1

Test : Darkness II

icone auteur news

Rédigé par Isukikun

icone auteur news

Le

The darkness 2 suite d'un de mes jeux coup de coeur malgré des défauts évidents, mais des défaut qui était occulté par une ambiance et une histoire excellente remplie de moment fort.

Quand n'est-il de cette suite réalisée non pas par Starbrezze mais Digital extrême qui ont travaillé sur Unreal et qui a fait Dark sector entre autre, la réponse dans les lignes suivantes

 

 

"I'm back for you Jackie"

The darkness 2 est sortie le 10 février 2012.

L'histoire prend place 2 ans après les événements du premier épisode.Jackie est maintenant le nouveau boss de la mafia après avoir tué son Oncle Paulie.L'argent et les femmes faciles sont devenues sont quotidiens.

Malgré cela il reste toujours hanté par le spectre de Jenny qu'il ne peut oublier. Il a réussi à sceller le pouvoir du Darkness et le garde sous contrôle, jusqu'à ce qu'une organisation mystérieuse ne fassent irruption lors d'une soirée dans un restaurant et commence à saccager l'endroit pour tenter de capturer Jackie.

Evidemment les choses dégénères et le Darkness que Jackie tentés de garder sous contrôle est ainsi relâché.

A la suite de ces événements Jackie vas devoir enquêter sur cette organisation et sont but.

"Une soirée qui s'annoncé si bien, vin et Jumelles, finalement ce sera sang et dual guns"

 

Ces moi ou t'es en encore plus violent Darkness ?

Voilà pour l'entrée en matière du jeu et du test.

Maintenant il est temps de s'attaquer au reste à savoir si cette suite corrige et améliore les défauts du précédent épisode.

Et la réponse est, que nous avons ici un jeu complètement différent du premier volet.

Plutôt que de suivre et amélioré la formule de Starbrezze, Digital Extrême choisi ici d'opter pour une formule plus classique du FPS. Cet épisode est fondé sur les bases du dirigismes et de la violence exacerbé.

 

Un mal pour un bien. Ici les événements du jeu s'enchaîne entre gunfight sanglant et rapide et moment de calme sans même sens rendre compte. Pas d'errements dans des zones vide à la recherche de notre objectif, a l'instar du premier volet. (Otherworld cette plaie que jamais je n'oublierais).

Elle permet à l'histoire d'être plus fluide dans sont déroulement et de profiter des moments de calme qui sont en fait des instants que vous passerez dans votre manoir (ainsi qu'une autre zone mais, je ne dirais rien pour cette partie) à discuter avec les autres PNJ que vous connaissez pour certain ,car  rencontrez lors de vos précédentes aventures.

Un dernier mot sur l'histoire qui vous feras doucement douter de la santé mental de Jacky entre hallucination et manipulation de la part du Darkness nous sommes ici plus que jamais perdu dans une spiral émotionnel qui lorgne du côté de la folie.

Evidemment le darkness avec sa voix douce est de retour et est la réel arme du jeu d'autant qu'il a ici de nouvelles techniques et usage.

Par exemple après avoir affaiblie vos ennemis à l'aide d'une balle bien placé ou d'une gifle du Darkness vous pouvez saisir vos ennemis pour les exécuter pour 4 usages différents, comme la recharge de vos munitions ou création de boucliers et autres fonctionnalités que vous découvrirez par vous même.

Chaque exécution possède ça propre appellation et donne lieu à un moment sanglant que l'on ce surprend à enjouer et serait digne de figurer dans un mortal Kombat (même si cela peut devenir répétitif)

 

I have the poweeeeeeer, unlimited poweeeeeeer

On gagne également de nouveau pouvoir comme l'envoie d'essaim sur les ennemis et aptitude comme l'armure pour réduire les dégâts tant que l'on reste dans l'obscurité, ce qui me permet d'aborder encore une fois le concept de lumière ,car et oui le Darkness est toujours aussi faible une fois exposé au lumière artifciel, si vous êtes exposé à celle-ci vous pouvez dire adieux à vos capacités spécial, vous devrez donc encore une fois systématiquement détruire toutes les lampes, mais cette automatisme s'acquière rapidement et ne vous gêneras guère dans votre progression à travers les niveaux

Chacun de ces pouvoir s'obtient ici via un arbre de compétence divisé en 4 sections.

Pour acheter une compétence vous devrez dépenser des points d'essence que vous obtiendrez soit en trouvant des reliques, objet ancien qui détienne une partie des pouvoir du Darkness et bien évidemment en tuant tous les ennemis qui s'offrent à vous si une balle dans la tête est toujours efficace il est à noter que vous serez mieux récompensé en utilisant les capacités du Darkness, empalement, décapitation, arrachage de gorge, faite vous plaisir le jeu vous récompense pour ça.

