0

[TEST] Perception

icone auteur news

Le 25/06/2017

Imaginez un instant que votre vie soit plongée dans les ténèbres les plus profondes, dans l’obscurité la plus totale et que votre seul moyen d’avoir conscience de votre environnement soit les ondes sonores qui se répercutent dans l’espace. Fermez les yeux et imaginez qu’il vous est possible de visualiser ses ondes, qu’il vous est possible de “voir” le son. Cela n’a rien d’un pouvoir de super-héros puisque cela s’appelle l’écholocalisation. Difficile pour nous de concevoir le ressenti des quelques 60 000 personnes atteintes de cécité en France. Ainsi, créer un jeu vidéo dont l’héroïne est une femme non-voyante est un pari osé.

 

La maison dans laquelle toute l'action va se dérouler

 

 

La petite maison dans la prairie

 

Vous incarnez Cassie, une jeune femme aveugle qui décide d’exorciser ses cauchemars en se rendant dans une ancienne demeure d’où semblent provenir ses visions récurrentes. À travers les âges et les époques, la bâtisse aura connu et accueilli plusieurs familles, touchées à chaque fois par différents drames qu’il vous conviendra alors d’élucider. Découpée en chapitres, la narration s’articule à tour de rôle sur une famille différente avec pour thématique centrale la maison. À mesure que vous évoluerez dans celle-ci, il deviendra clair qu’une présence hostile hante les lieux et ne souhaite pas que vous découvriez la vérité. Attirée par le bruit, elle n’aura de cesse de vous poursuivre tout au long de votre aventure ce qui posera forcément problème.

 

Le téléphone est particulièrement utile pour scanner les notes

Le téléphone est particulièrement utile pour scanner les notes

 

 

Étant plongé en permanence dans le noir, votre unique moyen de progresser dans la maison sera d’utiliser l’écholocalisation à l’aide de votre canne ce qui aura pour effet de générer des ondes sonores qui, à mesure qu’elles se propageront, dessineront les contours de l’architecture qui vous entoure. Le vent, une radio allumée, un robinet qui fuit sont autant de bruits qui vous permettront de vous orienter facilement dans les ténèbres. Cassie peut également compter sur son smartphone afin d’utiliser des outils de reconnaissance visuelle dans le but de lire les différentes notes que vous trouverez tout au long de votre séjour dans la maison.

 

L'écholocalisation en action

L'écholocalisation en action.

 

 

En termes d’outils vous facilitant la vie, il sera aussi possible d'utiliser un réseau social d’entraide avec une personne qui pourra vous décrire votre environnement à l’aide d’une photo, ce qui donnera lieu à des séquences cocasses car plus vous avancerez dans l’histoire et plus les photos que vous enverrez seront glauques ce qui aura pour effet de décontenancer votre interlocuteur. À noter que vous pourrez consulter votre téléphone à tout moment que ce soit pour “lire” les messages envoyés et reçus par Cassie, mais aussi écouter les musiques stockées dans la mémoire de l’appareil.

 

Se cacher sous les lits, un classique

Se cacher sous les lits, un classique

 

 

Une promenade de santé

 

Partant de ce postulat, Perception ne se cantonne pas dans une énième repompe d’un jeu d’horreur à la première personne comme nombres de créations qui souhaitent surfer sur la vague des Outlast et autres PT. Le gameplay, plutôt novateur pour le genre, apporte une alternative poussant le tout vers un titre qui se veut plus narratif qu’horrifique. Certes, quelques séquences flipette seront au rendez-vous au début de l’aventure, mais trop peu nombreuses pour inquiéter le joueur et le pousser à faire des pauses entre chaque chapitre pour souffler et reprendre ses esprits. Plus vous avancerez et plus le jeu se transformera en une promenade de santé faisant fi de toute exploration ou difficulté puisqu’une simple pression sur une touche vous permettra de visualiser où se trouve votre prochain objectif, le tout ponctué par les interventions fantomatiques de la demeure qui ne surprendront plus.

 

Notre héroïne est d’ailleurs très bavarde et n’aura de cesse de commenter tout ce qui se passe, ce qui peut être désactivé dans les options, pour les joueurs n’aimant pas les digressions vocales de leurs avatars. Profitons au passage pour souligner un doublage souvent juste mais uniquement en anglais, traduit de manière un peu littérale la plupart du temps ce qui peut déranger les non-anglophones qui trouveront certaines tournures de phrases étranges, parfois même incompréhensibles.

 

Les passages en extérieur sont trop peu nombreux

Les passages en extérieur sont trop peu nombreux.

 

 

La canne comme sonar

 

Comment aborder le gameplay d’un titre qui met le joueur dans la peau d’une personne aveugle ? Les développeurs ont donc redoublé d’efforts pour rendre le tout jouable. Vous ne serez jamais plongé dans le noir le plus total, un bruit, un son viendra toujours dessiner les faibles contours d’un environnement mais ça ne sera jamais assez pour vous permettre de vous repérer convenablement. Il ne tiendra qu’à vous de jouer de la canne et de frapper ça et là afin de dévoiler pour un court instant vos alentours et vous permettre ainsi d’évoluer dans ces lieux hostiles. Le jeu se base sur un système d’objets-clefs à ramasser afin de pouvoir progresser dans l’aventure, vous ne prendrez jamais part à aucun combat et la fuite sera toujours l’unique solution. De nombreuses cachettes seront parsemées tout du long pour les plus bruyants qui seraient tentés de trop faire usage de leur canne et qui finiront par attirer l’entité phonophobe. Si celle-ci vous repère, votre environnement passera des teintes grisâtres au jaune puis à mesure que le danger se fera plus grand, la couleur rouge prévaudra.

