0

[TEST] Kingdom Hearts Dream Drop Distance HD

icone auteur news

Le 29/03/2017

C'est en milieu d'année 2012 qu'est paru Kingdom Hearts Dream Drop Distance sur Nintendo 3DS, dernier volet de la série Kingdom Hearts qui mettait Sora et Riku en scène alors que les deux héros tentaient de passer leur Marque de Maîtrise afin d'obtenir le titre de "Maitre de la Keyblade". Porté sur PS4 au sein de la compilation Kingdom Hearts 2.8 – A Final Chapter Prologue fin janvier, que vaut réellement Dream Drop Distance une fois amputé d'un écran et de ses fonctionnalités tactiles ?

 

 

Rêves et voyages temporels

 

Comme pour prouver qu'il souhaite bouleverser nos habitudes, Dream Drop Distance débute en plein milieu de son action alors que Sora et Riku se trouvent sur leur île natale en plein affrontement contre Ursula, grande méchante de La Petite Sirène. Un début incongru dans une série qui nous a habitués à des prologues de plusieurs heures mais qui donne son explication juste après le combat en question, combat servant accessoirement de tutoriel.

 

Kingdom Hearts 3D nous fait donc suivre Sora et Riku alors que les deux amis tentent de passer leur Marque de Maîtrise dans le but d'obtenir le titre de Maître de la Keyblade et éventuellement acquérir un nouveau pouvoir. Pour cela, les deux héros devront visiter et réveiller les "Mondes Endormis", des Mondes ayant sombrés dans les ténèbres et s'étant "endormis" pour se protéger. Une pirouette scénaristique assez complexe qui viendra justifier la présence de nouveaux mondes mais également de nouveaux ennemis en la présence des Avales-Rêves, des bêtes infestant les Mondes que nos héros visiteront et remplaçant les habituels Sans-Coeurs.

 

Vous en avez certainement un petit aperçu ici, mais le scénario de Kingdom Hearts 3D est très clairement l'un des plus incompréhensible de la série, se complexifiant notamment dans ses 3-4 dernières heures du jeu durant lesquelles sont faites de nombreuses révélations sur l'intrigue. Malgré cela, le jeu réussit à être un point d'entrée intéressant dans la série puisqu'offrant à certains points de l'histoire des résumés des jeux précédents. La complexité de ses dernières heures mise de côté, l'histoire de Dream Drop Distance reste assez plaisante à suivre puisqu'il y est question d'incarner deux personnages en parallèle, ce Kingdom Hearts se révélant alors comme un jeu au scénario imparfait mais qui cache très clairement un intêret certain.

 

Mon pote

 

Parce que oui, pour la première fois dans la série, nous pouvons jouer à la fois Sora et Riku, le jeu switchant régulièrement entre les personnages. Toutefois ce qui pourrait être un excellent point de gameplay finit par se transformer en défaut puisque dans les faits, le changement de personnage se fait automatiquement, lorsque la bien-nommée "Jauge de Passage" se vide entièrement, faisant basculer le joueur d'un personnage à l'autre. Un passage (selon le terme utilisé par le jeu) qui se transforme très rapidement en gêne et peut même parfois se révéler particulièrement frustrant notamment lorsque la jauge se vide en plein milieu d'un combat de boss obligeant alors de recommencer le-dit combat depuis le début. Scénaristiquement, le concept se révèle très intéressant, la séparation des deux amis permettant au joueur de visiter des versions différentes des 7 mondes du jeu.

 

L'une des principales améliorations de Kingdom Hearts 3D concerne d'ailleurs ces mondes et notamment leur taille. Auparavant divisé en plusieurs petits environnements, Dream Drop Distance élargit ces environnements, proposant désormais de gigantesques cartes au level-design complexe (parfois un peu trop) et dans lesquelles il vous faudra vous faire à l’utilisation de la Fluidité. Inaugurée avec ce nouvel opus, la Fluidité permet à nos héros d'utiliser leur environnement pour se déplacer plus rapidement. Dans les faits, cela vous permettra par exemple de glisser sur les rampes, sauter de murs en murs ou pivoter autour de poteaux pour prendre de l'élan et attaquer vos ennemis, tout cela pouvant se révéler très pratique pour se déplacer dans des environnements beaucoup plus larges et surtout plus labyrinthiques.

De manière assez intéressante, les mondes les plus intéressants à visiter sont ceux dont le level-design est le plus improbable.

 

Pour vous aider dans votre quête, vous pourrez compter sur les Avales-Rêves, les mêmes bêtes qui vous servent d'ennemis. En effet, ces bêtes sont en réalité séparées en deux catégories : les "Cauchemars" que vous devrez logiquement affronter et les "Esprits" qui pourront vous épauler dans votre quête. Pouvant être accompagné sur le terrain par deux Esprits, il vous faudra vous en occuper régulièrement, que ce soit en leur offrant des biscuits, en les caressant ou bien même à travers divers minis-jeux améliorant votre relation et même le niveau de votre Esprit.