 

A noté également que vous n'aurez dans cet épisode plus qu'un seul et unique Darkling pour vous aider et celui-ci fait partie intégrante de l'histoire qui vous aidera à des moments bien précis.

Vous aurez également l'occasion de le contrôler, lors de ces situations bien précise, il sera ici plutôt conseille de jouer la carte de l'infiltration ,car évidemment le Darkling est bien plus faible que Jackie.

Pour ce qui est des gunfight pure à base de shotgun, pistolet et fusil d'assaut, l'on gagne clairement en intérêt. Les sensations sont plus présentes et l'on peut maintenant utiliser les pistolets et mitraillettes en akimbo (une arme dans chaque main) pour des joutes nerveuses faces au cohorte d'ennemis.

Les ennemis que vous affronterez seront au début assez simple à éliminer pour devenir par la suite plus compliquez. Soldat avec armure ou projecteur ambulant vous apprendrez vite à choisir les cibles prioritaires à éliminer.

 

Je suis encore plus beaux qu'avant n'est ce pas ?

Un mot sur la réalisation maintenant qui elle aussi a pris une tournure différente.

Ici le jeu est en Cell Shading pour un aspect plus proche des comics d'origine et cela marche plutôt bien. Le jeu ne souffre pas de ralentissement même quand l'action commence à être soutenue et que vous vous retrouvez face à 5 ennemis tout en déchaînant les pouvoirs du darkness et de vos armes à feux.

Du point de vue sonore les musiques servent toujours aussi bien le jeu, sont nerveuses durant les phase d'action tout comme reste calme durant les moments plus contemplatif.

Les doublages sont toujours aussi parfait et le Darkness vous donnera toujours autant de frisson (de plaisir ou d'horreur tous dépend de vous.).

"Vous aurez plus d'une fois l'occassion de voir Jenny, hallucination d'un esprit malade ou cela à t-il une autre signification"

"Les temps de chargement seront encore une fois l'occasion pour Jackie de détailler son ressentie sur les évènement ou sont passé"

A l'inverse du premier épisode ici pas de mode multijoueur ,mais un mode coop scénarisé qui se déroule en parallèle du mode principale, celui-ci nous place au commande d'un nouveau personnage que l'on choisira parmis 4.

Chacun des personnages à accès à une des caractéristiques de Jackie.

Et ces ici que l'on touche à l'un des problèmes de ce mode si l'histoire n'est pas inintéressante, on perd ici clairement la variété d'approches de Jackie. Un pouvoir par personnage rend vite ce mode répétitif. Il prend plus d'intérêt si vous jouez au minimum à 2 joueurs.

Nous avons également le droit ici à un mode New Game + où vous pourrez recommencer l'histoire en bénéficiant des améliorations déjà débloqués dans votre premier run.

 

 

Graphisme : Un traitement du jeu en Cell Shading qui rend parfairement hommage au comics et le jeu est fluide sans soucis technique. La modélisation des différents personnages et environnement, qui d'ailleurs varié sont également plaisant.

Bande son : Doublage et musique de qualité avec des thèmes musiques qui peuvent marquer, que demander de plus

Durée de vie : Un des points qui peut facher, compter entre 5 et 6h pour le finir une première fois  si vous ne vous intéresser pas au mode new game¨+ ou vendetta. Un peu plus du double si vous vous interesser à ces élèments

Gameplay : Un gameplay nerveux et jouissif, le Darkness n'a jamais était aussi facile à manipuler et vous permet de jouer avec vos ennemis comme vous le vouler. Quand à la partie Gunfight ici aussi elle aussi devient plus intéréssante , plus péchue, avec de meilleurs sensation de tir et une utilisation des certain type d'arme en akimbo tout à était pour que vous sentiez puissant aussi bien avec une arme à feux qu'avec le Darkness.

 

Conclusion : Loin d'être parfaite ou de chercher à corrigé les défaut majeurs du jeu précédent cette suite choisi plutot de prendre un autre virage, est ce un mal ? Non définitevement, plus violent,plus rapide dans l'action  tout aussi sombre. Cette suite prend juste une autre direction pour continuer de raconter l'histoire de Jackie et pour ça je respecte le studio qui à apporter ça touche à l'univers.

Les seuls griefs que l'on peut adresser à l'encontre du jeu ici, son sont extrême facilité et ça durer de vie courte pour un premier run (compenser par un mode new game pour débloquer l'intégralité des pouvoir du Darkness) et son mode coop perfectible pour le reste le jeu ne cherche pas à faire dans l'esbrouffe.

Rejoignez Jackie pour une quetes vengeresse que vous vous surprendrez à apprécier

Galerie d'images

Note des Membres :- / 10


Commentaires

cool

Connectez-vous sur le forum pour commenter cette news.

L'article a reçu 0 FUN

Vous n'avez pas encore funé l'article !

ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

photo_profil

Blogueur : Isukikun