1

[TEST] Splatoon 2

icone auteur news

Le 08/08/2017

Si Splatoon premier du nom, sorti précédemment sur la Wii U, fut une excellente surprise, il était évident que Nintendo n’allait pas laisser filer une si bonne occasion de proposer une suite à sa nouvelle licence sur Switch. Avec son identité graphique et musicale originale, son concept simple et efficace et surtout son “facile à jouer mais difficile à maîtriser”, l’opus de la firme de Kyoto devint rapidement un incontournable de la génération Nintendo précédente. Splatoon 2, désormais fer de lance d’une licence qui a su trouver ses marques et ses fans, pourra-t-il réitérer le succès commercial et critique du premier épisode tout en apportant un peu de nouveauté ?


Perle et Coralie
 

Préambule de la vie aquatique

 

Jeu de tir à la troisième personne en ligne, Splatoon se démarque de ses concurrents en proposant un monde post-apocalyptique à l’opposé de ce que l’on pourrait s’imaginer. La vie sous-marine a évolué et la planète est désormais peuplée à grande majorité de calamars à forme humanoïde. Ces derniers passent le plus clair de leur temps à zoner dans des concerts pop ou à se peinturlurer la tronche en équipe dans des arènes fermées. C’est cette deuxième activité qui nous intéresse le plus puisqu’elle constitue le coeur de l’expérience proposée par la licence.

 

Un stand de tir permet de tester les armes avec de les acheterUn stand de tir donne l'occasion de tester les armes avant de les acheter.

 

Dans son gameplay, Splatoon repose sur des mécaniques simples et jouables avec la reconnaissance de mouvement (option qui peut être désactivée), l'orientation du pad servant à viser. Équipé d'une arme principale, le but sera de repeindre avec l'aide de vos trois alliés une plus grande surface que votre adversaire. Vous avez la possibilité de vous transformer en calamar pour vous déplacer rapidement en nageant dans votre peinture, ce qui aura pour effet de recharger vos munitions, en sachant que les barbouillages de vos adversaires ralentissent votre progression et vous infligent des dégâts. Chaque arme, que vous aurez préalablement choisie, comporte une attaque spéciale différente (explosion de peinture, bouclier temporaire, missiles téléguidés, etc…) et un type de grenade. Cette dernière pourra soit exploser et repeindre tout en faisant des dégâts sur une large zone ou par exemple servir de marqueurs pour suivre vos ennemis à la trace durant une courte période de temps. Vos capacités spéciales dépendront donc à chaque fois de l'armement que vous aurez préalablement sélectionné.

 

Les magasins permettent d'acheter armes et vêtementsLes magasins permettent de se procurer armes et vêtements.


 

Bienvenue à Chromapolis où l'herbe est verte et les inklings sont jolies

 

Chromapolis, le HUB central de Splatoon 2 fourmille de petits détails comme ce petit jeu de rythme, totalement inutile et donc irrésistiblement indispensable, trouvable en fouillant un peu. C'est dans ce square que vous pourrez visiter tous les magasins vendant armes, équipements et bonus temporaires ainsi que le Hall où tous les matchs en lignes se disputent. Pas de panique cependant, tous ces points clefs sont aisément accessibles directement via le menu du jeu, vous évitant ainsi de vous y déplacer à chaque fois. C'est via la fameuse plaque d'égoût que vous pourrez rejoindre l'Octacanyon où se déroule l'histoire principale du titre.

 

La communauté de Splatoon est toujours aussi créativeLa communauté de Splatoon est toujours aussi créative.

 

Splatoon premier du nom permettait d’incarner un membre de la Squid Squad dont le but était de récupérer le Poisson Charge que les Octariens, antagonistes principaux, avaient dérobés. Vous étiez pour cela aidé dans votre tâche par Ayo et Oli, membre du groupe pop Calamazones et chroniqueuse à leurs heures perdues. Dans ce deuxième épisode, ce n’est pas seulement le précieux Grand Poisson Charge qui se voit encore une fois dérobé mais Ayo manque aussi à l’appel. La responsabilité reviendra alors à votre avatar de percer ce grand mystère et de retrouver la malheureuse ainsi que l’énorme poiscaille électrique.

 

Du boulot y'en a pour tout récupérer, c'est sûr !Du boulot, y'en a pour tout récupérer, c'est sûr !