 

Là, concrètement, c'est un peu tard pour se cacher

Là, concrètement, c'est un peu tard pour se cacher.

 

 

Si le jeu peut paraître un peu répétitif dans sa construction, sa narration agréable à suivre compense un peu avec une jouabilité faiblarde en terme d'interactivité mais correcte autant à la manette qu’au combo clavier/souris.  Disposant d’une durée de vie ne dépassant pas cinq heures, l’histoire amènera le joueur à rencontrer différents fantômes du passé, prisonniers de la maison à cause des événements négatifs, parfois tragiques qu’ils auront vécu lors de leur passage dans celle-ci. Surprenants au début, ils deviendront des compagnons de route pour lesquels il sera possible d’éprouver de temps à autre un peu d’empathie, à l’image de Cassie qui s’habituera peu à peu à leur présence et fera preuve de nombreuses marques d’affection envers ces entités qui, pourtant, n’interagiront jamais avec elle.

 

Cassie a peur du feu et vous comprendrez plus tard pourquoi

Cassie a peur du feu et vous comprendrez plus tard pourquoi.

 

 

Perception est une aventure narrative basée sur une mécanique de cache-cache chère aux jeux d’horreurs de l’époque actuelle. Avec son gameplay atypique et peu commun, nul doute que le titre saura séduire les joueurs en quête de nouveauté et d’originalité. Doté d’un doublage plus que correct et d’une ambiance sonore qui fait le café, les amateurs de sensations fortes regretteront sûrement le peu de sueurs froides que le jeu leur proposera. On regrettera une traduction française bancale et, comme pour beaucoup d'expériences de ce genre, une durée de vie très faible ainsi qu’une rejouabilité quasi-inexistante. Cependant,  l’histoire, pour peu que l’on s’y intéresse un tant soit peu, se dévoile petit à petit et pousse le joueur à vouloir en savoir plus à chaque fois sans le laisser sur sa faim à son dénouement. Basé sur une idée qui peut sembler déconcertante au premier abord mais plutôt bien exploitée, Perception apporte un peu de renouveau dans un genre qui tourne, il faut l’avouer, trop souvent en rond.

 

  • JOUABILITÉ

    11

    Le jeu répond très bien autant à la manette qu'au clavier/souris si vous y jouez sur PC. Il faut cependant souligner l'absence quasi-totale d'interaction avec le décor ou les entités, ce qui rend le tout assez pauvre en terme de jouabilité.

  • GRAPHISMES

    15

    Difficile de juger les graphismes d'un titre qui souhaite représenter la vision du monde que possède une personne atteinte de cécité. Malgré tout, la direction artistique se basant sur des couleurs en négatif est originale et les effets d'ondes qui dévoilent le décor sont particulièrement réussis.

  • BANDE SON

    12

    Les trois ou quatre musiques présentes sont sympathiques mais sans plus. On notera un doublage assez réussi, malgré une traduction très inégale voir totalement ratée parfois. La spatialisation du son est quant à elle plutôt bonne, sans plus.

  • DURÉE DE VIE

    7

    Le plus gros point faible se situe dans sa durée de vie puisqu'elle n'excède pas 5 heures en prenant tout son temps. Il est impossible de se perdre et malgré les nombreux allers-retours, le jeu se termine excessivement vite.

  • SCÉNARIO

    12

    Sans être révolutionnaire, le scénario se laisse approcher en ne tombant pas dans le piège d'une narration trop cryptique, ce qui est trop souvent la marque de fabrique des jeux d'explorations/horreur/survival en vue à la première personne avec un twist final plutôt sympathique. Cassie, le personnage principal, est attachante malgré certaines de ses réactions un peu étranges parfois.

    • Points positifs

      • Le concept d'écholocalisation
      • Une direction artistique peu banale
      • Le doublage réussi
      • Des frissons durant la première heure de jeu...
    • Points négatifs

      • ... et puis plus rien
      • Traduction française ratée
      • Durée de vie ridicule
      • Trop linéaire

    Conclusion

    Perception est, sans nul doute, un titre qui divisera les joueurs. Certains salueront une prise de risque en terme de gameplay, tandis que les autres pesteront contre une jouabilité pauvre et une durée de vie minimaliste au possible. Si l'originalité fait son petit effet dans la première heure de jeu, l'aventure tourne trop rapidement autour d'une seule composante de gameplay sans jamais la faire évoluer.

    12

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (0)

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 2 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    Perception

    Perception

    Support : Xbox One

    Editeur : The Deep End Games

    Développeur : The Deep End Games

    Genre :Survival-Horror

    Multijoueur : Non, uniquement jouable en solo

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Swanley : Testeur écrit

    Je joue aux jeux vidéo, j'écris dessus parfois. Joueur touche a tout depuis qu'une NES est arrivée chez moi, je ne compte plus heures passer a fixer des écrans lumineux tout en martelant des boutons. Grand amateur de Dark Souls et de Metal Gear Solid qui a une place très importante dans mon coeur et je suis capable d'en réciter les dialogues.