Console Fun - Consulter le sujet - Ma candidature de testeur écrit

Ma candidature de testeur écrit

Vous savez rédiger correctement, avez du temps pour jouer et savez faire partager votre expérience de jeu de manière objective ? Alors ce coin d'inscription au staff est fait pour vous.
Nouveau membre
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 2
Inscription : 24 Avril 2017, 03:01
Localisation : Bretagne

Ma candidature de testeur écrit

Message par Alex25ok » 04 Juin 2017, 23:40

Bonjour ! :D Après quelques temps pour me décider sur comment j'allais me lancer, me voilà, enfin voilà ma candidature du coup :)) Ça aura pris un peu de temps, étant donné que je ne savait pas trop comment me lancer mais une fois commencé, les mots sont venus sans difficulté.

Commençons par les présentations : Je m'appelle Alex, 23 ans depuis quelques semaines. Pour l'instant en recherche d'emploi (comme beaucoup j'ai l'impression ici :smile: ), donc j'ai beaucoup de temps devant moi (on m'a dit que dans l'e-commerce il y avait de l'offre donc peut-être plus pour longtemps alors :razz: ). J'aime le jeu vidéo depuis trop longtemps pour pouvoir le calculer alors disons juste que ça fait longtemps, je joue principalement sur PC, même si ma Switch me prends pas mal de temps. J'ai aussi une PS4 à laquelle je joue beaucoup. Comme style j'aime les RPGs, surtout japonais. J'ai comme référence Dark Souls, les Final Fantasy. Les FPS aussi me plaisent beaucoup (en ce moment beaucoup d'Overwatch). Dans l'absolu j'aime aussi d'autres jeux mais c'est les premiers qui me viennent en tête. Je joue à peu à tout ce qui me tente. Concernant la rédaction de test, je prends mon temps, j'essaie de me relire assez souvent mais je ne suis pas à l'abri de quelques fautes. Maintenant place au test, mais d'avance je ne suis pas un professionnel, certaines transitions sont un peu maladroite, et j'ai tendance à beaucoup me répéter quand je ne connais pas de synonymes qui me semblent adéquats à la situations. Par exemple je trouve que répète beaucoup trop "Dans le/ce jeu". Mais bon de la pratique viendra l'expérience. De base je l'ai écrit pour mon blog, donc je l'ai un peu adapté à votre ligne rédactionnelle. En espérant que ça vous plaise :D . (Dans le doute voilà le lien du test original) (J'ai aussi quelques suggestion à proposer, j'en aurais surement parlé à Titiboy sur le chat mais j'écris ça ici au cas au j'aurais oublié)

[TEST] Kamiko – Un bon jeu passé sous les radars

Voici venir un des nos coups de cœur de ce début de vie de la Switch. Développé par les japonais de FlyHighWorks, Kamiko est un jeu qui à du passer en dessous du radar de bon nombre de joueurs, puisque aucune promotion n’a été faite, en dehors d’un trailer de lancement. Et ce serait bien dommage de passer à côté si vous êtes possesseur d’une Switch car ce jeu mérite de l’attention.

Commençons par le commencement, l’histoire : vous serez invoqué par un mystérieux vieil homme, qui vous remettra votre armement et vous fera un petit speech du pourquoi du comment vous êtes là. Grossièrement vous devez sauver le monde avant qu’il soit envahi par une armée de démons. Pas grand chose de nouveau dans le genre donc. Malgré tout l’ambiance shintoïste/japonisante est plutôt agréable même si elles aussi est classique. Une fois votre nouvelle partie lancée, on vous laissera le choix entre trois guerrières, chacune ayant ses spécificités. La première, Yamato, attaque exclusivement à l’épée. Uzume quand à elle se sert de son arc pour abattre ses ennemis à distance. Tandis qu’Hinome est un petit peu plus originale, elle commence par attaquer avec sa dague puis fini son combo en lançant son bouclier comme un boomerang. Pas de niveau de difficulté proposé ici, Hinome, la guerrière au "boomerang" semble un peu plus ardue à manier.