 

Le mode solo du titre se décline en plusieurs niveaux qui constituent à eux seuls une sorte de tutoriel géant. Certains d’entre eux vous imposent l’utilisation d’armes précises, ce qui permet de se familiariser avec la totalité de l’équipement proposé. L’arsenal se décline en allant des simples pistolets, idéal pour atteindre les adversaires au loin, aux rouleaux de peintures et autres pinceaux dont l’efficacité réside sur leur capacité à peindre beaucoup de terrain en peu de temps mais qui demandent d’attaquer au corps-à-corps. À ces derniers s’ajoutent les snipers, les seaux et les doubles gun qui constituent la nouveauté de cet épisode. Il est cependant regrettable que l’on passe plus de temps à découvrir les accès aux différents mondes que dans les niveaux eux-mêmes. Ces derniers d’ailleurs proposent un savant mélange de combats contre différents adversaires, des boss franchement réussis et des énigmes basées sur votre capacité à tirer le meilleur parti de vos armes. Totalement dispensable pour les vétérans de l’épisode précédent, il permet néanmoins de débloquer les armes du mode solo en multi en échange d’un farming des niveaux précédemment terminés.

 

Les combats contre les boss sont toujours de bons momentsLes combats contre les boss sont toujours de bons moments.

 

 

Le solo c'est cool, le multi c'est mieux !

 

Avec un total de huit maps différentes à sa sortie, Splatoon 2 propose trois formules différentes pour le multijoueur. Les matchs classiques reposent sur de la guerre de territoire. Votre but sera de vous affronter en repeignant une zone plus grande que celle de vos adversaires tout en liquidant les membres de l'équipe adverse afin de freiner leur progression avant la fin du temps imparti. Les parties classées, par contre, se déclinent sur trois types de matchs avec des règles différentes.

 

Accompagner le stand mobile ne sera pas une mince affaireAccompagner le stand mobile ne sera pas une mince affaire​.

 

Le mode bazookarpe consiste à prendre possession d'une arme et d'accompagner son porteur jusqu'à un point précis dans le camp adverse. Ce bazooka a la particularité de faire de gros dégâts de zone mais sa lenteur incite à l'utiliser avec précaution et parcimonie. Sur le même principe, l'expédition risquée vous oblige à monter sur un chariot qui n'avancera vers le camp ennemi que si quelqu'un se trouve dessus. La nouveauté de ce nouvel épisode réside dans l’apparition de 2 voire 3 checkpoints selon les cartes, ce qui aura pour effet d'immobiliser la progression de la plate-forme mobile durant quelques secondes laissant ainsi à l’équipe en défense le temps de se réorganiser. La défense de zone, quant à elle, se rapproche plus du mode de jeu classique, avec une ou plusieurs zones à repeindre de votre couleur et à défendre des assauts ennemis qui souhaitent en faire autant. Les acharnés du rang S+ seront ravis d'apprendre que votre classement est désormais indépendant du type de match classé joué, ce qui est un peu plus représentatif de votre niveau sur chacun des différents modes.

 

Pourquoi s'embêter avec des pistolets quand on peut utiliser un seau ?
Pourquoi s'embêter avec des pistolets quand on peut utiliser un seau ?

 

 

Du saumon avec une bonne poignée de sel

 

Il convient de souligner que Splatoon 2 propose une rotation de ses cartes et de ses modes de jeux classés toutes les deux heures avec une paire de maps différentes à chaque fois et pour chaque mode. Sur les huit proposées, deux cartes, Tours Girelle et Docks Haddock, sont directement issues de l’épisode précédent. Avec un solo quasiment identique à celui du premier épisode (hormi une ou deux trouvailles sympathiques) et sans grande nouveauté dans son arsenal, Splatoon 2 se repose tout de même pas mal sur l’héritage de son grand frère sans en bousculer les codes établis.

 

Parfois le brouillard sera de la partie ce qui corsera un peu les chosesParfois le brouillard sera de la partie, ce qui corsera un peu les choses.

 

C’était sans compter l’apparition d’un mode coopératif gentiment baptisé : Salmon Run. Le but est simple, quatre joueurs (en ligne ou en local) doivent faire équipe afin de repousser des hordes d’ennemis durant trois vagues d’une durée d’une centaine de secondes chacunes. Affublé aléatoirement à chaque round d’une arme parmi quatre disponibles, votre objectif sera d’éliminer  un maximum d’ennemis durant le temps imparti afin de collecter des oeufs. Des adversaires plus coriaces devant être liquidés chacun avec une méthode différentes feront office de boss et lâcheront des oeufs dorés qu’il vous faudra transporter jusqu’à un récipient. Durant chaque vague un quota d’oeufs dorés sera à ramasser et si vous n’y parvenez pas avant la fin du chrono c’est le GAME OVER assuré. Si vous ou vos coéquipiers avez le malheur de succomber à vos blessures, vous réapparaissez sous forme de bouée sur laquelle il faudra appliquer de la peinture afin de vous ressusciter car la partie se termine si tout le monde a la bonne idée de décéder.

