0

[TEST] The Thin Silence

icone auteur news

Le 06/07/2018

Développé par TwoPM Studios et édité par Nkidu Games Inc., The Thin Silence est un puzzle-platformer sorti le 27 avril 2018 sur PC. ConsoleFun s’est penché sur ce jeu inspiré de titres comme Limbo et Knytt Stories, et nous vous livrons notre verdict !

 

 

 

Des thèmes forts et bien mis en scène à travers une ambiance pesante

 

Dès le lancement du jeu, The Thin Silence met un message d’avertissement : on y aborde les thèmes de la dépression, du suicide, de mauvaise santé mentale, et on vous demande d’être conscient de votre propre santé mentale avant de jouer et pendant votre partie.

 

Vous incarnez alors Ezra, un homme qui se réveille au fin fond d’une cave. Vous ne savez pas qui il est ni comment il est arrivé là, mais au fur et à mesure de votre avancée pour vous tirer de là, vous trouverez des éléments de réponse.

 


Ezra se retrouve au fin fond d’une cave, et ne pourra compter que sur les objets qu’il trouve pour se sortir de là.

 

Vous devrez par ailleurs toujours faire attention à votre environnement pour trouver comment interagir avec, tout en découvrant peu à peu le passé d’Ezra et en le voyant y faire face. La plupart du jeu est plongée dans le silence, exceptions faites pour quelques réflexions d’Ezra, et pour les fabuleuses musiques de Lightfrequency. Cette sensation de solitude représente bien la lutte contre les soucis liés à la santé mentale qui sont narrés par le jeu, tels que la sensation de ne pas pouvoir se faire comprendre, ou encore celle de devoir porter son fardeau tout seul.

 

Alors que l’on attend d’un jeu une raison concrète de progresser et une certaine empathie avec les personnages, The Thin Silence prend le contrepied de cette mécanique et nous plonge dans cette situation où l’on ignore ce que l’on est en train de faire ou si ce que l’on fait va mener à quelque chose au bout du compte. Ce qui retranscrit bien les moments où rien ne semble avoir de sens lorsque l’on a affaire à un événement traumatisant ou à une maladie mentale. Vous devrez ainsi assister au combat personnel d’Ezra, dont les hallucinations et flashbacks n’auront de sens que pour lui-même, en espérant que tout prenne sens d’ici la fin du jeu.

 


La narration est fragmentée et les réflexions et flashbacks d’Ezra n’auront parfois du sens que pour lui-même.

 

Sans spoiler, il devient rapidement clair qu’Ezra a accompli quelque chose de terrible, menant à des violences qu’il ne peut se pardonner. Parcourant caves, bunkers et grands paysages désolés, l’environnement est vide de toute présence humaine et reflète l’état de la santé mentale d’Ezra au fil de son avancée.

 

Et là encore, The Thin Silence casse les codes du genre, car si le thème de la dépression est généralement traité avec un autre sujet en parallèle, ici il se suffit à lui-même : pas d’ennemi à battre ni d’objectif à accomplir si ce n’est celui d’avancer et faire face à son passé, ce qui peut se montrer aussi frustrant que libérateur. Le propos du scénario est continuellement touchant et ne devrait pas laisser indifférent.

 


Ezra parcoure de vastes environnements vides, amplifiant le sentiment de solitude dégagé par le jeu.

 

 

Un gameplay au service de l’exploration

 

 

Ezra est un homme tout-à-fait normal : il ne peut accomplir de grands sauts ni escalader de grandes parois sans aide. Par contre, il excelle à combiner les objets qu’il trouve pour s’en aider et se frayer un chemin dans les environnements ardus qu’il est amené à traverser.

 

Ainsi, une corde et un crochet formeront un grappin, et plus vous trouverez de combinaisons, plus vous serez en mesure d’interagir avec l’environnement. Il est possible de combiner jusqu’à trois objets, et chacun des objets trouvés restera accessible tout au long de l’aventure.

 


Le système de combinaison d’objets est très simple à prendre en mains.

 

Format jeu vidéo oblige, les objets récemment trouvés seront les plus utilisés à l’instant T, mais le tout est bien géré et les premiers objets ne perdent jamais leur intérêt, grâce à un système de combinaison qui les met toujours à profit.