Image
Voici les trois personnages avec lesquels pourrez vous aventurerez dans ce monde tortueux

En toute simplicité

Kamiko est un jeu d’action/aventure assez épuré, un bouton pour attaquer, maintenir ce même bouton pour une attaque spéciale et un sprint. Simple certes mais efficace, le tout réponds bien et les actions s’enchaînent avec fluidité et nervosité, tout ça pour réussir les 4 niveaux qui vous seront proposés. Pour compléter ceux-ci vous devrez purifier 4 temples, mais avant cela il faudra les trouver soit par simple exploration parfois en résolvant des énigmes, ou plus original : par agilité. Je m’explique, il vous faudra parfois ouvrir des portes soit en payant (j’y reviendrais plus tard), soit en amenant un objet à un endroit précis. Et là est la subtilité, si vous vous faites toucher par un ennemi il faudra recommencer le trajet. L’occasion pour les développeurs de nous tendre quelques pièges, puisque les ennemis apparaissent dès que vous rentrez dans une zone mais rassurez vous, ces adorables monstres (si si, ils le sont !) réapparaîtrons si vous y revenez même si vous les aviez vaincus auparavant. Une fois tout cela fait un classique combat de boss clôturera le niveau. Vous aurez à votre disposition une jauge de SP, qui vous servira à utiliser votre attaque spéciale, ouvrir portes et coffres, qu’ils soient essentiels ou non à la progression. Cette jauge se remplira au fur et à mesure des ennemis abattus. Vous pouvez la remplir plus vite avec un système de combo : plus d’ennemis vaincus, plus points engrangés mais si vous prenez un coup, je vous laisse deviner : votre multiplicateur redescend à 0. Graphiquement c’est tout aussi épuré que le reste. Tout en pixel art, coloré, sur des tons pastel avec des personnages et des monstre kawaii et mignons tout plein. Rien de très original mais pour peu qu’on soit adepte du style ça fait largement le travail. D’autant que ces graphismes rétro sont accompagnés d’une musique qui l’est tout autant, là plutôt sympathiques, qui vont bien au rythme du jeu, nerveux et énergique. Petit défaut elle peut être un peu répétitive.

Image
Ils sont pas mignons tout plein ces monstres ?

Une durée de vie « simple » elle aussi

Et là on s’attaque au plus gros défaut du jeu : sa durée de vie. Allons-y franchement, 45 minutes pour finir le jeu une première fois, donc environ 15 minutes par niveau, comptez 30 minutes par partie une fois accoutumé. C’est peu, d’autant que le jeu ne dispose que de très peu de rejouabilité si vous n’êtes pas un adepte du speedrun. Vous pourrez éventuellement refaire le jeu avec chacun des personnages, ayant toutes un gameplay assez différent pour avoir de l’intérêt, ou partir à la chasse aux différentes upgrades de santé ou de jauge de SP disséminées ici et là dans les niveaux. Vous pourrez aussi débloquer une option « secrète » dans le menu principal . Mais même en faisant tout ça la durée de vie dépasse à peine les 2h30~3h. En revanche si vous êtes adepte du speedrun, l’espérance de vie s’en retrouva augmentée mais pas beaucoup malheureusement, le jeu lassant assez vite. Ce qui est bien dommage c’est qu’aucun donjon aléatoire ne soit proposé, cela aurait apporter un intérêt supplémentaire au jeu tout en augmentant de beaucoup la durée de vie. Mais relativisons, Kamiko est un « petit jeu » proposé à un tarif assez doux de 5€. On peut difficilement se plaindre pour un jeu de cette qualité à ce prix. Même si soyons clair ce jeu ne révolutionne pas son genre, mais propose néanmoins quelques heures très sympathique de jeu, et dans le fond n’est-ce pas l’essentiel ?

Image
Les niveaux ne changent pas entre deux parties, cette porte s’ouvrira toujours de la même manière.

Conclusion

Scénario : 11/20
Trop basique pour être intéressant mais une ambiance japonisante traditionnelle plutôt agréable.
Gameplay : 16/20
Un gameplay simple, efficace et maîtrisé. Rien d'extravagant mais pas besoin de plus pour s'amuser.
Musique : 15/20
Elle est énergique et s'allie très bien avec le rythme du jeu
Graphismes : 14/20
Du pixel art, des couleur pastels plutôt joli pour peu qu'on aime le style.