 

Si vous ne vous débarrassez pas d'un boss avant l'apparition des suivants, ça peut vite être la panique Si vous ne vous débarrassez pas d'un boss avant l'apparition des suivants, ça peut vite être la panique.

 

Ce mode horde possède une courbe de progression qui lui est propre ce qui aura pour effet d’augmenter la difficulté générale et le nombre d’ennemis présents au fur et à mesure de votre avancée et du niveau atteint. Il sera ainsi possible de débloquer des pièces d’équipements exclusives que vous pourrez conserver ou échanger contre de l’argent et d’autres items, comme des tickets vous octroyant des boost temporaires d’expérience ou d’argent en matchs classiques et classés, ou encore des bonus pour vos pièces d’équipement.

 

Il faut vite ramener les oeufs dorés dans le panier avant la fin du compte à reboursIl faut vite ramener les oeufs dorés dans le panier avant la fin du compte à rebours​.

 

Nerveux et impardonnable si votre équipe à le malheur de se faire submerger, ce qui arrive assez rapidement quand la foule de saumons enragés n'est pas contenue, le Salmon Run est une véritable bonne suprise et une sacrée alternative aux matchs en ligne. Ouvert seulement pour 24 heures quelques jours par semaine avec un planning consultable en jeu, l'envie d'affronter des vagues d'ennemis n'en sera que plus forte à chaque fois que cela sera possible.

 

La coopération sera la clef de votre survieLa coopération sera la clef de votre survie.


 

Faire du neuf avec du vieux

 

Inutile de se le cacher, Splatoon 2 recycle énormément la formule qui avait si bien fonctionné avec son aîné et nous propose aujourd'hui sur Switch une version légèrement plus aboutie de ce qu'est capable de proposer la franchise aux calamars accrocs à la peinture. Le cachet visuel et musical fonctionne toujours à merveille et Nintendo peut se targuer d'avoir réussi à nouveau un excellent travail à ce niveau. Les thèmes  musicaux qui accompagnent vos joutes en ligne sont toujours aussi frais et péchus et surfent sur la vague pop-rock acidulé avec toujours une légère pointe d'électro caractéristique d'une série qui embrasse et assume son côté djeunz à 100%. Certains pourront s'offusquer d'un manque d'écran splitté qui était présent sur le premier épisode, mais son utilité discutable ne manquera pas énormément dans cet opus. 

 

Le multi-missile est une des armes spéciales de ce nouvel opusLe multi-missile est une des armes spéciales de ce nouvel opus.

 

Si le constat est globalement positif, le jeu lui, n'est pas exempt de défauts et même s'il propose un tantinet plus de contenu que son prédécesseur à sa sortie, on en fait vite le tour. Cet opus affiche un solide 60 FPS en jeu au sacrifice de la résolution puisque cette dernière ne dépasse pas le 720p en mode télé, rendant le jeu beaucoup plus fin en mode portable. Que ce soit au niveau des armes (en grosse majorité issues du premier) ou de son mode solo, Splatoon 2 laisse tout de même l'arrière-goût d'un portage de l'épisode précédent plus que celui d'une réelle suite. Un certain déséquilibre est à noter entre les différentes armes, et les capacités bonus que vous pouvez équiper ne semblent pas toutes jouer un rôle aussi important qu'auparavant. Et si le plaisir de s'affronter en ligne est toujours le même, Splatoon a un côté addictif qui fait que l'envie d'y retourner se fait souvent ressentir que ce soit pour une petite partie rapide ou pour augmenter son rang en matchs classés, le gros point noir du titre est à chercher du côté des déconnexions/rage quit trop présents ce qui a tendance à rapidement agacer. Gageons que Nintendo applique des sanctions sévères aux contrevenants qui, de par leur attitude, nuisent à l'expérience et à l'amusement des autres. Les développeurs continuent d'ajouter du contenu gratuit avec de nouvelles armes et cartes (3 armes de plus sont disponibles depuis la sortie du jeu, à l'heure où ce test est écrit) avec ponctuellement des festivals où s'opposeront deux équipes dans le but de gagner des récompenses inédites ce qui assure au jeu un suivi pendant les mois à venir.

 

Le point de départ du mode solo

 

  • JOUABILITÉ

    19

    Nerveux, rapide, précis et faisant preuve d'une fluidité à tout épreuve, Splatoon 2 est un exemple de jouabilité et de précision au niveau du gameplay. Laissant le choix aux allergiques du motion-gaming d'opter pour le tout analogique pour la visée, cet opus est irréprochable sur ce point. Quelques jolies trouvailles font aussi l'apparition dans le mode solo ce qui aura pour effet de renouveler un peu le rythme de ce dernier.