 

Au début du jeu, la plupart des objets ainsi obtenus font sens, tandis que l’inventaire devient un peu plus fouillis sur la fin de l’aventure. Ce qui peut mener à de nombreux essais, avec la possibilité de reset au précédent checkpoint si l’on se retrouve bloqué lorsque le puzzle a été mal exécuté.

 

Les puzzles ne sont par ailleurs pas compliqués en soi, la plupart consistant à mouvoir de simples objets dans le bon ordre et au bon endroit. Notons toutefois une partie de l’histoire où il est possible –mais pas obligatoire- de hacker de nombreux ordinateurs pour obtenir des informations sur ce qu’il s’est passé : ces hacks consisteront à trouver un mot dans un ensemble de lettres, ou manier quelques chiffres avec logique.

 


De nombreux ordinateurs vous livreront tous leurs secrets une fois que vous aurez forcé l’accès.

 

Le jeu met l’exploration au premier plan, et ce y compris à travers le système de combinaison d’objets. On alterne entre phase de narration et phase de puzzle, ce qui donne parfois un rythme un peu inégal, notamment dans le passage où l’on peut hacker les ordinateurs : avec beaucoup de narration disséminée dans cette phase de jeu, on se retrouve à lire plus qu’à jouer, et il aurait sans doute été préférable de distiller ces éléments de narration sur la longueur, le titre prenant entre 5 et 6h.

 

On vous laisse sur l'OST du jeu :

  • JOUABILITÉ

    12

    Facile à prendre en mains, le système de combinaison d’objets permet d’avoir un inventaire évolutif et dont les premiers éléments sont constamment exploités.

  • GRAPHISMES

    13

    Avec des environnements volontairement grands et vides ainsi qu’une bonne partie du jeu se passant dans une certaine obscurité, les graphismes instaurent une ambiance pesante et réussie.

  • BANDE SON

    16

    La plupart du temps silencieux, The Thin Silence met tout de même à l’honneur quelques compositions de Lightfrequency qui sont tout simplement somptueuses.

  • DURÉE DE VIE

    11

    Il faudra compter environ cinq heures pour compléter le jeu, et une heure supplémentaire si vous souhaitez hacker tous les ordinateurs pour obtenir tous leurs secrets. Le jeu comporte un New Game +, pour ceux qui aimeraient retenter l’expérience narrative avec du recul une fois toutes les révélations obtenues.

  • SCÉNARIO

    13

    Très énigmatique au début, le scénario est fragmenté et il faudra, en même temps qu’Ezra, aller chercher les réponses à toutes les questions que l’on se pose. Le propos est touchant et prenant, et ne laissera pas indifférent.

    • Points positifs

      • Des thèmes difficiles bien abordés
      • L’ambiance pesante
      • Les musiques de Lightfrequency
      • Le système de combinaison d’objets
    • Points négatifs

      • Un rythme parfois inégal entre la narration et les puzzles
      • Un peu lent à démarrer, ce qui rend l’implication difficile au début
      • Un peu court

    Conclusion

    Aventure narrative qui ne laissera personne indifférent, The Thin Silence aborde des thèmes difficiles avec soin et minutie. Prenant à revers certains codes du jeu vidéo, on ne ressort que plus impliqué dans le propos du jeu et l’évolution d’Ezra se vit de manière assez intense. Pour autant, le gameplay n’est pas en reste, grâce à un système de combinaison d’objets facile à prendre en mains et des puzzles intelligents sans être trop difficiles, ce qui briserait la narration qui est déjà inégale par moments.

    12

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (0)

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 0 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    The Thin Silence

    The Thin Silence

    Support : PC

    Editeur : Nkidu Games

    Développeur : TwoPM Studios

    Genre :Aventure

    Multijoueur : Non, uniquement jouable en solo

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Vesperia : Co-Responsable de la rubrique "Tests"

    Joueur de 22 ans, je tente de rattraper des années de culture vidéoludique pour comprendre le pourquoi du comment de chaque jeu. Ce qui me prend beaucoup de temps et me fait accumuler plus de retard encore. J'aime le jeu vidéo, tout simplement.

    "Baromètre du test"