Note finale : 15/20
Rien de très original, certes mais ce qui est fait est bien fait. Et un rapport qualité-prix au top.

Les points positifs

+ Un gameplay au poil
+ Un prix doux de 5€
+ Et donc un bon rapport qualité/prix
+ Surtout son gameplay
Les poins négatifs

– Une durée de vie minimale

Voilà, le transition blog/forum à peut-être été un peu maladroite, j'en suis désolé mais j'ai fait comme j'ai pu. Comme je l'ai dit plus haut, de la pratique viendra l'expérience.
Merci d'avoir lu :D

Maître Ninja
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 1153
Inscription : 19 Août 2011, 00:11
Localisation : Tour du Salut
Titre: Élu du mana / Modo

Re: Ma candidature de testeur écrit

Message par Vesperia » 05 Juin 2017, 01:07

Salut Alex ! Je suis le responsable de la rubrique des Tests Écrits, enchanté.
Je vais donc te commenter ton test, en expliquant ce qui va et ce qui ne va pas, comment arranger le tout pour s'aligner sur notre ligne rédactionnelle d'une part, et améliorer la qualité de ta production d'autre part.
Petite remarque avant ça : ton Wordpress est en accès privé, donc on ne peut pas y accéder, ni voir les images que tu as inséré dans ton test =/

Bref, passons au test ! Je mets en gras et rouge les corrections / explications, et tout en bas je ferai un petit bilan.

Alex25ok a écrit :[TEST] Kamiko – Un bon jeu passé sous les radars

Voici venir un des nos coups de cœur de ce début de vie de la Switch. Développé par les japonais de FlyHighWorks, Kamiko est un jeu qui à du passer en dessous du radar de bon nombre de joueurs, puisque aucune promotion n’a été faite, en dehors d’un trailer de lancement. Et ce serait bien dommage de passer à côté si vous êtes possesseur d’une Switch car ce jeu mérite de l’attention.

Ici en fait pour s'aligner à la ligne éditoriale, et plus généralement pour donner une raison aux lecteurs de lire en entier ton test, il faut que tu fasses une intro qui ne dépasse pas son rôle d'intro. Donc tu commences par présenter le jeu (éditeur/développeur très bien comme t'as fait), tu rappelles la date de sortie à laquelle le jeu arrive/est arrivé, et là, tu poses ta problématique (qui va plus ou moins prendre la forme "est-ce que ce jeu vaut le coup ? ConsoleFun vous livre son verdict", dit de X manières différentes). Là le problème c'est que tu dis dès le début "Ce jeu est excellent" : pourquoi on continuerait à lire si on sait ça ?


Commençons par le commencement, l’histoire : vous serez invoqué par un mystérieux vieil homme, qui vous remettra votre armement et vous fera un petit speech du pourquoi du comment vous êtes là.

Ici, pourquoi du futur ? Je comprends que tu puisses utiliser du futur quand tu développes un peu ce qu'on est amené à faire dans le monde du jeu (exemple au pif : "Vous devrez alors alterner entre combats et phases de plateformes", mais là, du présent suffit)

Grossièrement vous devez sauver le monde avant qu’il soit envahi par une armée de démons. Pas grand chose de nouveau dans le genre donc. Malgré tout, l’ambiance shintoïste/japonisante (très lourd à lire) est plutôt agréable même si elles aussi est classique. Une fois votre nouvelle partie lancée, on vous laissera le choix entre trois guerrières, chacune ayant ses spécificités. La première, Yamato, attaque exclusivement à l’épée. Uzume quand à elle se sert de son arc pour abattre ses ennemis à distance. Tandis qu’Hinome (pas besoin de césure entre ces phrases, tu casses le rythme de lecture et c'est sémantiquement pas correct est un petit peu plus originale, elle commence par attaquer avec sa dague puis fini son combo en lançant son bouclier comme un boomerang. Pas de niveau de difficulté proposé ici, Hinome, la guerrière au "boomerang" semble un peu (ici faut soit changer le temps du verbe pour "semblant", soit mettre un mot de liaison "semble toutefois" plus ardue à manier.