  • GRAPHISMES

    18

    Avec un solide 60 FPS constant (à part lors de vos promenades à Chromapolis, le HUB du jeu, où la fluidité peut parfois en prendre un coup) Splatoon 2 affiche des graphismes fins et colorés. Fort d'une identité visuelle qui a su faire ses preuves, le jeu peut se vanter d'avoir une communauté de joueurs très créatifs qui n'hésitent pas à montrer leurs talents artistiques que l'on peut retrouver un peu partout sur les murs de Chromapolis. Mention spéciale à la gestion de la peinture toujours aussi impressionnante.

  • BANDE SON

    18

    Il était raisonnable de penser qu'il serait difficile pour Nintendo de réitérer le sans faute du premier épisode et de craindre une baisse de qualité sur une bande son considérée comme culte par certains. Surfant toujours sur des sonorités particulières, Splatoon 2 marche sur les pas de son aîné et signe là une OST impeccable. Du pop rock au hip hop en passant par des sonorités plus electro, certains thèmes et bruitages raviveront de bons souvenirs aux vétérans de l'épisode précédent.

  • DURÉE DE VIE

    17

    Difficile de juger la durée d'un jeu qui propose un gameplay axé sur le multijoueur et sur des mises à jour de contenu qui, selon Nintendo, se feront de manière régulière et constante, proposant tout le temps de nouvelles armes et de nouvelles cartes. Si le suivi est à l'image du premier Splatoon, il est possible de s'attendre à énormément d'armes et de cartes supplémentaires au fil des mois, le tout rythmé par des festivals réguliers. Le mode solo se termine rapidement en quelques heures mais débloquer toutes les armes relève un peu la durée de vie anecdotique de ce dernier.

  • SCÉNARIO

    14

    Le scénario tient sur un post-it mais ce n'est pas vraiment ce qui est demandé au jeu. Cependant, en fouillant un peu, vous pourrez trouver ça et là quelques informations sur le monde de Splatoon et sur les personnages clefs qui y habitent.

    • Points positifs

      • Gameplay nerveux et précis
      • L'univers Splatoon
      • La parole donnée à la communauté dans le HUB central
      • La gestion de la peinture toujours aussi impressionnante
      • Le Salmon Run amusant et impardonnable
      • Des ajouts de contenu réguliers et gratuits !
      • La bande son
    • Points négatifs

      • Les déconnexions et ragequit qui pourrissent le mode en ligne
      • le 720p max en mode TV
      • Des stats étranges sur certaines armes

    Conclusion

    Malgré le peu de nouveautés, même si elles sont présentes, Splatoon 2 fait un peu l'effet d'une grosse mise à jour du premier épisode. Néanmoins, avec son univers visuel et musical toujours aussi aguicheur et son gameplay irréprochable, cet épisode réussi à sublimer une formule qui fonctionnait déjà à merveille sur Wii U. Si techniquement le jeu est plus fin que son aîné, avec des textures plus détaillées et une gestion de la physique de la peinture qui forge toujours autant le respect, sa faible résolution (720p max en mode TV) pourra en déranger certains. Splatoon 2 est tout simplement une alternative aux jeux de shoot classiques quasi-indispensable pour tout ceux qui apprécient le genre et qui possèdent une Switch.

    18

    icone sélection ConsoleFun

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (1)

    Maktorius a écrit un commentaire le 15/08/2017 à 08:27

    Super test qui compl??te parfaitement le vid??o-test. Je trouve par contre juste dommage qu'un de vous deux (Titiboy et toi) ne parlent du plus gros soucis du jeu : le match-making. Je veux dire, ce point l?? est une catastrophe. Il est tellement courant de voir des level 1 tomber face ?? des level 20 voir 30 que ??a en devient ridicule (et je parle d'exp??rience), surtout que le jeu a tendance ?? ne pas ??quilibrer les teams une fois le match classique lanc??. Du coup bah on devient presque impuissant quand en face on a des gars qui jouent en ranked avec un stuff largement sup??rieur au notre. C'est pas r??dhibitoire mais je pense qu'il est important de le souligner quand m??me.

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 4 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    Splatoon 2

    Splatoon 2

    Support : Nintendo Switch

    Editeur : Nintendo

    Développeur : Nintendo

    Genre :Jeu de tir

    Multijoueur : Oui, jusqu'à 8 en local et en ligne.

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Swanley : Testeur écrit

    Je joue aux jeux vidéo, j'écris dessus parfois. Joueur touche a tout depuis qu'une NES est arrivée chez moi, je ne compte plus heures passer a fixer des écrans lumineux tout en martelant des boutons. Grand amateur de Dark Souls et de Metal Gear Solid qui a une place très importante dans mon coeur et je suis capable d'en réciter les dialogues.

    Ils possèdent ce jeu

    Connectez-vous pour ajouter ce jeu à votre collection !

    "Baromètre du test"

    "autre sujet... Nintendo"