 

Attack on the Block

 

Ces Avales-Rêves devront être créés grâce à des "bribes de rêves" récupérées sur les ennemis vaincus. Ces bribes vous permettront de créer des Esprits qui vous accompagneront en combat et avec lesquels vous pourrez fusionner pour utiliser une attaque dévastatrice (dans le cas de Sora) ou accéder à une nouvelle palette de coups plus puissants (dans le cas de Riku). Offrant un aspect gestion d'animal à la Pokémon, cette part du jeu se révèle assez redondante à partir d'un certain moment d'autant qu'elle est à la fois dispensable et nécessaire pour avancer dans le jeu.

 

Effectivement, jouer avec vos Avales-Rêves est le seul moyen que vous aurez pour débloquer les différentes Compétences du jeu, ces dernières vous permettant par exemple d'augmenter votre jauge de points de vies ou de réaliser des combos plus longs. Il vous faudra donc régulièrement jouer avec eux via un menu dédié si vous souhaitez faire évoluer correctement vos personnages, une nécessité qui finit par devenir quelque peu lassante et surtout tend à briser inutilement le rythme du jeu.

Des minis-jeux pouvant se montrer amusants au début mais devenant assez rapidement lassant.

 

Toujours du côté des nouveautés, ce Kingdom Hearts introduit également les Altérations du Réel, des actions qui changent en fonction des mondes et vous permettant d'utiliser des capacités spéciales souvent utiles pour éliminer ses ennemis plus rapidement. Tout juste amusantes, les Altérations du Réel seront surtout utiles pour débloquer de nouvelles zones ou obtenir plus d'orbes (que ce soit de l'argent, des points de vies ou autres). De manière plus générale les combats tiennent quelque peu de l'opus PSP Birth by Sleep, notamment parce qu'il en reprend le jeu de commandes (qui vous demandait d'équiper un nombre limité de sorts et de coups spéciaux) tout en lui enlevant le fastidieux système de levelling des capacités, rendant alors la mécanique un peu plus plaisante qu'elle ne pouvait l'être auparavant et ce tout en conservant l'aspect tactique qui faisait sa force.

 

Portage tout-à-fait correct, qui se donne même des airs de remakes par la nécessité de retravailler certains pans de gameplay auparavant pensés pour un deuxième écran tactile, Dream Drop Distance HD s'offre aux joueurs à travers un lissage appréciable des graphismes du jeu, couplé à un 60 fps constant (hors cinématique).

  • JOUABILITÉ

    14

    Avec des combats bien dynamiques bien que pouvant parfois se révéler quelque peu répétitifs, Kingdom Hearts 3D aurait un gameplay quasi-parfait s'il ne se traînait pas des mécaniques au mieux inutiles et au pire franchement gênantes.

  • GRAPHISMES

    14

    Du fait de son caractère de portage/remake d'un jeu initialement publié sur console portable, Kingdom Hearts 3D n'est clairement pas une claque graphique. Le lissage des graphismes reste toutefois appréciable, cela ajouté à un 60 fps constant hors-cinématique.

  • BANDE SON

    16

    Toujours composée par Yoko Shinomura, la bande-son de ce Kingdom Hearts appuie avec brio les mondes et événements du jeu. Comme à l'habitude, c'est très bon.

  • DURÉE DE VIE

    15

    La vingtaine d'heures nécessaire à la simple complétion de l'histoire, cela couplé à une certaine jouabilité offerte notamment par la présence d'un boss secret et d'une cinématique secrète, fait de ce Kingdom Hearts un jeu à la durée de vie tout à fait respectable.

  • SCÉNARIO

    12

    Complexe même pour un Kingdom Hearts, Dream Drop Distance atteint l'incompréhensible dans ses deux dernières heures de jeux. Un réel point faible qui pénalise le jeu d'autant plus que son scénario se trouve être particulièrement intéressant.

    • Points positifs

      • Un scénario intéressant...
      • Une bande son toujours aussi inspirée
    • Points négatifs

      • ... mais beaucoup trop obscur
      • La nécessité de s'occuper sans cesse des Avales-Rêves
      • Un système de changement de personnage particulièrement énervant

    Conclusion

    Portage plus que respectable d'un opus intéressant, Dream Drop Distance HD réussit à être un bon jeu tout en possédant de nombreux points noirs. Que ce soit les niveaux labyrinthiques ou un aspect "gestion d'animal" dont on se demande parfois l'intérêt, certains aspects du jeu rendent son expérience tout juste correcte alors que d'autres telles que la Fluidité semblent aller dans le bon sens. Définitivement un bon jeu tristement plombé par des mécaniques quelque peu malvenues.

    14

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (0)

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 1 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Dronfax, Journaliste ConsoleFun

    J'ai débuté avec la Gameboy Advance et notamment la série Pokémon qui est la première série que j'ai suivie avec passion. Puis est venue la DS, sur laquelle j'ai agréablement découvert la série Spectrobes, tout en restant fidèle à mon premier amour :D. Entre temps j'ai eu une Wii (obsolète depuis la Wii U donc), une PS3 qui aujourd'hui ne fonctionne plus, pour finalement me retrouver à jouer sur PC, principalement à des jeux indépendants bien que je ne m'interdis pas quelques parties de Batman :p

    "autre sujet... "