraît peu probable.   Si des problèmes de licenses concernant les thèmes musicaux du jeu sont abordés, il semble qu’il n’en soit rien et que le jeu est voué à disparaître à partir du 4 septembre chez nous sans qu'aucun retour en arrière ne soit possible. Il ne vous reste donc plus que quelques jours pour l’acheter sur Steam si vous comptez y jouer sur PC.    Que les possesseurs de Xbox 360 se rassurent cependant, aucune information quant à son retrait n’a été communiquée sur la console de Microsoft, le jeu n’étant pour l’instant pas rétrocompatible Xbox One. Le jeu restera bien évidemment jouable pour tout ceux qui l’auront acheté avant la date fatidique autant sur Xbox que sur PC.

Consulter l'article en détail ...

Bon Plan - DealFun Bon Plan - Jeux vidéo 

Publié le | Par

(0 commentaires)

Précommande : Dragon Ball FighterZ sur Nintendo Switch - La liste des offres pour l'acheter au meilleur prix

Vous avez une Nintendo Switch, et souhaitez jouer à Dragon Ball FighterZ ? Alors cet article est fait pour vous !   Nous avons listé l'ensemble des offres de précommande pour l'adaptation du jeu de combat Dragon Ball FighterZ sur Switch. De quoi vous permettre d'acheter au meilleur prix le jeu (avec paiement du prix le plus bas pratiqué en cas de baisse d'ici sa sortie). Sa sortie reste prévue pour le 28 Septembre 2018 au prix officiel de 64,99€. Voici la liste des offres : *AUCHAN.FR - 44,99€ *AMAZON.FR - 44,99€ *FNAC.COM - 49,99€ (+ 10€ offert en bon d'achat) *CDISCOUNT.COM - 49,99€ *RAKUTEN - 54,99€ *MICROMANIA.FR - 59,99€ (+ jeu Dragon Ball Super Butoden et accès anticipé avec deux personnages)    

Consulter l'article en détail ...

Précédent       Suivant