4

ARMS : premiers contacts

icone auteur news

Rédigé par Swanley

icone auteur news

Le

ARMS

 

Présenté en grande pompe en janvier 2017 et développé par la "Team Mario Kart", ARMS s'annonçait comme une alternative aux jeux de versus fighting comme Splatoon l'avait fait à son époque pour les TPS en ligne, avec des personnages au chara design mignon, un univers coloré et un gameplay accessible. Avec une sortie prévue pour le 16 juin 2017, ARMS s'est gentiment laissé approcher l'espace de quelques heures afin que nous puissions vous délivrer nos premières impressions manette en main. Ready ? Fight !

 

Ninjara en action

Ninjara en action !

 

Plusieurs modes de jeu étaient disponibles pour cette preview qui se déroulait uniquement en ligne. Nous ne pourrons donc pas vous parler de l’histoire ou du côté hors ligne et il faudra attendre pour cela notre test. ARMS est par définition un jeu de combat dans lequel vous pourrez affronter vos adversaires uniquement avec vos poings grâce à des bras extensibles qu'il vous conviendra de diriger. Le soft fonctionne via la reconnaissance de mouvements des joy-cons de la Switch mais que les allergiques du motion gaming se rassurent, le jeu est entièrement jouable à la manette classique. Car une fois la découverte passée et ce, même si faire des moulinets devant sa télé peut avoir des vertus ludiques pour certains, rien ne remplace la réactivité et la précision d'un bon vieux pad et c'est avec ce dernier que la majorité de cette preview a été réalisé.

 

Le mode free for all (chacun pour sa peau)

Le mode free for all (chacun pour sa peau)

 

Au niveau des contrôle, ARMS fait dans la simplicité la plus basique avec un bouton pour chaque poing. Une pression sur les deux et vous pouvez choper votre adversaire. Une touche pour le saut, une pour l'esquive, une autre pour se protéger et... et c'est tout. Le jeu se veut abordable, facile à prendre en main et procure du fun immédiatement. Avant chaque début de match vous aurez le choix de vos gants de boxe, chacun ayant un poids et un effet différent qui pourra par exemple électrocuter votre adversaire et ainsi le rendre incapable de vous frapper durant quelques secondes. Le jeu repose sur un système de pierre papier ciseaux, les gants légers seront plus rapides mais pourront être facilement contrés et déviés par les plus lourds. Cela fonctionne également avec les personnages, les plus gros encaisseront les coups sans broncher, feront beaucoup plus de dégâts mais seront plus lents et compliqués à manier à la différence des personnages plus légers qui pourront se mouvoir et auront des temps de recovery (récupération) plus courts.

 

Le mode Volley-Ball

Le mode Volley-Ball

 

Ainsi, une esquive réussie après un assaut de votre adversaire vous laissera le loisir de contre attaquer. Votre ennemi passe son temps à garder vos attaques ? Une chope bien placée ouvrira obligatoirement sa garde mais vous laissera vulnérable si il décide de la contrer avec ses poings ou un saut. ARMS, se base sur des mécaniques simples que tous les amateurs de jeux de combat connaissent et procure du fun instantanément. Cependant, le cantonner à la facilité serait une grave erreur car si le soft joue la carte de la prise en main immédiate, il fait parti des jeux faciles à jouer mais difficiles à maîtriser et si votre adversaire connaît un tantinet les mécaniques du jeu, vous devrez ruser pour réussir à le vaincre.

 

Un "38" dans ta face !

Un "38" dans ta face !

 

Différents modes de jeux étaient disponibles pour cette preview. Hormis le classique 1 vs 1, une version 2 vs 2 était présente et vous permettait de faire équipe avec un autre joueur pour tabasser vos adversaires dans la joie et la bonne humeur. Attachés littéralement l’un à l’autre par un cordon, il vous faudra éviter les coups et passer outre cette entrave qui limitera vos mouvements pour gagner. Le mode suivant vous propose de faire équipe avec deux joueurs afin de terrasser un personnage surpuissant contrôlé par l’IA avant la fin du temps imparti. Par ailleurs un Free for All où trois joueurs devaient s’affronter était aussi de la partie.

 

Le mode Basket

Le mode Basket

 

D’autres features un peu plus originales pour un jeu de baston étaient accessibles comme du Basket dans lequel il faut attrapper son adversaire avec une choppe afin de réaliser des dunks ou des trois points ainsi qu’un mini jeu de Volley-Ball en 1 vs 1 ou 2 vs 2 où il faut se renvoyer la balle avant que cette dernière ne touche le sol ou n’explose au bout d’un certain laps de temps et qui rappellera de bons (ou de mauvais) souvenirs à tous les amateurs de Tekken 3.

 

ARMS annonce la couleur avec une jouabilité dynamique et fluide ainsi que des arènes colorées et vivantes qui se comptaient, pour cette preview, aux nombres de quatre. De tailles et d’architectures différentes, certaines proposaient des piliers destructibles derrière lesquels il était possible de vous cacher. Une autre, était entourée de ressorts dans le but de donner une impulsion à vos sauts et ainsi déstabiliser votre adversaire. Vous l’aurez compris, il sera crucial d’être conscient du décor qui vous entoure et de l’utiliser à votre avantage.

 

Un p'tit calin ?

Un p'tit calin ?

 

Le premier contact avec ARMS est plutôt positif et le jeu semble se diriger vers la bonne voie pour proposer un palliatif à tous ceux qui aiment se castagner dans la bonne humeur. Avec un gameplay simple mais au bourré de subtilités, il conviendra autant à ceux qui souhaitent se faire une petite partie de temps en temps qu’aux autres, plus exigeants, recherchant un aspect plus compétitifs avec les matchs classés.

 

Reste quelques questions en suspens comme les modes de jeux qui seront présents dans ces fameux matchs classés en espérant que ces derniers ne soient pas parasités par du 2 vs 2 qui peut rapidement transformer votre match en véritable cauchemar si votre coéquipier est totalement à la ramasse.

Galerie d'images

Note des Membres :- / 10


Commentaires

Un constat positif donc ! Futur jeu e-sport alors selon toi ?

Il a le potentiel, à voir si le public va suivre derrière. Il faut savoir qu\'au Japon, Splatoon est un véritable phénomène et a les épaules pour prétendre être un jeu accès e-sport. Si ARMS arrive à trouver son public, ça s\'annonce pas trop mal pour lui.

Assez* pas accès...

Hâte de le ré-essayer !

Connectez-vous sur le forum pour commenter cette news.

L'article a reçu 4 FUN

Vous n'avez pas encore funé l'article !

ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

photo_profil

Blogueur : Swanley