Image
Voici les trois personnages avec lesquels pourrez vous aventurerez dans ce monde tortueux

En toute simplicité

Kamiko est un jeu d’action/aventure assez épuré, : un bouton pour attaquer, maintenir ce même bouton ("qu'on maintiendra" si tu veux une phrase correcte) pour une attaque spéciale et un sprint. Simple certes mais efficace, le tout réponds bien et les actions s’enchaînent avec fluidité et nervosité, tout ça pour réussir les 4 niveaux qui vous seront proposés. Pour compléter ceux-ci vous devrez purifier 4 temples, mais avant cela il faudra les trouver soit par simple exploration, parfois en résolvant des énigmes, ou plus original : par agilité. Je (Jamais de je. "Ainsi,
il vous faudra..")
m’explique, il vous faudra parfois ouvrir des portes soit en payant (j’y reviendrais plus tard), soit en amenant un objet à un endroit précis. Et là est ("ici réside", pour éviter la répétition) la subtilité, si vous vous faites toucher par un ennemi il faudra recommencer le trajet. L’occasion pour les développeurs de nous tendre quelques pièges, puisque les ennemis apparaissent dès que vous rentrez dans une zone mais rassurez vous, ces adorables monstres (si si, ils le sont !) (inutile, ou mal dit, d'autant que tu le mets en légende de photo plus loin) réapparaîtrons si vous y revenez même si vous les aviez vaincus auparavant. Une fois tout cela fait un classique combat de boss clôturera le niveau. Vous aurez à votre disposition une jauge de SP, qui vous servira à utiliser votre attaque spéciale, ouvrir portes et coffres, qu’ils soient essentiels ou non à la progression. Cette jauge se remplira au fur et à mesure des ennemis abattus. Vous pouvez la remplir plus vite avec un système de combo : plus d’ennemis vaincus, plus points engrangés mais si vous prenez un coup, je vous laisse deviner : votre multiplicateur redescend à 0. Graphiquement c’est tout aussi épuré que le reste. Tout en pixel art, coloré, sur des tons pastel avec des personnages et des monstre kawaii et mignons tout plein. Rien de très original mais pour peu qu’on soit adepte du style ça fait largement le travail. D’autant que ces graphismes rétro sont accompagnés d’une musique qui l’est tout autant, là plutôt sympathiques, qui vont bien au rythme du jeu, nerveux et énergique. Petit défaut elle peut être un peu répétitive.

Image
Ils sont pas mignons tout plein ces monstres ?

Une durée de vie « simple » elle aussi

Et là on s’attaque au plus gros défaut du jeu : sa durée de vie. Allons-y franchement, 45 minutes pour finir le jeu une première fois, donc environ 15 minutes par niveau, comptez 30 minutes par partie une fois accoutumé. C’est peu, d’autant que le jeu ne dispose que de très peu de rejouabilité si vous n’êtes pas un adepte du speedrun. Vous pourrez éventuellement refaire le jeu avec chacun des personnages, ayant toutes un gameplay assez différent pour avoir de l’intérêt, ou partir à la chasse aux différentes upgrades de santé ou de jauge de SP disséminées ici et là dans les niveaux. Vous pourrez aussi débloquer une option « secrète » dans le menu principal . Mais même en faisant tout ça la durée de vie dépasse à peine les 2h30~3h. En revanche si vous êtes adepte du speedrun, l’espérance de vie s’en retrouva augmentée mais pas beaucoup malheureusement, le jeu lassant assez vite. Ce qui est bien dommage c’est qu’aucun donjon aléatoire ne soit proposé, cela aurait apporter un intérêt supplémentaire au jeu tout en augmentant de beaucoup la durée de vie. Mais relativisons, Kamiko est un « petit jeu » proposé à un tarif assez doux de 5€. On peut difficilement se plaindre pour un jeu de cette qualité à ce prix. Même si (ça fait deux changements de cap en deux phrases, ce qui ne semble pas très construit. On s'y perd en lisant. soyons clair ce jeu ne révolutionne pas son genre, mais propose néanmoins quelques heures très sympathique de jeu, et dans le fond n’est-ce pas l’essentiel ?

Image
Les niveaux ne changent pas entre deux parties, cette porte s’ouvrira toujours de la même manière.

Conclusion

Scénario : 11/20
Trop basique pour être intéressant mais une ambiance japonisante traditionnelle plutôt agréable.
Gameplay : 16/20
Un gameplay simple, efficace et maîtrisé. Rien d'extravagant mais pas besoin de plus pour s'amuser.
Musique : 15/20
Elle est énergique et s'allie très bien avec le rythme du jeu
Graphismes : 14/20
Du pixel art, des couleur pastels plutôt joli pour peu qu'on aime le style.

Note finale : 15/20
Rien de très original, certes mais ce qui est fait est bien fait. Et un rapport qualité-prix au top.

Les points positifs

+ Un gameplay au poil
+ Un prix doux de 5€
+ Et donc un bon rapport qualité/prix
+ Surtout son gameplay
Les poins négatifs

– Une durée de vie minimale


Voilà, j'ai pas corrigé/relevé tout, car c'est beaucoup de tournures maladroites à retravailler, et surtout, un manque de profondeur selon moi. Même si Kamiko est un petit jeu, ton test est très court, le bloc de notation semble fait à la va-vite. On sent encore beaucoup le côté "blog perso sur Wordpress" je trouve.
Du coup, ce que je te propose, c'est de retravailler ce test, entrer plus dans le détail peut-être, faire vraiment ressortir le squelette de ton test, et développer tout ça. Je te conseille de prendre un de mes tests pour regarder comment c'est fait, avec la mise en forme, la structure, etc.
Et si t'es partant, on retravaillera ce test et tes premières productions ensemble, et tu passeras Testeur en test :D

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 15733
Inscription : 26 Mai 2009, 12:58
Localisation : Les ténèbres
Titre: Fondateur de ConsoleFun

Re: Ma candidature de testeur écrit

Message par Titiboy » 05 Juin 2017, 13:22

Hello Alex2ok,

Tout d'abord, bienvenue sur le site !
J'espère que tu arriveras à dompter ton test :).

A très vite,

Nouveau membre
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 2
Inscription : 24 Avril 2017, 03:01
Localisation : Bretagne

Re: Ma candidature de testeur écrit

Message par Alex25ok » 05 Juin 2017, 21:04

Bonjour :smile: Déjà merci pour la réponse. Pour le test, je vois que j'ai fait pas mal de fautes. La transition depuis mon blog à été plus difficile que prévue et beaucoup de fautes que tu mentionnes sont principalement dues à ça, j'aurais dû faire plus attention d'autant que j'en avait remarqué la plus part mais elles sont passées au travers de ma vigilance. Tant pis pour moi. Je suis d'accord pour qu'on revoie tout ça ensemble, fais moi signe :ymhug:

Maître Ninja
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 1153
Inscription : 19 Août 2011, 00:11
Localisation : Tour du Salut
Titre: Élu du mana / Modo

Re: Ma candidature de testeur écrit

Message par Vesperia » 05 Juin 2017, 23:18

Pas de souci, on a tous commencé quelque part ^^
Avant de retravailler ensemble, il faut que améliores par toi-même ta qualité d'écriture. Pour ça, je t'invite à prendre un de mes tests, le lire et voir par toi-même la structure intro / partie 1 / 2 / etc. Tu peux prendre celui de Toukiden 2 par exemple.

Globalement, dis-toi que dans ton analyse tu dois aborder chacun des points des blocs de notation : gameplay, scénario, durée de vie, graphismes, et bande-son. Quelles sont les mécaniques de gameplay qui marchent ? Quels éléments se démarquent de ce qu'on voit d'habitude ? Pourquoi ça marche, pourquoi ça ne marche pas ? Tu dois développer ce genre d'interrogations sur chaque composant du jeu.

Une fois que tu posteras ton test retravaillé, je ferai la même démarche, et si besoin, on le reprendra ensemble.
Je t'invite à soumettre ton test retravaillé à la suite de ce topic.
Oh et, ne te décourage pas hein, comme je disais plus haut, on commence tous quelques part, et l'important c'est d'être animé par la même volonté : partager notre passion. :D

Retour vers Testeur écrit/vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité